Rechercher dans ce blog

30/04/2017

A nous les trois mousquetaires de Pierdomenico Baccalario et Eduardo Jauregui (Le Mystère du livre disparu 2)

Quatrième de couverture

« Ne vous inquiétez pas : le sortilège a fonctionné. Nous avons détraqué des centaines de livres. Ce qui s’est passé avec Peter Pan ne se reproduira pas. »
Le monde des livres a de nouveau besoin d’Anna et Gabriel. Un mystérieux personnage au mauvais caractère est soudainement apparu en plein cœur du célèbre roman de cape et d’épée… Il faut le retrouver et l’expulser du livre !
L’enquête continue pour Anna et Gabriel, cette fois au cœur des Trois Mousquetaires.

Mon avis

A nous les trois mousquetaires ! est le 2e tome du Mystère du livre disparu dont j’avais beaucoup aimé le premier tome. J’étais curieuse de lire cette suite car cela promettait de grande chose et je dois dire qu’il est à la hauteur du premier. J’ai fait une belle découverte avec cette série. De nombreuses questions trouvent ici un début de réponses et ça me donne encore plus envie de connaître la suite parce qu’étant donné ces nouveaux éléments cela promet de grandes choses pour la suite !

L’œuvre Peter Pan a repris sa trame originelle mais bon nombre de livres sont encore mélangés. Alors la tante d’Anna et Gabriel tentent de convaincre son ordre qu’il y a quelque chose à faire, qu’il est tout à fait possible de rétablir l’ordre établi. C’est en France et plus précisément à Paris que notre trio de choc va se rendre pour essayer de refaire l’histoire des Trois mousquetaires alors qu’un personnage incongru, un nain, modifie totalement le chef d’œuvre de Dumas.

Encore une fois, l’intrigue est bonne et bien menée. Dès les premières pages on embarque dans cette histoire extraordinaire. Avec tous ces mélanges dans les histoires, cela dénature totalement les œuvres originelles mais c’est sans compter sur Anna et Gabriel, avec l’aide de leur tante, qu’ils vont tenter d’arranger tout cela. Et cela promet d’être épique ! C’est le cas de le dire ! J’ai beaucoup aimé cette histoire qui est prenante et haletante. On ne s’ennuie pas un seul instant, entre aventure, magie et livre, il y a de quoi contenter tout le monde. C’est une histoire vraiment originale qui surprend de bout en bout.

L’autre point positif de cette série est que l’on plonge vraiment au cœur des livres et ce n’est pas au sens figural mais bien littéral. Ici il s’agit du roman des Trois mousquetaires et nous suivons donc l’histoire de ce livre, même si dans un premier temps, elle est quelque peu déformée mais c’est très intéressant de côtoyer des personnages tels que les mousquetaires ou autres personnages connus.

En tout cas, cela donne grandement envie de connaître le roman de Dumas. Je vous avoue que je connais vite fait l’histoire des Trois mousquetaires mais je ne l’ai jamais lu et là, en voyant les personnages agir, et en nous racontant un peu ce qui est sensé s’y passer, ça m’a donné envie de me pencher dessus. Donc cette série est vraiment bien pour faire découvrir des ouvrages, notamment des classiques de littérature jeunesse (ou pas). Je suis donc curieuse de voir ce que le prochain volume nous réserve. Est-ce un livre que je connaîtrais ou pas ?

Les personnages sont toujours aussi agréables, on passe un bon moment en leur compagnie. Ils sont courageux et plein de ressources, même si de temps en temps une aide est toujours la bienvenue. La narration étant à la troisième personne cela nous permet de suivre différents groupes de personnages et ainsi découvrir ce que les « méchants » de l’histoire cachent et complotent. De quoi donner un certain rythme à l’intrigue car cela ajoute un peu plus de tension.

En bref, A nous les trois mousquetaires ! est un deuxième tome à la hauteur du précédent. J’ai vraiment passé un bon moment de lecture en compagnie d’Anna et Gabriel qui nous font vivre une aventure hors du commun. C’est une série très originale de part le fait qu’on plonge dans les livres pour rétablir l’ordre et que cela cache encore d’autres choses. les personnages sont attachants et sympathiques ce qui n’est pas pour me déplaire. Le Mystère du livre disparu est une belle découverte, il me tarde de lire la suite !

In My Mailbox (281)



In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C'est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque.

