Rechercher dans ce blog

La Guerre des Cauchemars de B.F. Parry (Oniria 3)

Quatrième de couverture

Il existe un monde où prennent vie tous les rêves et les cauchemars que les Terriens endormis créent nuit après nuit : Oniria, le Royaume des Rêves. Grâce à son sablier magique, Eliott parcourt ce monde fou et merveilleux mais aussi plein de dangers. Son objectif : sauver son père du terrible sommeil dans lequel il est enfermé.
La guerre fait rage entre le Royaume des Rêves et la Nouvelle République Cauchemar, mettant Oniria à feu et à sang. Par ricochet, l'imagination des Terriens s'en trouve tétanisée.
Eliott, Katsia et leurs amis essaient tant bien que mal de mener leur mission au milieu de ce chaos. Mais mensonges et trahison ébranlent bientôt leurs convictions les plus profondes. Le groupe des rebelles parviendra-t-il à conserver l'unité dont il a besoin pour sauver le père d'Eliott et ramener la paix à Oniria ?

Mon avis

La Guerre des Cauchemars est le 3e tome d’Oniria, une série que j’apprécie de plus en plus. Si le premier tome était plutôt classique et simple, tout en restant efficace, la suite n’en est que meilleure et me donne envie d’en savoir plus ! Je suis bien contente qu’un 4e tome fasse son apparition, alors que c’était une trilogie à la base si je ne me trompe pas. Cet univers a encore beaucoup de choses à nous dévoiler et j’ai hâte d’en découvrir tous les secrets !

L’écriture de l’auteure est toujours aussi agréable à lire et fluide de sorte que les pages défilent en un rien de temps et l’histoire est tellement prenante que l’on ne peut pas s’ennuyer un seul instant.

Oniria est en pleine lutte, en guerre et je dois dire qu’avec les événements récents à Paris ça fait un drôle d’échos par moment, c’en est glaçant. Eliott se retrouve au cœur d’un conflit et la seule solution pour que tout s’arrête est que son père se réveille de son coma, mais la mission va s’avérer bien plus difficile et éprouvante pour nos différents personnages qui vont chacun devoir faire face à leur destin.

Ce troisième tome est riche en rebondissements et actions ainsi qu’en révélations. Parfois elles sont plutôt prévisibles, on s’y attend quelque peu mais cela attise tout de même notre curiosité car nous n’avons pas encore toutes les réponses. Cela remet aussi un certain nombre de choses en question, donc je suis très curieuse de voir où l’auteure va nous emmener ensuite. Même si on s’attend à un certain nombre de choses, cela n’en reste pas moins efficace et passionnant. D’autant que tout n’est pas prévisible, je ne m’attendais pas à certaines choses, ça m’a fait mal au cœur…

J’ai adoré me replonger dans cet univers et être de nouveau aux côtés d’Eliott et ses amis oniriens qui vont en voir de toutes les couleurs. On sent que la guerre est vraiment sur le point d’éclater, l’atmosphère y est lourde et bien plus sombre que dans les précédents volumes. L’auteure n’a pas fini de nous en apprendre sur cet univers si riche et complexe, j’ai envie de connaître certaines histoires, notamment celle de Mamilou qui a son importante dans cette affaire.

Eliott est rempli de doute, il a peur mais transforme tout cela en courage et force pour parvenir à ses fins. Même si de nombreuses embûches se dressent sur son chemin, il fera face, d’autant plus qu’il n’est pas seul. Ses amis seront là pour l’aider dans sa tâche. Farjo est un ami précieux, il me fait bien rire ce petit singe métamorphe qui va grandement l’aider dans sa mission. Les personnages évoluent beaucoup au fil de ce tome ce qui n’est pas pour me déplaire même si le doute s’installe par moment…

En bref, La Guerre des Cauchemars prévoit de grandes choses pour une fin en apothéose. C’est un univers riche et complexe qui se dévoile encore, et au niveau de l’intrigue, les rebondissements et révélations sont nombreuses, de quoi nous faire passer un très bon moment sans qu’on ait le temps de reprendre notre souffle. Quant aux personnages, ils évoluent vraiment, chacun affirme sa place dans cette guerre inévitable, je suis très impatiente de les retrouver et découvrir le fin mot de toute cette histoire. Mais il va falloir attendre l’été prochain !

C'est lundi, que lisez-vous ? [27]


Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books. La relève après Mallou, le récap des liens se fait maintenant chez Galleane.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :
1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?

In My Mailbox (208)


In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C'est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque.

Mes acquisitions de la semaine


Wish-list [17] : Livres VF et VO

Voici une petite sélection de livres dans ma Wish-list, encore beaucoup de sous à dépenser...

Livres en VF

De trèfles et de plumes de J. Arden (Sláine Adamson 1)

1890, Londres. Lady le jour, Rose de la reine la nuit, Sláine Adamson mène une double vie qui nécessite quelques ajustements vestimentaires et beaucoup d’entorses à l’étiquette. Quand, dans un cimetière de Whitechapel, la brume revêt un parfum de soufre et de trèfles et qu’un partenariat temporaire est requis avec une grande brute d’Irlandais, il se pourrait que même des litres de thé ne suffisent pas à garder intact le flegme de notre enquêtrice. Au moins, voilà l’occasion pour elle de troquer ses aiguilles contre des couteaux. Pour la reine !


La Vie inachevée d'Addison Stone d'Adele Griffin

Elle a volé le cœur du milieu artistique. puis elle l’a brisé.

