Le Top / Flop du Mois ! (Juillet 2020)


Explication

Voilà un petit bilan mensuel (sauf pour l'été ça regroupera Juillet et Août) sur les TOP et FLOP de mes lectures. Étant donné le nombre de livres que je lis par mois (entre 20 et 25 généralement) difficile de s'y retrouver dedans, surtout quand on ne suit pas quotidiennement. Ce petit bilan permet donc de mettre en avant les lectures qui m'ont beaucoup plus (excellente lecture / coup de coeur) : TOP, mais également les déceptions et ceux que j'ai détesté (si, ça arrive) / FLOP.

Chaque article sera donc composé du titre du livre et du lien de la chronique pour ceux qui voudraient en savoir plus, de la couverture et 4e de couverture du livre (que je peux réduire si elle spoile et dans ce cas là, je le spécifie), ainsi qu'une petite phrase pour vous donner envie (ou pas) de lire le livre.

*-*



J’ai donc lu pour le mois de juillet 2020 : 21 livres dont 16 romans, 2 mangas, 1 BD, 1 livre pour enfant (sonore) et 1 album. Ce n'est pas beaucoup même si ce n'est pas si mal, mais il faut dire que pendant mes vacances je n'ai pas lu tant que ça puisque j'ai fait pas mal de sortie et qu'à la fin du mois, les derniers jours ont été plus compliqués... Mais bon, dans l'ensemble ce n'était pas si mal, j'y ai fait quelques découvertes malgré un avis mitigé et un abandon (chose qui ne m'arrive jamais...).

Comme d'habitude, il ne s'agit que d'une sélection, je ne parle pas des suites que j'ai pu lire, même si ce mois-ci, elles ne sont pas très nombreuses.

Sur ce, voici donc mon TOP / FLOP DU MOIS !

*-*

TOP

CATÉGORIE JEUNESSE

Le Complot de Santa Montefiore, Simon Sebag Montefiore et Kate Hindley (Les Lapins de la Couronne d’Angleterre 1) > CHRONIQUE

Le Complot, le 1er tome des Lapins de la couronne d’Angleterre qui lance le début d’une nouvelle collection de romans chez Little Urban est un premier titre prometteur ! J’ai beaucoup aimé et je suis certaine que les enfants y trouveront leur compte. De l’aventure comme on les aime avec son lot d’action et de rebondissements. Une bonne dose de courage pour ce petit lapin méprisé par ses frères et sœurs car différent, Timmy va leur prouver qu’il est capable de grandes choses, même s’il n’en était pas sûr lui-même. Une belle évolution pour ce lapin dont la vie va changer du tout au tout. À découvrir !


Un périple. Un héros improbable. Des agents secrets qui protègent la famille royale. Un peu de chance, une carotte fraîche et une bonne dose de courage !

Se rendre à Londres. 
Ne parler à personne de sa mission. 
Trouver les Lapins de la Couronne d’Angleterre, les seuls capables de déjouer un complot qui menace la reine ! 
C’est ainsi que Timmy Poil-Fauve, le lapin le plus maigrichon de toute la garenne, celui qui endure au quotidien les rires moqueurs de ses frères et sœurs, s’avance, le cœur battant, vers l’aventure... 

Photographier la reine d’Angleterre en nuisette... Tel est le complot qui plane sur Buckingham Palace ! Agents secrets, carotte fraîche et un humour so british rythment cette folle aventure.

Maverick ville magique : Mystères et boules d’ampoule d’Eglantine Ceulemans > CHRONIQUE

Maverick ville magique : Mystères et boules d’ampoule est un roman que j’ai pris plaisir à découvrir. L’intrigue est bonne et bien menée avec son lot d’action et de problèmes. Il s’agit d’un one-shot mais pour ma part, je ne serai pas contre l’idée de retourner à Maverick pour une nouvelle aventure aux côtés d’Anselme et Anna, sans oublier Olga et Gus car j’ai passé ici un très bon moment de lecture. Quant à l’univers, il est vraiment très sympathique, de la magie partout, et j’ai beaucoup aimé le traitement qui en a été fait ici, sans compter l’aspect plus politique avec ce roi dictateur qui s’est cru tout puissant. Mais la résistance est en marche et la population compte bien se rebeller ! Un roman bien sympathique que je vous invite donc à découvrir.



