Rechercher dans ce blog

31/08/2014

Mots rumeurs, Mots cutter de Charlotte Bousquet et Stéphanie Rubini (Rouge Tagada 2)

Quatrième de couverture

Je me suis levée, les mains tremblantes. J'entendais des chuchotements, des rires dans mon dos. J'ai pris le morceau de craie, regardé les chiffres inscrits sur le tableau. Des fractions qui auraient dû être faciles, des fractions qui se délitaient devant moi, des chiffres bizarres, monstrueux, qui me frappaient comme les insultes et les ricanements, comme la vérité qui me sautait au visage...

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Gulf Stream de m’avoir permis de lire cette BD qui est très sympathique bien que le sujet évoqué soit grave et difficile.

Voici donc la « suite » de Rouge Tagada. Je tiens à signaler que je n’ai pas lu le premier tome, mais cela n’empêche pas de comprendre ce tome parce que cela peut se lire indépendamment. Il s’agit d’une même classe avec des histoires et donc je suppose aussi des thèmes différents. Mais comme l’histoire ici m’a bien plu, je pense que je rattraperai mon retard en lisant le premier.

De quoi s’agit-il ici ? Léa, la narratrice et héroïne de l’histoire nous présente sa classe, sa rentrée, ses rencontres, ses amis, ses premiers amours, bref, la vie d’un adolescent en somme. Jusqu'au jour où à cause d'un jeu, des rumeurs commencent à circuler sur elle dans la classe, l’enfer commence ainsi pour la jeune fille…

Ce livre traite du harcèlement scolaire, de la manière dont toute une classe, des amis peuvent se retourner contre soi à cause d'une mauvaise photo envoyée à tout le monde, de rumeurs lancées et qui peuvent blesser voire pire. Malheureusement, ce qui commence comme un jeu « amusant » peut rapidement devenir un cauchemar et un vrai problème. On s'enlise, on s'écarte mais les gens n'oublient jamais et poursuivent ces harcèlements... et si aucune aide n'arrive, cela peut très mal finir. Je vous laisse découvrir ce qui va arriver à Léa, pas de spoilers !

Charlotte Bousquet, grâce aux dessins de Stéphanie Rubini, nous montre un fait de société grave, une triste réalité que beaucoup de collégiens ou lycéens vivent. Quand on sait que l’adolescence est une période de vie difficile, pas toujours bien vécu à cause des changements (physique, moral, etc.), lorsque le harcèlement scolaire s'y mêle, c'est tout de suite l'enfer. Et ce qui est d’autant plus triste c’est que ceux qui le vivent restent seuls, n’en parlent pas, et donc personne ne peut les aider.

A travers les mots de Charlotte Bousquet, on sent au fur et à mesure la détresse de Léa, son exclusion. Même si on s’attend à ce qui va se passer, on voit très vite le cheminement, on ne peut pas s’empêcher d’avoir la gorge serrée et mal au cœur pour Léa. Charlotte Bousquet a très bien réussi à nous faire passer toute l’émotion, le désarrois de Léa ce qui rend ce livre d’autant plus triste et dur. Mais au moins, cela montre bien ce qui peut se passer dans ces cas-là. On assiste impuissant à la détresse de Léa alors qu'elle n'avait rien demandé et ne pensait pas à mal lorsqu’elle a fait ce « jeu ».

Les dessins de Stéphanie Rubini sont très sympathiques, j’aime beaucoup le graphisme. Comme il s’agit d’une BD, il y en a beaucoup plus que le texte mais je trouve que l’un n’écrase pas l’autre, les deux ont autant d’impacts sur ce qu’on lit. C’est une très bonne chose.

En bref, voici une très bonne BD qui traite d’un fait de société réel qui ne devrait pas exister. Cela fait prendre conscience de ce qui se passe, de ce qui pourrait arriver si cela s’avérait, mais la fin n’est pas toujours celle-là pour ceux qui subissent ce harcèlement. A lire !


In My Mailbox (144)


In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C'est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque.

Mes acquisitions de la semaine

Après mon séjour à Londres, ça a donné ça : à gauche, mes achats sur place, à droite, ce qui m'attendait sagement chez moi...



Voici donc le détail...


28/08/2014

Le jeudi c’est Jeu Livresque [65]



 J’avais vu des blogueuses américaines organiser un rendez-vous journalier sur un mois et quelques unes de leurs idées étaient très sympa, j’en ai parlé à Melisande, et elle m’a dit : le jeudi on n’a rien. Voilà comment est née l’idée de petit rendez-vous pour fêter l’arrivée de l’été qui permet de jouer avec nos livres pendant 8 semaines, tous les jeudi, à partir du premier jeudi de juin (06/06).

Semaine 65 : Votre pire habitude livresque
Vous cornez les pages, lisez dans votre bain et faites tomber votre livre dans l’eau, vous faites des tâches de chocolat avec vos doigts ? Dites nous tout !


Là, je sèche parce que je ne maltraite pas mes livres. J'en prends soin, quitte à passer pour une névrosée. Je ne casse pas le dos, je ne corne pas les pages, je ne lis pas dans le bain donc je n'ai jamais fait tomber de livre dans l'eau (et comme je n'ai pas de baignoire, la question est réglée). Je ne lis pas en mangeant pour ne pas tâcher justement.

Bref, je suis parfaite (ahem >>>)

Non, la seule chose que je pourrais évoquer c'est qu'il m'arrive parfois en rangeant, de faire tomber des livres quand j'en prends trop d'un coup par exemple. Et une fois, j'ai abîmé La voleuse sans ombre d'Emily Gee et ça m'a bien énervé. Après en tant que telle, je n'ai pas de mauvaises habitudes.

25/08/2014

Accrocdeslivres est en vacances !



Eh oui ! Il le faut bien, le blog se met un petit peu en pause le temps de mes vacances, qui dureront 4 jours ! (du 26 au 29 août).

Etant donné que je pars à Londres, je n'aurai pas accès à Internet, ni à aucun pc je pense, donc vous n'aurez pas de mes nouvelles. Je suis sûre que vous serez très triste, mais ce ne sera pas très long.

De plus, je suis sûre que j'aurai beaucoup de choses à vous raconter à mon retour pour compenser cette absence !

Alors je vous dis à bientôt !

source image

Gros ours, il fait froid ! d’Emile Jadoul (Petites cachettes)


Quatrième de couverture

En rentrant chez lui, Gros ours entend de drôles de bruits. Tiens ? Un rocher qui grelotte, une feuille qui parle, une souche d’arbre qui éternue ? Soulève les rabats pour voir ce qui s’y cache !

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Casterman de m’avoir permis de lire cet album que j’ai bien apprécié. 

Après avoir lu Attention, voilà Grand loup ! j’ai enchaîné avec le deuxième tome des Petites cachettes : Gros ours, il fait froid ! qui est tout aussi mignon. Le principe reste le même. Nous retrouvons sur une double page l’histoire de cet ours qui rentre chez lui et qui sur sa route rencontre un rocher qui grelotte, une feuille qui parle, une souche d’arbre qui éternue… Mais que se cachent-ils donc derrière ? Il suffit d’ouvrir les rabats pour le découvrir. 