« Depuis le jour où elle a posé le pied à New York, Addison Stone et son art subversif ont fait d’elle une personnalité incontournable. Sa tragique noyade a laissé ses fans et les critiques avides d’en savoir plus sur elle. J’ai mené moi-même les interviews auprès des gens qui la connaissaient le mieux?: ses amis proches, sa famille, ses professeurs, ses mentors, ses galeristes, ses petits amis et les critiques d’art. J’ai retracé son parcours tumultueux. J’espère que cette biographie apportera un éclairage différent sur ce qui s’est passé dans la nuit du 28 juillet. » - Adele Griffin.

« Certains se demandent s’ils vont oser perturber l’ordre de l’univers. D’autres font exploser ledit univers en mille morceaux pour voir à quoi il ressemblera le lendemain. Pour ceux qui n’ont pas connu Addison, prenez ce livre. Lisez le récit de sa vie. Trouvez-y l’inspiration et repoussez vos limites. » - Lincoln Reed, ex-petit ami d’Addison Stone.

« Je ne crois pas à la magie, mais Addy est bel et bien vivante  à travers ces pages, et dans la mémoire de ceux d’entre nous qui la connaissaient le mieux. » - Lucie Lim, amie d’enfance.


Une fête d'enfer de Chris Riddell (Goth Girl 2)

Retour au manoir des frissons frissonnants pour une nouvelle aventure de Lili Goth , la nouvelle héroïne gothique de Chris Riddell Comme chaque année, la grande fête de la pleine lune est organisée au manoir des Frissons frissonnants. Comme chaque année, c'est aussi l'anniversaire de Lili, que tout le monde semble avoir oublié. Alors que l'effervescence bat son plein au manoir, Lili découvre que Maltravers prépare une nouvelle magouille. Vite, il faut agir !


A-Move & Z- Movie de Florent Maudoux (Freak's Squeele 7)

En avant pour le dernier round opposant les étudiants de la fac d'un côté et les gardiens de la tradition des super-héros de l'autre ! Le campus est encerclé par un mur qui le coupe du reste du monde. Coincée entre les deux camps, la trinité de la Mort ne peut pas ouvertement soutenir la jeune génération. Entre guerre médiatique et émeutes urbaines, le combat parait bien inégal. Dans ce chapitre final Chance, Xiong Mao et Ombre vont avoir affaire à un ennemi surpuissant qui n'hésitera pas à faire usage d'une arme de destruction massive que redoutent tous les héros du monde entier : l’oubli.


Le Printemps des enfants perdus de Béatrice Egémar

Parfums et onguents sont au coeur de l'univers de Manon, Parisienne et parfumeuse, qui plonge son nez dans les affaires sulfureuses sous le règne de Louis XV, en plein XVIIIe siècle.
Artistes, femmes du monde, élégants de la capitale, tous prisent la parfumerie de Manon Dupré, rue Saint-Honoré. En 1750, l'usage est de se parfumer quotidiennement de la tête aux pieds et jusqu'aux accessoires. Une coquetterie venue droit de Versailles. Pourtant, en ce mois de mai, ce ne sont pas les senteurs mais une rumeur qui court les rues de Paris, une rumeur folle de trafic d'enfants. Lorsque deux jeunes garçons de son entourage, à leur tour, disparaissent, Manon, la jeune et belle parfumeuse, s'inquiète. Trop affectée pour attendre leur hypothétique retour, trop maligne pour n'y voir qu'une simple coïncidence, trop intriguée aussi, elle se lance tous sens affûtés à leur recherche.
Une quête et un compte à rebours qui la mèneront dans le milieu, impopulaire et corrompu, de la police de Louis XV...


Captive – Les Nuits de Shéhérazade de Renee Ahdieh

Même consciente du terrible sort qui l’attend, Shéhérazade se porte volontaire pour épouser le jeune calife Khalid Ibn al-Rashid. Même si elle sait qu’elle est promise à la mort au lendemain de ses noces, elle est prête à tout pour venger son amie Shiva, l’une de ses récentes épousées. Pour cela, elle doit d’abord gagner du temps, en narrant des contes à rallonge au calife. Chaque jour est une menace de mort et la jeune fille échappe plusieurs fois à l’exécution. À l’extérieur, les proches de Shéhérazade préparent le sauvetage de la jeune fille. Shéhérazade n’oublie pas qu’elle doit mettre au point une stratégie pour tuer celui qui est désormais son époux. Mais c’est sans compter l’amour qu’elle se met peu à peu à éprouver pour Khalid…


L’Ordre de la Dague noire de Kendare Blake (Fille des cauchemars 2)

Cas ne parvient pas à oublier Anna.
« Anna à la robe de sang », l’esprit le plus puissant qu’il ait jamais rencontré.
Anna, qui s’est sacrifiée pour le sauver.
À présent, Anna lui apparaît même dans des rêves éveillés… ou plutôt, dans des cauchemars. L’esprit vengeur a laissé place à une jeune fille torturée.
Hallucinations ou véritables appels à l’aide ? La frontière entre illusion et réalité semble bien ténue. Anna a-t-elle définitivement quitté le monde des vivants ou est-elle revenue des enfers ? Cas ne sait plus. Il lui reste une seule certitude : quel qu’ait été son destin, il doit retrouver Anna.


Livres en VO

Carry On de Rainbow Rowell

Simon Snow est le pire élu qui a jamais été élu.
C'est ce qu’aime dire son camarade de chambre, Baz. Et Baz est peut-être un vampire, un être malfaisant, et un abruti complet, mais il pourrait bien avoir raison.
Simon n'arrive pas faire à fonctionner sa baguette une fois sur deux, et le reste du temps, il met le feu à quelque chose. Son mentor l'évite, sa petite amie a rompu avec lui, et un monstre qui dévore la magie se promène sous ses traits. Baz s'en donnerait à cœur joie, si seulement il était là. C'est leur dernière année à la Watford School of Magicks, et l'ennemi juré de Simon n'est même pas fichu d'être présent.
Carry On : The Rise and Fall of Simon Snow est une histoire de fantômes, une histoire d'amour et un mystère. On y retrouve autant de baisers et de discussions qu'on attend d'un roman de Rainbow Rowell, mais aussi beaucoup, beaucoup plus de monstres.


