Izzie Nobody d'Anne Loyer

Quatrième de couverture

Nobody. Ça m’arrangerait peut-être cette transparence permanente. Je n’avais plus à faire d’efforts, par avance inutiles. L’image qu’ils me renvoyaient correspondait à celle qui me faisait face tous les matins dans la glace : une fille sans consistance, sans caractère. Qui acceptait sans réagir. Nobody. Traduction littérale : pas de corps. Et par extension : pas d’âme, pas de pensées, pas de personnalité. Inerte. Invisible.

Izzie vient des quartiers populaires. Elle est intelligente, ça oui. C’est même pour cette raison qu’elle a intégré le très coté lycée Saint-Exupéry. Sa mère en est tellement fière que ça en devient gênant... mais Izzie aimerait bien que cet enthousiasme soit partagé par les élèves qu’elle côtoie à présent. Ils l’ont appelée Nobody. Izzie Nobody. Ça sonne bien, hein ? À part ça ils ne sont pas franchement hostiles. Non. Juste indifférents. En fait, dans son nouveau lycée, Izzie n’existe pour personne. Pour personne ? Pas tout à fait. Il y a ce drôle de garçon, là, avec un prénom d’ancêtre : Gustave ! Lui aussi est un Nobody. Un premier point commun ?

À PARAÎTRE LE 18 FÉVRIER 2021

Mon avis

Après avoir lu Retour à Winterhouse Hôtel, je n’ai pas pu enchaîner directement avec le tome 3 puisque je ne l’avais pas sous la main à ce moment-là. J’ai donc pris Izzie Nobody, un roman que je venais de recevoir et que j’étais très curieuse de découvrir et je dois dire que la lecture en a été très bonne. J’ai vraiment adoré et je vous invite à le lire lorsqu’il sortira.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit d’autant que les événements arrivent assez vite pour s’en rendre compte. Je découvre totalement l’écriture de l’autrice avec ce roman et je dois dire que j’ai beaucoup aimé sa plume, la sensibilité qui en ressort à travers les mots d’Izzie.

L’histoire est donc écrite du point de vue d’Izzie si bien que l’on sait ce qu’elle pense, ce qu’elle ressent et évidemment, cela rend le texte encore plus fort et émouvant. Le fait d’être rejeté à l’école est dur, mais si ce n’était que ça… Du côté personnel, elle a aussi des problèmes et j’avoue que je ne m’attendais pas à ça. Elle vit seule avec sa mère et au quotidien ce n’est pas toujours évident, sa vie a été bouleversée durant son enfance – je vous laisse découvrir en quoi – et cela a changé la donne sur de nombreux points sur sa vie.

Il n’est pas toujours évident à l’adolescence de trouver sa place, de savoir ce que l’on veut, qui on est, etc. Et on a toujours l’impression que les autres s’en tirent mieux, c’est du moins l’illusion que cela donne car c’est souvent cela : une illusion. Tout le monde est dans le même bateau, c’est juste que certains arrivent à mieux donner le change et à se donner des airs. Lorsqu’Izzie comprendra ça, ça lui fera voir les choses selon un autre point de vue.

Sa rencontre avec Gustave va dans un premier temps lui faire changer de regards sur cette école et les élèves qui le composent mais pas seulement. Il va y avoir parfois des quiproquos, des incompréhensions et cela dû à un manque de connaissance… Mais petit à petit, quand le dialogue et la communication va pouvoir s’installer, tout rentrera dans l’ordre et les choses se mettront en place pour évoluer sur un autre type de relation.

J’ai vraiment beaucoup aimé cette histoire qui m’a beaucoup touché. On peut se reconnaître aisément en Izzie, que l’on soit adolescent ou pas (je ne le suis plus depuis quelques années), que l’on ait vécu la même chose ou pas. On ne peut pas rester indifférent face à sa détresse et à ce sentiment d’injustice qu’elle ressent face aux événements. Elle est vraiment attachante et on espère que tout s’arrange pour elle et sa mère, que leur vie soit un peu plus heureuse malgré les circonstances.

J’espère qu’avec cette chronique j’ai pu attiser votre curiosité pour lire cette histoire qui en vaut vraiment la peine. Mais je l’avoue, je peine un peu à en parler sans spoiler et tout est tellement dans l’émotion et le ressenti qu’il est difficile de le partager quand on ne connaît pas l’histoire.

En bref, Izzie Nobody est un roman que j’ai pris plaisir à découvrir. C’est une histoire touchante, parfois dure qui parle de l’adolescence. Une période difficile pour beaucoup car souvent on est mal dans sa peau, on cherche sa place dans la vie. Mais d’autres sujets sont abordés et c’est ce qui rend cette histoire encore plus prenante et intéressante. J’ai été très touchée par l’histoire d’Izzie, ce qu’elle vit au quotidien, aussi bien du côté personnel avec sa mère qu’à l’école, le fait d’être mise à l’écart, d’être rejetée par les autres car elle ne vient pas du même monde. Les personnages sont attachants, à commencer par Izzie à qui l’on peut très facilement s’identifier et c’est ce qui explique pourquoi j’ai été autant prise par l’histoire. C’est très intimiste. Un roman que je vous invite vivement à découvrir !

Commentaires