Rechercher dans ce blog

28/11/2013

Le jeudi c’est Jeu Livresque [26]



 J’avais vu des blogueuses américaines organiser un rendez-vous journalier sur un mois et quelques unes de leurs idées étaient très sympa, j’en ai parlé à Melisande, et elle m’a dit : le jeudi on n’a rien. Voilà comment est née l’idée de petit rendez-vous pour fêter l’arrivée de l’été qui permet de jouer avec nos livres pendant 8 semaines, tous les jeudi, à partir du premier jeudi de juin (06/06).


Semaine 26 : Quels sont les livres qui s’éternisent dans votre PAL ?

Les livres que vous avez depuis 2, 3 ans, voire plus et qui restent là alors que vous vouliez vraiment les lire quand vous les avez achetés.

Malheureusement pour ma PAL, il y en a beaucoup...


27/11/2013

Coup de projo sur ... [36] Patient Zéro de Jonathan Maberry



Voilà, j'avais envie - de temps en temps - de faire revenir sur le devant de la scène, un livre qui m'a plu (que ce soit pour sa couverture, son écriture, son scénario etc.)
C'est vrai, en général, une fois l'avis posté, on y pense plus, alors voilà. Si vous souhaitez participer, mettez vos liens en commentaires et je les rajouterai dans l'article plus tard. 

Si vous aimez les thrillers, que la série 24h vous plaît et que vous êtes fan de Zombie, ce livre est pour vous !


Lundi, 13 h 00 : Joe Ledger loge deux balles de son Glock .45 dans le corps du terroriste Javad Mustapha.
Mercredi, 8 h 00 : Javad se relève d'entre les morts. Il est le « patient zéro ».
Quand il vous faut tuer deux fois le même type en une semaine, soit le monde a un gros problème, soit vous devriez changer de job. Or, lorsqu'il s'agit de tuer, Joe Ledger est très compétent. Ex-officier et expert en arts martiaux, il est recruté pour diriger une nouvelle organisation ultrasecrète à réaction rapide. Sa mission : affronter et déjouer une menace terroriste digne d'un véritable cauchemar... une arme biologique qui rend les gens invulnérables et enragés, à l'épreuve de tout, même des balles.


24/11/2013

In My Mailbox (105)


In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C'est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque.

Mes acquisitions de la semaine

Le coeur du monde de Col Buchanan (Farlander 1)

Ash est un farlander, un « homme du lointain » venu d’une île où les hommes ont la peau noire. Il appartient à un ordre d’assassins d’élite, les Roshuns, dont l’arme est la vendetta : quiconque menace leurs clients devient leur cible. Nul ne s’y risque, car nul n’échappe aux Roshuns.
Mais Ash est vieux et malade. Le temps est venu pour lui de prendre un apprenti. Il choisit Nico, un gamin de la cité de Bar-Khos, assiégée depuis dix ans, dernière à résister à un empire d’une atroce cruauté. Affamé, désespéré, Nico n’a pas d’autre choix que de suivre le vieil homme au monastère des Roshuns où il apprendra le meurtre, mais aussi l’amitié et l’amour…
Le jour où l’héritier de l’Empire égorge délibérément une jeune fille portant le sceau des Roshuns, l’ordre exige d’assassiner l’homme le mieux protégé du monde.
Jusqu’ici, tous ont échoué. Ash se propose, il n’a plus rien à perdre.


Les amants des ténèbres

Retrouvez les personnages de vos séries de bit-lit préférées dans quatre aventures signées par les maîtresses du genre : Lara Adrian, Larissa Ione, Alexandra Ivy et Darynda Jones. Les vampires de Minuit, les démons de Demonica, la gargouille des Gardiens de l’éternité et Charley Davidson, la Faucheuse hors-pair, vous attendent dans quatre nouvelles inédites en France qui vous permettront de plonger (ou replonger) dans ces univers incontournables !


Cinquième tombe au bout du tunnel de Darynda Jones (Charley Davidson 5)

Charley Davidson s’était juré de garder ses distances avec Reyes Farrow, le torride fils de Satan. Mais quand les victimes terrorisées d’un tueur en série commencent à s’entasser dans son appartement, elle est contrainte de lui demander de l’aide. Surtout lorsqu’il devient évident que sa sœur, Gemma, est la prochaine cible. Mais Reyes pose une condition pour lui offrir sa protection : que Charley se donne à lui corps et âme. Un prix que la Faucheuse pourrait bien accepter de payer…


Tendre veillée de Scarlett Bailey

Lydia a toujours souhaité vivre un Noël parfait. Aussi n’hésite-t-elle pas une seule seconde quand ses meilleures amies l’invitent à réveillonner avec elles. Au programme, feux de cheminée, marrons chauds – le tout dans un décor digne d’une carte de vœux. Quand elle se retrouve bloquée par la neige en compagnie de son petit ami, de son ex et d’un irrésistible inconnu, son Noël idéal est sérieusement mis à mal. Mais bon, trois rois mages, c’est la tradition à cette époque de l’année.


Loin de tout de J.A. Redmerski

Après avoir perdu son premier amour dans un accident, Camryn, 20 ans, plaque tout pour partir à l’aventure. C’est alors qu’elle rencontre Andrew, qui n’a pas été épargné par la vie lui non plus. Camryn a beau s’être juré de ne plus jamais tomber amoureuse, l’amour se révèle à elle sous de multiples facettes au cours de ce voyage. Un road trip improvisé qui marque le début d’une nouvelle existence exaltante. Mais l’insaisissable Andrew cache un secret qui peut les lier à jamais ou les détruire pour toujours…


Amnésie de Kalayna Price (Alex Craft 3)

« Pour sceller notre collaboration officielle, Rianna  et moi avons accepté une première affaire : déterminer si le  mari d’une cliente a mis fin à ses jours ou si son décès est  accidentel. À première vue, un jeu d’enfant ! Le hic, c’est que  lorsque la victime ne se souvient plus de ses derniers instants,  cela ne peut signifier qu’une chose : le prétendu suicide est en  fait… un meurtre. Car croyez-moi, la mort n’est pas quelque  chose qu’on oublie. »


ET VOUS ?

Drôles de mots-clés (42)




Drôle de mots-clés est un rendez-vous organisé par Les livres de Melisande et Pomme's Book suite à une discussion animée et hilare. Cette nouvelle rubrique permettra à tout un chacun de se rendre que parfois en tant que bloggeur en coulisse, on voit des choses sans queue ni tête et on a choisi de les partager avec vous. N'hésitez pas à en faire de même !