Un roi infâme. Une rébellion d’enfants. De la magie, des rires et encore de la magie !
Bienvenue à Maverick, ville magique où tout est possible. Seulement voilà, tous les soirs, la nuit sombre s’abat sur la ville et la fait disparaître dans le noir le plus total. Mais ce n’est pas la seule ombre au tableau...
Anselme, onze ans, est embarqué par Anna dans les mystères de Maverick...

CATÉGORIE YOUNG ADULT

Tout ce que je ne t'ai pas dit de Kylie Fornasier > CHRONIQUE

Tout ce que je ne t’ai pas dit est un roman que j’ai pris plaisir à lire et que je vous invite à découvrir. C’est une histoire belle et touchante, un combat de tous les jours pour Piper, atteinte de mutisme sélectif, elle ne peut parler qu’à un cercle très fermé, essentiellement sa famille. Un quotidien qui n’est pas toujours des plus évidents. Mais c’est une nouvelle année qui se présente à elle, une année où tout va changer, plein d’espoir de changements. Un très beau livre que je vous invite vivement à lire !




Incapable de parler dans certaines situations, Piper Rhodes souffre de mutisme sélectif.
Elle rencontre West, le joueur star de l’équipe de foot, celui dont tout le lycée parle. Malgré ses angoisses et son isolement, la jeune fille se lie à West, sans que jamais elle ne réussisse à prononcer un seul mot…

Une histoire de confiance, d’amitié et d’amour, où se révèle le pouvoir des mots qu’on dit, et de ceux qu’on ne dit pas.

Thorngrove de Cécile Guillot > CHRONIQUE

Thorngrove est un roman que j’ai pris grand plaisir à découvrir. L’intrigue est bonne et bien menée même si je l’avoue, je ne m’attendais pas à ce que cela se termine ainsi mais c’est en adéquation avec l’histoire. l’univers est intéressant et nous plonge dans une atmosphère assez sombre comme sait si bien le faire Cécile Guillot. Quant aux personnages, ils sont intéressants et attachants, un devoir que Madeline n’est pas prête d’oublier quand elle va s’intéresser de près à Thorngrove… Un roman à découvrir si ce n’est pas encore déjà fait.


« Les branches tordues se prenaient dans mes vêtements, entravant ma progression dans ce lieu qui semblait coupé du monde. Oppressant. C’était comme si les rameaux étaient prêts à se réveiller d’un long sommeil pour grandir, grandir, et venir nous étouffer, nous emprisonnant pour toujours entre leurs griffes. »

Thorngrove. Sa forêt d’épines. Son manoir abandonné. Sa légende noire. Ses jumelles maudites.

Lorsque Madeline débarque dans une petite ville du Wisconsin et s’intéresse d’un peu trop près à Thorngrove, un vieux domaine isolé, elle déclenche une série d’événements de plus en plus inquiétants.
Et lorsque sa sœur est touchée, son comportement devenant de plus en plus étrange, Madeline se demande quelles forces obscures elle a bien pu réveiller…