Mes acquisitions de la semaine

De l'arsenic pour le goûter de Robin Stevens (Une enquête trépidante du club Wells & Wong 2) > CHRONIQUE

« Je n’aimais pas du tout ce grossier M. Curtis, et d’après les vibrations de colère que je percevais chez Daisy, j’ai bien compris qu’elle partageait mon opinion. Son rire contenu, comme s’il lançait des plaisanteries que les autres ne pouvaient pas comprendre… Les joues roses de Lady Hastings… Pas de doute, il se passait quelque chose. »
Nouvelle affaire pour les détectives privées Daisy et Hazel !
Daisy fête son anniversaire avec la famille au grand complet dans sa maison de Fallingford. Mais l’ambiance est étrange : M. Curtis, un invité surprise que tout le monde déteste, ne semble vraiment pas digne de confiance.
Le thé est servi, M. Curtis tombe gravement malade, empoisonné. Que s’est-il passé ?
Difficile d’enquêter quand on imagine que tout le monde a une bonne raison d’être coupable…


Piégés dans le train de l'enfer de Hubert Ben Kemoun > CHRONIQUE

« Teddy s’assit, le sac rouge cadenassé, bien posé sur le siège à coté de lui. Interdit d’ouvrir et d’ausculter ce bagage, il connaissait la règle.
Un mulet transporte son chargement sans se préoccuper de ce qu’on lui a posé sur le dos.
Il était 14h23 quand il prit place dans le wagon du train à destination de Toulouse. Celui-ci s’arrêterait à Bordeaux à 17h42.
A peine plus de trois heures.
Une affaire vite pliée. »
Mais ce qui semblait tranquille, devient très vite un enfer…
Quand le hasard se met à nous jouer des tours, il ne sert à rien de chercher à lui échapper.



Inséparables de Sarah Crossan

Grace et Tippi. Tippi et Grace. Deux sœurs siamoises, deux ados inséparables, entrent au lycée pour la première fois. Comme toujours, elles se soutiennent face à l’intolérance, la peur, la pitié. Et, envers et contre tout, elles vivent ! Mais lorsque Grace tombe amoureuse, son monde vacille. Pourra-t-elle jamais avoir une vie qui n’appartienne qu’à elle ?



Butterfly Dreams de A. Meredith Walters

Corin a vingt-cinq ans, une boutique qui marche bien et… une peur panique de mourir jeune. Chaque semaine lui apporte son nouveau lot de symptômes plus inquiétants les uns que les autres, jusqu’au jour où, persuadée d’avoir un problème cardiaque, elle intègre un groupe de soutien. C’est là qu’elle rencontre Beckett.
Beckett dont le cœur s’est arrêté un beau matin. Trois minutes. Trois minuscules minutes qui ont changé sa vie à jamais. Finis le saut à l’élastique, les matchs de foot endiablés et les voyages au bout du monde. Désormais, il est malade.
Mais, quand le destin projette ces deux âmes blessées l’une contre l’autre, c’est peut-être leur chance de réapprendre à vivre… et à aimer ?

 
Never Forget de Monica Murphy (Never Forget 1)

Quand Ethan s’est lancé à la recherche de Katie, la fille qu’il a sauvée des griffes de son kidnappeur, huit ans plus tôt, il voulait simplement s’assurer qu’elle allait bien, qu’elle avait repris le contrôle de sa vie, qu’elle était heureuse, peut-être. Enfin, ça, c’est l’excuse qu’il s’est donnée, car, à la seconde où il a posé les yeux sur elle, il a su qu’il voulait plus. Beaucoup plus. Alors, il a fait tout ce qu’il s’était toujours interdit : il est entré dans sa vie, sous son nouveau nom, sa nouvelle identité. Et, chaque jour qui passe, il s’enfonce un peu plus dans le mensonge.
Mais comment faire autrement, alors qu’il est le fils du monstre qui a changé sa vie à jamais ?


Itinéraires Bis de Marie H. Marathée

La croisée des chemins, un fabuleux voyage où les routes empruntées ne sont pas forcément lisses mais parfois sinueuses et torturées.

Des chemins de Compostelle à la découverte du Secret de Luiggi, sortez des sentiers battus et laissez-vous guider par les itinéraires bis de ces personnages, ils vous mèneront tantôt vers la lumière, tantôt vers les ténèbres.