23/11/2013

Je serai toujours là de Philippe Savin

Quatrième de couverture

Récemment affecté dans les Cévennes, le commandant Nathan Prieur espère un nouveau départ avec sa femme et ses deux filles. Mais de nouveau, il se retrouve confronté à l'horreur lors du meurtre abominable d'une adolescente.
Nathan Prieur, impliqué personnellement dans cette affaire, se lance sur les traces de l'assassin.
Un compte à rebours impitoyable commence, car il en est certain : le monstre ne s arrêtera pas là.
Des destins se croisent. Des vies s'effacent. Des meurtres sont perpétrés avec une incroyable cruauté. Des mensonges oubliés surgissent du passé. Des fantômes hantent les bâtiments en perdition. Le mal rôde sur les Cévennes. La folie s est emparée des hommes...
Jusqu où Nathan Prieur devra-t-il aller pour connaitre la vérité ?
Et vous, jusqu où irez-vous pour sauver l'être que vous aimez ?

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier l’agence Gilles Paris ainsi que les éditions Ma Editions de m’avoir permis de lire ce livre qui m’a beaucoup plus et surpris. Ce n’est pas un coup de cœur, mais je dois reconnaître que c’est un excellent livre parce qu’en le commençant on est loin de s’imaginer où l’auteur va nous embarquer.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit tout en gardant le mystère, car ce livre en est rempli croyez-moi ! Si l’on commence à raconter l’histoire, il risque d’y avoir des spoilers donc je ne préfère pas en dire plus et vous laisser découvrir ce thriller.

L’écriture de l’auteur est très agréable à lire, fluide et dès les premières pages j’ai plongé dedans avec facilité. Dès le prologue le ton est donné. On sait d’ores et déjà que c’est sombre, que l’atmosphère sera lourde et le reste du livre ne le dément pas, bien au contraire ! A chaque page on s’enfonce un peu plus dans cette noirceur.

C’est une course contre la montre qui se joue ici puisque Nathan doit à tout prix retrouver sa fille avant qu’il ne lui arrive quelque chose… si ce n’est déjà trop tard. La tension est à son comble et on sent bien qu’il y a des trucs pas nets tout au long du livre. De nombreuses allusions sur le passé de Nathan fait que ça attise notre curiosité et l’auteur prend un malin plaisir à ne rien nous dire ou seulement par petites touches par-ci par-là, mais pas suffisamment pour que l’on sache. Du coup c’est frustrant de ne pas en savoir plus, c’est vraiment pénible mais c’est vraiment ce qui fait la force de ce livre.

Le suspense est à son comble et plus on avance dans l’histoire et plus on est perdu parce que toutes les pistes sont explorées. Et même lorsque l’on croit savoir ce qu’il en est, en fait on se rend compte qu’on ne sait rien. L’intrigue est très bonne, pleine d’action, de rebondissement, à chaque instants on se pose plein de questions. Et quand on arrive à la fin, lorsque les révélations arrivent… je ne m’attendais absolument pas à ça en lisant ce livre. J’ai été bluffée par l’auteur et même si je me doutais qu’il y avait anguille sous roche que tout semblait trop clair à un moment je me serai fait avoir jusqu’au bout, complètement manipulée par l’auteur et je l’en remercie.

La narration est à la 3e personne de sorte qu’on peut à certains moments suivre différents groupes de personnages. Parfois je me suis dit que c’était dommage parce qu’on en apprenait un peu trop et au final, quand on se rend compte de l’histoire et de tout ce qu’on nous a montré, c’était très judicieux parce que ça accentue l’effet de confusion et de « perte » pour le lecteur. On a beaucoup d’informations mais comme on n’en a pas suffisamment pour avoir une vue d’ensemble, eh bien on se fait avoir comme des bleus.

Les personnages sont très éclectiques mais se ressemblent tous dans le sens où chacun a ses propres démons intérieurs et ne cessent de lutter contre un passé qui les hante et qui les a brisé. J’ai trouvé ça étonnant de retrouver ça chez beaucoup de protagonistes mais je dois dire que ça passe plutôt bien parce que ça s’inscrit bien dans l’histoire et ça permet de nous mettre le doute quant au réel coupable par exemple. Etant donné la situation de chacun tout le monde devient suspect donc c’est une vraie prise de tête pour essayer de comprendre ce qu’il en est. Mais c’est tout l’intérêt du livre, donc là encore bravo à l’auteur.

Pour un premier tome Philippe Savin fait déjà très fort. Les personnages sont très intéressants, l’intrigue est très bonne et l’auteur la mène avec brio. Même si ça n’est pas un coup de cœur, ce livre reste très bon et je vous le recommande vraiment parce qu’il est vraiment surprenant et haletant.

22/11/2013

Le secret du docteur Barry de Sylvie Ouellette

Quatrième de couverture

Au XIXe siècle au Royaume-Uni, le médecin James Miranda Barry brille autant par son intelligence que par ses excentricités.
Tempétueux et avant-gardiste, il sème le trouble sur son passage et ne laisse personne indifférent.
Mais ce que nul ne soupçonne alors, c’est que James Miranda Barry est… une femme.
Engagée dans l’armée comme médecin militaire, elle va sillonner les colonies britanniques, se retrouvant dans des situations parfois cocasses et connaître des histoires d’amour aussi intenses qu’improbables.
Mais comment vivre continuellement en camouflant son corps de femme ? Comment concilier sa véritable nature et cette vocation dévorante ?
Le destin incroyable d’une femme tenace et passionnée.

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier l’agence Gilles Paris ainsi que les éditions De Borée de m’avoir permis de lire ce livre que j’ai beaucoup apprécié.

L’écriture de l’auteur est très agréable à lire, très fluide, on rentre assez rapidement dans l’histoire qui, dès les premières pages, est très intéressante et passionnante. J’ai dévoré le livre en quelques jours tant j’étais curieuse de savoir ce qui allait arriver à cette femme qui a un destin hors norme. Une femme prête à tout, notamment à sacrifier ce qu’elle est, afin de vivre pleinement sa passion pour la médecine.

Avant toute chose, il est intéressant de noter que James Miranda Barry a réellement existé, donc il s’agit d’un véritable roman Historique bien qu’il y ait des faits qui aient été romancés et des suppositions faites de la part de l’auteur pour le bien de son texte. Une petite note à la fin de l’ouvrage fait mention de ça, d’ailleurs. Et ça m’a rendu vraiment curieuse du personnage, je me renseignerai davantage plus tard à son sujet.

C’est donc une biographie mais suffisamment romancé pour que ça soit vraiment intéressant de le lire sans que ça ne prenne un aspect « documentaire ». On en est loin d’ailleurs, je vous assure que c’est vraiment prenant, bien sûr à condition d’aimer les livres Historiques et ceux qui racontent la vie d’un personnage. Le livre est divisé en plusieurs parties qui correspondent à chaque fois à une année précise et un lieu où se rend le Docteur Barry.

L’histoire se déroule sur une longue période puisque nous la suivons de ses études jusqu’à la fin de sa vie, nous permettant de nous rendre compte à quel point cette dernière était des plus remplies et passionnantes aussi. On ne peut qu’admirer son courage, sa ténacité face aux difficultés qui se présentent à elle. Ce devait être une situation temporaire le temps de rejoindre son mentor au Venezuela mais malheureusement le destin en a décidé autrement et cela va finir par être permanent. Un rôle qu’elle perfectionne années après années si bien que sa réputation n’est plus à faire, même s’il y a toujours des gens pour lui mettre des bâtons dans les roues.

