Rechercher dans ce blog

31/07/2013

Coup de projo sur...[24] : Le Mal en la Demeure de Stéphane Soutoul



Voilà, j'avais envie - de temps en temps - de faire revenir sur le devant de la scène, un livre qui m'a plu (que ce soit pour sa couverture, son écriture, son scénario etc.)
C'est vrai, en général, une fois l'avis posté, on y pense plus, alors voilà. Si vous souhaitez participer, mettez vos liens en commentaires et je les rajouterai dans l'article plus tard. 



Un livre qu'on m'avait conseillé et qui m'a tout de suite plu. Une écriture classique mais qui correspond bien à l'univers de l'auteur, une super histoire. Il ne faut pas hésiter !


Sur les terres reculées du domaine de Kreuzburg, une ombre étend son influence maléfique jusqu'entre les murs du manoir Kraemer. Afin de préserver les siens d'une menace plus funeste encore que la mort, le maître des lieux n'a d'autre recours que demander l'assistance d'experts en vampirisme. En ce crépuscule du XIXe siècle, la famille de Lacarme, un clan issu d'une longue lignée d'érudits en occultisme et surnaturel, fait figure de référence dans la chasse aux nosferatus.
Lorsque Gerald de Lacarme arrive en Allemagne, il est cependant loin de se douter de la sombre aventure qui l'attend. Car le mal qu'il est censé combattre rôde déjà dans les couloirs de la demeure, insidieux, impie... Surtout, il y a la belle Marion Kraemer, si mystérieuse, qui lui chavire le cœur à en perdre la raison. Partagé entre ses tendres sentiments et l'importance cruciale de sa mission, le jeune homme va s'immerger dans le plus terrifiant des cauchemars...

30/07/2013

Top Ten Tuesday (43)

toptentuesday.jpg
Le Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire défini. Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français sur le blog de Iani.


Voici le thème de la semaine : Les 10 livres qui vous ont pris le plus de temps à lire

Euh... j'avoue que là c'est compliqué, c'est assez rare quand un livre me prend beaucoup de temps... à moins de le détester et encore... Mais j'en ai quand même quelques uns à vous proposer


Blutsauger : Buveurs de sang de G. Abrielle > je n'ai pas mis tant de temps que ça, mais je n'ai vraiment pas aimé, alors du coup ça m'a paru encore plus long que ça ne l'était...


Dans le nu de la vie de Jean Hatzfeld (1 semaine ?) > une souffrance mais là c'était plus psychologique parce que le sujet est dur, c'est juste horrible de nous faire lire des trucs pareils, même si je peux comprendre.


La ronde des vies éternelles de Nicolas Cluzeau (1 semaine) > vu le pavé, c'est vrai que j'ai mis le temps de le lire, surtout que ça faisait longtemps que je n'avais pas lu de la Fantasy pure, alors forcément... mais c'était super donc aucun regret.


La saga de l'empereur de Sneafell de Charles Berrotte (??) > j'ai mis énormément de temps à lire ce livre mais je ne saurai dire combien de temps précisément. En tout cas, j'étais à la bourre pour le lire (chronique à rendre à l'éditeur) parce que j'avais dû mal à aller dedans à me motiver alors qu'en soi le livre est bien.


Le paysan parvenu de Marivaux (1/2 semaines max) > vu le pavé c'est normal de mettre du temps à le lire. Sans compter que ça reste un classique et que ça ne se lit pas aussi vite que de la bit lit ou bien des jeunesses, etc. C'était sympa comme livre en tout cas, mais j'aurai mis le temps à le lire.



Le père Goriot d'Honoré de Balzac (3 mois) > une souffrance, mais je suis persévérante...


Point Zéro d'Antoine Tracqui (10 jours) > un gros pavé de 880 pages écrit super petit, une journée très éprouvante où je n'ai pas pu lire comme je voulais et quelques jours qui ont suivi où j'étais fatiguée et stressée donc 2/3 jours sans lire...


The Summoning de Kelley Armstrong (1 mois) > lecture VO entrecoupé de lecture VF (j'ai lu les 8 tomes de La Communauté du Sud de Charlaine Harris), c'était mes débuts en VO.


Une saison de machettes de Jean Hatzfeld (1 semaine ?) > une souffrance mais là c'était plus psychologique parce que le sujet est dur, c'est juste horrible de nous faire lire des trucs pareils, même si je peux comprendre...


Wicked Lovely de Melissa Marr (1 semaine) > lecture VO là encore mais que j'ai lu sans VF pour compenser. Et lire cette auteure en VO c'est assez compliqué, ça l'est pour moi...



Et vous, quel est votre top 10 pour cette semaine ? 


Le thème de la semaine prochaine sera : Les 10 livres pour lesquels vous auriez souhaité avoir une suite

29/07/2013

Ghost Town de Rachel Caine (Vampire City / Morganville Vampires 9)

Quatrième de couverture

Quand on ordonne à Claire de réparer les systèmes qui protègent Morganville, ce n’est pas seulement réduire son temps d'étude, c'est une vie à problème mortel. S'il y a une chose sérieuse dans cette ville infestée de vampires, c'est la sécurité. Mais réaliser l’impossible apporte seulement un nouvel ensemble de problèmes et les améliorations ont des conséquences inattendues : les gens à l'intérieur de la ville commencent lentement à oublier qui ils sont, même les vampires. Bientôt, le petit problème de mémoire de la ville tourne en une pleine épidémie. Maintenant Claire a besoin de trouver un moyen de puiser dans son expérience avant qu’elle n’oublie comment sauver Morganville…

(traduction personnelle, on copie, on crédite)


Cette année je suis sensée lire 5 livres en VO (voir ici). Arrivé à mi-juillet je n'en avais lu qu'un seul (et en janvier en plus !) donc il fallait y remédier. En vacances, j'en ai emmené quelques uns dont ce 9e tome de Morganville Vampires (Vampire City) parce que je suis juste fan de cette série, que je sais que ça se lit bien et vite (enfin relativement vite, ça reste de la VO anglais et je suis loin d’être bilingue) et qu'il faut bien l'avancer aussi vu le nombre total (15 tomes en tout).