Entre les flammes d’Ilona Andrews (Dynasties 1)

Il y a plus d’un siècle, des scientifiques ont créé un sérum permettant de développer des dons d’ordre surnaturel. Depuis, ces gènes se transmettent de génération en génération…
Détective privée, Nevada Baylor peut détecter les mensonges chez autrui. Alors qu’elle s’apprête à affronter le challenge le plus ardu de sa carrière, retrouver un certain Adam Pierce, elle se fait kidnapper. Son ravisseur ? Rogan, un séduisant milliardaire aux grands pouvoirs. Entre le désir de fuir et celui de s’abandonner à lui, Nevada hésite…


La fille qui tomba sous Féérie et y mena les festoiements de Catherynne M.Valente

Septembre rêve de repartir en Féérie. Car rien n’a changé depuis son retour : son père est toujours à la guerre en Europe, sa mère doit travailler de longues journées à l’usine.
Mais un jour, allongée dans un champ, une barque voguant sur les herbes la dépasse. Lancée à sa poursuite, elle trébuche et tombe… en Féérie, enfin. Très vite, elle découvre que bien des choses ont changé : la magie de Féérie-du-Dessus s’épuise alors que ses habitants perdent leurs ombres désireuses d’aller en Féérie-du-Dessous. Et ce monde a une nouvelle reine : Halloween qui n’est autre que l’ombre abandonnée de Septembre. Elle organise des Festoiements pour toutes les ombres enfin libérées de leur alter ego du Dessus.
Septembre retrouvera ses anciens amis, non seulement leurs ombres (c’est-à-dire eux sans être tout à fait eux). Elle s’en fera de nouveaux dans ce monde étrange : Aubergine, la Dodo Nocturne, la Vice-reine du Café, le prince endormi Myrrhe, … Septembre se sent responsable de la situation et ne veut pas que Féérie disparaisse, mais les ombres veulent rester libres et continuer à aller aux fêtes données par leur Reine…


Empire of Storms de Sarah J. Maas (Throne of Glass 5)

The long path to the throne has just begun for Aelin Galathynius. As the kingdoms of Erilea fracture around her, enemies must become allies if Aelin is to keep those she loves from falling to the dark forces poised to claim her world. With war looming on all horizons, the only chance for salvation lies in a desperate quest that may mark the end of everything Aelin holds dear. Will Aelin succeed in keeping her world from splintering, or will it all come crashing down? This fifth instalment in the sensational New York Times bestselling series is the most thrilling yet and cannot be missed. Contains mature content. Not suitable for younger readers.


Le secret de la dame en rouge de Béatrice Bottet

En cette fin du XIXème siècle, on prépare à Paris l'exposition universelle, et l'inauguration de la Tour Eiffel. Violette Baudoyer se réfugie dans la capitale après avoir fui sa famille. Elle est recueillie par Madame Bouteloup, et formée à la voyance au sein de la bonne société. Florimond Valence est quant à lui journaliste aux Nouvelles du matin, et mouchardeur pour le commissaire Aristide Barjoux. Lorsque le corps d'une femme est découvert dans le quartier de Belleville, Florimond doit élucider l'affaire. C'est alors qu'il va croiser la route de Violette... Qu'a-t-elle à voir avec ce meurtre ? Est-elle menacée ? Florimond peut-il l'aider ?


Le fer au cœur de Johan Heliot

Punie et brisée pour avoir bravé le regard d’un défenseur de la Vertu, la jeune Maïan est envoyée dans les tréfonds de la Ville-Basse pour y expier sa faute. C’est au coeur de ce purgatoire de vapeur dont personne ne revient jamais qu’elle rencontre Leonardo, un étudiant condamné pour avoir laissé libre cours à son imagination en créant des machines fabuleuses. Avec l’aide de Volco et Lanaé, deux habitants de la ville souterraine, Maïan et Leonardo tentent d’unir leurs forces pour survivre. Mais dans ces entrailles nauséabondes où les âmes sont corrompues à force d’être opprimées, il est difficile pour ces épris de justice d’accorder leurs ambitions… 


Le Livre des Radieux, Volume 1 (Les Archives de Roshar, Tome 2) de Brandon Sanderson

Roshar, terre de pierres et de tempêtes. Des siècles ont passé depuis la chute des Chevaliers Radieux, mais leurs avatars, des épées et des armures mystiques qui transforment des hommes ordinaires en guerriers invincibles, sont toujours là.
Au cœur des Plaines Brisées, Kaladin lutte depuis dix ans dans une guerre insensée. Dalinar, le chef d’une des armées, est fasciné par un texte ancien, La Voie des rois. Au-delà de l'océan, la jeune Shallan apprend la magie et découvre certains secrets des Chevaliers Radieux...