C’est amusant de voir l’évolution du personnage en fonction des années qui passent mais le moins qu’on puisse dire c’est qu’elle ne perd pas de sa superbe, qu’elle croit toujours en ce qu’elle fait. Toute sa vie elle aura orchestrée pour faire avancer la médecine, aider les gens quels qu’ils soient pour qu’ils puissent vivre dans de bonnes conditions, même si pour cela elle doit parfois enfreindre des règles.

La partie « romance » évoquée dans la 4e de couverture est présente et en même temps… C’est souvent ambigu, elle a des rapports très particuliers avec certains hommes et du fait de son secret ça paraît normal. J’ai notamment beaucoup apprécié aussi la relation qu’elle entretenait avec Cloete. C’est assez particulier mais j’ai aimé la tournure des événements et aussi la chance qu’elle ait pu avoir tout au long de sa vie par rapport à son secret et les gens qui la côtoyaient.

La narration, qui est à la 3e personne, est intéressante parce qu’elle a une forme assez particulière. La dénomination du personnage du Docteur Barry peut surprendre mais est tout à fait justifiée. C’était très subtil et intelligent de commencer ainsi, ça donne plus de mystère au livre. Je m’attendais à ce que l’on sache beaucoup plus tôt ce qu’il en était de l’identité du fameux docteur mais je n’ai pas trouvé ça dérangeant, j’ai juste été surprise et ait du coup apprécié cette narration qui en devient particulière.

En bref c’est un roman que j’ai beaucoup apprécié, avec une histoire hors normes et très intéressante. On ne peut pas s’ennuyer un seul instant aux côtés de cette femme qui a vraiment du mérite et qui ne faiblit pas un seul instant malgré les dangers, les problèmes qu’elle peut rencontrer, et cela à cause de son identité mais aussi des jalousies qu’elle peut susciter alors tous les moyens sont bons pour l’évincer. Une très bonne découverte et je vous recommande vraiment ce livre.

21/11/2013

Le jeudi c’est Jeu Livresque [25]



 J’avais vu des blogueuses américaines organiser un rendez-vous journalier sur un mois et quelques unes de leurs idées étaient très sympa, j’en ai parlé à Melisande, et elle m’a dit : le jeudi on n’a rien. Voilà comment est née l’idée de petit rendez-vous pour fêter l’arrivée de l’été qui permet de jouer avec nos livres pendant 8 semaines, tous les jeudi, à partir du premier jeudi de juin (06/06).


Semaine 25 : Trucs de blogueuse/blogueur

Vous avez des astuces pour choisir un livre dans votre PAL, suivre le contenu de votre PAL ou de votre wishlist ? C’est le moment d’en parler !

Alors pour la première question, les astuces pour choisir un livre dans la PAL, c’est très simple. Enfin, tout est relatif, parfois j’aimerai tellement lire tout en même temps que ça peut devenir compliqué… Mais bon, maintenant, en général ça va, je sais ce que je dois lire parce que j’ai la petite PAL « urgente ».

Etant donné que j'ai des services de presse (SP) de la part d'éditeurs ou auteurs, je mets en priorité ces livres là. Ça paraît normal, on m’envoie le livre la moindre des choses c’est de le lire relativement rapidement pour ne pas faire trop patienter. Ma PAL est tellement grande que des livres sont « oubliés » depuis des années… (Non je ne désespère pas de tous les lire un jour).

20/11/2013

La chaîne du livre / Métiers du livre, tout ce qui concerne les livres quoi...

Voilà un petit article qui va faire un récapitulatif de ce qu'il faut savoir à propos de la libraire, j'aborderai différentes thématiques ainsi que des liens utiles pour les lecteurs.

Je compléterai cet article à mesure que je trouve d'autres informations intéressantes pour vous ;)


SYNDICAT DE LA LIBRAIRIE > LA LOI LANG, parce qu'un petit rafraîchissement de la mémoire ou connaissance tout simplement de cette loi n'est pas du luxe. En gros pour faire bref, cette loi dit qu'en France on a un prix unique pour le livre qui est fixé par l'éditeur, d'où le fait qu'on ne puisse pas avoir de soldes pour les livres. La loi l'en empêche et la réduction maximale que l'on peut faire est de 5% pour les clients (il y a d'autres closes mais en tant que lecteur c'est ça qu'il faut retenir). C'est d'ailleurs une offre pas un dû, les libraires n'ont pas l'obligation de donner ces 5% même si la plupart le font (la concurrence avec Amazon par ex, fait que...). Par ailleurs, le livre est considéré comme un objet de première nécessité (au même titre que la nourriture !), donc la TVA est à 5,5% (actuellement en 2013, cela pourrait changer, elle devait baisser à 5%...).

Donc pitié, arrêtez de dire que les livres sont moins cher sur Amazon (pour les livres en français et neuf !) parce que ça n'est pas vrai, la seule différence ce sont les 5% que les libraires font de toute façon (sauf qu'elle n'est pas immédiate mais au bout de 10 achats - en général - Mais en même temps si tu vas tout le temps chez le même libraire, c'est plus avantageux de faire ça, même si ça revient au même que la réduction immédiate !) (*petite minute militante, vous pouvez ne pas prendre en compte cette remarque si vous le souhaitez mais faut le savoir*).

> évidemment ce message s'adresse aux français et non pas aux francophones (type Belgique...).

*-*-*

Pour en savoir plus sur la distribution en France, (en gros les cartons remplis de livres que reçoivent les libraires pour ensuite les vendre dans la librairie) ça ne se fait pas malheureusement en 5 minutes. C'est pour ça que beaucoup de petites librairies qui aux yeux des diffuseurs, etc. n'ont aucun intérêt, ont parfois du mal à avoir tous les livres le jour de la sortie... c'est par là !

*-*-*

Voilà une petite liste de sites internet qui peuvent être utile aux lecteurs.

CHASSE AUX LIVRES est un comparateur de prix. Si vous aimez acheter en occasion et de payer à moindre frais vos livres, ce site compare avec différents sites en ligne partenaire (Amazon, Gibert Joseph...), les différentes offres du livre, de l'occasion au neuf, avec les prix, etc. C'est très pratique. Perso, je m'en sers également pour trouver certaines couvertures de livres à paraître car les sites de vente en ligne les ont souvent en avance et comme il y a plusieurs sites mis en commun, ça permet de voir au 1er coup d'oeil si elle est disponible, mais ça c'est une utilisation autre qui n'est pas du tout le but du site.

PLACE DES LIBRAIRES qui est un site regroupant toutes les librairies de France (enfin celles qui ont adhéré aux sites). Cela permet de localiser un livre en particulier, savoir son état (s'il est disponible ou épuisé chez l'éditeur par exemple) et aussi le nombre de librairies qui le possèdent en magasin. On peut ainsi voir si la librairie près de chez nous en dispose, sinon via le site, on peut commander un livre et choisir dans quelle librairie on veut le recevoir. On est averti (par mail par exemple) de la bonne réception du livre dans la librairie choisie et il n'y a plus qu'à aller le chercher. Simple mais efficace et pratique notamment pour les livres rares qui sont difficiles à trouver.