(traduction de Secret Forbidden World)

Coup de projo sur... [109] Bleu Passion de Victoria Strauss


Explication de Nyx Shadow :

Voilà, j'avais envie - de temps en temps - de faire revenir sur le devant de la scène, un livre qui m'a plu (que ce soit pour sa couverture, son écriture, son scénario etc.)



C'est vrai, en général, une fois l'avis posté, on y pense plus, alors voilà. Si vous souhaitez participer, mettez vos liens en commentaires et je les rajouterai dans l'article plus tard.

Un roman historique vraiment très sympathique, j'avais beaucoup aimé cette histoire que je ne peux que vous conseiller.



Milan, Italie, 1487.
Giulia, 17 ans, va passer le reste de sa vie au couvent de Santa Marta. Une chose impossible pour elle, qui voudrait un mari et un foyer. La jeune fille trouve de l'aide auprès d'un sorcier, qui lui confectionne un talisman magique : avant l'hiver, son désir le plus cher aura été accompli. Elle entre au couvent, persuadée qu'un miracle se produira.
Soeur Humilità, qui y enseigne le dessin et la peinture, décèle le talent de Giulia et lui offre une place dans son atelier. Cet endroit merveilleux où l'on fabrique en secret la couleur tant convoitée du bleu passion. Et si le destin de Giulia c'était la peinture... ?

Mais où est donc Ornicar ? : + de 100 moyens mnémotechniques d'Elisabeth Marrou et Benjamin Bouchet


Quatrième de couverture

Marre de te demander si l’Antarctique, c’est en haut ou en bas sur la carte ? Si l’araignée est un insecte ou pas ? Si en été, on avance ou on recule d’une heure ? Grâce à ce livre, fini toutes ces questions ! Il t’apprendra une multitude d’astuces pour retenir tout ce qu’on a tendance à oublier. Et il te donnera aussi des moyens mnémotechniques pour retenir la table de 9, pour savoir si la Lune croît ou décroît, ou pour retenir le numéro à composer en cas d’urgence… Prêt à découvrir toutes ces astuces et épater tes amis ? Puis amuse-toi à créer tes propres moyens mnémotechniques !

Mon avis

Mais où est donc Ornicar ? est un livre ludique très intéressant et utile que je vous conseille. Si vous avez toujours eu du mal à retenir certaines informations, voici quelques moyens mnémotechniques pour s’en souvenir !

Le livre commence par un sommaire qui rassemble par thématique les différents sujets du livre : « Animaux », « Art et littérature », « Mathématiques », « Français », « Histoire », « Sciences », « Vie quotidienne » et « Géographie » avec un code couleur bien précis pour que l’on sache une fois dans le livre à quoi cela correspond. En effet, le livre n’est pas classé en fonction de ses thèmes, cela varie d’une double page à l’autre pour alterner les genres et ne pas avoir en bloc tout ce qui est attrait à la « Science » ou à la « Géographie ».


Ensuite le livre fonctionne avec une double page dans une même thématique mais avec un sujet différent.


Par exemple, dans l’image ci-dessous, on peut voir sur la page de gauche qu’il est question de la différence entre le chameau et le dromadaire pour savoir lequel des deux à une ou deux bosses, le gros dilemme à chaque fois. Personnellement je ne connaissais pas ce moyen mnémotechnique mais celui-ci est bien plus simple que le mien. En effet, « Chameau » a deux syllabes, donc il a deux bosses, quand le « Dromadaire » en a 3, donc une seule bosse, vu que 3 ça n’existe pas.

Quant à la page de droite, il y est toujours question d’animaux pour rester dans la thématique mais dont l’écriture peut s’avérer difficile, comme ceux qui ont un D muet à la fin et ceux qui n’en ont pas.

Bien souvent dans la partie supérieure de la page, on a une petite explication sur le sujet ou pour montrer le problème que l’on peut rencontrer à l’écriture de tels ou tels mots ou savoir la différence entre deux choses, etc. quant à la partie inférieure on retrouve la rubrique « Comment retenir tout ça ? » qui consiste à l’astuce, au moyen mnémotechnique pour se souvenir de l’orthographe, la mémorisation, etc.

C’est un système plutôt simple mais efficace visuellement, comme dans un livre de cours mais c’est bien plus amusant et cela grâce aux nombreuses illustrations qui entourent ce texte. Au premier abord, cela pourrait être austère et peu engageant car « trop scolaire » mais ce n’est pas le cas. Les illustrations sont plutôt amusantes, très colorés, en lien avec la couleur de la rubrique concernée avec des personnages très expressifs pour égayer.

J’avoue que lorsque j’apprenais mes leçons, souvent en compagnie de ma mère, elle trouvait aussi des moyens mnémotechniques pour que je m’en souvienne et que cela me revienne en mémoire en un rien de temps. Et aujourd’hui encore, j’utilise certains moyens, comme par exemple celui des mains pour savoir combien de jour comportent les mois de l’année. Exemple que l’on retrouve dans ce livre ou encore celui sur le changement d’heure, dont je suis sûre qu’une partie des adultes ne savent pas toujours ce qu’on doit faire et à quelle moment de l’année.

Mais ou est donc ornicar 5Mais ou est donc ornicar 7

En bref, Mais où est donc Ornicar ? est un ouvrage très intéressant que je conseille car ce sont des trucs et astuces utiles pour se souvenir de ce que l’on apprend en classe mais qui ne sont pas toujours évidente à retenir. On vous propose ici quelques moyens mnémotechniques très simples et efficaces pour ne plus jamais les oublier !