Le Livre des Radieux, Volume 2 (Les Archives de Roshar, Tome 2) de Brandon Sanderson

Je me souviens des jours avant l'Ultime Désolation.
Avant que les Hérauts ne nous abandonnent, et que les Chevaliers Radieux se retournent contre nous. Des jours où la magie était encore de ce monde, et l'honneur dans le cœur des hommes. Aujourd'hui nous surveillons quatre personnes. La première est un chirurgien qui est devenu soldat dans une guerre brutale. La deuxième est un assassin qui pleure en tuant. La troisième est une jeune femme dont la robe d'étudiante abrite une âme de voleuse et de traîtresse. La dernière est un prince dont les yeux se sont ouverts sur le passé, tandis que son appétit pour la guerre décroît.
Le monde changera.
Ces quatre personnes sont la clé.
L'une d'entre elles nous aidera. L’une d'entre elles nous détruira.


Plus jamais de Colleen Hoover

Lily Blossom Bloom n’a pas eu une enfance très facile, entre un père violent et une mère qu’elle trouve soumise, mais elle a su s’en sortir dans la vie et est à l’aube de réaliser le rêve de sa vie : ouvrir, à Boston, une boutique de fleurs. Elle vient de rencontrer un neuro-chirurgien, Lyle, charmant, ambitieux, visiblement aussi attiré par elle qu’elle l’est par lui. Le chemin de Lily semble tout tracé. Elle hésite pourtant encore un peu : il n’est pas facile pour elle de se lancer dans une histoire sentimentale, avec des parents comme les siens et Atlas, ce jeune homme qu’elle avait rencontré adolescente, lui a laissé des souvenirs à la fois merveilleux et douloureux. Est-ce que le chemin de Lily est finalement aussi simple ? Les choix les plus évidents sont-ils les meilleurs ?
Le chemin d’une jeune femme pour se trouver et pour rompre le cycle de la violence.
Est-ce que l’amour peut tout excuser ?


Séduction maudite de Stéphane Soutoul

Journaliste audacieuse, Gabrielle Colleni ne vit que pour son métier. Jusqu’au jour où sa sœur trouve la mort dans d’étranges circonstances. Qui peut croire qu’il s’agit d’un accident ? Certainement pas celle que tous surnomment « La fouineuse ».
et son premier suspect n’est autre que le fiancé de sa cadette : Stanislas de Beaumiracle, riche, beau, célèbre… et malheureux en amour. Bel euphémisme puisque toutes les femmes de sa vie ont été victimes d’un sort funeste.
Si la police n’a jamais rien pu expliquer, la presse à scandales ne se lasse pas du « Séducteur maudit ».
Prête à tout pour découvrir la vérité, Gabrielle va devoir approcher Stanislas, mais aussi Mathis, l’énigmatique frère, tout en évitant les cadavres qui ont la fâcheuse manie de s’accumuler dans l’entourage de Beaumiracle…


Péril en cuisine ! de Jean-Luc Marcastel (L’auberge entre les mondes 1)

Nathan est apprenti cuisinier dans une auberge réputée pour ses bonnes recettes. Avec son ami Félix, il sent très vite que cet endroit regorge de mystères. Les murs bougent ; des créatures inquiétantes semblent vivre tapies dans l’ombre ; et il y a cette force qu’il ressent au plus profond de lui…
Alors que les mondes s’affrontent, Nathan est le seul à pouvoir réconcilier les hommes et apaiser les conflits.


Et vous ?

29/04/2017

De l'arsenic pour le goûter de Robin Stevens (Une enquête trépidante du club Wells & Wong 2)

Quatrième de couverture

« Je n’aimais pas du tout ce grossier M. Curtis, et d’après les vibrations de colère que je percevais chez Daisy, j’ai bien compris qu’elle partageait mon opinion. Son rire contenu, comme s’il lançait des plaisanteries que les autres ne pouvaient pas comprendre… Les joues roses de Lady Hastings… Pas de doute, il se passait quelque chose. »
Nouvelle affaire pour les détectives privées Daisy et Hazel !
Daisy fête son anniversaire avec la famille au grand complet dans sa maison de Fallingford. Mais l’ambiance est étrange : M. Curtis, un invité surprise que tout le monde déteste, ne semble vraiment pas digne de confiance.
Le thé est servi, M. Curtis tombe gravement malade, empoisonné. Que s’est-il passé ?
Difficile d’enquêter quand on imagine que tout le monde a une bonne raison d’être coupable…


Mon avis

Ayant adoré Un coupable presque parfait, je ne pouvais pas passer à côté de cette suite tant attendue ! Alors aussitôt arrivé, je me suis empressée de le lire et cela a été une superbe lecture. Une fois encore Robin Stevens nous propose une histoire intéressante avec son lot de suspense et de rebondissement pour nous dévoiler à la toute fin le coupable du meurtre.