Il y a toujours très peu de textes, c’est simple mais efficace et surtout suffisant pour un public si jeune. Comme pour le premier c’est à partir de 2 ans, donc ça permet de s’initier aux histoires, tout en gardant le principe de l’imagier avec les fenêtres à ouvrir pour découvrir ici des animaux cachés qui ont froid. 

Autant le premier tome était dans des tons chauds, avec un rouge vif, autant ce livre est dans les tons plus froids avec un blanc et bleu pâle, à l’image de la couverture qui montre le froid ambiant et la neige qui tombe. On passe vraiment d’un univers à l’autre et c’est très agréable de voir ce que l’auteur peut faire. Les dessins sont toujours aussi doux, j’aime beaucoup ce graphisme. 

Comme pour Attention, voilà Grand loup ! le système de rabats permet à un enfant de participer en même temps qu’il écoute et fait avancer l’histoire. 

En bref, une petite collection qui démarre très bien. J’ai beaucoup aimé ces deux premières histoires : Attention, voilà Grand loup ! et Gros ours, il fait froid ! Ce sont deux albums très mignons et je suis sûre que les touts petits adoreront découvrir qui se cachent derrière les rabats. Les dessins sont très sympathiques et l’histoire est mignonne. 

Dès 2 ans.

Attention, voilà Grand loup ! d’Emile Jadoul (Petites cachettes)


Quatrième de couverture

Qui se cache dans la maison de Grand loup ? Y a-t-il quelqu’un sous la couverture, derrière le rideau, dans le coffre ? Vite, vite, soulève les rabats pour retrouver tout le monde car c’est bientôt l’heure du dîner…

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Casterman de m’avoir permis de lire cet album que j’ai bien apprécié, c’est très mignon.

Une partie de cache-cache commence, le loup compte et finit par chercher ses amis, mais où se cachent-ils, d’autant que c’est bientôt l’heure du repas, il ne faut pas tarder… Pour les retrouver, il faudra soulever les différents rabats…

C’est une petite histoire mignonne qui peut surprendre sur la fin, on peut s’imaginer un autre dénouement et cela à cause de la nature du loup. On se demande bien ce qui va arriver à ses petits amis alors que chacun est déposé dans son panier pour se diriger vers la cuisine. L’histoire se présente sur une double page ce qui laisse de la place pour l’illustration qui est vraiment sympathique. C’est très doux comme graphisme, avec beaucoup de contraste entre le rouge et le blanc (sol et mur) ce qui permet de bien situer les choses même s’il n’y a pas tant de perspective que ça.

Il y a très peu de textes sur chaque page, si bien que c’est parfaitement adapté pour un public jeune, à partir de 2 ans. L’attention n’est pas trop accaparée et c’est très bien écrit et agréable à lire. Simple mais efficace. Cela permet de faire une première approche de « lecture », d’écouter des histoires (avant 2 ans, c’est surtout des imagiers qui fonctionnent, donc pas d’histoire). Il y a un système de fenêtres à ouvrir et fermer pour retrouver les différents personnages. Cela permet à l’enfant de participer à l’histoire et avoir un contact avec le livre en même temps qu’il écoute.

En bref, un petit album mignon et sympathique pour de jeunes enfants. On pourra ainsi leur raconter leur première histoire tout en les faisant participer à l’aide des rabats à soulever qui se trouvent presque à chaque page. Cela leur permet d’être actif, d’être toujours en contact avec l’objet livre.

Dès 2 ans.

24/08/2014

Le chemin vers soi de Liliane Bassanetti (Enfants de la Terre d'Emeraude 2)

Quatrième de couverture

Qui décide de notre destin ? Nous-mêmes !
En acceptant que notre naissance ait un sens, la vie sur la Terre d’Émeraude devient plus facile. Prenons l’engagement dès aujourd’hui, de vivre uniquement des jours où nous réalisons tout ce qui réjouit notre cœur d’enfant. Sortons de l’illusion que nous avons créée et qui nous stoppe. Devenons le maître de notre destinée pour vivre des jours remplis de joie, d’amour, de bonheur et de liberté.
La dimension où tout est présent, nous transmet des informations essentielles pour activer et vivre le meilleur. Je nous apprends à ouvrir votre cœur, à semer au quotidien les graines de vos rêves, de vos projets, à nourrir votre jardin intérieur pour récolter les fruits ici et maintenant.

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Elixir de m’avoir permis de lire ce 2e tome qui m’a bien plu. Il est dans la lignée du premier, toujours aussi emprunt de philosophie.

Comme pour le premier tome, il faut voir si vous êtes sensibles aux messages délivrés par l’auteur, si vous adhérez ou pas à ce qui est dit. Je trouve qu’il y a une certaine justesse et ce livre ne peut que toucher. Mais dans ce genre de livre, c’est une affaire de goût et de ressenti, chacun ne le lira pas de la même manière.

L’écriture de l’auteur est très agréable à lire et très fluide de sorte que l’on rentre facilement dans l’histoire et on se laisse totalement guider par les « préceptes », on peut le voir de cette manière.

Après avoir vu que « Naître a un sens », Liliane Bassanetti nous montre cette fois-ci que l’on a tous un chemin à suivre, une destinée, et cela dans le but de trouver l’amour et le bonheur. Mais pour y parvenir, il faut d’abord se recentrer sur soi, apprendre à bien se connaître et aussi à accepter les choix et conséquences qui s’offrent à nous.

Nous retrouvons, comme pour le premier tome, les personnages du Jardin de la vie et ceux de la Terre d’Emeraude. Les passages qui concernent ce premier « univers » sont plus présents que ceux de la Terre d’Emeraude, nous suivons donc davantage l’apprentissage des « habitants » de cet univers, de voir l’importance de l’amour et de la compréhension de soi. Le titre du livre prend tout son sens, et davantage à la fin mais je n’en dirai pas plus.

Mais nous retrouvons avec un certain plaisir les enfants de la Terre d’Emeraude que nous avions découverts, sauf qu’ils ont bien changé. En effet, l’histoire se déroule des années après le premier volume, les enfants qui sont nés sont devenus à leur tour adulte. Ils ont fait d’autres rencontres qui ont changé leur vie, chacun vécu des expériences qui les ont rendus parfois plus forts, ils ont suivi leur chemin. Ils ont évolué, se sont retrouvés.

En bref, comme pour le premier tome, c’est un livre touchant emplis de philosophie qui ne peut pas nous faire de mal parfois pour avancer et tenter de retrouver une certaine paix. Beaucoup de douceur se dégage de ce livre que je vous invite à découvrir.

En partenariat avec

Wish-list [11] : Livres VF

Shanoé de Lorris Murail 

Louise n’est pas une petite fille comme les autres. Electro-sensible, sa condition la rend allergique à toutes les ondes électromagnétiques. Pas d’internet, pas de téléphone, de télévision, ni même d’ascenseur… Louise est condamnée à vivre loin de toute la modernité de notre époque. Pour préserver sa santé et lui permettre de vivre une vie normale, son père Stan, agent littéraire, et sa mère peintre, décident de partir et d’acheter une propriété à la campagne où les ondes ne passent pas. Mais le lieu qu’ils viennent d’investir n’est pas un lieu comme les autres, et le passé violent de cet endroit ne va pas tarder à refaire surface… A mesure que Stan plonge dans l’histoire du château, le comportement de sa fille se fait de plus en plus étrange, et il ne sait que penser : Est-ce la manifestation de forces surnaturelles, ou la preuve que son enfant sombre lentement dans la folie ?


