Un jour j'irai dans l'espace de David Litchfield

Quatrième de couverture

Lucie rêve de partir vivre sur une autre planète. La nuit, avec sa lampe torche, elle lance des
messages vers le ciel… jusqu’au jour où un extraterrestre vient à sa rencontre !

Mon avis

Après avoir lu Où l’océan rencontre le ciel, je me suis lancé dans un dernier album : Un jour j’irai dans l’espace, un album qui m’a attiré par sa couverture et son titre, il faut dire que ça a de quoi intriguer. Et je dois dire que c’est une belle histoire que j’ai pris plaisir à découvrir et que je vous invite à lire à votre tour.

Lucie est une petite fille rêveuse, elle rêve de vivre sur une autre planète, de vivre dans l’espace, alors chaque soir, elle se rend sur ce rocher, à Cotton Rock avec sa lampe torche, en espérant rencontrer des extraterrestres. Elle s’y rend très régulièrement, années après années jusqu’au jour où elle va faire la rencontre d’un extraterrestre qui va venir à elle ! un moment incroyable et inoubliable pour cette jeune fille qui vit enfin son rêve, même si elle va devoir rentrer chez elle par la suite.


Depuis ce jour, Lucie continue de se rendre sur son rocher, espérant retrouver cet ami lointain. Le temps passe, les années défilent et Lucie fait sa vie, elle devient adulte, a des enfants et des petits enfants. Désormais, une femme âgée, elle continue d’aller sur son rocher où une surprise l’attend ainsi qu’une décision à prendre… Tous les rêves doivent-ils nécessairement se réaliser ou ne doivent-ils rester à l’état de rêve ?


Une question bien philosophique mais qui va pourtant se poser pour Lucie. Un choix cornélien et qui pourrait bien nous surprendre, surtout quand on voit à quel point ce rêve semble si important pour la petite fille devenue jeune femme car elle continue de se rendre sur ce rocher dans l’espoir de retrouver son vieil ami. Mais parfois la réalité nous rattrape et l’existence que l’on mène peut parfaitement nous convenir, davantage que des rêves dont on ne connaît pas à l’avance l’issue. Il y a matière à réfléchir avec cet album. En tout cas, c’est une histoire touchante et mignonne que j’ai pris plaisir à suivre.


Quant aux illustrations, elles sont bien sympathiques elles aussi. Il y a pas mal de planches sans texte, si bien qu’un enfant qui ne sait pas encore lire (le public destinataire de cet album) pourra ainsi parfaitement comprendre ce qui est en train de se dérouler. Les expressions sur le visage de Lucie sont telles qu’on comprend parfaitement ce qu’elle ressent et le message qu’elle veut transmettre. Si le texte a sa nécessité, c’est toujours un petit plus, il faut avouer que les illustrations sont assez parlantes par elles-mêmes laissant la possibilité à l’enfant de lire tout seul cet album.


En bref, Un jour j’irai dans l’espace est un album que j’ai pris plaisir à lire, c’était très mignon avec un message philosophique si l’on a envie de creuser la question. Mais sinon cela reste une belle rencontre entre deux êtres différents, sur le fait de réaliser ses rêves même si parfois, certains doivent rester inaccessibles, à l’état de rêve. De jolies illustrations pour une histoire touchante que je vous invite à découvrir.

À partir de 4 ans.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les contes du chat perché de Marcel Aymé

L’Odyssée d’Hugo de Fabien Clavel (Panique dans la mythologie 1)

In My Mailbox (415)

La fille de 3e B de Christian Grenier (Pierre et Jeanne 1)

In My Mailbox (414)