Alors que Hazel se rend chez Daisy pour fêter son anniversaire durant les vacances de Pâques, un invité semble jeter de l’ombre sur la fête. Alors quand celui-ci meurt, c’est plutôt louche. Très rapidement nos deux détectives en herbe vont comprendre qu’il a été assassiné, il n’en faut pas plus pour Daisy et Hazel de mener l’enquête et essayer de débusquer le tueur. Qui est-il ? Tous les invités semblent coupable car beaucoup avait des choses à lui reprocher…

De l’arsenic pour le goûter est une suite à la hauteur du premier. L’intrigue est bonne et bien menée. L’action arrive dès les premières pages pour n’en plus finir. Le mystère ne fait que s’épaissir, tous peuvent être coupable même si cela n’enchante pas nos deux détectives. Le suspense est maintenu jusqu’au bout et on ne s’imagine pas un seul instant que ça puisse être cette personne. C’est vraiment bien fait, Daisy et Hazel prennent très au sérieux cette affaire et vont mener l’enquête, en compagnie de leurs amies, venues également pour l’occasion.

Comme pour le premier tome, l’histoire est écrite du point de vue de Hazel qui retranscrit dans le carnet cette enquête. Cela donne une certaine dynamique que ce soit sous cette forme je trouve et cela nous permet d’assister encore plus à tout ce qui se passe.

Les personnages sont toujours aussi attachants et intéressants. Nous découvrons ici une autre facette de Daisy, bien différente de celle qu’on a pu connaître dans le premier tome. J’avoue qu’elle m’avait parfois agacée par son comportement, surtout vis-à-vis de Hazel mais là, elle montre une certaine fragilité qui la rend plus sympathique à mes yeux. Hazel quant à elle s’affirme un petit peu plus et prend une place plus importante dans l’histoire ce qui n’est pas pour me déplaire.

En bref, De l’arsenic pour le goûter est un deuxième tome à la hauteur du premier. J’ai vraiment adoré cette nouvelle aventure qui est pleine de rebondissements et de suspense, un bon policier qui vous plaira à coup sûr. Si vous avez aimé le premier, cette suite vous comblera, si vous n’avez pas encore commencé, il est encore temps ! En tout cas, il me tarde de retrouver ces deux détectives en herbe qui ont plus d’un tour dans leur sac ! (et j’ai vu qu’en anglais un 6e tome était à venir, longue vie au Club Wells & Wong !).

28/04/2017

Piégés dans le train de l'enfer de Hubert Ben Kemoun (Piégés 1)

Quatrième de couverture

« Teddy s’assit, le sac rouge cadenassé, bien posé sur le siège à coté de lui. Interdit d’ouvrir et d’ausculter ce bagage, il connaissait la règle.
Un mulet transporte son chargement sans se préoccuper de ce qu’on lui a posé sur le dos.
Il était 14h23 quand il prit place dans le wagon du train à destination de Toulouse. Celui-ci s’arrêterait à Bordeaux à 17h42.
A peine plus de trois heures.
Une affaire vite pliée. »
Mais ce qui semblait tranquille, devient très vite un enfer…
Quand le hasard se met à nous jouer des tours, il ne sert à rien de chercher à lui échapper.

Mon avis

Piégés dans le train de l’enfer est un roman court de moins de 200 pages dont le but est de suivre une histoire qui se déroule en 3h. Construit sur un compte à rebours, nous voyons le temps défiler entre 14h et 18h.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir à quoi s’attendre, sans compter le fait que les événements arrivent assez vite pour s’en rendre compte. Il s’agit d’un huis clos dans un train où toute l’action va se dérouler. A travers différents personnages nous allons découvrir une situation qui va devenir de plus en plus critique à mesure que le temps passe et dont l’issue est incertaine.

L’intrigue file droit, il n’y a pas de longueur, l’auteur va à l’essentiel pour raconter son histoire. C’est un style assez efficace dans le genre, surtout pour ceux qui ne sont pas adeptes de la lecture. Là on va droit au but et l’on se demande bien comment tout cela va se terminer car évidemment, on présage le pire… Et vu certains événements, il y a de quoi !

La tension est omniprésente et le fait que l’on change de focalisation à chaque chapitre, on alterne les personnages, fait que cette tension monte sans cesse. Grâce à ce changement de point de vue, cela nous permet d’en savoir plus sur la situation et d’avoir une vue d’ensemble pour essayer de comprendre ce qui se passe et comment on a pu en arriver là. Si d’un côté il y a des personnages des plus ordinaires qui vont quelque peu changer la donne, on voit bien qu’avec d’autres c’est plus complexe qu’il n’y paraît et que les intentions ne sont pas toujours louables.

