Rechercher dans ce blog

12/10/2018

Isadora Moon va à l'école de Harriet Muncaster (Isadora Moon 1)

Quatrième de couverture

Isadora Moon est spéciale parce qu’elle est différente. Fée par sa mère, vampire par son père, elle est un peu des deux. Résultat : elle a des oreilles pointues, des ailes de fée… et des dents de vampire. Elle aime danser (et faire tourner son tutu noir à paillettes), raffole de Pink Rabbit, son doudou rose à qui sa mère a donné vie (malheureusement, il cohabite mal avec ses chauves-souris), apprécie la lumière du soleil (bien qu’elle ne dise jamais non à un petit vol sous les étoiles) et, surtout, elle adore le rose (ainsi que le noir). Alors quand vient le moment pour Isadora d’aller à l’école, elle est bien embêtée. Où est sa place ? À l’école des fées ?… ou dans celle des vampires ? Heureusement, elle a deux parents géniaux qui trouvent vite LA solution : elle n’a qu’à tester les deux !

Mon avis

En discutant sur FB à propos de Comment devenir une vraie sorcière ? qui m’avait fait penser à Isadora Moon va à l’école, je me suis rendue compte que je n’avais jamais chroniqué ce livre ! Quel oubli de ma part (je ne l’avais même pas comptabilisé dans mon challenge Goodreads, c’est dire !) alors que c’était une très chouette première lecture. C’est donc chose réparée avec la présente chronique qui, je l’espère, vous donnera envie de découvrir cette petite fille pas comme les autres.

Isadora Moon est moitié fée, moitié vampire. Lorsque ses parents décident de l’envoyer pour la première fois à l’école, une question se pose : dans quel établissement devra-t-elle aller ? celui des fées, comme sa maman, ou celui des vampires, comme son papa ? Isadora ira aux deux écoles pour faire son choix mais cela va s’avérer bien plus difficile qu’elle ne l’escomptait. N’y a-t-il pas d’autre choix possible pour elle ?

L’intrigue est bonne et bien menée. L’action arrive assez vite et file droit de sorte qu’on n’a pas le temps de s’ennuyer. On découvre Isadora au sein de sa famille, une maison à moitié rose et à moitié noire, en lien avec la double nature des créatures fantastiques qui vivent dans cette maison, à savoir une fée et une vampire. Deux êtres si différents et pourtant ils s’aiment et ont eu ensemble une petite fille à la double nature.

Mais ce n’est pas tous les jours faciles d’être différents et lorsqu’Isadora va devoir aller à l’école, elle se rend bien compte qu’elle n’est pas comme les autres enfants. En effet, il y a toujours quelque chose qui ne va pas, qu’elle soit chez les fées ou chez les vampires car l’autre nature se manifeste et l’empêche d’être pleinement fée ou vampire. Mais Isadora saura trouver la solution pour être parfaitement à sa place et être acceptée comme elle est, dans son intégralité avec sa double nature.

Les personnages sont intéressants et attachants, de quoi passer un bon moment de lecture et de suivre cette aventure qui est sympathique, surtout quand on voit les sujets abordés. Il y est beaucoup question de la différence, je pense l’avoir suffisamment souligné mais aussi du libre arbitre. Car si ses parents veulent l’influencer sur son choix d’école, en l’envoyant tour à tour dans celle des fées et celle des vampires, finalement Isadora fera son propre choix, car elle sait ce qu’elle veut et surtout ce qu’elle ne veut pas.

De nombreuses illustrations accompagnent l’histoire, ce qui permet aux enfants d’imaginer plus précisément ce qui se passe. Elles sont plutôt sympathiques, à l’image de la couverture, tout en noir et blanc avec des touches de roses. Des couleurs qui montrent bien la double nature d’Isadora, le rose de sa mère la fée et le noir de son père le vampire. De quoi en faire une petite fille toute mignonne issue de deux parents très différents.

En bref, Isadora Moon va à l’école est un premier tome amusant qui traite avec subtilité de la différence et du libre arbitre. Une histoire bien sympathique que j’ai apprécié découvrir et que je vous invite vivement à lire. Les personnages sont attachants et sympathiques, de quoi passer un très bon moment de lecture.

Dès 7 ans.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande.
Veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***

Les articles les plus consultés