Thya d'Estelle Faye (La voie des oracles 1)

La Gaule, au début du cinquième siècle après Jésus-Christ.
Cerné par les barbares, minés par les intrigues internes et les jeux malsains du pouvoir, l'Empire romain, devenu chrétien depuis peu, décline lentement.
Dans une villa d'Aquitania, perdue au milieu des forêts, vit Thya, seize ans, fille du général romain Gnaeus Sertor. À cinq ans, elle a manifesté pour la première fois des dons de devin. Mais dans l'Empire chrétien, il ne fait plus bon être oracle, et à cause de ce secret qu'elle doit garder, Thya est devenue une adolescente solitaire, à l'avenir incertain.
Lors d'une des visites en Aquitania, Gnaeus tombe sous les coups d’assassins à la solde de son fils Aedon qui souhaite s'emparer de son siège au sénat. Il est ramené à la villa entre la vie et la mort et Thya cherche dans ses visions un moyen de le sauver. Son don lui permet d’apercevoir la forteresse de Brog, dans les montagnes du nord, là où, autrefois, Gnaeus a obtenu sa plus grande victoire contre les Vandales. Elle comprend alors qu'elle doit s’y rendre et s’enfuit dans la nuit.
Sa route sera pavée de rencontres, Enoch, un jeune et séduisant barbare, ou encore un faune, un être surnaturel issu du monde païen, et Thya va évoluer et découvrir un monde en mutation qui n'est pas exactement celui que lui décrivait son père…

L'élite, tome 1 de Joelle Charbonneau

La Terre ne ressemble plus à la planète sur laquelle nous vivons. Les Sept Guerres en ont détruit la quasi-totalité et les hommes essaient de la reconstruire. C’est dans cet environnement que vie Cia et sa famille. A 16 ans, la majorité des adolescents doit trouver un travail. Les autres, l’Elite, sont choisis pour le Testing. L’épreuve suprême. Un test ultime qui promet l’entrée à l’université pour les gagnants. Ou plutôt pour les survivants… Cia a été choisie. Et elle va rapidement comprendre qu’elle ne peut faire confiance à personne.






EndGame de James Frey et Nils Johnson- Shelton

Douze jeunes élus, issus de peuples anciens. L'humanité tout entière descend de leurs lignées, choisies il y a des milliers d'années. Ils sont héritiers de la Terre. Pour la sauver, ils doivent se battre, résoudre la Grande Énigme. L'un d'eux doit y parvenir, ou bien nous sommes perdus. Ils ne possèdent pas de pouvoirs magiques. Ils ne sont pas immortels.
Traîtrise, courage, amitié, chacun suivra son propre chemin, selon sa personnalité, ses intuitions et ses traditions.
Endgame n'a ni règles ni limites. Il n'y aura qu'un seul vainqueur.





Appelez-moi Jack de Sabrina Richard

Une fillette vient d'être kidnappée dans un musée. Jeune journaliste au New York Times, Emma Smith flaire un bon sujet et se lance sur les traces du ravisseur. Mais très vite, les événements prennent une tournure inattendue. Celui qui se fait appeler "Jack" sème des cadavres tout en prenant un malin plaisir à répondre à chaque article de la journaliste, n'hésitant pas à lui envoyer des informations exclusives... Ainsi que des "trophées". Le FBI est sur les dents et Emma est obligée de collaborer avec les fédéraux. Leur plan : que la journaliste continue d'entretenir avec le tueur en série la macabre correspondance pour réussir à le piéger. Au risque de pousser Emma dans les griffes du loup. 

In My Mailbox (143)


In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C'est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque.

Mes acquisitions de la semaine

Le chemin vers soi de Liliane Bassanetti (Enfants de la Terre d'Emeraude 2)

Qui décide de notre destin ? Nous-mêmes !
En acceptant que notre naissance ait un sens, la vie sur la Terre d’Émeraude devient plus facile. Prenons l’engagement dès aujourd’hui, de vivre uniquement des jours où nous réalisons tout ce qui réjouit notre cœur d’enfant. Sortons de l’illusion que nous avons créée et qui nous stoppe. Devenons le maître de notre destinée pour vivre des jours remplis de joie, d’amour, de bonheur et de liberté.
La dimension où tout est présent, nous transmet des informations essentielles pour activer et vivre le meilleur. Je nous apprends à ouvrir votre cœur, à semer au quotidien les graines de vos rêves, de vos projets, à nourrir votre jardin intérieur pour récolter les fruits ici et maintenant.


Hors de la tombe de Jeaniene Frost (Chasseuse de la nuit 7)

Ces derniers mois ont été d’un calme inhabituel pour les vampires Cat Crawfield et son mari Bones. Mais ils ont eu tort de baisser leur garde.
Les magouilles écoeurantes d’un ancien agent de la CIA menacent de faire exploser les tensions entre humains et morts-vivants. Cat et Bones doivent reprendre du service pour éviter une guerre sans précédent. Une course contre la montre où la moindre erreur peut les condamner à un sort pire que la mort…


Cadeau d'anniversaire de la part de Secret Forbidden World




Let the sky fall, Tome 1 de Shannon Messenger

Vane Weston aurait dû mourir dans la terrible tornade qui a tué ses parents. Cependant, il s'est réveillé sans souvenir du passé et avec une image qui a fait partie de ses rêves depuis: une belle fille brune au milieu de la tempête. Audra est réelle, mais elle n'est pas humaine. Elle est une sylphide, un élément de l'air qui peut marcher dans le vent, et traduire sa voix pour contrôler ses forces pour en faire une arme. Mais c'est aussi une gardienne et a juré de protéger à tout prix Vane. Quand ceux qui ont provoqué la tornade revienne pour Vane, Audra devra se révéler pour lui apprendre à contrôler ses capacités.

(traduction personne, on copie, on crédite)



Attention, voilà Grand loup ! d’Emile Jadoul (Petites cachettes 1)

Qui se cache dans la maison de Grand loup ? Y a-t-il quelqu’un sous la couverture, derrière le rideau, dans le coffre ? Vite, vite, soulève les rabats pour retrouver tout le monde car c’est bientôt l’heure du dîner…


Gros ours, il fait froid ! d’Emile Jadoul (Petites cachettes 2)

En rentrant chez lui, Gros ours entend de drôles de bruits. Tiens ? Un rocher qui grelotte, une feuille qui parle, une souche d’arbre qui éternue ? Soulève les rabats pour voir ce qui s’y cache !