C’est une histoire intéressante et prenante avec lequel j’aurai passé un bon moment de lecture. Evidemment, étant donné la longueur du livre, il aura été dévoré très rapidement donc je n’aurai pas passé un long moment en compagnie de ces personnages mais le moins que l’on puisse dire c’est que cette rencontre a été intense. Après, je préfère de loin les livres où il y a du détail, plus d’informations, donc c’est pour ça que Piégés dans le train de l’enfer n’est pas un coup de cœur pour moi mais je reconnais ses qualités.

Quant aux personnages, ils sont intéressants, il y a plusieurs types de profils, après je ne m’y suis pas trop attachée puisqu’on se concentre plus sur l’action et la tension qui augmente dans ce huis clos plutôt que sur la profondeur des personnages. Mais ils font leur office, donc je n’ai rien à dire de plus sur eux.

En bref, Piégés dans le train de l’enfer est un roman intéressant et efficace dans le genre. L’intrigue est bonne et bien menée, elle file droit, il n’y a pas de longueurs, pour ceux qui aiment quand c’est le cas, vous allez être servi, c’est de l’action pure et dure et de l’adrénaline, pour ceux, qui comme moi, cherchent à avoir un peu plus de détails il manquera peut-être un petit quelque chose. Mais cela reste une lecture plaisante et efficace donc je n’ai rien à redire dessus.

27/04/2017

Les sorcières des marais de Cassandra O’Donnell (Malenfer, Terres de magie 4)

Quatrième de couverture

Gabriel et Zoé se sont cachés dans les Terres de magie, après la disparition de leur ville Wallangar et de leurs amis. Parmi les sorcières des marais de Houquelande, ils découvrent un nouveau monde régi par ses propres règles.
Alors que Zoé semble prendre conscience de son immense pouvoir, Gabriel doit l’aider à maîtriser mieux sa force pour défendre leurs amis. Un grand défi les attend…

Mon avis

Les sorcières des marais est le quatrième tome de la série Malenfer, je dois dire que j’étais curieuse de voir ce que ce nouveau tome allait donner puisqu’on allait se retrouver dans les Terres de magie, là d’où viennent Gabriel et Zoé et je dois dire que je ne suis pas déçue. J’ai bien aimé ce livre, même si j’aurai aimé rester un peu plus longtemps dans l’univers.

Le livre ayant été lu dans la journée (pratiquement à quelques pages près), c’était quelque peu frustrant d’avoir attendu si longtemps pour le dévorer si vite, mais si c’est lu aussi rapidement c’est plutôt bon signe !

J’ai bien aimé ce tome parce que la magie prend beaucoup de place et c’est parfois ce qui manquait dans les premiers volumes de Malenfer. Mais en même temps, il faut bien instaurer l’univers et laisser le temps à nos deux héros de prendre possession de leur pouvoir et savoir le maîtriser, ou du moins commencer à voir ce qu’ils peuvent en faire car évidemment, la magie est plus complexe qu’elle n’y paraît. Et ici, on le voit à quel point… en tout cas, j’ai adoré ce que j’y ai découvert.

L’univers est également plus sombre que les précédents, on voit que l’on vient d’atteindre un nouveau palier dans cette histoire et ce n’est pas pour me déplaire, même si j’avoue qu’à un moment donné… Bref, je n’en dirai pas plus pour éviter tout spoiler mais on voit que l’on commence à monter d’un cran, que les problèmes ne font que commencer et donc que cela aura forcément une incidence sur notre groupe.

L’intrigue est bonne et bien menée, elle est simple mais efficace. Le but de cette expédition est de mettre en sûreté Gabriel et Zoé, pour cela, accompagnés de leurs anciens professeurs, ils vont voyager à travers Terres de magie et faire la rencontre avec les sorcières des marais. Si dans un premier temps, leur chemin est tranquille, très rapidement de nombreux problèmes vont surgir et il faudra agir très vite… L’action arrive assez vite si bien qu’on n’a pas le temps de s’ennuyer, on se retrouve mêler à différents problèmes auxquels notre bande doit faire face. Des dissensions existent dans le groupe et cela pourrait leur porter préjudices, mais il est vrai que le caractère imprévisible de nos deux jeunes héros n’aide pas à ce que leur expédition se passe sans anicroche.