Je ne ferai pas de résumé de l'histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite. Seulement, il faut savoir qu'elle peut contenir des spoilers dans le sens où ce qui est annoncé n'arrive pas de suite (tout ce qui concerne les problèmes de mémoire) du coup il ne faut pas s'attendre à ce que ça soit dans les premières pages (il faut presque attendre la moitié, un peu avant pour qu'on voit le début des problèmes). « Petite » mise en garde pour cet « éventuel » spoiler même si ça n'en est pas vraiment un. Donc pour l'histoire, Claire doit aider Myrnin à rétablir les barrières surnaturelles, ce que faisait Ada, mais comme elle n'est plus là, il faut modifier la machine pour que ça puisse fonctionner de nouveau et protéger Morganville. Mais évidemment, tout ne se passe pas comme prévu et c'est là que ça devient très intéressant.

J'ai tout simplement adoré ce livre, bon pas très étonnant vu que je suis fan de Rachel Caine et de cette série, mais voilà, il faut voir son imagination. L'histoire est bonne et bien menée, même si comme je viens de le dire ça prend un peu de temps. Les intrigues dans cette série sont souvent longues à venir, mais perso, ça ne me pose aucun problème parce que ça reste intéressant à suivre.

Au fur et à mesure on voit les problèmes arriver, l'action se mettre en place avec ses nombreux rebondissements, révélations... Claire va plus ou moins se retrouver toute seule une fois encore pour sauver Morganville. Franchement, je ne m'attendais pas à de telle situation. Alors que ça pourrait paraître simple, et techniquement ça l’est, il ne lui faut pas grand-chose et elle pourrait vite régler l’affaire, mais il y a toujours un événement pour tout compliquer et retarder ce qui devrait être fait... Du coup c'est assez énervant et frustrant. Et plus ça va, plus la situation empire et tout s’enchaîne sur la fin (comme d’habitude), et là...

J'ai cru que j'allais avoir un arrêt cardiaque tant je ne m'attendais pas à ça. J'ai dû relire trois fois la fin pour être certaine d'avoir compris ce qu'on nous a révélé. Mais j’avais bien compris… et c’est juste horrible… Evidemment, comme Rachel Caine est une sadique notoire, la fin est sur cette révélation et... ça s'arrête, c'est juste énervant. Et quand on sait que je l'ai fini à deux heures du matin, difficile d'exprimer toute ma frustration en hurlant (pour de vrai) alors du coup je me suis abstenue mais je n'en pensais pas moins.

Je regrette sincèrement de ne pas avoir pris la suite (alors que je le voulais à la base) parce que j'aurai aimé savoir ce qui allait se passer étant donné les circonstances. Franchement, je ne pensais pas qu'elle irait jusque là, qu'elle ferait tout ça. En tout cas mon cœur a fait encore une fois les montagnes russes c'est juste affreux, mais c'est ce qui fait que cette série est géniale. Je l'adore, je suis fan et je doute que ça change.

Les personnages sont juste excellents, Claire devient de plus en plus mature et va devoir encore une fois porter tout le poids sur ses épaules et sauver tout le monde. Sa relation avec Shane est juste <3 j'adore ce couple, c'est mon préféré, même si Eve et Michael sont très bien aussi. Dans ce tome on apprend à mieux connaître certains personnages et franchement ça fait du bien que les choses soient mises à plat, que tout soit dit, même si avec les circonstances... Bref, je ne peux pas en dire plus pour ne pas spoiler mais voilà... En tout cas, certains personnages pourront vous surprendre...

Rachel Caine a vraiment créé un univers spécifique, ça peut paraître simple mais il est évident que ça n’est pas le cas, rien ne l’est à Morganville et j’ai vraiment hâte de savoir ce qu’elle va nous réserver pour la suite. En plus, d’après ce qu’on m’a dit, je suis loin d’être au bout de mes peines, il va encore se passer plein de choses alors j’ai d’autant plus hâte. Heureusement que j’ai jusqu’au tome 12 pour le moment (juillet 2013) pour pouvoir poursuivre les aventures sans avoir besoin d’attendre trop longtemps (hormis mon planning de lecture chargé…). Bref, à lire sans modération ! Et pour ceux qui ne connaissent pas, il faudrait s’y mettre !

PS : Et comme j’ai une superbe édition (les anglaises, UK), j’ai droit à une petite nouvelle en plus à la fin du livre, qui s’intitule : Worth Living for et qui se passe entre le tome 7 (Fade out) et le tome 8 (Kiss of death). Shane et Michael discutent quand il apprend qu’une jeune fille est morte. Un peu plus tard, Shane (car il est le personnage principal de la nouvelle) reçoit la visite d’Hannah Moses qui lui demande de surveiller Michael parce qu’il le soupçonne d’avoir aidé à cacher un prisonnier… Voilà, je n’en dirai pas plus pour ne pas spoiler l’histoire mais quand on sait qui est le fameux prisonnier, on peut se poser des questions et se dire que ça n’est pas possible. C’est une histoire sympathique et intéressante à lire et je pense que ça pourrait avoir des conséquences dans les tomes à venir, peut-être à voir. En tout cas c’était bien d’avoir un petit supplément, pour prolonger un peu l’univers après une telle fin pour le tome 9 (même si la nouvelle s’inscrit avant cette histoire).

28/07/2013

In my Mailbox (88)


In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C'est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque.

