Méchant Charles d'Alex Cousseau et Philippe-Henri Turin (Charles 4)

Quatrième de couverture

Flanqué de Cornélia, sa très spéciale princesse, Charles parcourt les cieux du globe. Cette fois il atterrit en Nouvelle-Zélande, dans une prairie dont les pollens électrisent ses narines. Et tandis que Cornélia s’extasie sur les fleurs, il éternue si fort qu’il lui brûle les fesses en crachant une énorme flamme. Hélas ! Au lieu de s’excuser, Charles se vexe... et part couver sa rage dans la jungle.

Mon avis

Méchant Charles est la nouvelle aventure de ce dragon poète. J’aime beaucoup la série des Charles, aussi bien pour les histoires que pour les illustrations qui sont vraiment magnifiques. Si cette histoire est sympathique, elle ne m’a pas autant plu que les précédents mais visuellement c’est toujours aussi magnifique.

Dans le tome précédent, Charles avait rencontré une dragonne, sa princesse avec qui il parcourt aujourd’hui les cieux. Dans cette nouvelle aventure, ils vont atterrir en Nouvelle-Zélande. Si Cornélia admire le paysage et sent les fleurs, Charles lui apprécie moyennement puisqu’il est allergique au pollen. Désirant s’en aller plus que tout, il le signale à sa belle qui ne veut rien entendre. À la suite de quoi Charles va éternuer et brûler sa promise. À cause de Cornélia, il a commis cet impair et va s’énerver. Charles va devenir méchant et s’énerver sur tout le monde et s’enfuir au fin fond de la jungle pour laisser éclater sa colère.


Je l’avoue, j’ai un peu moins apprécié cette histoire par rapport aux tomes précédents. Même si cela reste sympathique dans l’ensemble, je n’ai pas eu de coup de cœur pour cette histoire. Une question de ressenti, je m’attendais à quelque chose d’autre. Cela dit, le thème abordé est intéressant, on surfe sur la vague des émotions, qui est LA thématique depuis quelques temps en littérature jeunesse / petite enfance puisque ça fait partie du programme en maternelle.


Ici, il s’agit avant tout de la colère et de la manière de la gérer et la canaliser. Charles, énervé de ne pas avoir été écouté, va se vexer et en vouloir à la terre entière de son malheur. En même temps, on peut le comprendre, mais un peu de communication ne fait jamais de mal dans ces cas-là pour exprimer ses émotions et faire comprendre à l’autre ce que l’on ressent. Mais il n’est pas toujours évident de se faire entendre et de s’exprimer aisément. Je vous laisse découvrir de quelle manière Charles va se calmer. Mais petit spoiler, tout va finir par rentrer dans l’ordre et s’arranger pour les deux amoureux.


Les illustrations sont toujours aussi sublimes, Charles fait un peu peur, en même temps, il est dans une grande colère, il n’est pas content et comme l’indique le titre, il est « méchant ». Philippe-Henri Turin a parfaitement réussi à retranscrire cette émotion pour Charles. Encore une fois, j’ai été bluffée par les illustrations, le rendu des couleurs, des détails.


En bref, Méchant Charles est une histoire bien sympathique, même si ce n’est pas mon préféré de la série. Cela dit, il aborde un sujet intéressant, à savoir les émotions et notamment la colère et la manière dont elle se manifeste et dont on peut gérer / contrôler. L’histoire reste intéressante et avec un peu de communication tout finira par rentrer dans l’ordre. Quant aux illustrations, elles sont toujours aussi magnifiques.

À partir de 5 ans.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les Carnets de Cerise et Valentin de Joris Chamblain et Aurélie Neyret

Les contes du chat perché de Marcel Aymé

Fils de sorcières de Pierre Bottero

Le navire des disparus de Paul Beorn (Le club des chasseurs de fantômes 1)