En bref, Les sorcières des marais est un quatrième tome à la hauteur des précédents. L’univers se dévoile un peu plus, tout comme les personnages qui évoluent beaucoup et dont on en apprend un peu plus à chaque instant, ce qui n’est pas pour me déplaire. L’intrigue est bonne et bien menée, la magie plus que présente à ma grande joie puisque j’adore ça ! Les personnages sont toujours aussi attachants et sympathiques, de quoi nous faire passer un très bon moment de lecture. Un quatrième tome intéressant dont il me tarde de découvrir d’ores et déjà les prochaines aventures de Gabriel et Zoé !

26/04/2017

Le toutou infernal de Lucy Coats (Beasts of Olympus 2)

Quatrième de couverture

Démon est devenu le Gardien Officiel des Bêtes de l’Olympe. Quel honneur ! Ou plutôt… quelle horreur. Car il doit soigner Cerbère, le chien adoré du Dieu des Enfers, qui a attrapé un gros méchant rhume !
En route pour un programme infernal : squelettes, monstres, fantômes… Démon n’est clairement pas là pour faire du tourisme. Il doit trouver les ingrédients nécessaires à sa potion s’il veut guérir le « petit » toutou…*

*Qui accessoirement fait cinq mètres de haut, a trois têtes et des serpents en guise de crinière…

Mon avis

Ayant beaucoup apprécié le 1er tome de Beasts of Olympus je n’ai pas résisté à l’appel de ce second tome qui est tout aussi excellent. J’ai vraiment passé un bon moment en compagnie de Démon et les créatures mythologique dont il a la responsabilité. Si vous aimez l’aventure et la mythologie, Beasts of Olympus est fait pour vous !

Dans ce nouvel opus, Démon doit s’occuper de Cerbère, le gardien des enfers qui est tombé malade. Pour le soigner, Démon va devoir aller chercher un certain nombre d’ingrédients… à ses risques et périls.

L’action arrive dès les premières pages, il n’y a pas de perte de temps ou de longueurs. L’intrigue file droit, c’est efficace et prenant. Je n’ai pas lâché ce livre jusqu’à ce que j’arrive à la fin, j’avais envie d’en savoir plus. Et il faut dire que cela se lit très rapidement, donc aucune raison d’arrêter sa lecture en cours de route.

On y trouve toujours un brin d’humour pour plus de légèreté même si la mission va s’avérer plus difficile que prévue. En même temps, difficile de trouver tous les ingrédients pour le médicament de Cerbère et si c’était trop simple, il n’y aurait pas vraiment d’intérêt à l’histoire. Démon va devoir ruser et aussi avoir un soutien infaillible pour parvenir à ses fins.

Les personnages sont toujours aussi intéressants et attachants, à commencer par Démon qui tient vraiment à cœur son rôle de gardien des animaux au sein de l’Olympe. Il est prêt à tout pour leur bien être, même s’il ne se sent pas toujours d’attaque pour cela.

En bref, Le toutou infernal est un 2e tome à la hauteur du précédent. Cela a été une lecture agréable et prenante. Démon se retrouve toujours dans des situations délicates mais il a de la ressource pour mener à bien ses missions et contenter à la fois les dieux et les créatures mythologiques dont il a la charge. Une série que je vous conseille fortement, vous ne serez pas déçus et passerez un bon moment de lecture.

25/04/2017

Comme un conte de Graham Joyce

Quatrième de couverture

Tara Martin a mystérieusement disparu il y a vingt ans. Son frère, ses parents, son petit ami, tous la croient morte. Pourtant, lorsqu’elle réapparaît ce jour de Noël, elle semble n’avoir pas changé. Peut-être son regard s’est-il alourdi d’une ou deux rides, mais tout indique qu'elle est restée la jeune fille d’à peine seize ans qui s’était évanouie dans la nature. Et c’est peu de dire que sa famille doute des explications qu’elle fournit pour justifier sa longue absence. Quel drame cache réellement son étrange disparition? Quel événement atroce occulte-t-elle par une amnésie de vingt ans ? À moins que sa singulière version des faits ne soit vraie, malgré ses allures de conte de fées ?