Mes acquisitions de la semaine

Des Certitudes de Magali Villeneuve (La Dernière Terre 2)

Dans les Cinq Territoires, les saisons débutent un autre cycle et à nouveau, la Grande Relève en marquera l’amorce.
Renvoyé vers son pays d’origine de façon arbitraire, Cahir, rongé par l’amertume et hanté par ses souvenirs, tente de retrouver sa place parmi les siens. Tandis que, dans la cité-capitale, l’on a préféré effacer toute trace du drame pour mieux l’oublier, certaines culpabilités, quoique silencieuses encore, commencent à peser lourd.
Derrière les murs inébranlables de la tour du Nolath, l’Igilh reçoit un message glaçant en provenance des Plaines de Tilh. Il lui faut prendre une réelle décision. De celles qui, dépendantes d’un seul homme, peuvent déterminer pourtant le devenir de chacun. 


et vous ?

27/07/2013

Dernières nouvelles de l'enfer de Jérôme Leroy

Quatrième de couverture

Aux dernières nouvelles, on croise en enfer des vampires, des fantômes, des aliens, des morts-vivants, des enfants possédés, des mutants, des tueurs psychopathes, des zombies, des survivants de l’Apocalypse… et le Diable lui-même, pardi !
Hommage à la littérature popularisée par les pulps américains, coup de chapeau aussi aux maîtres de la série B, voire Z, que sont George Romera ou John Carpenter, ce recueil aborde tous les thèmes du fantastique, de l’horreur, de la science-fiction et de l’épouvante.
Si effrayantes soient-elles, les créatures que Jérôme Leroy met ici en scène n’échappent pourtant pas aux problèmes de couple, aux difficultés avec leur patron – ou avec l’administration pour faire avoir leurs droits à la retraite…
On l’aura compris, les moments d’horreur pure et les chutes surprenantes de ces histoires n’empêchent ni l’humour ni la tendresse.

Mon avis

Je tiens tout d'abord à remercier les éditions L'Archipel de m'avoir permis de livre ce livre que j’ai bien apprécié dans l’ensemble.

Etant donné le nombre de nouvelles, une bonne quarantaine, je ne ferai pas de résumer de chacune d’elles pour donner ensuite mon avis, mais je parlerai pour l’ensemble du recueil. Ça sera beaucoup plus concluant et intéressant sans que je n’aie besoin de me répéter sans cesse. De plus, étant donné la longueur des nouvelles – je reviens dessus un peu après – il aurait été difficile de les résumer de toute façon sans spoiler.

Il s’agit donc d’un recueil de nouvelles fantastiques, le titre est suffisamment explicite pour le comprendre, ce qui ne pouvait que me plaire. Les histoires sont plutôt intéressantes la plupart du temps et met en scène à chaque fois différents types de créatures, ce ne sont pas que des vampires, on trouve d’autres choses (une petite sélection est nommée dans la 4e de couverture). Cela donne un peu de diversités à ce recueil ce qui n’est pas plus mal pour qu’on ne puisse pas se lasser.

Les idées sont plutôt bonnes dans l’ensemble et certaines peuvent être vraiment affreuses alors que d’autres s’apprêtent plus à sourire, même si ça reste quand même glauque la plupart du temps. Les nouvelles sont de la même trempe, de sorte qu’il n’y en a pas une qui ressortent beaucoup plus qu’une autre, elles se valent, et je n’en ai pas non plus trouvé certaines plus mauvaises que d’autres. Ce qui ‘est une bonne chose parce que le risque dans les recueils c’est que des nouvelles soient meilleures que d’autres et qu’on puisse ressortir assez mitigé de la lecture parce que tout n’est pas du même niveau. Quand c’est un recueil écrit par un seul auteur il y a moins de risques par rapport à un recueil avec différents auteurs, mais ça peut arriver.

Les atmosphères sont bien rendues et vraiment différentes d’une nouvelle à l’autre, parfois on a plus un sentiment d’horreur, pour faire peur, alors que d’autres peuvent paraître plus légère (comme par exemple : C’est mort et ça ne sait pas…). Mais de manière général c’est assez sombre et c’est ce qui fait tout l’intérêt de ce recueil.

L’écriture est très agréable à lire, on prend un vrai plaisir lors de la lecture et découverte des nouvelles. Le fait d’avoir une narration à la première personne et au présent / passé composé, et cela dans la plupart des nouvelles, cela apporte un vrai plus. On est dans l’instant présent, on sent davantage la terreur, l’émotion qu’elles peuvent susciter comme si nous étions en compagnie de ces différents narrateurs et qu’ils nous racontent leurs histoires à faire froid dans le dos. Ça ajoute une certaine condition et qui donne cette atmosphère un peu lugubre.

La seule critique que j’aurai à faire, c’est que les nouvelles sont trop courtes. Elles font en moyenne 4 pages (2 recto-verso) du coup ça peut être assez difficile de bien rentrer dans l’histoire ou de voir vraiment où l’auteur veut en venir. Certaines fins peuvent être abruptes et on peut se demander s’il ne manque pas des pages, ce qui est un peu dommage. Certaines nouvelles bien qu’elles soient courtes sont suffisamment explicites avec une chute qui convient, d’autres auraient pu avoir un développement légèrement plus longs (allez deux pages de plus) pour avoir plus de suspenses et des chutes qui fonctionnent vraiment.

Après c’est le parti pris de l’auteur mais les nouvelles n’étant pas un format qui plaît généralement en France, un peu plus long n’aurait pas été un mal. Surtout quand on voit qu’il y a une quarantaine de nouvelles alors que le recueil ne fait même pas 300 pages pour un format A5 (à peu près, c’est pour donner une idée).

En bref dans l’ensemble c’est un recueil de nouvelles sympathique même si parfois j’aurai aimé qu’elles soient plus longues pour plus d’explications, de suspenses et avoir une chute plus surprenante. Néanmoins j’ai passé un bon moment de lecture, les idées étaient bonnes et ça se lit très bien et très vite. Parfait pour se détendre et avoir quelques frissons.

26/07/2013

Zalbac Brothers de Karel de la Renaudière


Quatrième de couverture

New York. Y prospère une puissante banque d’affaires franco-américaine - très secrète - qui brasse les fusions-acquisitions dans le monde entier. Sa spécialité ? Provoquer des mariages d’empires… souvent voués à l’échec.
Que donnera la rencontre de Jean Demester, jeune français sans compétence encore affirmée sauf quand il se met au violon et de Charlotte Lancier, la si belle héritière, perdue mais déterminée à ne pas se trahir ? Jean va-t-il réussir à diriger la banque? Seront-ils broyés par l’argent qui les unit et les sépare à la fois ? Ascension, chute, rédemption ?