ABEBOOKS est un site qui permet de trouver des livres rares, anciens et de collections. Après niveau prix, ça n'est pas forcément intéressant, c'est comme tout. Quand il est rare, il devient très rapidement cher. (J'ai fait la recherche pour Le codex Riva de David Eddings, il est à plus de 400€ bon il y a toujours des petits malins...).

*-*-*

Un site qui n'a pas vraiment d'importance en soi, hormis le fait que ça soit moi qui l'ait construit dans le cadre de mes cours. Voilà le site internet de ma future librairie : LE SONGE DES LIVRES. Bon, elle n'existera jamais physiquement mais ça n'est pas grave, je sais en grande partie faire un site maintenant lol > HORS LIGNE

Coup de projo sur ... [35] Aurian de Maggie Furey



Voilà, j'avais envie - de temps en temps - de faire revenir sur le devant de la scène, un livre qui m'a plu (que ce soit pour sa couverture, son écriture, son scénario etc.)
C'est vrai, en général, une fois l'avis posté, on y pense plus, alors voilà. Si vous souhaitez participer, mettez vos liens en commentaires et je les rajouterai dans l'article plus tard. 

De la fantasy comme on les aime, de la magie, un bon univers, une bonne intrigue et où chaque tome est génial. Je vous conseille vraiment de vous pencher sur la question !



A neuf ans, Aurian vit seule avec sa mère. L'arrivée inopinée de Forral, un vieil ami de son père, va bouleverser leur quotidien tranquille et déclencher une série d'évènements qui conduiront la jeune fille à intégrer l'académie magique de Nexis, où elle devra apprendre à maîtriser les pouvoirs qu'elle ne possède encore qu'à l'état brut. Quelques années plus tard, Aurian est devenue une Mage accomplie, mais son audace lui attire le courroux de l'Archimage Miathan. Pour lui échapper, elle doit redécouvrir l'histoire des Artefacts, ces quatre armes légendaires dont seuls quelques élus connaissaient jadis le secret. Débute alors pour Aurian un formidable périple, où elle ne pourra compter que sur elle-même et sur Forral, le proctecteur de toujours...


19/11/2013

Comtesse Bathory de Patrick McSpare

Quatrième de couverture

Royaume de Hongrie, 1604.
A Cachtice, Erzébeth Bathory lutte contre ses peurs et rêve d’indépendance politique tout en régissant d’une main de fer sur ses domaines.
Quand un ancien amant réapparaît en porte-parole de l’Antéchrist les frontières du possible s’abolissent. Insidieusement, une sombre sorcellerie s’abat sur la région et terrorise les populations. Alors qu’Erzébeth succombe à la tentation des ténèbres, cinq aventuriers sont chargés de la ramener morte ou vive.
Mais la comtesse ne redoute plus rien. Au long d’un onirique et meurtrier voyage, elle oublie ses peurs et ses rêves. Une certitude nouvelle s’en vient balayer projets et angoisses…
Le sang est immortel.

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Panini Books (Eclipse) de m’avoir permis de lire ce livre qui m’intriguait énormément et qui au final m’a beaucoup plu !

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire car la 4e de couverture est suffisamment explicite pour savoir de quoi ça parle. Je dois vous avouer qu’en dehors du fait que le livre traitait de la Comtesse Bathory je n’avais aucune idée de quoi ça parlait (en dehors de ce que l’auteur avait pu me dire, mais il n’y avait aucun spoiler et plus des thèmes évoqués que l’histoire en elle même) et le plaisir s’en ait vu décuplé parce que je me suis laissée totalement transportée par l’histoire.

L’écriture est très agréable à lire, très fluide, percutant et efficace. Il y a pas mal de passages narratifs, avec des descriptions, etc. mais ça n’est pas trop long ni ennuyeux bien au contraire. Tout cela contribue à donner une certaine atmosphère assez lourde et pesante, de bien se rendre compte de ce qui se passe et c’en est vraiment délectable.

J’ai adoré lire ce livre et les pages ont défilé toutes seules sans que je ne m’en rende compte tant j’étais plongée dans cette histoire qui, faut le dire, est superbe, bien que sombre et parfois sanglante. Il faut dire que l’univers est vraiment intéressant et le sujet abordé l’est tout autant. Patrick McSpare nous propose ici sa propre vision de la déchéance, si on peut l’appeler ainsi de la Comtesse Bathory, de ce moment où elle plonge vraiment dans le côté le plus sombre qu’on lui prête, bien qu’il ait été avéré ensuite qu’elle n’aurait jamais pris de bain de sang.

Avoir une histoire fictive dans un cadre Historique est toujours sympathique – j’apprécie de plus en plus – et le fait de se retrouver avec la fameuse Comtesse Bathory, qui a fait tant couler d’encre (jeu de mot un peu facile…) à cause de ses agissements, c’est délectable. Toute une légende populaire a été construite autour de cette figure, alors je l’avoue, je ne connais pas grand-chose sur elle (le strict minimum) donc c’était un vrai plaisir pour moi de la rencontrer ici.

Ce livre est à la croisée des genres puisque l’on retrouve à la fois du fantastique, de l’Historique, de l’ésotérisme et de l’érotisme, de quoi contenter du monde ! On a même droit à un peu de romance mais vu le livre, bon… on peut s’attendre à tout quant à la finalité ! En tout cas j’ai été surprise de ça mais ça passe très bien. Chaque élément est bien dosé et a vraiment sa place dans l’histoire, ça semble toujours cohérent. Pourtant ça pourrait être compliqué de toucher à ces genres différents mais on voit ici tout le talent de l’auteur et je peux vous dire que l’ensemble fonctionne très bien.

Pendant une bonne partie du livre on se concentre sur la Comtesse et puis d’un coup on a un basculement, de nouveaux personnages entrent en jeu. Alors on comprend bien pourquoi ils prennent place mais il est vrai que je me suis demandée si ça n’allait pas plus loin, si ça ne cachait pas autre chose… ça paraissait étrange, et… Il faudra lire le livre pour voir ce qu’il en est, je ne vous donnerai pas de piste, je vous laisse découvrir tout ça (*sourire sadique*). Et ça n’est vraiment qu’à la toute fin que l’on a des révélations et que l’on peut ainsi se rendre compte de l’ampleur de l’histoire et de ce que l’auteur a construit.

Les personnages sont juste excellents, que ça soit la Comtesse, ses deux serviteurs (Ilona et le nain), ou encore son fameux ami qui vient lui rendre visite (représenté sur la couverture d’ailleurs) ou Anna qui l’accompagne. Ils ont chacun une personnalité forte qui les rend unique et intriguant pour la plupart. On découvre ici une Comtesse qui ne cesse de lutter entre ses croyances et ses craintes car si elle va basculer c’est essentiellement à cause de ça et j’ai trouvé intéressant de voir ce duel perpétuel entre sa foi et sa peur qui la pousse à aller vers les ténèbres. C’est un personnage complexe mais ô combien intéressant.