A partir de 6 ans.

La fabuleuse histoire de la poire géante de Jakob Martin Strid

Quatrième de couverture

Alors qu'ils pêchent paisiblement, Mitcho et Sébastian remontent une bouteille dans laquelle se trouvent une petite graine et un message mystérieux ! Aurait-elle été envoyée par JB, leur ami disparu depuis un an ? À peine ont-ils le temps de planter la graine que les voilà embarqués dans une aventure extraordinaire faite de monstres marins, de pirates abominables et... de poires géantes !

Mon avis

La fabuleuse histoire de la poire géante est un album très drôle et bien sympathique. J’ai beaucoup aimé cette histoire qui est totalement abracadabrantesque où l’on est sans arrêt dans la surenchère. L’auteur a une imagination débordante et quelque peu déjantée puisqu’il fallait avoir l’idée de créer des poires géantes qui vont être la cause de nombreux problèmes.

L’intrigue est constituée en deux parties, la première est la présentation de la ville, de nos personnages et ce qui a poussé aussi Mitcho et Sébastian de partir à la recherche de cette île mystérieuse. Il faut avouer que ce n’était pas totalement prévu, du moins pas de cette manière mais quitte à partir autant profiter pleinement de l’aventure ! Dans la seconde partie, nous allons découvrir leur voyage, les nombreuses embûches ainsi que leur découverte sur l’île qui vont bien surprendre nos deux héros.


C’est une histoire amusante car l’on s’attend à de nombreux problèmes, qui finissent indéniablement par arriver et en même temps, rien ne se passe totalement comme prévu. De plus, ce que l’on croyait vrai va finalement nous réserver bien des surprises. L’action est omniprésente ce qui donne beaucoup de rythme au récit mais il y a également quelques moments de pause pour reprendre notre souffle.


C’est un livre un peu interactif dans le sens où dans la narration même, on invite le lecteur à agir, notamment à tourner vite les pages pour découvrir la suite. Je trouve que cette implication est bien pensée et permet de donner un intérêt nouveau à l’histoire car le lecteur se trouve vraiment plonger au cœur de cette folle aventure. Et étant donné tous les événements, on a envie d’en savoir plus et découvrir ce qui va arriver à nos deux jeunes héros !

Les personnages sont bien sympathiques, que ce soit nos deux héros, les seules à être sous la forme d’animaux ou encore les scientifiques qui vont avoir leur importance dans cette aventure. L’adjoint au maire qui a pris le pouvoir depuis l’absence du maire est caricatural, toujours rouge du fait qu’il soit souvent en colère, on peut le voir aisément comme un enfant capricieux. Petite mention pour les deux scientifiques qui ne sont pas sans me rappeler les deux scientifiques dans L’étoile mystérieuse (Tintin), c’est assez troublant.


source image

Quant aux illustrations, elles sont très vives, les couleurs sont, de manière générale, très claires, sauf à un passage mais qui s’explique parfaitement. Cela donne une vraie dynamique au texte et les bords des images ne sont pas nets comme si c’était à peine esquissé, que l’on s’incrustait dans une saynète. Je trouve l’effet des plus jolis.



En bref, La fabuleuse histoire de la poire géante est une histoire très sympathique, pleine de rebondissements, drôle et amusante qui ne pourra que plaire aux enfants. Un album à découvrir.

A partir de 5 ans.

C'est lundi, que lisez-vous ? [26]


Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books. La relève après Mallou, le récap des liens se fait maintenant chez Galleane.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :
1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?

In My Mailbox (207)


In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C'est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque.

Mes acquisitions de la semaine




Sense of Wonder, Symphonie pour Envers de SoFee L. Grey

Quatrième de couverture

La révolution industrielle a bouleversé l'Empire des Nations et les créatures féeriques n'y sont plus les bienvenues, reléguées en Envers, leur univers accolé à notre monde. Elles sont combattues par les hommes, en particulier par les investigateurs psychantiques (I.P.), dotés du Sens, chargés de réguler leurs incursions et d'élucider les crimes et délits qui leur sont attribués.
Tandis que se prépare l'Exposition universelle qui marquera le point d'orgue des cérémonies d'intronisation du nouvel empereur, l'irascible colonel Eliott Rowan signale une affaire étrange aux I.P. de Velis : Sir Lloyd Connor, dandy désargenté et alcoolique, Faustine du Marais, poétesse au talent reconnu, l'imposant Kamalesh Ashvatthama, venu du royaume voisin de Sinh, et Violet Van Wynen, jeune chambrière indiscrète.
Lorsque des attaques inversées se multiplient soudain dans leur entourage, les I.P. se retrouvent plongés au cœur d'une sombre machination. Entre alliances inattendues et expériences déconcertantes aux confins des mondes jumeaux, ils vont devoir progresser dans leur art — et surtout survivre —, car le jeune empereur a besoin d'eux.

Mon avis

Avec une telle couverture et un tel résumé, j’étais très impatiente de découvrir le nouveau livre de SoFee L. Grey, malheureusement cette lecture a été très laborieuse pour moi mais je ne pense pas que ce soit dû uniquement au livre à qui je redonnerai une chance plus tard.

En effet, je ne pense pas que ce livre ait été lu dans de bonnes conditions et donc mon avis pourrait en être faussé. Raison pour laquelle je voudrais faire cette relecture, à tête plus reposée, mieux disposée pour mieux l’apprécier…ou pas, peut-être que ce livre ne me convient pas mais à l’heure actuelle, je ne pourrai pas vous l’affirmer.