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Albin Michel de m’avoir permis de lire ce livre que j’ai bien apprécié.

Bienvenue dans le monde de la finance où tous les coups sont permis ! Grimper rapidement les échelons, monter au sommet, mais attention la chute est rude ! Ce livre est une ascension sociale fulgurante dans le monde de la finance et du pouvoir aux Etats-Unis pour un petit frenchy. Jean Demester, parti de rien, va devoir apprendre très rapidement qu’il faut persévérer et ne faut pas se laisser faire s’il veut garder sa place dans ce monde impitoyable… Voilà ce que raconte ce livre pour résumer en quelques lignes.

L’histoire s’avère assez simple et classique mais ça a le don d’être efficace. Ça m’a beaucoup plu et a été une lecture très plaisante (tout en instruisant par certains aspects). Parfois on se doute de ce qui va se passer d’où l’aspect « simple », certaines révélations du livre ne m’ont pas étonné plus que ça car je m’y attendais. Mais d’autres en revanche, sont un peu plus surprenant et puis il faut voir la manière dont tout ça est mené. Ça n’enlève en rien la qualité du livre au contraire, comme on suit les grandes lignes, que l’on va droit au but en suivant Jean, ça apporte une certaine efficacité, un rythme rapide à l’histoire aussi. Même si quelques années se passent entre la rencontre entre Jean et Bruce Zalbac et la fin du livre, on a l’impression que tout s’enchaîne très rapidement. Donc ceux qui aiment quand ça va « droit », sans « longueur », etc. vous allez être servi ici.

L’intrigue est bonne et nous montre donc cette ascension sociale, les problèmes que cela peut susciter, les ambitions de chacun. Alors même si la narration, à la troisième personne, est très centrée sur Jean, parfois on dévie un petit peu et se focalise sur d’autres personnages, tels que Charlotte Lancier qui va avoir un rôle assez important ou encore Donovan.

Le livre est très bien écrit, ça se lit très rapidement et ça a un côté assez visuel. Il y a peu de description, tout n’est que dans l’action les dialogues, ça pourrait très bien être adapté en film (ou téléfilm) étant donné l’histoire. Tout ça fait que le livre a été lu dans la journée, en l’espace de quelques heures. Et le fait que l’histoire soit intéressante n’y est pas pour rien évidemment.

J’ai bien aimé les deux personnages principaux : Jean et Bruce qui sont tout deux persévérants même si Jean met un peu de temps à comprendre cette qualité qu’il doit absolument avoir s’il tient à rester au sein de cette entreprise. Une opportunité va lui être donnée et il faut voir jusqu’où ça va le mener. Quant à Bruce, il est assez mystérieux, au final on ne sait pas grand-chose de cet homme, les raisons pour lesquelles il a demandé à Jean de venir à sa banque, etc. Mais à mesure de l’histoire on finit par comprendre certaines choses et à mieux cerner cet homme. Les personnages secondaires ont vraiment leur place, ils ne paraissent pas effacés bien au contraire, ils pourraient même nous surprendre de bien des manières ! On voit aussi à quel point le pouvoir, l’argent, etc. peuvent être des éléments très convoités pour que tous les coups soient permis pour les acquérir.

Après il faut savoir que ce livre est tiré du vécu de Karel de la Renaudière, il y a donc une grande part de vérité dans la manière de faire, de ce qui peut se passer dans le milieu financier… Et ce livre peut être vu comme une sorte de dénonciation, parce qu'il faut voir quand même ce qui ce passe. Cela rend d’autant plus intéressant ce livre.

En bref, c’est un livre que j’ai beaucoup apprécié qui nous montre un peu le monde de la finance, ainsi qu’une ascension sociale d’une personne partie de rien et qui pourtant va devoir garder la tête haute pour ne pas se faire écraser par les autres dans un jeu de pouvoir. Un roman très intéressant que je vous invite à découvrir.

25/07/2013

Le jeudi c’est Jeu Livresque [8]



 J’avais vu des blogueuses américaines organiser un rendez-vous journalier sur un mois et quelques unes de leurs idées étaient très sympa, j’en ai parlé à Melisande, et elle m’a dit : le jeudi on n’a rien. Voilà comment est née l’idée de petit rendez-vous pour fêter l’arrivée de l’été qui permet de jouer avec nos livres pendant 8 semaines, tous les jeudi, à partir du premier jeudi de juin (06/06).

Semaine 8 : poème de titres
Essayez d’écrire un poème avec les tranches des livres de votre bibliothèque. Une petite photo de la pile ainsi constituée et hop, c’est fini. Pas besoin que ce soit très long, le but est de s’amuser !


Bon, c'est assez difficile de composer, surtout quand tu as besoin de verbe, mais je fais au mieux (les rajouts sont donc entre guillemets)

Je suis comme vous, unique !
Belle et mortelle
Insaisissable.

Ne me touche pas
Ne réveillez pas le diable qui dort
"des" Pouvoirs Obscurs
"vous donneront des" dernières nouvelles de l'enfer
Meurs bien, à jamais...


24/07/2013

Coup de projo sur...[23] : Le Briseur d'âmes de Sebastian Fitzek



Voilà, j'avais envie - de temps en temps - de faire revenir sur le devant de la scène, un livre qui m'a plu (que ce soit pour sa couverture, son écriture, son scénario etc.)
C'est vrai, en général, une fois l'avis posté, on y pense plus, alors voilà. Si vous souhaitez participer, mettez vos liens en commentaires et je les rajouterai dans l'article plus tard. 