En bref, c’est un très bon livre que je conseille vraiment. Une histoire originale et intéressante qui met en scène des personnages hauts en couleur qui ne pourront que plaire. L’atmosphère est sombre et lourde mais c’est ce qui fait le charme de ce livre, le rendu donne quelque chose de vraiment extraordinaire et l’auteur sait maintenir le suspense tout le long du livre si bien qu’arriver à la dernière page, on pourrait bien être surpris.



18/11/2013

La Morsure du givre de Patricia Briggs (Mercy Thompson 7)

Quatrième de couverture

Pour Mercy Thompson, mariée depuis peu à Adam Hauptman, charismatique Alpha de la meute locale, Thanksgiving aurait dû être une fête paisible en famille. Elle était loin d’imaginer que faire du shopping avec sa belle-fille Jesse risquait de virer au cauchemar. Et pourtant, lorsqu’elle ne parvient pas à joindre Adam par téléphone, ni aucun membre de la meute, la jeune femme sait que tous ceux qu’elle aime courent un grave danger. Aidée par des alliés improbables, Mercy va devoir une fois de plus voler au secours des siens.

Mon avis

Un grand merci à Nyx Shadow de m’avoir prêté son exemplaire (en GF) parce que j’en ai marre de devoir attendre le poche, surtout pour cette série que j’adore (en même temps c’est presque ma première héroïne du genre !). Même si je me rends compte du coup que maintenant va falloir que j’attende le tome 8 un bon moment, bref. Je vous jure, c’est un vrai plaisir de retrouver Mercy et toute la bande, elle m’avait bien manqué ! (tout comme Adam évidemment…).

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, (par flemmardise je l’avoue) et la 4e de couverture de toute façon est très bien et se suffit à elle-même pour comprendre ce qui se passe. D’autant que dans tout tome d’urban fantasy (bit-lit) et plus particulièrement dans cette série, l’action arrive assez tôt donc dès les premiers chapitres on sait ce qu’il en est de la situation. Je ne parlerai pas non plus de l’univers parce qu’au bout du 7e tome, on sait ce qu’il en est, c’est toujours aussi génial. La seule chose que je mentionnerai c’est qu’on en apprend un peu plus sur une certaine communauté, mais je ne vous dirai pas laquelle pour ne pas spoiler ou vous mettre sur la piste du pourquoi, du comment.

Ce nouveau tome est vraiment très sympathique, même s’il n’est pas au même niveau que le précédent qui avait été un vrai coup de cœur pour moi. Néanmoins c’est un livre qui se lit avec délectation. J’ai pris mon temps, ne lisant que le soir essentiellement, mais évidemment, il a été quand même lu trop rapidement pour moi. Mais j’ai réussi à le faire durer 4 jours ! (oui c’est un exploit, en temps normal ça aurait été 1 ou 2 jours).

L’intrigue est bonne et bien menée comme toujours, je n’ai jamais été déçue par un tome de Mercy Thompson et je doute que ça soit le cas un jour. Le précédent était un vrai coup de cœur parce qu’on en apprenait énormément sur elle, ses origines et là, on pousse la chose un peu plus loin pour notre plus grand plaisir. J’ai beaucoup aimé le fait qu’elle se retrouve d’un coup toute seule et qu’elle doive aller sauver tout le monde (bon c’est plus ou moins souvent le cas), mais là c’est vraiment toute la meute qui a un problème. Le seul petit bémol c’est qu’à un moment dans le texte, vers le milieu il y a un relâchement, la tension redescend.

Attention, je ne dis pas que c’est ennuyeux, chiant à mourir, etc. mais on était vraiment dans l’action, la tension et un moment ça s’apaise peut être un petit peu trop mais heureusement ça redémarre au quart de tour, c’était la fausse joie du moment en se disant que tout était bien qui finit bien (mais vu le nombre de pages restantes, il était évident que ça ne serait pas le cas). Et la fin est peut être un peu trop expéditive aussi, j’aurai aimé un peu plus de choses, là ça semble régler en cinq minutes, mais bon, ça reste une bonne fin tout de même et le livre est très bien. Mais voilà, ça serait la seule objection que j’aurai à faire de ce livre.

Un nouveau point de vue se mêle à celui de Mercy (mais écrit à la 3e personne contrairement au sien qui est du 1er) et j’avoue que j’ai bien apprécié. C’était utile, ça permet de voir cette personne d’une autre manière (non je ne vous dirai pas de qui il s’agit, réfléchissez !). C’était déjà un personnage que j’aimais beaucoup mais alors là c’est juste superbe d’avoir pu le découvrir grâce à ce point de vue.

J’aime beaucoup le personnage de Mercy parce qu’elle n’hésite jamais à se lancer dans la bataille pour protéger ceux qu’elle aime et évidemment avec son nouveau statut de « compagne de l’Alpha » il est évident que ce rôle est d’autant plus légitime qu’avant car c’est ce qu’elle est sensée faire, même si ça ne plaît pas trop à Adam parfois… Mais c’est comme ça qu’on aime notre Mercy, si elle se cachait aux moindres problèmes, ça ne serait plus Mercy, on est d’accord ? Elle a l’art pour se mettre dans des situations impossibles mais pour le coup ça n’est même pas de sa faute puisque pour une fois, elle n’était pas là quand les problèmes ont commencé.

En bref, ce livre est très sympathique à lire, j’ai beaucoup aimé l’histoire et adoré me replonger dans cet univers que j’aime temps et aussi de retrouver des personnages qui m’avaient bien manqué. En se replongeant dans un Mercy, on a la sensation de retrouver des amis perdus de vue depuis un moment, ça fait toujours plaisir. Plus qu’à être patiente pour lire la suite !

17/11/2013

In My Mailbox (104)


In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C'est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque.

Mes acquisitions de la semaine

Vent de sang de Nele Neuhaus

Le premier mort s’appelle Grossmann. Meurtre ou accident, l’affaire serait banale si l’homme n’était pas le veilleur de nuit de la société WindPro qui s’apprête à construire sur le Taunus un parc d’éoliennes, un projet combattu par une association de riverains. Deux hommes ont pris la tête des opposants : Ludwig Hirtreiter, qui refuse de céder une prairie nécessaire à WindPro malgré l’offre très généreuse de trois millions d’euros qui lui est faite ; et Jannis Theodorakis, sous couvert d’écologie. La confrontation est âpre, et lors d’une réunion consacrée au projet, une rixe éclate. Une femme décède. Le commissaire Oliver von Bodenstein, présent, est blessé. La situation ne cesse de s’envenimer et, bientôt, un deuxième meurtre est commis. Entravés par la duplicité des protagonistes prompts à dissimuler leurs motivations profondes derrière la commode façade de convictions éthiques ou morales, Bodenstein et Pia Kirchhoff doivent faire face au vent meurtrier qui semble s’être abattu sur la région du Taunus.