J’avais prévenu que cette chronique n’allait pas être simple.

Il faut savoir que j’ai déjà mis environ 2 semaines avant de commencer officiellement ce livre, durant ce laps de temps, j’ai lu plusieurs livres à la chaîne qui m’ont plu dans l’ensemble, sans pour autant avoir de gros coup de cœur. J’ai eu un blocage, j’avais envie de lire ce livre, cela faisait longtemps qu’il attendait dans ma PAL et pourtant à chaque fois que je voulais lire, il ne me tentait pas. Je me suis donc « forcée » à un moment donné et je pense que c’était une très mauvaise idée. Parce que ce qui en a suivi est que je n’ai pas réussi à me plonger dans l’histoire et je décrochais très facilement sans l’envie d’y retourner.

Je savais en amont que ce serait une lecture un peu complexe, je connais l’écriture de l’auteure, qui est très bonne, plutôt soutenu, il faut être un minimum concentré, pas comme certains livres jeunesse ou des romances que j’ai pu lire dernièrement où les pages se tournent avec aisance. Pas de problème, bien au contraire, un livre qui soit très bien écrit avec une certaine poésie n’est pas pour me déplaire. Mais je n’ai pas réussi à rentrer dans l’histoire, dans ses mots et au final à m’intéresser à ce qui se déroulait sous mes yeux.

Le problème est que j’étais quasi tout du long de l’histoire en dehors, spectatrice impassible avec la sensation de ne rien comprendre à ce que je lisais et pire ne rien retenir, je lisais mais sans lire. Ce qui est vraiment problématique, il faut en convenir alors que je sais que ce livre ne mérite pas cela parce qu’on sent que l’univers créé par l’auteure est fouillé, riche et complexe.

J’avais aussi l’impression que l’on était censé déjà connaître cet univers, ses codes et je n’ai pas su me raccrocher aux branches, pour parler plus familièrement. J’avais toujours un train de retard, je ne comprenais pas et il me manquait des explications, tout comme pour certains termes pour définir certaines créatures, etc. Il y a certes un lexique à la fin du livre mais ce genre de choses m’agacent parce que faire des allers retours pour comprendre de quoi on me parle, je n’en vois pas l’intérêt, pour moi tout doit être dit dans le texte et pas expliqué à la fin au cas où. Etre coupé dans sa lecture pour aller voir des définitions, il n’y a rien de plus agaçant, à mon sens, peut-être suis-je la seule à le penser.

En lisant ce livre, j’avais la sensation d’assister à une scène où il manque certains éléments, comme si je ne voyais que des flashs sans parvenir à leur donner une cohérence, un lien. Il devient donc difficile de suivre l’histoire, de savoir de quoi cela parle, à moins que ma mémoire ne devienne vraiment défaillante et dont je devrais m’inquiéter.

Mais tous ces problèmes rencontrés sont l’accumulation d’un mauvais timing, j’en suis persuadé, même s’il y a peut-être des défauts dans ce livre, je pense que le fait que je n’ai pas vraiment aimé, vient du fait que je ne l’ai pas lu au bon moment. Je me suis un peu forcé la main et plus ça allait et plus cela devenait difficile pour moi de continuer, d’avoir envie de lire et savoir ce qui allait se passer. Je suis pourtant aller au bout parce que je n’aime pas abandonner et j’ai eu l’espoir que cela s’améliore. Cela n’a pas été totalement le cas mais je ne m’avoue pas vaincu parce que j’ai tout de même vu des choses intéressantes.

L’univers promet beaucoup de choses et en filigrane j’ai pu voir l’intrigue et sur ce à quoi ça mène. J’adhère totalement et vu les événements qui se sont déroulés récemment à Paris, il y a eu un écho dans ma lecture. Comme quoi la fiction peut rejoindre parfois la réalité… L’action arrive dès les premières pages ce qui permet une immersion totale, mais peut-être un peu trop pour moi comme je n’ai pas su totalement comprendre où je mettais les pieds.

Quant aux personnages, je n’ai pas su m’y attacher, normal vu ce que je viens de dire de ce livre mais on sent qu’ils sont fouillés, avec une vraie personnalité qui leur est propre. Les investigateurs psychantiques (I.P.) sont une bonne invention, mais il est vrai que j’aurai aimé en savoir plus sur le Sens, sur ce que cela signifie, même si on a quelques éléments de réponses, elles étaient un peu tardives.

En bref, je n’ai pas adhéré à Sense of Wonder – Symphonie pour Envers, j’ai eu beaucoup de mal à m’intéresser à l’histoire et ce, dû à un mauvais timing. Ce n’était pas le moment pour moi de le lire et je n’ai pas su prendre du plaisir, ce qui est une mauvaise chose. Cependant, je ne m’avoue pas vaincu et il ne faut pas que vous voyez ça comme un frein à découvrir cette histoire car je suis persuadée que cela peut être un bon livre. Je pense que je le relirai plus tard, quand ça sera le « bon moment » pour mieux le savourer.

En partenariat avec

À l'école des Doudous - Comment devenir un Doudou de Frédérique Elbaz et Isaly


Quatrième de couverture

On ne naît pas doudou, on le devient…
Une petite vache en peluche a été choisie pour être le doudou d’une petite fille. Mais cela ne s’improvise pas. La peluche doit d’abord aller à l’école pour apprendre à être un bon doudou. Un vieil ours qui connaît bien le métier l’accompagne à l’école des doudous. Cours pratiques, histoire des doudous, entraînement physique, natation, photo de classe, remise de diplôme, la petite vache va pendant quelques mois, recevoir le meilleur enseignement pour devenir un doudou avec lequel la petite fille passera ses plus jeunes années.