Parce que j'ai tenté ce livre, que je trouvais ça "banal" mais que cet auteur est un génie, ce livre est un coup de coeur. Cet auteur est un grand malade mais j'en suis devenue amoureuse alors maintenant je veux tout lire de lui !



Un psychopathe sévit dans les environs de Berlin. Lorsque la police retrouve ses victimes, elles sont vivantes et ne présentent pas la moindre trace de maltraitance physique. Mais elles sont psychiquement anéanties, comme privées de conscience... D'où le surnom que lui a donné la presse : le Briseur d'âmes.
Caspar, un amnésique interné dans une clinique spécialisée, n'aurait jamais imaginé croiser son chemin. Et pourtant, en cette veille de Noël, alors qu'au-dehors une tempête de neige fait rage, lui, le personnel médical et quelques patients se retrouvent enfermés dans la clinique, coupés du monde... en compagnie du Briseur d'âmes.
Et, cette fois, il tue !

23/07/2013

Maraudeur de Laurent Fétis (Lignes de nuit 1)

Quatrième de couverture

Lorsque le cadavre calciné d’une jeune fille est retrouvé en forêt, la police réagit aussitôt. Le coupable est-il cet inquiétant chauffeur de taxi écumant les nuits parisiennes ? Pour le lieutenant Lamouri, du groupe Than Ai rattaché à la police criminelle, tout doit aller très vite. Pour retrouver le coupable. Et surtout empêcher qu’il frappe à nouveau…

Mon avis

Je tiens tout d'abord à remercier les éditions Lokomodo de m'avoir permis de lire ce livre que j'ai bien aimé.

C'est un polar assez classique mais qui n'en reste pas moins sympathique à lire. Un corps est retrouvé en pleine forêt par deux joggeuses, la police s'en mêle et va tenter de retrouver le coupable. Ce sont vraiment les grandes lignes et c'est ce dont se préoccupe essentiellement l'auteur dans cette histoire, court, simple mais efficace. Ça fonctionne plutôt bien et j'ai aimé suivre cette enquête. Pour plus de précision, la 4e de couverture en dévoile un peu plus mais bon, l’essentiel est dit ici, ça reste très classique. Toutes les pistes sont exploitées, très rapidement ils choisissent un angle d’attaque et tente de trouver le coupable pour l’arrêter (pour faire simple). Dans l’ensemble c’est assez tranquille, même s’il y a pas mal d’action, on n’a pas non plus des rebondissements énormes, de grosses surprises, ça suit son chemin, selon une logique, etc. Mais ça ne m’a pas dérangé, je me suis laissée prendre au jeu et j’ai bien apprécié.

Le seul petit bémol c'est que la fin est un chouïa trop rapide. J'aurai aimé avoir un peu plus d'explications et de développement mais bon c'est un détail, ça ne gâche pas non plus l'histoire donc ça n'est pas grave. Mais c'est ma seule objection et je me devais de le mentionner (en dehors de cette couverture que je n'aime pas tellement, et je trouve que ça ne colle pas avec l'histoire et ça pourrait être trompeur et ne pas donner spécialement envie alors que le livre mérite d'être lu. ça pourrait lui porter préjudice je pense... Mais après ça n'est que mon avis là encore).

L’écriture est agréable à lire, fluide donc on plonge directement dans l’histoire sans souci. Le livre a été lu dans la journée (merci les transports en commun !) donc ça prouve à quel point ça se lit bien. Le prologue est assez intriguant et j’ai bien aimé le fait d’en savoir plus mais qu’à la fin. Je n’en dirai pas plus, mais c’était une bonne idée d’avoir fait ça.

Les personnages sont intéressants et je suis curieuse de les retrouver dans le prochain volume. Je pense qu’ils ont encore beaucoup de choses à nous faire découvrir, notamment Ronan, je suis assez curieuse de voir ce que ça va donner d’ailleurs et je me doute qu’une certaine femme va finir par refaire son apparition et là… ça risque d’être compliqué…

Samir, le personnage principal de cette histoire, est assez attachant, mis un peu à pied suite à une affaire qui s’est passée 5 ans plus tôt va reprendre le « travail » à la Crim’ et être chargé de cette enquête. Dès le début il m’a intrigué et intéressé. Dans ce premier tome on apprend déjà pas mal de choses sur lui, sur son passé, au niveau du travail, mais également sur sa vie privée. Bon vivant, cela lui a valu des soucis. Et pourtant il m’a quand même paru sympathique.

En bref, c’est un premier tome bien sympathique qui nous propose une « simple » enquête policière, avec des personnages intéressants qui pourront prendre plus d’ampleur dans la suite, surtout si l’auteur exploite bien les relations entre les personnages. Une bonne histoire que j’ai pris plaisir à découvrir.


22/07/2013

Tout près du tueur de Karen Rose (Baltimore 1)

Quatrième de couverture

Vingt et un ans plus tôt, ils ont été les témoins d’un crime atroce. Aujourd’hui, ils vont payer pour leur silence.
Alors qu’elle court, comme tout les matins, dans le parc près de chez elle, le médecin légiste Lucy Trask découvre avec horreur le corps affreusement mutilé d’un homme. Un homme qu’elle connaît, comme l’enquête de la police de Baltimore va vite le confirmer. En plaçant le corps à cet endroit, le tueur voulait-il attirer l’attention de Lucy ? Et que signifie la lettre, ou le chiffre, tracé sur le dos de la victime ?
La découverte d’un deuxième corps, lui aussi mutilé, plonge Lucy dans l’angoisse et le désarroi. Car cette nouvelle victime, comme la première, vient d’Anderson Ferry, la petite ville où elle a vécu enfant. Qu’est-ce qui la relie à ce tueur violent, sadique, que rien n’arrête, et qui, elle le pressent, se cache dans son entourage? Et parviendra-t-elle, au prix d’une éprouvante plongée dans ses souvenirs les plus sombres, à rassembler les pièces du puzzle macabre qu’il semble vouloir lui proposer ?
Pour faire éclater la vérité, et pour survivre, Lucy ne peut compter que sur l’inspecteur Fitzpatrick. Même si ce dernier a visiblement du mal à lui faire confiance. Et même si l’attirance qu’elle ressent pour lui ne fait que la déstabiliser un peu plus…

Mon avis

Je tiens tout d'abord à remercier les éditions Mosaïc de m'avoir permis de lire ce livre que j'ai beaucoup aimé.