Guerre de Larissa Ione (Les Cavaliers de l'Apocalypse 1)

La fin des temps approche. Les cavaliers de l’Apocalypse devront choisir de préserver leur humanité et combattre aux côtés du bien ou, au contraire, embrasser leur destinée et déchaîner l’Enfer sur Terre.
Ares, destiné à devenir Guerre, craint peu de choses. Fin stratège et redoutable avec une lame, il a participé à toutes les grandes batailles de l’histoire. Alors que les émotions n’ont aucune prise sur lui depuis bien longtemps, il va s’avérer que sa seule faiblesse est une femme. Cara Thornhart, humaine, entraînée dans un monde qu’elle ne comprend pas et auquel elle ne peut survivre, s’est retrouvée porteuse de la marque qui fera d’Ares un démon à part entière. Consumé par le désir et privé de tous ses pouvoirs lorsqu’il est près d’elle, Ares devra pourtant trouver le moyen de sauver la jeune femme d’une mort certaine, ou accepter d’être le héraut d’Armageddon.


La folie des anges ou la résurrection de Matthew Swift de Kate Griffin (Matthew Swift 1)

Aujourd’hui n’est pas un jour comme les autres pour Matthew Swift, car c’est le jour de sa résurrection.
Matthew était mort, tué par un mystérieux attaquant
dans un affrontement mystique entre sorciers londoniens. Étrangement, deux ans plus tard, il revient à la vie.
Il s’éveille dans son lit avec des yeux bleu électrique,
et des pouvoirs bien supérieurs à ceux qu’ils maîtrisaient avant.
Mais Matthew Swift se fiche de connaître les raisons de son retour, ce qu’il veut, c’est se venger de son assassin et de ceux qui l’ont envoyé.


Scarlet de Marissa Meyer (Chroniques Lunaires 2)

Depuis les lointaines étoiles jusqu'aux recoins d'une sombre forêt, les destins de Scarlet et de Cinder 
semblent liés. 
Alors que l'une cherche sa grand-mère mystérieusement disparue et que l'autre poursuit la quête de ses origines, la menace lunaire qui pèse sur l'humanité se renforce. 
Cinder et Scarlet parviendront-elles à lui résister ?


The Falconer d’Elizabeth May

Lady Aileana Kameron sait joliment peindre et chanter, elle sait également tuer les faes, ce qu’elle fait avec autant d’aisance que danser la valse. Mais jusqu’où est-elle prête à aller par vengeance ?
Lady Aileana Kameron, seule fille de la Marquise de Douglas, était vouée à une vie soigneusement planifiée en fonction des événements mondains d’Édimbourg – jusqu’à ce qu’un fae ne tue sa mère.
La saison d’hiver 1844 bat son plein, entre deux interminables séries de réceptions, tea parties, et bals, Aileana massacre les faeries en secret. Armée d’explosifs et d’un pistolet à percussion amélioré, elle se déleste chaque nuit de son masque d’aristocrate pour aller chasser. Elle est déterminée à retrouver le fae qui a tué sa mère, et à détruire tous ceux qui s’attaquent humains dans les ténèbres des innombrables ruelles de la ville.
Mais il est délicat de faire la part des choses entre la haute société et sa guerre, et avec les faerie qui s’infiltrent dans les salles de bal et le retour de son père, Aileana a des décisions à prendre. Qu’est-elle prête à perdre et jusqu’où ira-t-elle pour se venger ?



Opération 6 : Station Dumas de Bertrand Puard (Les Effacés 6)

Alors que Paris se remet de graves émeutes, de nouveaux incidents surviennent.
Il ne s’agit ni d’un virus, ni d’un krach financier, ni de paris truqués ou d’élections manipulées… Cette fois, c’est un simple film qui menace le pays tout entier. Un film qui annonce enfin la vérité sur toutes ces « opérations » et ceux qui les ont menées.
Les spectateurs apprendront-ils enfin qui sont LES EFFACES et leur mentor MANDRAGORE ?


ET VOUS ?

16/11/2013

Shadow Hills d'Anastasia Hopcus (Shadow Hills 1)

ATTENTION SPOILER dans la 4e de couverture !

Quatrième de couverture

Depuis la mort de sa sœur jumelle, Perséphone est hantée par d'étranges visions. Déterminée à en savoir plus, elle se rend à Shadow Hills, la ville de ses cauchemars. Une école mystérieuse, des étudiants aux capacités psychiques hors du commun... Quels sombres secrets cachent les habitants ? Perséphone en est persuadée : l'histoire de ce lieu est liée à la disparition brutale de sa sœur. Mais la jeune fille n'est pas au bout de ses surprises.

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Pocket Jeunesse de m’avoir permis de lire ce livre qui m'a bien plu, même s'il ne va pas révolutionner le genre. Ça se lit plutôt bien et vite, je l’ai lu dans la journée. L’écriture est agréable et fluide, on rentre assez rapidement dans l’histoire.

Perséphone est hantée par d’étranges visions depuis la mort de sa sœur un. Afin d’oublier ce tragique événement, elle s’éloigne de sa famille et fait sa rentrée dans le lycée de Devenish, à Shadow Hills. Mais quelle est sa surprise lorsqu’elle découvre que le garçon de ses rêves est réel et se trouve dans le même lycée qu’elle. Assez rapidement, Perséphone constate des choses étranges dans ce lycée, et va mener son enquête afin de découvrir les sombres secrets de cette ville. Mais elle est loin d’imaginer où elle met les pieds.

L'univers est intéressant mais n'est qu'esquissé pour l'instant donc difficile de se prononcer pleinement mais ça me semble prometteur. On entrevoit certaines choses, on peut faire des hypothèses mais je suis sûre que dans la suite on en saura plus. J’ai trouvé intéressant de mélanger deux « mythologies » à défaut d’un autre terme, deux aspects très différents pour le surnaturel et ça fonctionne plutôt bien alors que ça peut sembler antithétique.

C'est une histoire assez classique dans le genre, il ne sort pas du lot dans le sens où l'on peut s'attendre à certaines choses, que ça se déroule plutôt bien sans grande surprise / bouleversement mais ça n'en reste pas moins sympathique. Il y a un côté un peu « polar » très léger parce que Perséphone mène l’enquête, fouille un peu partout, s’interroge et pose des questions. De plus l’histoire devient plus sombre, plus menaçante, j’ai beaucoup aimé cette atmosphère, il y a un côté détendu et léger avec Perséphone et ses amies mais plus ça va, plus ça devient lourd et on sent qu’un truc pas net va se passer. C’est assez rythmé et il y a pas mal d’actions, ça s’enchaîne plutôt bien donc on ne peut pas s’ennuyer si l’on s’immerge totalement dans l’histoire.