Mon avis

Je vous présente aujourd’hui un album magnifique et touchant qui peut être un bon moyen pour expliquer à l’enfant ce que l’école lui réserve et son importance pour son futur.

L’histoire raconte celle d’une petite vache en peluche qui est impatiente de retrouver la petite fille qui l’a choisie pour devenir son doudou. Mais avant d’avoir le droit de la rencontrer et devenir sa fidèle amie, elle doit devenir un parfait doudou. C’est pourquoi elle doit se rendre à l’école des doudous pour apprendre à le devenir car cela ne s’improvise pas. Alors une nuit, un vieil ours va la chercher et l’emmène dans ce lieu secret pour parfaire l’éducation de la petite vache et le programme s’annonce intense !

  
« On ne naît pas doudou, on le devient… ». Voici une jolie phrase empruntée et détournée de Simone de Beauvoir pour illustrer parfaitement cette histoire. Il est évident qu’on ne naît pas avec tout le savoir et les connaissances mais elles s’acquièrent, au fur et à mesure avec le temps. Cette petite vache impatiente pense tout savoir et aller directement avec sa nouvelle compagne de jeu, mais il n’en est rien.


L’enfant peut aisément s’identifier à cette petite vache qui est toute mignonne et douce et comprendre l’intérêt d’aller à l’école. Au fur et à mesure des pages, on voit les nouvelles activités de la petite vache, que ce soit l’histoire, le sport, etc. des choses diverses et variées pour parfaire son éducation et l’élever intellectuellement. Autant d’éléments qu’un enfant fera en se rendant à l’école évidemment.

Les illustrations ont un aspect vieillot, avec des couleurs un peu pâles, parfois sombres mais cela a son charme et correspond bien avec l’histoire qui nous est contée. Après c’est une affaire de goût, on aime ou pas mais je trouve cela intéressant visuellement car cela apporte de la douceur, un monde un peu cotonneux et moelleux où l’on se sent bien. Ce qui est le but recherché étant donné la thématique qui reste celle de l’école avec le fait de grandir et d’acquérir des connaissances.


En bref, A l’école des doudous : comment devenir un Doudou est un album très mignon que j’ai pris plaisir à découvrir. Je trouve que c’est un très bon moyen pour faire comprendre à l’enfant, qui peut aisément s’identifier à l’héroïne, l’importance de l’école, ce que ça va lui apporter : connaissance et savoir pour bien grandir.

A partir de 3 ans.

En partenariat avec

Garde du corps et quiproquos de J. Lynn (Les Frères Gamble 3)


Quatrième de couverture

Qui l’emportera au jeu du chat et de la souris ?
Chandler Gamble, garde du corps, a une règle, une seule : ne jamais protéger une femme qui l’attire. Or Alana, la publicitaire impitoyable qui vient de l’engager, est diablement envoûtante, et il se sent pris au piège entre son travail et un désir de plus en plus dévastateur. D’un côté, Alana a besoin de ses services. De l’autre, cette femme torride réveille tous ses désirs, lui donne envie de lui faire connaître une extase enivrante, jusqu’à ce qu’elle soit totalement à sa merci… Elle a besoin d’être protégée. Il a besoin d’être satisfait. Et dès qu’ils cèderont à leurs pulsions, ce sera le chaos.

Mon avis

A la fin du 2e tome j’avais pressenti ce « couple » et j’avais hâte de découvrir cette histoire car quand on voit les personnages en présence, on se demande comment ils vont pouvoir finir ensemble. Ils sont tellement différent l’un de l’autre que cela ne semble pas possible. Et pourtant… pourtant l’auteure arrive parfaitement à réunir ce couple improbable et avec brio !

Garde du corps et quiproquos est le meilleur à mes yeux, de quoi finir la série en apothéose. C’est vraiment une superbe découverte. Si vous aimez les romances, n’hésitez pas à lire cette série parce qu’elle en vaut la peine, c’est mignon, efficace et on passe un très bon moment. Autant je n’étais pas totalement convaincu par le premier tome des Frères Gamble parce que je l’avais trouvé trop simple et trop court autant les deux suivants m’ont totalement plu et j’avoue avoir adoré ce troisième tome qui est juste génial.

Cette troisième histoire est plutôt simple mais efficace. Alana reçoit des lettres de menace, elle décide donc d’avoir recours à un garde du corps pour la protéger, c’est pourquoi elle va demander les services de Chandler, l’aîné des frères Gamble, garde du corps de son état et qu’elle a connu via Chad son précédent client à qui elle devait refaire une réputation (voir tome 2). Mais Chandler n’est pas indifférent à Alana et sera prêt à tout pour l’aider et aussi se rapprocher d’elle, bien plus que dans sa fonction de garde du corps…

Comme je l’ai dit, c’est une histoire simple, on sait très rapidement ce qu’il en est pour le harceleur. En peu de temps j’avais deviné qui était derrière tout ça mais ce n’est pas grave car l’intérêt n’est pas vraiment de savoir qui menace Alana mais plutôt de voir comment le couple va pouvoir se former. L’auteure prend le parti de se concentrer un maximum sur leur relation plutôt que sur « l’enquête ». Pour une romance, cela paraît normal d’ailleurs donc le fait que ce soit facile n’est pas dérangeant, on sait à quoi s’attendre.

Pour la romance, évidemment, on sait qu’ils vont finir ensemble, haaaaaan le gros spoiler ! Mais il faut voir de quelle manière… C’est tellement improbable leur couple quand on sait que Chandler est plus du genre à avoir des coups d’un soir plutôt qu’une relation durable et Alana est plutôt du genre coincée… Chose que l’on avait pu constater déjà dans le précédent volume. Et pourtant, on ne peut que voir la tension qui règne entre les deux et le moins que l’on puisse dire c’est que c’est chaud bouillant ! Ils sont faits l’un pour l’autre mais évidemment, tout ne va pas se dérouler sans encombre et c’est bon ! Cela prend son temps, c’est frustrant mais le jeu entre les deux est juste génial. J’ai adoré suivre cette romance qui reste touchante et sensuelle à la fois.