Je ne connaissais pas du tout l'auteur mais je dois avouer qu'avec ce livre, ça m'a donné envie de me pencher davantage sur ses œuvres parce que si c'est aussi bien que ce livre, j'en serai ravie.

Je ne ferai pas de résumé de l'histoire, la quatrième de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s'agit. Mais en tout cas, c'est un très bon thriller que je conseille car l'histoire est vraiment intéressante et bien menée. Les attentes que l’on peut avoir pour un thriller sont là, des meurtres, une enquête policière, une menace perpétuelle pour ce médecin légiste qui semble être une cible pour ce tueur… Il est toujours intéressant de voir la manière dont les flics mènent leur enquête et ici c’est vraiment génial, je ne me suis pas ennuyée un seul instant.

L’écriture est très agréable à lire, très fluide de sorte que dès les premières pages j’ai plongé ans l’histoire avec facilité. Même si le livre est un pavé (dans les 600 pages) il se lit très bien et rapidement. Certes, lors de ma 2e journée de lecture (et dernière) j’avais beaucoup de temps à tuer (vive les voyages en train !) mais au-delà de ça, la veille j’avais lu 200 pages et cela assez rapidement, tant les pages défilent toute seule. Parce qu’il faut avouer que ce livre est très prenant, le suspense est à son comble tout du long.

De plus le fait d’avoir différents point de vue (écriture à la 3e personne), nous permet de suivre plusieurs groupes de personnes, avec d’un côté Lucy Stask et l’inspecteur Fitzpatrick, le tueur de l’autre, mais également un certain Clay Maynard, détective privé de son état. Au départ on se demande un peu quelle est sa place, à quoi il sert, pourquoi parler d’une de ses enquêtes. Ça m’a beaucoup intrigué et puis à mesure, on comprend les implications, les liens, etc. et ça rend ce texte vraiment très bon parce qu’on voit à quel point l’imagination de l’auteur est grande. L’histoire est bien plus compliquée qu’elle n’en a l’air et on est loin de se douter de toutes les implications, etc.

La particularité de ce livre c'est que dès le prologue on connaît en partie la motivation du tueur, la raison pour laquelle il tue, etc. Donc ça peut paraître étrange et nul de le savoir parce que généralement c'est l'un des but de l'histoire en plus de connaître son identité pour l’arrêter. Mais malgré tout le suspense est à son comble parce que ça nous intrigue davantage. On aimerait comprendre ce qui s’est passé 21 ans plus tôt, pourquoi aujourd’hui précisément il se met à tuer tout le monde, etc. Et ça, ce sont des informations qui apparaissent en filigrane à mesure des pages donc la tension monte et plus ça va, plus il sème des cadavres,  « semble se rapprocher » de Lucy, etc. et il faut vraiment attendre la dernière page pour prendre conscience de l’ampleur de cette histoire, de connaître toutes les vérités sur tout le monde, sur le passé, etc. Et c’est en ça que ce livre est génial. Alors même si on sait des choses, il en est d’autres dont on ne peut pas imaginer en ouvrant ce livre et après la découverte de ce livre. C’est très intriguant, avec une atmosphère lourde et un suspense à son comble qui rend donc cette histoire très intéressante et haletante.

J'ai beaucoup aimé les personnages, assez rapidement je le suis attachée à Lucy, cette médecin légiste avec sa sensibilité, et lorsqu'on apprend à la connaître, à creuser sur son passé, on se rend compte à quel point sa vie n'a pas toujours été rose mais qu'elle fait au mieux pour s'en sortir. C'est le genre d'héroïne qu'on ne peut qu'apprécier, à vouloir l’aider et la protéger. J’avoue avoir eu des pincements au cœur à certaines révélations. C’est une héroïne pleine de surprises qui ne pourra que nous surprendre.

Quant à J.D., l'inspecteur chargé de l'enquête, il m'a paru bien sympathique lui aussi, et comme Lucy on voit qu'il traîne un passé assez lourd à porter. Il est très attachant et on voit rapidement (pour avoir parfois un point de vue plus interne, ses pensées) qu’il ressent quelque chose pour Lucy, etc.
Les deux personnages se complètent bien et le duo fonctionne très bien dans l’enquête même car au-delà du fait qu’elle soit impliquée intimement dedans, le fait qu’elle soit légiste ajoute du poids dans son implication à l’affaire et le moins qu’on puisse dire c’est que les cadavres s’accumulent !

On voit un rapprochement se faire entre les deux (le livre est défini comme un romantique suspense). Bon au début, j'ai levé les yeux au ciel, le coup de foudre au premier regard... je ne suis pas fan, mais la manière dont c'est traité par la suite, etc. finalement ça n'est pas dérangeant ça passe super bien et on peut dire que ça fait un très bon duo. Curieuse de voir ce que ça donnera dans une suite (c'est le premier tome de la série Baltimore donc...).

Il y a pas mal de personnages secondaires, des collègues de boulot, des amis… et franchement ils sont très bien travaillés et ont leur importance. Ils ne sont pas écrasés par les deux principaux cités au-dessus donc c’est une bonne chose.

En bref, ce premier tome est une belle réussite, j’ai beaucoup aimé cette histoire. L’intrigue est bien faite et bien menée, les personnages sont intéressants, c’est très surprenant avec son lot de révélations et de surprises donc franchement, je n’ai pas été déçue, loin de là. Je recommande chaudement ce livre à tous ceux qui aiment les thrillers – polars !

21/07/2013

In my Mailbox (87)


In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C'est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque.