Cadeaux d'anniversaire de la part de Love of book




Sealed with the curse de Cecy Robson (A Weird Girls 1)

Celia Wird et ses trois sœurs ressemblent à toutes les filles autour de 20 ans... avec une seule minuscule exception : elles sont le produit d'une malédiction mal fichue, qui leur a donné, à chacune, des pouvoirs uniques, ce qui fait d'elles, eh bien... des filles étranges... Les sœurs Wird se contentent d'éviter les vampires du coin, sorcières et autres garous de la région du lac Tahoe. Jusqu'à ce que l'une d'elles fasse exploser un vampire dans un geste d'auto-défense. Chacun sait que les vampires ne sont pas agressifs, et en tuer un est passible de la peine de mort. Mais, bientôt, les attaques déclenchées par la soif de sang se multiplient, et la communauté s'interroge : les vampires du Tahoe sont-ils frappés par une épidémie ? A contrecœur, Celia accepte d'aider Misha, un chef d'une famille de vampires infectée, et beau garçon. Mais Aric, le meneur de la bande des loups-garous, est déterminé à détruire la famille de Misha pour protéger la région. Il prévient Celia : elle doit rester en-dehors de ce combat ! Coincée entre ces deux magnifiques mâles dominants, Celia doit trouver moyen de faire plaisir à tout le monde, de sauver tout le monde et, ah oui ! de ne pas craquer sur le mauvais mec... ni de mourir dans d'atroces souffrances. Car, maintenant, l'être maléfique derrière cette histoire d'épidémie connaît l'identité de Celia, et il va venir les trouver, elle et ses sœurs. Cette petite Wird n'en a jamais bavé autant...



Men of the Otherworld de Kelley Armstrong (Otherworld Stories 1)

Avec sa curiosité de garçon de six ans, Clayton n'a pas résisté à la morsure. Il l'a demandée. Mais survivre quand on est un petit garçon solitaire doublé d'un loup-garou, c'était trop pour lui... Jusqu'à ce qu'arrive Jeremy, qui apprend à Clayton comment vivre à cheval entre le monde des hommes et celui des lycanthropes, et qui le présente à la Meute. C'est ainsi que commence ce livre haletant, où se croisent trois des membres les plus intrigants de la Meute américaine, une famille fondatrice hiérarchisée où la pureté de votre sang représente tout, et où chaque jour amène une aventure nouvelle, excitante, et souvent mortelle. Car, alors que l'enfant sauvage devient un adolescent rusé qui teste son mentor à chaque instant, Clayton doit apprendre non seulement à contrôler ses instincts d'animal, mais aussi à manœuvrer dans les intrigues politiques de la Meute... y compris en montrant son pire ennemi, une brute, qui est le véritable Alpha.


Adaptation de Malinda Lo (Adaptation 1)

Dans toute l’Amérique du nord, des nuées d’oiseaux se jettent sur les avions, provoquant au moins une dizaine de crashes. Des milliers de personnes meurent. De peur d’être face à une attaque terroriste, le gouvernement des États-Unis immobilise tous les vols et des millions de voyageurs se retrouvent bloqués.
Reese et son partenaire de l’équipe de débat – dont elle est un peu amoureuse depuis longtemps – se trouvent en Arizona à ce moment-là. Tout le monde sait que le monde ne sera plus jamais comme avant. En pleine nuit, au beau milieu du Nevada, sur un tronçon de route isolé en direction San Francisco, un oiseau vole droit dans leurs phares. Leur voiture se retourne. Ils se réveillent dans un hôpital militaire et le médecin refuse de leur dire ce qui s’est passé, où ils se trouvent, ni comment ils ont été soignés.
Les choses deviennent encore plus étranges quand Reese rentre chez elle. San Francisco n’est plus la même ville quand la police fait respecter le couvre-feu, que des équipes de décontamination récupèrent les oiseaux morts et qu’une étrange présence semble la suivre. Lorsque Reese rencontre par hasard la belle Amber Gray, sa quête de la vérité prend une tout autre tournure – et risque de mettre à jour une conspiration mondiale que le gouvernement fait tout pour dissimuler depuis des dizaines d’années.

(traduction de Secret Forbidden World)


Et vous ?

21/08/2014

Le jeudi c’est Jeu Livresque [64]



 J’avais vu des blogueuses américaines organiser un rendez-vous journalier sur un mois et quelques unes de leurs idées étaient très sympa, j’en ai parlé à Melisande, et elle m’a dit : le jeudi on n’a rien. Voilà comment est née l’idée de petit rendez-vous pour fêter l’arrivée de l’été qui permet de jouer avec nos livres pendant 8 semaines, tous les jeudi, à partir du premier jeudi de juin (06/06).

Semaine 64 : Vous êtes fangirl ou fanboy sans remords de…


... Kushiel ! Oui, ça vous étonne sûrement que je parle de cette série... encore...

J'en parle presque dans tous les jeudis livresques. Dès que j'ai moyen d'en parler, j'en parle, je mets en avant cette série, j'en vante ses qualités (en même temps, il n'y a pas de défauts à mes yeux) parce que cette série est fabuleuse, je l'ai dans la peau et même si je ne l'ai lue qu'une fois, bah je m'en souviens assez bien et quand les copines qui découvrent pour la première fois et m'en parle, bah je m'en souviens, je relis des passages parce que ça me fait craquer.


Bref, complètement fangirl de Kushiel et fière de l'être !


20/08/2014

Coup de projo sur... [65] Zalbac Brothers de Karel de la Renaudière



Voilà, j'avais envie - de temps en temps - de faire revenir sur le devant de la scène, un livre qui m'a plu (que ce soit pour sa couverture, son écriture, son scénario etc.)

C'est vrai, en général, une fois l'avis posté, on y pense plus, alors voilà. Si vous souhaitez participer, mettez vos liens en commentaires et je les rajouterai dans l'article plus tard. 

Entrez dans le monde de la finance, et découvrez l'ascension sociale d’une personne partie de rien et qui pourtant va devoir garder la tête haute pour ne pas se faire écraser par les autres dans un jeu de pouvoir...


New York. Y prospère une puissante banque d’affaires franco-américaine - très secrète - qui brasse les fusions-acquisitions dans le monde entier. Sa spécialité ? Provoquer des mariages d’empires… souvent voués à l’échec.
Que donnera la rencontre de Jean Demester, jeune français sans compétence encore affirmée sauf quand il se met au violon et de Charlotte Lancier, la si belle héritière, perdue mais déterminée à ne pas se trahir ? Jean va-t-il réussir à diriger la banque? Seront-ils broyés par l’argent qui les unit et les sépare à la fois ? Ascension, chute, rédemption ?


19/08/2014

Infiniment de Jill Shalvis (Lucky Harbor 5)

Quatrième de couverture

Sur la route du bonheur…
Amy Michaels adore sa nouvelle vie à Lucky Harbor. Son premier week-end de randonnée en montagne lui réserve de belles surprises : elle quitte le sentier, s’égare, et voilà qu’elle se retrouve nez à nez avec Matt Bowers, le garde forestier. Même si elle a juré de ne plus jamais tomber amoureuse, elle a du mal à ne pas succomber au charme irrésistible de l’homme le plus en vue de la ville. Cet ancien flic au tempérament ombrageux a toujours préféré se passer de coéquipier, mais sa rencontre avec Amy pourrait bien le faire changer d’avis…

Mon avis

Aussitôt acheté, aussitôt lu. Je ne pouvais pas attendre, déjà que ça fait quelques temps que le livre est sorti, ma patience a suffisamment été mise à rude épreuve.