La voleuse d’os de Margaret Owen (Merciful Crows 1) > CHRONIQUE

La Voleuse d’os est un premier tome très prometteur, j’ai beaucoup aimé l’histoire qui est prenante et haletante. L’intrigue est vraiment bonne et bien menée, avec son lot d’action et de problèmes. Certes, j’avais compris certaines révélations mais ça n’enlève en rien l’intérêt de l’histoire, ça laisse présager des choses intéressantes pour la suite. l’univers est original, on y retrouve tous les ingrédients qui font que j’aime la fantasy : de la politique, des trahisons (ça va souvent de pair), de la magie et à ce niveau-là, c’est assez inédit, j’ai adoré ! Mais le tout n’aurait pas la même saveur sans ces personnages si haut en couleur et attachant. J’ai beaucoup aimé Fie qui est une jeune fille courageuse, prête à tout pour défendre son clan, sa famille mais Tavin est lui aussi un personnage des plus intéressants et qui saura nous surprendre. Vous l’aurez compris, un combo gagnant pour moi, j’ai vraiment hâte de lire la suite de leurs aventures et voir où tout cela va nous mener étant donné les circonstances…


Fie fait partie des Corbeaux, la dernière des castes de Sabor. Les intouchables. Avec son clan, elle écume les routes, prenant en charge les pestiférés pour les brûler. En tant que sorcière, elle dirigera un jour son clan et sera responsable de la survie des siens. Son destin semble tout tracé. Jusqu’au jour où, lors d’une mission, elle aide le prince de Sabor à s’évader du palais pour le soustraire à une énième tentative d’assassinat.
Fie négocie alors avec lui un pacte sacré : si elle conduit le prince en lieu sûr, il promet, une fois roi, de protéger les Corbeaux. Mais il faudra pour cela déjouer bien des pièges et des trahisons…

L’Héliotrope de E.S. Green (Steam Sailors 1) > CHRONIQUE

L’Héliotrope est un premier tome que j'ai pris grand plaisir à lire. J'ai vraiment adoré l'univers même si je suis certaine que l'autrice à encore beaucoup de choses à nous faire découvrir mais ce que j'ai vu ici est très prometteur. Un mélange de steampunk et de pirates sur fond de chasse aux trésors. Un mélange étonnant et très efficace ! L'intrigue est bonne et bien menée, j'ai été happée par cette histoire qui est bien rythmé et surprenante à plus d'un titre. Quant aux personnages, ils sont des plus intéressants et attachants, je les ai adorés et il me tarde de les retrouver pour la suite de leurs aventures !


Il fut un temps où les Alchimistes nourrissaient le Haut et Bas-Monde de leurs inventions merveilleuses, produits de magie et de science. Une époque révolue depuis que les Industriels ont éradiqué les Alchimistes et leur formidable savoir. Pourtant, on raconte qu’à l’aube de leur disparition, ils auraient caché leur fabuleux trésor dans une cité secrète...

Quatre siècles après la Grande-Fracture, les habitants du Bas-Monde traversent une ère obscure et rétrograde, tandis que le Haut-Monde, figé depuis l’extinction des Alchimistes, demeure inaccessible et fait l’objet de tous les fantasmes. Originaire du Bas-Monde, Prudence vit en paria car elle voit l’avenir en rêves. Une nuit, son village est attaqué par des pirates du ciel. Enlevée et enrôlée de force à bord de L’Héliotrope, un navire volant à la sinistre réputation, la jeune orpheline découvre un nouvel univers, celui du ciel et de ses pirates. Prudence fait la connaissance des membres de l’équipage, qui ne tardent pas à lui révéler leur secret : ils détiennent un indice, menant à une série de " clefs " disséminées dans le monde, qui permettrait de retrouver la cité des Alchimistes...

CATÉGORIE ADULTE


Un été dans la ville de l'amour de Sarah Morgan > CHRONIQUE

Un été dans la ville de l’amour est un roman que j’ai pris grand plaisir à lire, j’ai vraiment adoré cette histoire qui est dure et touchante à la fois. Une belle leçon de vie pour ces deux femmes dont la vie n’a pas toujours été facile mais leur rencontre va tout changer et leur permettre d’évoluer et aussi de voir la vie autrement. Il n'y a pas à dire, Sarah Morgan sait raconter des histoires avec des personnages touchants et inoubliables. J'ai d’ores et déjà hâte de lire un autre livre de cette autrice. Et si vous ne la connaissez pas, il est encore temps de la découvrir.