Mes acquisitions de la semaine


La colline aux sorcières d'Elodie Morgen (Eva Miller 3)

Si l'on vous proposait de ramener d'entre les morts une personne qui vous tient à cœur, que feriez-vous ?
Personnellement, je n'ai pas hésité un seul instant. C'est pourquoi j'ai décidé de quitter les miens pour suivre Azaël.
Si je prends la bonne décision ? Ça, je n'en sais rien...


 Les terres du Ponant d'Olivier Lagneau (La Légende de l’élu 1)

« Faites-moi confiance, mon garçon. Nos oracles, nos savants et nos mages ne peuvent pas se tromper, tous les calculs mathématiques vous ont désigné. Le guide, c'est vous ! »
Bertrand hallucine ! Comment pourrait-il, même secondé par sept compagnons, une sybelle et un vieux magicien, emmener une centaine d'enfants à travers un monde qui lui est parfaitement inconnu, peuplé d'elfes, d'hommes, de nains, de gobelins et de sorciers en tout genre ? Comment les conduire tous sains et saufs, sous peine de rupture de l'Alliance des peuples, au refuge qui les attend, à l'abri des dangers multiples et des guerres ?
Pourtant, il va accepter la mission. Après tout, dans cet univers parallèle, il a peut-être sa place, celle qu'il ne trouve pas sur terre où plus rien ne le retient... Mais la route sera longue, dangereuse, incertaine. Les orcs, les warks, les elfes noirs, déterminés à reconquérir les Terres du Ponant, les pourchassent sans relâche quand renaît la Légende de l'Élu, celui que le destin a désigné pour mener l'ennemi à sa perte... Mais Bertrand est-il réellement l'Élu ?...



Psyckoon de Hughs Heffragus (Yfrôn 1)

Psyckoon est le nom d'un guerrier surpuissant.
Yfrôn est un étrange enfant aux talons ailés qui deviendra ce guerrier s'il réussit à accomplir une longue et périlleuse série de métamorphoses...
Une combattante d'élite, Lléna, part à sa recherche en compagnie d'Alda, son incontrôlable disciple. Ces deux jeunes et splendides guerrières sont de la race des Yptérôns, les très lointains descendants humanoïdes des Papillons. La peur s'est abattue sur ce peuple qu'abrite et protège l'antique et énigmatique Sanctuaire de Pahân. Car le prodigieux organisme vivant qu'est Pahân, objet de toutes les convoitises, se trouve menacé d'invasion par un mystérieux Seigneur qui a unifié contre les Yptérôns toutes les races monstrueuses et prédatrices de la contrée. Incarné en une miraculeuse apparition, l'Esprit de Pahân a révélé aux Yptérôns que seul le Psyckoon peut anéantir ce tout-puissant Seigneur de la guerre.



Parallèles de Catherine Kepler

À Trèves, Flamel monte dans sa Mustang, vérifie que son Glock 9 mm est bien en place sous le siège et emprunte l'E44 sous un violent orage. À l'approche de Thionville, la foudre s'abat sur le capot, soulevant le véhicule dans une tornade d'énergie. Quand Flamel reprend connaissance, sa Mustang a laissé place à une Cougar rutilante. Sur sa carte d'identité, c'est bien lui, mais différent... Où est-il ?... Qui est-il ?... Que s'est-il passé ?...
À une centaine de kilomètres de là, au C.R.A.B. (centre de recherches appliquées aux brèches), deux hommes veillent... Soudain, trois notes stridentes annoncent l'arrivée d'un transfert. Les physiciens surveillent une zone de sept cents kilomètres entre Rotterdam et Mulhouse. La faille concerne une portion d'autoroute...



Un rêve en noir et blanc d'Hélène Calvez

« ... International  : à Sydney, une vieille dame retrouvée assassinée dans son cabanon de jardin. Son coursier aborigène a été interpelé. Une nouvelle qui ne va pas faire l'affaire des défenseurs de la population...
... Yémen : alors que des touristes américains visitaient le site de Barâqish, un curieux incident s'est produit aujourd'hui. Des images de nos reporters sur place... »
Crimes impossibles, énigmes de chambre close, prise d'otages... l'auteur nous emmène ici dans un fabuleux récit où les traditions orientales et la magie aborigène en sont les principaux héros. Laissez-vous emporter par le voyage surprenant de Julius dans le Dwili et celui, tout aussi atypique, de six touristes américains pris dans le tumulte d'une révolution.



et vous ?

19/07/2013

Accrocdeslivres est en vacances !



Et oui ! Il le faut bien, le blog se met un petit peu en pause le temps de mes vacances, qui dureront 3 semaines ! (du 20 juillet au 11 août).

A priori j'aurai des accès PC et internet pour pouvoir me connecter de temps à autre pour vous donner des nouvelles et surtout des chroniques à lire, mais ça sera moins souvent vu que je passerai la plupart de mon temps à me promener dehors. Mais je trouverai le temps pour lire un peu et vous faire partager tout ça. D'ailleurs, une PAL de l'été est prévue !

Alors je vous dis bonnes vacances à tous !

et juste pour que vous me détestiez ! mouaaaaah !

et non, je ne retourne pas à Rome...

Ma PAL de l'été [2013]


Suite à un Top Ten Tuesday où il fallait montrer sa PAL de l'été, je crée cet article, comme l'année dernière pour essayer de m'y tenir et de barrer au fur et à mesure ceux qui sont lus pour voir l'avancement... ou pas.  Et vaut mieux que ça soit barré d'autant que ce sont les livres que j'emporte avec moi pendant mes vacances, donc je n'aurai pas le choix.

Et s'il n'y a quasi que des livres en anglais, c'est parce que jusque là, je n'en ai lu qu'un seul, ce qui est naze... alors que je m'étais dit d'en lire un par mois, ou sinon 5 dans l'année et comme ça me semblait compromis, je me suis dit que si je ne prenais que ça pendant les vacances, loin de la biblio, au moins, j'allais m'y tenir ! Et oui, tous les moyens sont bons, sinon je suis un cas désespéré et il faut définitivement m'enfermer... 