Cette série est vraiment géniale et pourtant je suis assez difficile en romance, il y a toujours quelque chose qui ne me convient pas en général. Mais avec Lucky Harbor c’est différent, j’aime beaucoup cette série qui nous montre à chaque fois la romance pour un nouveau couple. Certes, c’est guimauve, mignon et fait ressortir le côté girly et parfois romantique en moi, si c’est possible…mais ce n’est pas grave parce que c’est bon !

J’adore toujours autant les petites phrases d'accroche au début des chapitres de Lucky Harbor. Ici, ce sont celles des Accros du chocolat, c'est tellement vrai et drôle ! En voici une pour donner le ton : Voici un des petits mystères de la vie : comment une boîte de chocolat d'un kilo peut-elle faire prendre deux kilos et demi ?

Infiniment raconte donc l’histoire entre Amy et Matt, Amy c’est la serveuse au Dîner qui est arrivée il y a peu dans la petite ville de Lucky Harbor. Lors d’une randonnée, alors qu’elle repartait sur les traces de sa grand-mère qui avait fait auparavant une escale à Lucky Harbor, Amy se perd. Elle appelle donc son amie Mallory pour l’aider à retrouver son chemin mais lui envoie à la place Matt Bowers, le garde forestier qui ne la laisse pas indifférente. Mais Amy s’est promis de ne plus jamais tomber amoureuse… Parviendra-t-elle à respecter son engagement ?

Dans ce 5e tome, on découvre Amy, l’une des copines de Mallory qu’on avait découvert dans le 4e tome, permettant de relancer la série sur une série de 3 amies, après avoir eu 3 sœurs. L’auteur ne se foule pas trop dans le principe, mais ce n’est pas grave, c’est toujours agréable de retourner à Lucky Harbor, petite ville où tout semble possible et où l’amour fleuri en un instant. Roh que c’est beau ! (ahem…). On ne va pas bouder notre plaisir, elle a raison de continuer sur sa lancée et quand on voit quels sont les autres couples, ça donne envie de les découvrir !

Ici, il n’est pas question d’une rencontre au détour d’un hasard, comme on avait pu le voir dans le premier tome entre Maddie et Jax, non, bien au contraire, les deux personnages se connaissent déjà et éprouvent chacun de leur côté quelque chose pour l’autre. La narration étant toujours à la troisième personne, cela permet de voir à chaque fois ce qui se passe des deux côtés, version, Un gars / Une fille, ce qui est plutôt sympathique. L’histoire ne commence pas tout de suite avec de l’amour, mais il faut avouer qu’il y a quelque chose, du désir pour commencer et entre Amy et Matt, c’est chaud bouillant ! Il existe une tension sexuelle entre les deux même si chacun fait semblant de ne rien voir… jusqu’au jour où cela devient difficile de se voiler la face. Mais évidemment, ils vont se déchirer avant de redevenir lucides… on sait comment ça va se terminer !

Amy est une jeune femme au grand cœur qui traîne un passé assez sombre même si pendant une bonne partie de l’histoire, on ignore ce qui a bien pu lui arriver. Mais l’arrivée de Riley dans sa vie va faire remonter des souvenirs qui vont nous permettre de comprendre ce qui a pu se passer, jusqu’à ce que les révélations viennent… Il y a une belle évolution dans cette histoire, Amy va finir par s’ouvrir davantage et comprendre des choses sur elle-même et cela, notamment grâce à Matt mais aussi au contact de Riley. Elle mérite un peu de bonheur après ce qu’elle a vécu.

Quant à Matt, c’est le gars un peu bourru mais qui cache un grand cœur. Il fond comme neige au soleil quand il est question d’Amy, c’est plutôt drôle à voir. Il cache lui aussi un passé qui l’empêche d’aller de l’avant, il s’interdit même toute relation parce qu’il pense qu’il peut faire souffrir les gens et préfère donc être seul… Mais au contact d’Amy, lui aussi va changer et sur une histoire qui n’était qu’une question de sexe, cela va devenir quelque chose de plus profond et intime.

En bref, un 5e tome très mignon, parfois sombre vu ce qu’on découvre sur chacun des personnages mais ça rend cette histoire d’autant plus touchante et poignante, même si ce sont deux aveugles qui se voilent la face. Une belle romance qui m’a fait passer un bon moment, une lecture détente et mignonne, c’était tout ce que je demandais. Si je ne devais recommander qu’une seule romance contemporaine, je dirai celle-là, parce qu’on passe toujours un bon moment en compagnie des différents couples et que l’on retrouve à chaque tome les anciens, ce qui est toujours agréable de savoir comment ils évoluent une fois qu’ils se sont mis en couple.

18/08/2014

Wish-list [10] : Livres VF

Le souffle des pierres de Erik L'Homme (Terre-Dragon 1)

Sur un territoire déchiré par les vents vivent d’étranges tribus soumises au règne d’un invisible roi-dragon. Le jour où Ægir, l’enfant à la peau d’ours, échappe aux guerriers qui le gardent en cage, le destin du royaume bascule. Traqué sans relâche, Ægir croise la route de Sheylis, une apprentie sorcière chassée de son village. Un sortilège puissant va bientôt unir les deux adolescents contre leur volonté…






Si proche de lui de Stéphane Soutoul

« Parfois, il vaudrait mieux réfléchir à deux fois avant d'agir à la légère… 
Moi c'est Sonia Moonstar, apprentie sorcière et adepte des galères en tout genre. Suite à une rupture douloureuse, j'ai utilisé la magie pour me transformer en chat. Jolie boulette : une heure sous forme féline aura suffi à faire de moi la victime des pires infortunes ! La bonne nouvelle, c'est qu'un jeune homme est venu m'arracher aux griffes de la rue. La mauvaise, c'est que mon preux chevalier en baskets ne fait qu'un avec le garçon infréquentable que j'ai éconduit au lycée. 
Coincée dans la peau d'un chat durant ma convalescence, me voilà contrainte de partager le quotidien de mon hôte qui ignore l'identité réelle de sa nouvelle et malicieuse pensionnaire. Manque de bol, je découvre par la même occasion les dangers qui le guettent… 
Et si l'ange gardien de Benjamin avait troqué ses plumes contre une fourrure angora ? »

Sans détour de Tiffany Reisz (Chroniques d'une Initiée 3)

Nora Sutherlin a tout fait pour chasser Wesley Railey de ses pensées, de ses fantasmes. Le jeune homme de bonne famille dont elle pourrait bien être tombée amoureuse n’est pas pour elle. Il est trop jeune, trop sensible et, surtout, trop innocent.
Sa vie à elle, c’est le monde de l’interdit et de la soumission ; c’est Søren, son propriétaire, son amant, son maître. Il sait tout d’elle, il l’a vue grandir, il a fait d’elle la dominatrice la plus accomplie de New York. Et elle a promis de le suivre au bout du paradis, ou de l’enfer.
Sauf que ces bonnes raisons ne sont d’aucun poids face à l’évidence : le seul moyen de choisir vraiment entre ces deux hommes que tout oppose, c’est d’aller jusqu’au bout avec Wesley, sans détour. Quel qu’en soit le prix.