C’est une bonne intrigue qui tient plutôt bien la route même si le principal défaut est que tout va trop vite. Je trouve que les interrogations / début de réponses arrivent un peu trop tôt, donc les révélations / résolutions n’en sont pas tellement, et ça semble trop facile, notamment à la fin. J’ai presque trouvé dommage que ça se passe ainsi et qu’on ne coupe pas l’histoire un peu avant pour avoir un méchant cliffhanger. Ça aurait eu plus d’impact et d’intérêt je pense mais bon… ça n’en reste pas moins sympathique comme je l’ai dit, j’ai bien aimé cette histoire. Après il faut voir que le livre n’est pas très long donc ceci explique cela, il faut bien aller droit au but pour qu’il puisse tout de même avoir de l’action.

Et je trouve aussi que ça va trop vite au niveau de la romance (oui il y en a toujours dans ce type de livre). On n’est pas au coup de foudre au premier regard mais presque puisqu’en moins de 15 jours c'est « déjà fait » (dans le sens où ils sont amoureux et se mettent en couple). J’aime quand ça prend du temps, qu’il y a des épreuves entre les deux quelque chose qui retarde, là on n’a pas ça et je trouve ça dommage. Il n’y a pas vraiment d’enjeu à ce niveau là. Après comme l’histoire est dans un temps restreint et que le nombre de pages l’est tout autant, on peut pardonner car après tout, ils sont assez mignons ensemble donc on ne va pas se plaindre.

Perséphone est une héroïne assez attachante, je l’ai bien apprécié. La vie n’est pas simple pour elle depuis la mort de sa sœur et elle va tenter de se reconstruire en s’éloignant de ses parents pour commencer une nouvelle vie, mais on découvre que ça n’est pas l’unique raison. J’ai bien apprécié cet aspect-là de l’histoire, qu’elle s’interroge et s’intéresse rapidement à cette ville, même si comme je viens de le dire ça l’est un peu trop parfois, trop raccourci et en accéléré pour le bien de l’intrigue. Zach est un personnage aussi intéressant, assez mystérieux qui a bien des secrets…

Les personnages secondaires sont tout aussi intéressants, peut être qu’on ne les voit pas suffisamment pour certains mais il y a des personnalités qui se dégagent et je suis assez curieuse de les découvrir davantage dans la suite, je l’espère en tout cas parce que je pense qu’il y a moyen de faire quelque chose de sympathique avec eux.

En bref, c’est un roman sympathique que j’ai pris plaisir à lire et à découvrir même s’il est certain que ça ne révolutionnera pas le genre. Néanmoins je trouve que l’univers est suffisamment intéressant et accrocheur pour moi pour vouloir lire la suite et l’histoire était bonne et bien menée. Quant aux personnages, ils sont attachants et promettent beaucoup de choses et je suis sûre qu’ils peuvent nous réserver bien des surprises pour la suite.

15/11/2013

PALM n°34 [NOVEMBRE 2013]

Qu'est-ce que la PALM ? La PAL du Mois consiste à écrire article sur nos blogs avec une photo de notre Pile À Lire, accompagnée de quelques pensées sur les livres que vous possédez, sur ce que vous avez à dire des nouveautés, sur les livres que vous mourrez d'envie de lire... et ceci, tous les 15 du mois.

Pour retrouver les autres PALM, rendez-vous sur Secret-forbidden-world. La PALM est inspirée de In My Mailbox de The Story Siren.

En cours de lecture : Je serai toujours là de Philippe Savin 




Acquisitions depuis la dernière PALM




La voie de la prophétie de Brandon Mull
Disparu ! de Laurence Fantuz
Moi, l’amour et autres catastophes de Karen Templeton
L’ange de l’ombre de Stephanie Chong
Un prince charmant, s’il vous plaît ! de Jill Shalvis
Le lys et le léopard d'Anne O’Brien
Bloodshot  de Cherie Priest
La fille sans visage de Patricia MacDonald
Le vampire de Castille d'Anne-Sophie Silvestre
Comtesse Bathory de Patrick McSpare
La Citadelle de Céless de Jean Avril
Fusion de Myra Eljundir
Mãn de Kim Thúy
Tu montreras ma tête au peuple de François-Henri Désérable
Les épées de la nuit et du jour de David Gemmell
 Reflex de Maud Mayeras
La fille de braise et de ronces de Rae Carson
La couronne de flammes de Rae Carson
Pisteur (Livre 1 - Partie 1) d'Orson Scott Card
Pisteur (Livre 1 - Partie 2) d'Orson Scott Card
Le pistolero de Stephen King (La Tour Sombre 1)
Le petit ami du Louvre de Guillaume Kazerouni & Giulia d'Anna Lupo
13 de Pieter Aspe
Scandaleuse Elisabeth d'Eléonore Fernaye
Présence d’Annabelle Courssaines
Le souffle de la lune de J. Arden
Le duc de l'octogone de Jean-Luc Duhin
Le fantôme de Cybèle de Catherine Cuenca
Vent de sang de Nele Neuhaus
Guerre de Larissa Ione
La folie des anges ou la résurrection de Matthew Swift de Kate Griffin
Scarlet de Marissa Meyer
The Falconer d’Elizabeth May

Livres lus depuis la dernière PALM



Rébellion de Lia Habel
Disparu ! de Laurence Fantuz
La mort fait mal de Michel Embareck
Un prince charmant s'il vous plaît de Jill Shalvis
Bloodshot  de Cherie Priest
Le vampire de Castille d'Anne-Sophie Silvestre
Le petit ami du Louvre de Guillaume Kazerouni & Giulia d'Anna Lupo
Moi, l’amour et autres catastrophes de Karen Templeton
Pisteur (Livre 1 - Partie 1) d'Orson Scott Card
Comtesse Bathory de Patrick McSpare
Le fantôme de Cybèle de Catherine Cuenca
13 de Pieter Aspe
Un rêve en noir et blanc d'Hélène Calvez
Le secret du docteur Barry de Sylvie Ouellette
La morsure du givre de Patricia Briggs

Un rêve en noir et blanc d'Hélène Calvez


Quatrième de couverture

« ... International  : à Sydney, une vieille dame retrouvée assassinée dans son cabanon de jardin. Son coursier aborigène a été interpelé. Une nouvelle qui ne va pas faire l'affaire des défenseurs de la population...
... Yémen : alors que des touristes américains visitaient le site de Barâqish, un curieux incident s'est produit aujourd'hui. Des images de nos reporters sur place... »
Crimes impossibles, énigmes de chambre close, prise d'otages... l'auteur nous emmène ici dans un fabuleux récit où les traditions orientales et la magie aborigène en sont les principaux héros. Laissez-vous emporter par le voyage surprenant de Julius dans le Dwili et celui, tout aussi atypique, de six touristes américains pris dans le tumulte d'une révolution.

Mon avis

Je tiens tout d'abord à remercier les éditions Atria de m'avoir permis de lire ce livre, même si je dois avouer que je suis déçue et surtout complètement passée à côté de ce livre. J’ai mis 15 jours pour lire le livre, étant donné mon rythme de lecture habituel c’est vraiment très long et j’ai l’impression que ça faisait encore plus que ça lorsque je le lisais.