Bref, voilà la liste !

Enfin à la base c'était cette liste là, mais du coup elle a quelque peu changé. Je conserve quelques anglais mais je vais surtout lire des SP parce que sinon je vais être à la bourre et ça ne le fait pas du tout. ça fait pas mal de livres mais bon, je fais au mieux, sinon tant pis ! Il faut bien que je profite de mes vacances quand même...

BILAN : 9/12

le 10e est en cours de lecture au 11 août, ce qui n'est pas si mal je trouve surtout que j'ai lu 2 livres en VO et pas mal de pavé mine de rien :)

18/07/2013

La révolte de Maddie Freeman de Katie Kacvinsky (La révolte de Maddie Freeman 1)


Quatrième de couverture

Maddie vit dans un monde où tout est virtuel, les arbres, l'école, les flirts, on ne s'aventure jamais au-dehors. Et elle se satisfait plus ou moins de cette existence. Jusqu'au jour où elle rencontre Justin. Celui-ci l'entraîne dans un univers inconnu, où les gens se voient sans le filtre de l'écran, se parlent, se touchent...Maddie découvre alors un mode de vie différent de celui que la société et ses parents lui ont imposé. Pour changer sa destinée, elle devra apprendre à se rebeller, à ses risques et périls.

Mon avis

Je tiens tout d'abord à remercier les éditions Pocket Jeunesse de m'avoir permis de lire ce livre.

J'avoue que la dystopie n'est pas mon genre de prédilection mais de temps à autre ça ne fait pas de mal et parfois je peux tomber sur de bonnes surprises, celui là en est une. La 4e de couverture de ce livre m'intriguait alors je me suis lancée dedans et franchement je n'ai pas été déçue. C'est une bonne histoire, assez intéressante étant donné le sujet dont elle traite qui donne en même temps matière à réfléchir (ce qui est l'intérêt premier de la lecture de dystopie).

Au niveau de l’intrigue, il ne faut pas s’attendre à quelque chose d’exceptionnel, dans le sens où l’on a des révélations chocs qui nous laissent pantois. Dans l’ensemble c’est assez « prévu », on se doute un peu des événements à venir, ça semble assez logique. Mais ça n’empêche pas que ça soit intéressant, bien au contraire. On se laisse prendre « au jeu », j’ai vraiment pris plaisir à lire ce livre et découvrir l’histoire de Maddie.

On rentre dans le vif du sujet dès les premiers chapitres, la rencontre entre Maddie et Justin ne tardent pas donc pour ceux qui aiment des livres qui démarrent vite, vous serez comblés. Puis peu à peu on voit l’action (pure et dure) se mettre en place, avec son lot de problèmes évidemment pour notre plus grand plaisir. Et franchement, l’histoire est très bonne et menée d’un bout à l’autre sans faille. Donc même si certaines choses sont prévisibles, ça n’en reste pas moins sympathique et intéressant. Après il s’agit d’un premier tome, ce n’est qu’une mise en bouche pour le moment, j’espère que la suite sera tout aussi bien et qu’on verra davantage de choses, surtout après une telle fin !

Le fait d’avoir la narration à la première personne nous permet d’être vraiment dans la tête de Maddie, de savoir ce qu’elle pense, etc. mais on a également des notes qu’elle écrit dans un journal et ça apporte un vrai plus. Elle y raconte d’autres choses qui ont leur importance et qui nous permette de mieux appréhender ce monde.

D’ailleurs l’univers est vraiment intéressant parce qu’il est assez proche de nous, ça se passe en 2060, dit comme ça, ça semble loin et en même temps… Ici c’est le numérique qui est visé, cette vie virtuelle qui ne convient pas à tous et c’est vrai qu’à l’heure actuelle (2013) ça prend de plus en plus de place. Il est intéressant de voir comment quelque chose de bénéfique au départ peut peu à peu devenir malsain. C’est un cadre intéressant et je trouve que Katie Kavinsky le traite très bien et nous permet de réfléchir en même temps. L’atmosphère n’est pas tendue ou oppressante, néanmoins il est vrai qu’on peut se sentir en cage, emprisonné dans cet univers / monde dont Maddie ne connaît véritablement rien.

La romance, et oui il y en a forcément une est assez mignonne, elle fait sourire. Bon j’avoue, au tout début j’ai levé les yeux au ciel, c’était un poil rapide, mais admettons… et puis vu la tournure des événements en fait ça n’est pas gênant, ça passe plutôt bien et comme je l’ai dit, c’est mignon, touchant, le côté midinette ressors un peu (oui le sourire niais était parfois au rendez-vous). Donc dans l’ensemble ça fonctionne plutôt bien, même si on a envie de les secouer un peu pour qu’ils s’ouvrent plus. Mais si tout était trop facile, trop beau, trop bien, ça n’aurait aucun intérêt à mes yeux, donc là c’était parfait.

Maddie est un personnage très intéressant et qui va se révéler être très différente de ce qu’on pourrait penser surtout quand on voit sa famille… Elle prend peu à peu conscience de ce que cherche à lui montrer Justin et en fait… Je n’en dirai pas plus pour ne pas spoiler et vous laisser un peu de mystère mais voilà, le fait est là, et la suite des événements semble logique et cohérent. Elle est assez déterminée et va nous surprendre plus d’une fois.

Justin est lui aussi très intéressant et attachant à sa manière. Ce type de personnage me plaît beaucoup en général parce que ça les rend plus complexe : inaccessible, froid à première vue, avec une certaine distance pour cacher ce qu’il pense vraiment… alors qu’en fait tout ça n’est qu’un masque et cache un cœur d’or.

En bref, c’est un premier tome très sympathique avec un univers intéressant qui peut nous réserver bien des surprises, tout comme les personnages qui évoluent pas mal dans ce premier tome. L’histoire est bonne, les idées sont là et bien exploitées, la romance est mignonne et les personnages aussi donc je demande à voir la suite en espérant qu’elle soit tout aussi bonne voire meilleure.