Les Monstres de Rookhaven, tome 1 de Pádraig Kenny

Quatrième de couverture

Les monstres ne sont pas toujours ceux que l’on croit...
Mirabelle habite un mystérieux manoir en pleine forêt avec une famille un peu particulière. Il y a par exemple son oncle Bertram, capable de se transformer en féroce grizzly, ou sa tante Eliza, dont le corps entier est composé de centaines d’araignées... Autrefois chassés par les hommes (qu’ils avaient, il faut dire, une fâcheuse tendance à dévorer), ces monstres ont conclu un Pacte avec le village le plus proche : en échange d’un approvisionnement régulier en vivres, ils ont juré d’épargner leurs voisins.
Jusqu’au jour où deux orphelins, Jem et Tom, réussissent à franchir la barrière magique qui isole le manoir du reste du pays. Or si cet Enchantement permet à Mirabelle et à sa famille de rester cachés aux yeux de tous, c’est qu’une créature bien pire qu’eux encore les menace. Tandis que la jeune fille se lie d’amitié avec les deux enfants et s’ouvre peu à peu au monde extérieur, le danger se rapproche inexorablement...
Une histoire aussi émouvante que glaçante, illustrée par de magnifiques dessins signés Edward Bettison, où Pádraig Kenny, en grand amoureux des monstres, explore la question de la tolérance à travers les yeux de personnages que vous n’êtes pas près d’oublier...

À PARAÎTRE LE 20 JANVIER 2022

Mon avis

Après avoir lu La Revanche des Méchants, j’ai enchaîné avec le premier tome de Les Monstres de Rookhaven. J’avais beaucoup aimé Les orphelins de métal de l’auteur et j’étais curieuse de lire son nouveau roman et je dois dire que j’ai adoré ! Il est très différent de son premier roman mais tout aussi prenant et intéressant, bien plus sombre aussi donc amateur de livres d’horreur ce livre est fait pour vous !

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit d’autant que les événements arrivent assez vite pour s’en rendre compte. L’écriture de l’auteur est agréable à lire et fluide de sorte qu’on rentre en un rien de temps dans l’histoire. Celle-ci est écrite selon plusieurs points de vue, différents types et profils de personnages qui nous permettent d’avoir une vue d’ensemble de la situation et de voir la catastrophe venir petit à petit… Car la menace n’est pas dans ce manoir où vivent ces « monstres » mais bien dehors…

L’intrigue est bonne et bien menée, c’est très intrigant et prenant. En une soirée j’avais déjà lu plus de la moitié du roman et je l’ai terminé le lendemain en quelques heures. C’était tellement addictif que j’ai eu du mal à lâcher ma lecture et honnêtement, si je n’étais pas si fatiguée, je l’aurai lu lors de cette première soirée.

L’action est omniprésente si bien que l’on n’a pas le temps de s’ennuyer. Les rebondissements sont nombreux et ça va crescendo. Les révélations se font aussi petit à petit et j’avoue que je ne m’attendais pas à ce que l’histoire prenne une telle tournure mais c’était très intéressant. Il est vrai que l’histoire m’a beaucoup fait penser au film de Miss Peregrine et les enfants particuliers de Tim Burton. Je n’ai pas encore lu les livres mais en terme d’intrigues, etc. il est vrai qu’il y a des similitudes mais ça ne m’a pas dérangé. J’ai bien apprécié cette histoire qui est très efficace et prenante dans le genre. Si vos enfants sont amateurs de livres d’épouvantes, celui-là est parfait !

Une lecture très intéressante qui nous fait poser pas mal de questions sur qui sont réellement les monstres… La note de l’auteur à la fin du livre est éclairante pour ça. C’est un premier tome qui aurait pu se suffire à lui-même mais l’auteur a su relancer l’intrigue à la fin en nous dévoilant de nouveaux éléments. Des révélations chocs qui changent pas mal la donne et nous fait poser encore plus de questions.

L’univers est vraiment intéressant, on découvre petit à petit les membres de cette Famille si étrange, le Pacte qui lie les villageois à la Famille. L’atmosphère est assez sombre, il est quand même question de monstres, certains sont dangereux mais on n’imagine pas à quel point avant un bon moment. Et plus on avance et plus la menace est pesante, il y a vraiment une atmosphère inquiétante qui s’en dégage car après tout, on parle de monstres.

Quant aux personnages, ils sont plutôt bien sympathiques… pour des monstres. Même si j’avoue que certains membres font froid dans le dos et le fait d’avoir des illustrations… J’avoue ne pas avoir aimé certaines pages, si j’avais pu ne pas tenir le livre, ça m’aurait arrangé ! Mais bien que ce soit des monstres, des êtres dangereux, etc. il reste tout de même sympathique à nos yeux et on les prend en sympathie. On espère que tout aille pour le mieux pour eux et qu’ils trouveront une solution à leurs problèmes.

Le fait de suivre les points de vue de différents personnages, qu’ils appartiennent à la Famille ou non, permet d’avoir une vision d’ensemble de la situation mais aussi d’apprendre à les connaître plus précisément et de voir ce qu’ils ressentent et pensent. C’est une autre manière de les découvrir.

En bref, Les Monstres de Rookhaven est un premier tome que j’ai adoré découvrir. L’intrigue est bonne et bien menée, très efficace dans le genre. Je ne suis pas spécialement friande de livres d’horreur mais celui-là m’a énormément plu et je suis très curieuse de lire la suite parce que la fin donne envie d’en savoir plus. L’univers est intéressant, on découvre les différents membres de cette Famille, leur particularité et la raison de leur isolement. L’atmosphère est assez sombre et plus on avance dans l’histoire et plus on sent la menace à venir… Quant aux personnages, on a là un groupe assez éclectique et bien que l’on côtoie les monstres, les pires ne sont pas ceux que l’on croit… Affaire à suivre avec la suite et fin, j’ai hâte d’en savoir plus !

Commentaires