Cavalier Vert de Kristen Britain (Cavalier Vert 1)

Karigan G’ladheon, jeune fille éprise d’aventure, s’enfuit après avoir été exclue de son école pour avoir défié en duel le fils d’un gouverneur de province. Elle croise alors un Cavalier Vert, l’un des légendaires messagers du roi qui lui demande dans un dernier souffle de porter un message à son souverain. Sans même prendre connaissance de la missive, elle fait le serment de la remettre en mains propres, scellant ainsi son destin, car elle est soudain magiquement investie de la mission qu’elle vient d’accepter : devenir un Cavalier Vert. Dès lors, traquée par des assassins au service d’un mystérieux sorcier, Karigan ne peut compter que sur sa fidèle monture et les mystérieux pouvoirs qu’elle va se découvrir…


L'Oubli d'Emma Healey

Elizabeth a disparu. Maud ne cesse de retrouver des bouts de papier dans ses poches, avec ce simple message. Elizabeth a disparu. Le plus troublant : c'est sa propre écriture. Mais elle ne se souvient pas avoir écrit ces mots. Maud ne se souvient d'ailleurs plus de grand-chose ces derniers temps. Elle ne se souvient plus de l'heure, ni si elle a mangé ni si sa fille est venue la voir. Ce qu'elle sait, en revanche, c'est qu'elle n'a pas vu sa vieille amie Elizabeth depuis longtemps. Trop longtemps. Lorsqu'elle tente d'alerter ses proches, elle a droit à des sourires indulgents, personne ne la prend au sérieux, elle est septuagénaire et on la traite comme une enfant de 4 ans. Malgré tout, Maud est de plus en plus persuadée que quelque chose est arrivé à Elizabeth. De la même façon que quelque chose est arrivé, cinquante ans plus tôt, à sa propre soeur aînée, Sakey, dont la disparition ne fut jamais élucidée. Maud ferait-elle un transfert inconscient ? Confondrait-elle le passé et le présent ? Mais n'y a-t-il pas tout autant de mystères autour d'elle aujourd'hui qu'à l'époque ? Maud va bientôt devoir remettre en question ses rares certitudes afin de faire la vérité sur son passé. et sur son présent. Avec ce roman phénomène faisant preuve d'un incroyable suspense psychologique, Emma Healey nous transporte littéralement dans l'esprit de Maud, atteinte de la maladie d'Alzheimer, avec une empathie et une justesse peu communes. Tout comme son inoubliable héroïne, le lecteur sera confronté, dans ce thriller irrésistible, à une perte totale de repères pour tenter de reconstituer un puzzle aussi captivant que complexe.

L'Ombre blanche de David Moitet (Les Mondes de L'Alliance 1)

Quatrième de couverture

2551, un frère, une sœur.
Ils sont jumeaux, et ont des rêves plein la tête : traqueur pour Nato, pilote de chasse pour Jade.
Tout semble possible quand on étudie à l’Académie interstellaire. Pourtant, quand ils échouent accidentellement sur une planète non répertoriée, il ne sera plus question de rêver… mais de survivre.

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Didier Jeunesse de m’avoir permis de lire ce livre que j’ai beaucoup aimé.

J’avais découvert David Moitet en tant qu’auteur de thriller et j’avais adoré, j’étais donc très curieuse de voir ce qu’il allait faire avec de la SF jeunesse et je dois dire que je ne suis pas du tout déçue, le résultat est plus que probant.

L’Ombre blanche raconte l’histoire de Nato et Jade, des jumeaux âgés de 16 ans, qui étudient à l’Académie interstellaire pour devenir respectivement traqueur et pilote de chasse. Mais alors que leur situation financière commence à poser un problème, Nato découvre des choses troublantes à propos de son défunt père, ce qui va le pousser à prendre un vol avec sa sœur pour en découvrir plus, sans qu’elle ne sache la véritable raison de leur expédition. Mais le vol dévie et échoue sur une planète non répertoriée… une planète hostile où ils devront se battre pour survivre…

Ce premier tome est une bonne mise en bouche, je ne suis pas une grande fan de science-fiction et pourtant ce tome aura su me convaincre. J’ai vraiment adoré et passé un très bon moment en compagnie de Nato et Jade. L’écriture de l’auteur est très fluide, très agréable à lire de sorte qu’on rentre rapidement dans l’histoire. C’est si addictif et intéressant que je ne me suis même pas rendue compte des pages qui défilaient à une vitesse hallucinante. Le livre ne m’a fait qu’une journée tant c’était prenant.

L’intrigue est bonne et bien menée. L’action arrive dès les premières pages, le premier chapitre nous met l’eau à la bouche avant de revenir quelques temps en arrière pour comprendre comment on en est arrivé là, et aussi savoir où l’on met les pieds puisque nous ne connaissons pas l’univers. J’ai bien apprécié ce va et vient qui évite des explications lourdes. Il n’y a pas de longueurs, le livre est bien rythmé de sortes que l’on ait parfois des temps de pauses pour ne pas être sans arrêt dans l’action pure et dure. Quant à la fin, en fait ça semblait plutôt prévisible, mais je l’avoue, je ne l’avais pas vu venir. Mais elle promet une suite vraiment très intéressante, riche en action et rebondissements. J’ai hâte de voir ce qu’elle va donner.

Ce tome est très centré sur l’alliance entre les peuples et les planètes, et la découverte d’une nouvelle planète qui pose un certain problème, mais je n’en dirai pas plus pour ne pas spoiler l’histoire. Mais il y a un autre aspect de l’histoire encore un peu dans l’ombre, c’est celui sur les traqueurs, ce que veut devenir Nato. Finalement, l’auteur en parle assez peu et ma curiosité a été piquée à vif. Mais étant donné la fin de l’histoire, je suis sûre que ça prendra bien plus de place pour le 2e tome et j’ai hâte de découvrir tout ça.

L’univers est riche et plus complexe qu’il n’en a l’air. J’ai aimé découvrir le fonctionnement de cette Alliance, qui regroupe 3 races, des Humains, des Taurens et des Régaliens et vivent en harmonie ensemble. Enfin plus ou moins en harmonie, toute la technologie décrite, mélangeant parfois l’ancien temps et le nouveau, n’oublions pas que l’histoire se passe en 2551, qui sait comment deviendra notre monde ? J’ai aussi bien aimé certaines références, tirés tout droit de la mythologie grecque à mon sens, c’était plutôt bien pensé et ça s’intégrait bien dans l’univers créé par l’auteur.

Ce qui peut être problématique avec la SF c’est qu’on ne comprenne pas toujours dans quel monde on se trouve, quelles sont les règles qui régissent l’univers mais là, je trouve que tout est bien expliqué. De plus, en accroche au début de chaque chapitre, il y a des petites définitions de certains termes qui importent à l’histoire et permet de comprendre plus où l’on met les pieds. Donc c’est vraiment accessible pour un public jeune et pour ceux qui ne sont pas forcément fan de la SF comme moi.