Le fait que la narration soit à la 3e personne nous permet de voir les points de vue d’Alana et Chandler, savoir ce que chacun pense et il est indéniable qu’une alchimie existe entre les deux même s’ils refusent de l’admettre. Les deux personnages peuvent être forts et fragiles à la fois ce qui les rend encore plus attachants.

Chandler n’a pas eu une vie facile, on a pu le voir à travers ses frères, leur enfance était assez pourrie, mais malgré tout, ils ont su surmonter tout ça et vivre un peu normalement notamment grâce à la famille Daniels. Avec Alana on va se rendre compte qu’elle traîne aussi des casseroles et qui expliquent à la fois son caractère et son comportement. J’avoue avoir eu un petit pincement au cœur en découvrant son histoire, on peut la comprendre mais en même temps, cela l’empêche d’être heureuse, de s’ouvrir aux autres et se laisser faire. A être trop dans le contrôle, il n’en sort jamais rien de bon et Chandler va évidemment s’empresser de lui faire lâcher prise et lui ouvrir les yeux.

Ce qui est aussi appréciable, c’est que l’on retrouve évidemment les deux autres frères en compagnie de leur chérie respective. La vie continue et l’on voit que les liens fraternels sont très forts, même si cela n’empêche pas de se taper dessus par moment. Chandler a des petits frères parfois insupportables mais c’est ce qui fait leur charme et c’est assez drôle de le voir en grand frère protecteur et bien plus encore lorsqu’il s’agit d’Alana. Il perd le contrôle et ne résonne pas toujours avec son cerveau…

En bref, Garde du corps et quiproquos est un très bon tome, j’ai passé un bon moment en compagnie de Chandler et Alana. Leur histoire est compliquée, longue à venir même si Chandler ne ménage pas ses efforts. Une intrigue simple en ce qui concerne le harceleur mais une très jolie romance qui m’aura bien plu. Une série à découvrir !

Coup de projo sur... [108] The Falconer d’Elizabeth May


Explication de Nyx Shadow :

Voilà, j'avais envie - de temps en temps - de faire revenir sur le devant de la scène, un livre qui m'a plu (que ce soit pour sa couverture, son écriture, son scénario etc.)



C'est vrai, en général, une fois l'avis posté, on y pense plus, alors voilà. Si vous souhaitez participer, mettez vos liens en commentaires et je les rajouterai dans l'article plus tard.

Ce premier tome m’a totalement convaincu, j’ai beaucoup aimé l’histoire, l’univers ainsi que les personnages. L’intrigue était plutôt bonne et bien menée, suffisamment d’action pour accrocher le lecteur dès la première page et un rythme qui ne s’essouffle pas. 

(Uniquement disponible en anglais, pas de traduction VF à ce jour)


Lady Aileana Kameron sait joliment peindre et chanter, elle sait également tuer les faes, ce qu’elle fait avec autant d’aisance que danser la valse. Mais jusqu’où est-elle prête à aller par vengeance ?
Lady Aileana Kameron, seule fille de la Marquise de Douglas, était vouée à une vie soigneusement planifiée en fonction des événements mondains d’Édimbourg – jusqu’à ce qu’un fae ne tue sa mère.
La saison d’hiver 1844 bat son plein, entre deux interminables séries de réceptions, tea parties, et bals, Aileana massacre les faeries en secret. Armée d’explosifs et d’un pistolet à percussion amélioré, elle se déleste chaque nuit de son masque d’aristocrate pour aller chasser. Elle est déterminée à retrouver le fae qui a tué sa mère, et à détruire tous ceux qui s’attaquent humains dans les ténèbres des innombrables ruelles de la ville.
Mais il est délicat de faire la part des choses entre la haute société et sa guerre, et avec les faerie qui s’infiltrent dans les salles de bal et le retour de son père, Aileana a des décisions à prendre. Qu’est-elle prête à perdre et jusqu’où ira-t-elle pour se venger ?

En route pour Londres ! de Maryrose Wood (Les Incorrigibles enfants de la famille Ashton 2)

Quatrième de couverture

Après le désastre du bal de Noël, Penelope et la famille Ashton s’installent à Londres.
La jeune gouvernante est ravie, c’est l’occasion d’approfondir l’éducation de ses chers élèves !
Cette grande ville regorge de mystères : des chapeaux en peau d’ours, des tableaux effrayants, nos héros ne seront pas déçus de leurs découvertes. Sans le savoir, Penelope et les Incorrigibles partent à la rencontre des secrets qui entourent leur passé…

Mon avis

En route pour Londres ! est le deuxième opus des Incorrigibles enfants de la famille Ashton que j’ai bien apprécié. Il est tout aussi drôle et déluré que le premier même si j’avoue que j’en attendais un petit peu plus, surtout avec une telle 4e de couverture si prometteuse.