Pour célébrer leur vingt-cinquième anniversaire de mariage, Grace a prévu une surprise de taille pour son mari : une escapade romantique à Paris. Mais ce dernier lui a aussi réservé une annonce surprise : il souhaite divorcer. Dévastée par la nouvelle, Grace fait ses bagages et s’envole, seule, pour la capitale.
Lorsqu’Audrey quitte Londres pour la France, c’est avec la ferme intention de s’éloigner d’une mère alcoolique. Son objectif : dégoter un job dans une librairie et se familiariser avec le french kiss. Seulement, avec la barrière de la langue et sans argent, ses projets paraissent plus compliqués qu’elle ne le pensait.
La rencontre entre les deux jeunes femmes va alors tout changer. Et leur amitié naissante, bien que surprenante, pourrait bien devenir la meilleure chose qui pouvait leur arriver…

Un rêve de renard de Minna Sundberg > CHRONIQUE

Un rêve de renard a été une belle découverte livresque pour moi. Je suis bien contente d’avoir pu l’emprunter pour le lire et je pense que je vais le garder pour l’avoir dans ma bibliothèque. L’histoire est bonne et bien menée, même s’il y a un côté répétitif dans la trame narrative, cela reste intéressant et prenant car on se demande comment il va faire pour se sortir d’une nouvelle galère. Le moins que l’on puisse dire c’est que ça n’est pas si simple mais heureusement pour Hannu qu’il est bien entouré, avec Ville, un chien des plus fidèles, même si leur relation est parfois chaotique mais il est indéniable qu’ils sont attachés l’un à l’autre malgré tout. L’univers onirique est très intéressant et m’aura permis de découvrir un peu la mythologie finnoise. Quant aux illustrations, elles sont vraiment très belles, avec des chapitres très marqués qui dépeint un univers et une atmosphère bien particuliers. Une BD que je vous recommande !


Un jeune renard céleste, gardien des aurores boréales provoque accidentellement une fissure entre notre monde et l’au-delà. Un jeune homme et son chien métamorphe vont alors devoir se lancer dans une quête pour sauver les âmes de gens de leur village avant que celles-ci ne rejoignent Tuonela, le pays du sommeil éternel.

Les Livres d’Emmett Farmer de Bridget Collins > CHRONIQUE

Les Livres d’Emmett Farmer est un roman que j’ai pris plaisir à découvrir, ce n’était pas tout à fait ce à quoi je m’attendais lorsque je l’ai commencé mais ça reste une belle surprise. Une histoire originale qui reste prenante et intéressante. L’intrigue est bonne et bien menée, divisée en 3 parties, on découvre le métier d’enlivreur et ce que ça induit, le mystère autour du fameux livre d’Emmett et ensuite, les conséquences que cela a eu… Un univers dans lequel les livres sont plutôt source d’effrois que de joie lorsqu’on sait ce qu’ils contiennent et quand l’éthique n’est plus de mise, cela peut avoir de graves conséquences. Les personnages sont plutôt attachants et sympathiques pour la plupart, quand on apprend à les connaître et on espère que tout s’arrange pour eux. Un roman à découvrir.


Et s’il était possible d’effacer le chagrin, de soulager la peine, de dissimuler les secrets pour toujours ?

Le jeune Emmett Farmer travaille sur les terres familiales quand une lettre le convoque pour commencer son apprentissage. Il va devenir enlivreur, un art qui inspire la peur, la méfiance, et suscite bien des superstitions.
Sous l’œil attentif de Seredith, son maître, Emmett apprend peu à peu à confectionner de magnifiques ouvrages destinés à préserver un trésor unique : les souvenirs. Le passé, désormais enlivré, sera conservé à l’abri des regards dans un caveau, afin que tout soit oublié. Même les secrets les plus terribles.
Un jour, Emmett fait une découverte troublante : l’un de ces livres porte son nom.