Nato et Jade ne manquent pas de courage, ils vont le prouver ici. Ils sont également matures pour leur âge, même si parfois leur comportement est ceux d’enfants se chamaillant, mais après tout, c’est ce qu’ils sont encore d’une certaine manière même si maintenant ils sont seuls. Je les ai bien appréciés, on ne peut que s’y attacher.

En bref, voici le premier tome d’une trilogie qui promet beaucoup. J’ai adoré l’univers décrit par l’auteur, l’intrigue est bonne et bien menée et les personnages sont intéressants. Que demander de plus ? Un livre à découvrir !


En partenariat avec

17/08/2014

Traque fatale d’Allison Brennan (Chasse à l’homme 2)


Quatrième de couverture

A chaque meurtre commis par le « Boucher », Miranda Moore revit le même cauchemar. Douze ans plus tôt, elle aussi a été séquestrée par ce sadique, et si elle est parvenue à s’enfuir, sa meilleure amie, Sharon na pas eu cette chance. Depuis ce jour, Miranda n’a qu’une obsession : retrouver la trace de son tortionnaire même si cela implique de collaborer avec son ex-fiancé, Quinn Peterson, du FBI.

Certes, elle a autrefois aimé Quinn à la folie et il l’a trahie, mais face au démon qu’elle s’apprête à affronter, il lui faudra surmonter sa rancœur et faire de nouveau confiance à l’agent Peterson…

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions J’ai lu de m’avoir permis de lire ce livre que j’ai bien apprécié.

Miranda Moore, qui 12 ans auparavant a été la victime du Boucher revient au devant de l’enquête pour tenter de retrouver les nouvelles victimes de ce serial killer. Elle rêve de retrouver son ancien tortionnaire pour pouvoir l’enfermer, cela tournant pour elle à l’obsession. Pour cela, elle va devoir collaborer avec Quinn Peterson, agent du FBI, qui a été rappelé en renfort car il était celui chargé de l’enquête 12 ans plus tôt et connait donc parfaitement le sujet. Mais Quinn Peterson n’est autre que l’ex de Miranda, qui sait quels souvenirs cette enquête va s’imposer à Miranda ? Ses anciennes souffrances en tant que victime ou celui d’un amour déçu ?

Même s’il s’agit d’un « Romantic Suspense », la part romance est moins présente que dans le tome précédent et n’est pas non plus niaise. C’est plutôt pas mal. Ça m’a paru moins imposant en tout cas même si elle est existante et elle ajoute toujours un petit plus et ici. la romance est compliquée mais je reviendrais dessus un peu après. La part polar / thriller est donc au centre de cette histoire, et j’ai trouvé ce tome beaucoup plus prenant et intéressant que Piège fatal que j’avais bien apprécié, je le précise. J’ai donc été beaucoup plus emballée par cette lecture, d’autant que l’intrigue est vraiment bonne et bien menée.

C’est une intrigue assez typique dans les thrillers, rien d’originale en soi, mais elle est bien faite et efficace, c’est tout ce que je lui demandais. J’ai donc passé un très bon moment en compagnie de Miranda, Nick et Quinn. Pendant notre lecture, on se demande sans cesse qui peut être ce serial killer d’autant que grâce à la narration à la 3e personne, on a de brefs passages sur lui, ce qui forcément attise notre curiosité. On le voit agir, penser, mais on n’a aucun élément pour lui donner une identité. C’est frustrant et en même temps c’est ce qui fait tout l’intérêt de cette histoire. Ce n’est vraiment qu’au fur et à mesure de l’enquête que l’on peut tenter de reconstruire tout ça et comprendre qui est concerné et je peux vous dire que c’est vraiment glauque. On peut aussi « comprendre » les raisons de ses agissements, même si ça n’explique pas tout à mes yeux… Le suspense est donc au rendez-vous, donc c’est une bonne chose, ça donne plus d’entrain à l’histoire.

L’autre chose que j’ai apprécié c’est le fait qu’on ait des flash-back sur le passé 10/12 ans plus tôt de Miranda / Quinn, ça nous permet de mieux comprendre la situation telle qu’elle était et aussi les différents qui ont pu opposer les deux personnages. Car évidemment, s’ils ne s’entendent pas, s’il est son ex, ce n’est pas pour rien. j’ai donc été très curieuse de voir quelle était la raison de cette trahison pour qu’elle lui en tienne encore rigueur après toutes ces années.

Les personnages sont intéressants, on avait vu brièvement Miranda dans le premier tome, et c’est un plaisir de la retrouver ici. Miranda a vécu un drame, elle a été enlevée, torturée par le serial killer qu’on surnomme le Boucher. Cela fait 12 ans qu’elle doit vivre avec son souvenir, cela la hante et la fragilise quoi qu’elle en dise. Mais cette « expérience » l’a en même temps rendu d’une certaine manière très forte et elle fait aussi preuve de courage, ce qui va lui permettre d’aller de l’avant et aussi trouver sa voie pour aider les autres.

Quinn est un personnage intéressant, il est un peu en retrait, niveau caractère on n’en sait pas tant que ça, juste qu’il est bon dans son domaine, c’est un bon flic (agent du FBI en fait) et aussi passionné. Le souvenir de Miranda ne cesse de le hanter et il est prêt à tout pour reconquérir celle qu’il aime.

La relation entre Miranda et Quinn est compliquée, à cause d’une trahison qui a eu lieu une dizaine d’années plus tôt, elle lui en veut et à couper les ponts. Mais l’attirance qu’elle éprouvait pour lui est toujours là, bien ancrée ce qui va évidemment troubler la jeune femme qui revit les pires instants de son existence alors que d’autres jeunes filles se voient enlever par celui-là même qui hante ses cauchemars.

En bref, un bon 2e tome qui est plus prenant parce qu’à mon sens la part thriller prend plus de place que la romance, c’est une histoire assez sordide qui met en valeur le courage et la force de Miranda. La partie romance est mignonne et bien faite, rapide parce que les personnages se connaissent déjà mais ce n’est pas dérangeant. Un bon livre en somme, je suis maintenant très curieuse de découvrir le 3e tome qui sera sur Olivia, la 3e amie car je suis certaine qu’elle a aussi beaucoup de choses à nous dévoiler.

In My Mailbox (142)


In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C'est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque.

Mes acquisitions de la semaine

Cendres de Julianna Baggott (Pure 3)

Depuis la mort de Willux, c'est à Partridge de diriger le Dôme. Mais les intérêts de chacun divergent : sauver des vies, se venger, prendre le pouvoir... Pressia, Bradwell et El Capitan devront faire des choix difficiles s'ils veulent changer le monde.


Fantôme et carnet magique de Chantal Cahour

C’est un drôle d’héritage que la mère de Max reçoit à la mort de mamie Apollonia, l’adorable vieille dame un peu sorcière de l’appartement d’en face. Qui donc voudrait porter ce lacet de cuir chargé de breloques qui mérite à peine le nom de collier ?
Pourtant, contre toute attente, dès qu’elle l’a autour du coup, elle ne veut plus s’en séparer. Et quand la nuit suivante elle rêve que son fils Max a un accident, celui-ci doit se rendre à l’évidence : le collier est magique, et seul un vieux carnet jauni pourra aider le garçon à contrecarrer le destin.