Suite à une lettre de Mademoiselle Mortimer qui requiert la présence de Penelope à Londres, celle-ci tente de convaincre Lady Constance du bien fondé de sa requête en prétextant que c’est pour mieux éduquer les Incorrigibles enfants. Seulement, cela va donner d’autres idées à Lady Constance qui décide que toute la famille doit partir pour Londres. Une fois dans la capitale, tout ne va pas se dérouler comme prévu, des visites et des rencontres qui risquent de chambouler la vie de nos trois enfants et celle de Penelope…

L’intrigue est bonne et bien menée même si elle tient à peu de choses, Penelope se rend à Londres et tâche d’enseigner de nouvelles choses aux Incorrigibles même si ce n’est pas évident à cause de leur nature. De balade en rencontres, ils vont se lancer dans une drôle de quête. Une fois encore, nos Incorrigibles vont semer la pagaille à Londres et causer quelques petits problèmes à Penelope qui reste une gouvernante remarquable. Je ne suis pas sûre qu’il y en ait beaucoup qui soient aussi patiente qu’elle et l’on peut voir une réelle affection de la part des enfants. C’est assez drôle et touchant de les voir ensemble et il faut voir dans quelle aventure ils vont se lancer !

Les événements arrivent assez vite pour notre plus grand plaisir. L’action est omniprésente, il n’y a pas de longueurs de sorte que l’on n’ait pas le temps de s’ennuyer mais j’en attendais un peu plus. La 4e de couverture attise notre curiosité à propos de secrets et même si effectivement des indices sont là, on n’en sait pas beaucoup plus. Je suis quelque peu frustrée, j’en attendais bien plus de ses révélations mais cela a piqué ma curiosité à vif donc j’ai bien envie de lire la suite pour savoir ce qu’il en est. C’est ce qui m’a manqué dans ce 2e tome, un peu plus de révélations pour que ce soit vraiment plus intéressant.

En bref, ce deuxième tome des Incorrigibles enfants de la famille Ashton est bien sympathique et amusant, comme l’était déjà le premier. Il nous emmène sur les traces du passé même si pour cela, j’aurai aimé en avoir plus. Cela reste agréable à lire, je suis très curieuse de découvrir la suite.

C'est lundi, que lisez-vous ? [25]


Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books. La relève après Mallou, le récap des liens se fait maintenant chez Galleane.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :
1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?

PALM n°58 [NOVEMBRE 2015]

Qu'est-ce que la PALM ? La PAL du Mois consiste à écrire article sur nos blogs avec une photo de notre Pile À Lire, accompagnée de quelques pensées sur les livres que vous possédez, sur ce que vous avez à dire des nouveautés, sur les livres que vous mourrez d'envie de lire... et ceci, tous les 15 du mois.

Pour retrouver les autres PALM, rendez-vous sur Secret-forbidden-world. La PALM est inspirée de In My Mailbox de The Story Siren.

Acquisitions depuis la dernière PALM


Les Aventures de Parsifal Crusader : La légende des Guerriers-Lune de Michel Honaker
Prime Time de Jay Martel
Le scénario parfait de Camille Adler
Un démon en détresse de Jamie Thomson
Les intrus de Lauren Oliver
Les héritiers de Cassandra O'Donnell
Invisible de Charlotte Bousquet et Stéphanie Rubini
Ugly Love de Colleen Hoover
Mon frère est un hacker de Christian Grenier
Cœur sauvage de Fabien Fernandez
Ne réveille pas le passé de Lisa Jackson
Sans plus attendre de Kristan Higgins
Faites vos jeux de Pieter Aspe
Le Grand Brasier de Shannon Messenger
Ville noire de Stéphane Michaka
Sous la montagne d'Anne Herbauts
A la recherche du père Noël de Thierry Dedieu
P.S. Je t'aime toujours de Jenny Han
Le Ciel dégringole ! de Florence Desnouveaux et Anne-Lise Boutin
Cinq minutes et des sablés de Stéphane Servant et Irène Bonacina
Je t'ai rêvé de Francesca Zappia
Vengeances de Berhnard Aichner
La Guerre des Cauchemars de B.F. Parry
Alfie Bloom et l'héritage du druide de Gabrielle Kent
La magie de Noël de Liz Talley
Le tueur est partout de Maggie Shayne
La fabuleuse histoire de la poire géante de Jakob Martin Strid
Log Horizon, tome 1 de Mamare Touno

Livres lus depuis la dernière PALM


Bestiaire universel du professeur Revillod : L'almanach illustré de la faune mondiale de Miguel Murugarren et Javier Saez Castan > CHRONIQUE
Pervenche et Victor de Etienne Lécroart > CHRONIQUE
Broderies de Marjane Satrapi > CHRONIQUE
Les Chaînes du passé de J. Arden > CHRONIQUE
Mise à mort de Phillip Gwynne > CHRONIQUE
L’exquise clarté d’un rayon de lune de Sarah Morgan > CHRONIQUE
Invisible de Charlotte Bousquet et Stéphanie Rubini > CHRONIQUE
Fairy Dance de Reki Kawahara > CHRONIQUE
Les Héritiers de Cassandra O'Donnell > CHRONIQUE
Hopper contre-attaque de Lisa Fiedler > CHRONIQUE
Le scénario parfait de Camille Adler > CHRONIQUE
Mon frère est un hacker de Christian Grenier > CHRONIQUE
Avant les ténèbres de Nicolas Cluzeau > CHRONIQUE
Cœur sauvage de Fabien Fernandez > CHRONIQUE
Sous la montagne d'Anne Herbauts > CHRONIQUE
A la recherche du père Noël de Thierry Dedieu > CHRONIQUE
Veux-tu m’épouser 100 fois ? de Holly Martin > CHRONIQUE
Le Ciel dégringole ! de Florence Desnouveaux et Anne-Lise Boutin > CHRONIQUE
Cinq minutes et des sablés de Stéphane Servant et Irène Bonacina > CHRONIQUE
Faites vos jeux de Pieter Aspe > CHRONIQUE
En route pour Londres ! de Maryrose Wood
Ne m'échappe pas de Tahereh Mafi
La fabuleuse histoire de la poire géante de Jakob Martin Strid