FLOP

Dans l'ombre du brasier d'Hervé Le Corre > CHRONIQUE


Dans l’ombre du brasier est une lecture mitigée pour moi car je pensais lire vraiment un polar historique, certes, d’une certaine manière c’en est un mais la partie polar a été un peu trop mise de côté pour s’attarder plutôt sur le décor historique. Ça n’est pas inintéressant car les descriptions sont là, mais ce n’était pas l’histoire que je pensais lire. Du coup j’ai eu du mal à m’y intéresser, sans compter le style de l’auteur qui ne m’a pas plu. trop de descriptions, de phrases longues qui alourdissent le texte et le font traîner inutilement en longueurs pour moi. Enfin, je ne me suis pas spécialement attaché aux personnages, si ça avait été le cas, j’aurais pu me raccrocher à eux pour pleinement profiter de l’histoire et suivre leurs aventures mais ça n’a pas été le cas, donc trop d’éléments qui m’ont fait un peu décrocher et peiné à le lire. C’est dommage parce que le pitch était super tentant comme la période concernée mais ça a été mal exploitée pour moi. À vous de vous faire votre propre avis sur la question maintenant.




Paris, pendant les dix derniers jours de la Commune.
Dans les rues de la ville bombardée où se dressent des barricades, le mal rôde. Des jeunes femmes disparaissent, enlevées par un personnage aussi pervers que repoussant. Parmi elles, Caroline, la bien-aimée du sergent Nicolas Bellec qui combat dans les rangs des Communards.
Antoine Roques, promu au rang de « commissaire » de police par la Commune, enquête sur l’affaire. Mû par le sens du devoir, il se lance à la recherche de la jeune femme, bravant les obus, les incendies, les exécutions sommaires... Et tandis que Paris brûle, Caroline, séquestrée dans une cave parmi les immeubles effondrés, lutte pour sa survie. C’est une course contre la montre qui s’engage pour la sauver...



ABANDON

Bordeterre de Julia Thévenot

Ma lecture de Bordeterre n'a pas été concluante (commencé après Steam Sailors), si bien que j'ai pris la décision de l'abandonner, chose que je ne fais jamais car j'ai souvent envie d'en savoir plus et voir si ça va s'améliorer par la suite. Mais là, j'avais la sensation de tourner en rond, ça n'avançait pas et il me restait plus de la moitié du roman à lire, ça me semblait insurmontable. Pourtant, il y avait du potentiel, l'univers était prometteur mais ça me semblait fouillis, l'intrigue était très lente, je ne voyais pas trop où ça allait nous amener. Et vu les commentaires de certaines personnes l'ayant lu (en entier ou non), j'ai préféré m'abstenir que perdre mon temps. Ce n'est pas comme si je n'avais rien à lire.



Inès, 12 ans, est le genre à castagner ceux qui cherchent des embrouilles à son frère, Tristan, autiste de 16 ans. Tristan lui, est plutôt du genre à regarder des deux côtés avant de traverser. Mais ce jour-là, il ne parvient pas à retenir sa sœur qui, courant après son chien... ... bascule dans un univers parallèle. Bordeterre. C’est le nom de cette ville, perchée sur une faille entre deux plans de réalité. On y croise des gamins qui chantent pour faire tourner un moulin, des châtelains qui pêchent des cailloux... et des créatures étranges. Inès, par nature, est ravie. Elle explore, renifle le derrière de Bordeterre avec une joie souveraine, comme le chien qu’elle a suivi. Tristan est plus inquiet : il y a quelque chose de pourri dans cette ville.


Commentaires

  1. Un très beau bilan éclectique pour juillet! J'avoue que la couverture de Lapin-Couronne m'a séduite ! Bon mois d'août !

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire

Vous êtes bien sur la messagerie écrite de Melisande.
Veuillez laisser un message après le bip écrit car elle est partie lire !

***biiip***