Bloody cocktail de James Cain

Hyattsville, Maryland, début des années 1960. Joan Medford, une jeune veuve soupçonnée d’avoir provoqué l’accident de voiture dans lequel a péri son mari violent et alcoolique, est obligée de trouver rapidement un travail pour obtenir la garde de son fils, placé chez sa belle-sœur qui la hait.
Grâce à l’aide d’un officier de police bienveillant, Joan devient serveuse dans un bar à cocktails de luxe, le Garden of Roses.
Là, elle fait la connaissance de deux habitués, Earl K. White III, un vieil homme d’affaires richissime, et Tom Barclay, un jeune homme fougueux nourrissant des ambitions politiques.
Entre les deux, son cœur ne balance pas. Pourtant, la jeune femme décide d’accepter la demande en mariage de White. Peut-on refuser quoi que ce soit à un homme qui vous laisse des pourboires de 50 000 dollars ?
Peu de temps après, ce dernier meurt empoisonné…




Infiniment de Jill Shalvis (Lucky Harbor 5)

Sur la route du bonheur…
Amy Michaels adore sa nouvelle vie à Lucky Harbor. Son premier week-end de randonnée en montagne lui réserve de belles surprises : elle quitte le sentier, s’égare, et voilà qu’elle se retrouve nez à nez avec Matt Bowers, le garde forestier. Même si elle a juré de ne plus jamais tomber amoureuse, elle a du mal à ne pas succomber au charme irrésistible de l’homme le plus en vue de la ville. Cet ancien flic au tempérament ombrageux a toujours préféré se passer de coéquipier, mais sa rencontre avec Amy pourrait bien le faire changer d’avis…


Et vous ?

16/08/2014

The Stone Demon de Karen Mahoney (The Iron Witch 3)


Quatrième de couvertureAprès avoir été piégée par Aliette, la reine des bois, et ouvert la porte du royaume des démons, Donna Underwood doit faire face à un effrayant ultimatum imposé par les hordes de démons récemment libérées. Ils demandent aux alchimistes de leur livrer la pierre Philosophale ou ils plongeront le monde dans un nouvel âge des ténèbres.
Donna est envoyée à Londres où elle doit terminer son apprentissage d’alchimiste et apprendre comment recréer la pierre. Mais elle manque de temps. Entre ses rencontres avec le vindicatif roi des démons, Demian, et sa quête pour rassembler les éléments de la pierre, Donna comprend qu’elle devra donner sa vie pour la façonner. Et, cette fois, affronter la mort pourrait ne même pas être suffisant pour sauver le monde.

(traduction de Secret Forbidden World)

Mon avis

Voici le dernier tome de la série The Iron Witch. Cette chronique parlera évidemment de ce tome mais aussi de mon ressenti sur l’ensemble de la série, qui en vaut vraiment la peine.

Je remercie d’ailleurs Secret Forbidden World pour me l’avoir fait connaître en m’offrant le premier tome. C’est une petite série sans prétention, ce n’est pas un coup de cœur mais c’est une série très sympathique à lire et je vous invite à la découvrir. Pour ceux qui lisent en anglais, lancez-vous, vous ne le regretterez pas, ceux qui sont moins à l’aise, ça put être un bon début je la trouve assez facile d’accès.

Dans cette série, le début est toujours un peu « long » dans le sens où l’histoire prend le temps de se mettre en place et au bout d’un moment, elle prend son essor et la fin est chargée en action. Ce tome ne déroge pas à la règle mais dès le début, on sent la tension permanente. Il faut dire que la situation n’est pas enviable.

Donna a été exilée à Londres pour parfaire son apprentissage d’alchimiste et trouver un moyen pour recréer la pierre philosophale, alors qu’elle se trouve loin de son meilleur ami Navin et son chéri Xan. Jusqu’au jour où elle reçoit une invitation à un bal de la part de Demian, le démon qui lui lance un ultimatum, lui remettre la pierre philosophale dans moins de 2 jours… Mais Donna va comprendre que pour façonner la pierre il va lui falloir assembler différents ingrédients et va devoir donner beaucoup de sa personne pour y parvenir…

Dès le début, on sait donc que cette histoire va mal se passer, qu’il va y avoir des problèmes puisque recréer la pierre en si peu de temps semble impossible mais quand Donna se rend compte de ce qu’elle doit accomplir, c’est encore pire. Mais Donna ne se laisse pas décourager et va toujours de l’avant et toujours dans le but de protéger ceux qu’elle aime, mettant au second plan son propre intérêt.

Au cours de ma lecture, je sentais le coup foireux, je l’ai même dit à Secret Forbidden World qu’il y avait un problème et que je ne le sentais pas… Parfois tout allait trop bien, tout s’enchaînait, certains problèmes se résolvaient tout seul, comme si c’était facile. Il fallait bien se douter que ce ne serait pas le cas et là, arrivent les misères… J’étais frustrée, ça m’a énervé aussi de voir la situation empirer et être comme Donna, impuissante, sans savoir quoi faire pour régler les problèmes.

Ce tome est riche en révélations, ce qui est plutôt sympathique, avec tout ce qu’on avait déjà compris sur Donna et sur l’univers de la faerie et là. On est davantage plongé chez les démons et d’autres choses encore mais je vous laisse découvrir tout ça. En tout cas, Karen Mahoney nous réserve bien des surprises dans ce livre…

Donna est une jeune fille courageuse qui n’hésite pas à aller au devant du danger même si elle craint ne pas être à la hauteur et doute d’elle même. Heureusement que des gens sont là pour lui rappeler combien elle est forte et capable de faire des choses… Notamment Navin. Ah Navin, son meilleur ami qui saura une fois de plus nous surprendre, nous faire rire et passer un bon moment même si la situation semble désespérée. Je l’adore, il est tout simplement génial. On aimerait avoir un tel ami. Quant à Xan, il n’est pas assez présent à mon goût et il m’a un peu frustrée aussi, mais bon, je l’aime beaucoup quand même, il est surprenant…

A la fin de mon exemplaire, j’ai eu une petite nouvelle, un petit texte sur l’histoire de Maker et je dois dire que c’était très enrichissant. J’ai beaucoup aimé car elle met en avant certains points et expliquent bien des choses sur le personnage.

Et par la suite, Secret Forbidden World, oui toujours elle, m’a fait lire The Silver Fey, qui se passe juste après ce tome et qui clôt plutôt bien l’histoire car elle était d’une telle frustration que ça fait du bien de voir le devenir de certains personnages, à la limite, ça aurait dû se finir directement comme ça, sans nous laisser languir de cette manière. Merci Secret Forbidden World pour m’avoir permis de la lire !

En bref, une trilogie sympathique que j’ai bien apprécié. Un univers qui s’enrichit au fur et à mesure des tomes, avec des intrigues qui sont toujours sympathiques à découvrir, même si c’est un peu lent au début, ça prend plus d’ampleur sur la fin où l’action est concentrée. J’ai vraiment passé un bon moment en compagnie de Donna, Navin et Xan qui sont des personnages étonnants et intéressants. Une série à découvrir !