Mahaut et les maudits de Chêne-au-Loup de Sophie Noël (Mahaut 1)

Quatrième de couverture

C’est la fête du printemps à Chêne-au-Loup ! Mais la liesse des villageois est interrompue lorsqu’une femme s’écroule, inconsciente, marquant le début d’une mystérieuse épidémie... Mahaut, une adolescente à l’instinct particulièrement développé, est saisie d’un effroyable pressentiment. Elle s’interroge : cette maladie est-elle le fruit du hasard ? Pourquoi ne touche-t-elle que les adultes ? Et que signifient les cauchemars qui ne cessent de hanter la jeune fille ?
Aidée de son meilleur ami Aurèle, de leur bande de copains et de leur fidèle compagnon Loup, Mahaut cherche un antidote et des réponses à ses questions. C’est une quête pleine d’embûches qui les attend !

À PARAÎTRE LE 14 MAI 2020 (NORMALEMENT)

Mon avis

Après avoir lu Aylus et écris mes chroniques en attente, la question reste la même, que lire ensuite ? J’ai pas mal de choix mais je ne savais pas quoi prendre jusqu’à ce que mon regard se pose sur ce roman, un SP que ma représentante venait de nous déposer avant que je ne parte en week-end (suivi de ce confinement).

Une sortie initialement prévue pour le 14 mai prochain mais je ne sais pas si cette date sera maintenue vu les circonstances. Affaire à suivre à ce niveau, en tout cas, moi j’ai déjà lu ce roman et je l’ai bien apprécié.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit d’autant que les événements arrivent assez vite pour s’en rendre compte. Le roman n’étant pas très long par ailleurs, il fait 165 environ donc ça se lit très rapidement, raison pour laquelle il ne m’aura fait que quelques heures. L’écriture de l’autrice est agréable à lire et fluide, donc on rentre très facilement dans l’histoire. J’avais déjà pu la découvrir à travers son autre série Jeanne de Mortepaille (qu’il va falloir que je continue d’ailleurs, j’ai au moins le 2e tome dans ma PAL).

L’intrigue est bonne et bien menée, comme le roman n’est pas très épais, il ne faut pas s’attendre à une grosse intrigue très complexe. C’est simple, certes, mais ça reste très efficace dans le genre, l’histoire est prenante et intéressante donc ça a parfaitement fait son office : à savoir me distraire et me faire passer un bon moment de lecture, de vivre une aventure. Donc c’est parfait. Je ne me suis pas ennuyée le moins du monde.

L’action arrive, de ce fait, dès les premières pages, il n’y a pas de longueurs, ça file droit jusqu’à la fin. Il y a pas mal de révélations et de rebondissements, de quoi nous faire passer un très bon moment de lecture. J’avoue que j’aurai aimé que ce soit un peu plus complexe et consistant, mais ça c’est l’adulte et l’adepte des pavés en moi qui parle. Ça reste très bien et je suis sûre qu’en roman de fantasy jeunesse, pour s’initier au genre avec pas mal d’aventure, c’est parfait. Je suis sûre que les enfants à partir de 9/10 ans y trouveront leur compte et aimeront cette histoire.

J’ai bien apprécié l’univers qui m’a donné la sensation de suivre un conte ou une histoire à la « Sleepy Hollow » basé sur une légende (le côté horrifique en moins). On découvre une bande d’amis qui vont se réunir pour mener l’enquête et découvrir quel est l’origine de l’épidémie qui se propage dans leur village. Oui, c’est encore une histoire d’épidémie, c’est la 2e en peu de temps et vu l’actualité… ça paraît ironique. On comprend rapidement que cette maladie n’a rien de normale, que c’est dû à quelque chose, dont nos héros sont loin de se douter l’origine. J’ai bien aimé les mystères qui sont fait autour, ça donne une certaine ambiance qui n’est pas pour me déplaire.

Quant aux personnages, on a là une bande assez éclectique. Mahaut est une jeune fille de 12 ans, très mature et intelligente pour son âge, elle a aussi quelques facultés hors norme qui la rende assez spéciale mais à travers cette aventure, elle va découvrir à quel point elle l’est et découvrir pas mal de choses sur son compte. Son ami Aurèle est un fidèle compagnon, inséparable tous les deux ils vont vivre cette aventure ensemble aux côtés d’autres enfants du village.

Au nombre total de 8, avec une nouvelle fraîchement débarquée au village, on découvre des tempéraments vraiment très différents. On peut se reconnaître en l’un d’eux, de quoi s’attacher aux personnages et vivre pleinement l’aventure avec eux. Même si Carmel, la nouvelle venue est assez casse-pied et veut jouer les intéressantes et se prend pour le centre du monde, mais bon, c’est dû à la jeunesse, elle est nouvelle… On peut l’excuser. Il faut bien la « peste » dans un groupe.

En bref, Mahaut et les maudits de Chêne-au-Loup est un premier tome que j’ai pris plaisir à découvrir. C’était une lecture agréable, assez simple mais ça remplit parfaitement son office puisque ça tient toutes ses promesses. L’intrigue est bonne et bien menée, efficace et on passe un bon moment de lecture. L’univers est intéressant avec une ambiance de « conte » et « légende » qui n’est pas pour me déplaire et vu les événements à la fin, on n’est pas au bout de nos surprises… Quant aux personnages, ils sont plutôt sympathiques, un groupe assez éclectique où l’on peut se reconnaître en l’un d’eux. Un premier tome prometteur dont il me tarde de lire la suite.

Commentaires