Mon avis

Comme un conte est le troisième livre que je lis de l’auteur et c’est à chaque fois un ravissement. J’aime beaucoup son écriture et l’atmosphère qu’il arrive à créer à chaque fois dans ses histoires. Maintenant, je l’avoue, je ne regarde même plus de quoi ça parle et je prends puisqu’il s’agit de cet auteur et je n’ai jamais été déçue jusque là. Il me tarde de lire Au cœur du silence qui m’attend déjà dans ma PAL.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit d’autant que les événements arrivent assez vite. Nous découvrons donc la famille de Tara, ses parents et son frère, Peter, avec sa femme et ses enfants. Les relations entre les parents et le fils sont quelque peu tendues. Il en va de même entre Peter et Richie, le petit ami de l’époque de Tara et le meilleur ami de Peter, qui ne l’est plus aujourd’hui. Que s’est-il vraiment passé 20 ans plus tôt ? Autant de questions qui trouveront réponses, ou plus ou moins quant à certains faits, tout au long de l’ouvrage.

Graham Joyce aime mener en bateau son lecteur tout du long de l’histoire. On se demande bien quels peuvent être les liens entre certains personnages et certains faits que l’on découvre au dur et à mesure. J’avoue que je me suis totalement laissé avoir et emporter par ce récit qui frôle sans arrêt avec le surnaturel. Tara dit-elle la vérité ou affabule-t-elle ? Elle est pourtant persuadée de ce qu’elle avance mais n’est-ce pas un conte ?

J’ai adoré cette histoire, je pense que vous l’avez compris. C’est vraiment surprenant et les petites citations et anecdotes qui sont situés en début de chapitre ajoute un certain suspense car c’est en lien, plus ou moins direct, avec ce qui nous est conté. Du coup cela joue encore plus sur le côté fantastique du récit, est-on dans la réalité ou bien le surnaturel ?

Les personnages sont intéressants et attachants. Chacun cache quelque chose, ne veut pas se dévoiler totalement quand d’autres semblent n’être que secondaire, sans importance et pourtant… Tout est dans le détail, tout nous fait douter plus nous avançons dans l’histoire car l’on se rend compte de ce que l’auteur est en train de tisser.

En bref, Comme un conte est un roman que j’ai adoré découvrir, Graham Joyce a le don de raconter des histoires à nous embarquer dans son univers entre rêve et réalité. Le fantastique prend tout son sens avec lui, tout cela est-il réel ou bien est-ce affabulation de la part de Tara ? A vous d’en jugez en lisant ce livre !

24/04/2017

Le très gros ours très sale de Britta Teckentrup

Quatrième de couverture

Le très gros ours très sale ne se lavait jamais. Il n’en avait bien sûr pas besoin ! Et le très gros ours très sale ne sentait vraiment pas bon ! Mais alors vraiment pas ! Jusqu’au jour où tout changea.

Mon avis

Le très gros ours très sale est un album assez amusant qui m’aura bien plu. Une histoire subliminale qui peut inciter les enfants à se laver si cela pose problème.

En effet, ce très gros ours est très sale, il pue parce qu’il ne se lave jamais. Jusqu’au jour où toute cette crasse le gratte… il essaye par tous les moyens de se soulager mais rien n’y fait !

Quand il voit une oursonne, il lui demande de l’aider, mais comme il pue trop, elle ne veut pas s’approcher de lui, en même temps, on la comprend ! Elle lui fait donc comprendre qu’il doit aller se laver mais ce très gros ours très sale est têtu comme une mule et ne veut rien entendre ! Mais cette oursonne saura trouver les bons arguments pour, peut-être, faire changer d’avis cet ours…

Les illustrations sont assez sympathiques, tout est en aplat, assez simple. Mais cela a son charme et fonctionne bien avec l’histoire. C’est très coloré, de quoi attirer l’œil. Après on aime ou pas.

En bref, Le très gros ours très sale est un album amusant mettant en scène un ours très sale qui n’a aucune envie de se laver mais il arrive un moment où cela devient nécessaire… Une histoire bien sympathique que je vous invite à découvrir.

A partir de 4 ans

C'est lundi, que lisez-vous ? [100]



Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books. La relève après Mallou, le récap des liens se fait maintenant chez Galleane.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :

1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?
3. Que vais-je lire ensuite ? 


 
Cette semaine encore j'ai pas mal lu, notamment en albums jeunesse qui dans l'ensemble étaient plutôt bien sympathique. Quant aux romans j'ai eu majoritairement de belles lectures mais une grosse déception aussi...


Les sorcières des marais de Cassandra O’Donnell (Malenfer, Terres de magie 4)

Gabriel et Zoé se sont cachés dans les Terres de magie, après la disparition de leur ville Wallangar et de leurs amis. Parmi les sorcières des marais de Houquelande, ils découvrent un nouveau monde régi par ses propres règles.
Alors que Zoé semble prendre conscience de son immense pouvoir, Gabriel doit l’aider à maîtriser mieux sa force pour défendre leurs amis. Un grand défi les attend…