La quatrième de couverture était assez alléchante, ça pouvait présager quelque chose de sympathique, malheureusement j'ai assez rapidement déchanté. Le prologue partait pourtant bien avec la magie aborigène. La narration était intéressante tout comme l’écriture qui est vraiment agréable à lire, on sent le travail de l’auteur pour ça. Mais au niveau de l’histoire, lorsque j’ai fait la rencontre des touristes j’ai été un peu décontenancée. Je ne me souvenais que de la partie « crime à Sydney » et non pas celle sur le Yémen, ne relisant pas les 4e de couverture pour pleinement profiter de l’histoire sans avoir d’a priori ou risque de spoilers. J’ai donc été très surprise  de faire la connaissance de ce groupe mais pourquoi pas, ça pouvait apporter un plus à l’histoire. Sauf que ça n’est pas passé et ça m’a même beaucoup ennuyé voire énervée sur la fin parce que je n’arrivais pas à m’y intéresser.

Le livre est donc scindé en deux histoires, se déroulant sur une semaine. J'ai trouvé l’intrigue longue à se mettre en place, la plupart du temps il n’y a pas d’action pure et dure, mais s’il y avait autre chose ça aurait pu compenser mais ça n’était pas le cas. J’ai trouvé ça long, lent et ennuyeux à certains moments.

Il faut attendre la moitié du livre (sachant qu'il en fait près de 480 pages pour un grand format) pour voir le lien entre les deux histoires qui se déroulent en parallèle. C’était peut être un peu long parce que du coup je m’attendais à ce qu’on en sache plus bien plus tôt, car sinon pourquoi dérouler deux histoires en même temps ? Et même arrivé à la moitié avec ce début d’explications, le soufflet finit par retomber et j’ai trouvé encore ça trop long et lent. Ça n’avait pas de sens.

Alors bien sûr vers la fin on a les « révélations » qui nous permettent de voir l’enjeu, mais vu la manière dont s’est fait, j’ai envie de dire que c’était trop tard, j’ai tellement peiné à m’accrocher à l’histoire que je ne me suis pas enjouée pour le tour de main de l’auteur puisque ça aurait pu être une très bonne surprise pour mettre vraiment fin au suspense mais j’ai eu trop de mal et je ne voyais pas où l’auteur voulait en venir.

C’était pénible d’autant plus que parfois il y avait de longues parties narratives et descriptives. Alors certes, j’adore ça en général (les pavés, les descriptions…) mais il faut que ça ait du sens, que ça serve et que ça nous aide à comprendre et pas à remplir des pages pour faire plus gros… Il y a des moments où ça me semblait creux, que ça ne servait à rien et que c’était juste par plaisir de décrire plutôt que par réelle nécessité.

De plus j’ai eu beaucoup de mal à m’intéresser à la partie qui se déroulait au Yémen, ça ne m’intéressait absolument pas et j’ai de loin préféré celle qui se passait à Sydney avec Julius, car il me semblait qu’il y avait une vraie histoire et pas juste la description de ce que font des touristes (même si plus tard on comprend que ça va au-delà). La magie aborigène, le lien avec les esprits, les rêves, c’était vraiment intéressant et toute cette histoire autour de sa femme et de ce meurtre élucidé un peu à la va-vite, c’était intéressant. Mais malheureusement pour moi ces parties-là étaient beaucoup plus brèves que celles qui se passaient au Yémen, donc l’attente était vraiment longue et pénible pour moi parce que plus de la moitié du livre n’avait aucun intérêt à mes yeux. Et j’ai fini par décrocher et me forcer à terminer ce livre.

J’ai également été perdue avec tous les touristes, trop de personnages d’un coup. Pourtant en général ça ne me pose pas de problème mais là, j’ai mis beaucoup de temps avant d’arriver à pleinement les identifier et je ne me suis pas du tout attaché à eux. Pour moi ça n’était que des noms et je ne leur ai pas trouvé d’intérêt. Quant à Julius j’ai vraiment trouvé dommage que l’auteur n’ait pas pris plus de temps pour développer son histoire, sa personnalité parce que c’était ce qu’il y avait de plus intéressant dans l’histoire.

Alors certes il y avait de bonnes idées, des réflexions très intéressantes disséminées ça et là, ainsi qu’une écriture très agréable qui m’a permis de tenir tout le long de ma lecture (ça aurait été pire si l’écriture n’y était pas). Malheureusement l’intrigue a tellement péché pour moi que ça a été vraiment dur pour moi de lire ce livre. Je suis totalement passée à côté de l’histoire.

14/11/2013

Le jeudi c’est Jeu Livresque [24]



 J’avais vu des blogueuses américaines organiser un rendez-vous journalier sur un mois et quelques unes de leurs idées étaient très sympa, j’en ai parlé à Melisande, et elle m’a dit : le jeudi on n’a rien. Voilà comment est née l’idée de petit rendez-vous pour fêter l’arrivée de l’été qui permet de jouer avec nos livres pendant 8 semaines, tous les jeudi, à partir du premier jeudi de juin (06/06).

Semaine 24 : D’où est venu votre amour de la lecture ?

Alors là je ne pourrais pas vous le dire... Petite je lisais quelques livres par-ci, par-là. Peut-être que le fait que ma mère m'en lisait, du coup quand j'ai appris à lire, j'ai fini par prendre quelques livres... Mais pendant longtemps ça n'a jamais été une grande passion, pas comme maintenant. C'est venu beaucoup plus tardivement. Il faut dire que j'aimais lire, mais je n'avais encore rien trouvé qui me passionnait vraiment. Donc je lisais mes livres de cours, sans plus. 

A 11 ans, une camarade de classe m'avait conseillé les Harry Potter, au moment où le film paraissait, que j'ai été voir et ayant adoré, j'ai lu les livres. Seulement, ne connaissant rien dans le genre, je n'ai pas cherché plus loin et ce n'est pas mes parents qui pouvaient me guider.

Jusqu'à ce qu'en 1ere L je rencontre une amie qui, elle, était passionnée de lecture et en particulier celle de  littérature de l'imaginaire. Du coup elle m'a "montré la voie" si on peut dire ^^ et j'ai fait ainsi de superbes découvertes en commençant essentiellement par la jeunesse, A la croisée des mondes de Philip Pullman, Le Monde de Narnia de C.S. Lewis, etc. mais mon premier (après Harry Potter de J.K. Rowling donc) c'est Les chroniques d'Alvin le faiseur d'Orson Scott Card, qu'elle m'avait parlé et qu'à mon premier Salon du livre (2006) on m'avait conseillé.

Depuis je n'ai pas cessé, mais maintenant la différence c'est que je n'ai plus trop besoin des autres pour me guider, c'est plutôt moi qui guide les autres, et cela à travers mes chroniques et mon blog.


Et cet amour se voit quelque peu non ? (la photo date un peu, depuis de nouveaux précieux sont arrivés !)


13/11/2013

Coup de projo sur ... [34] L'oiseau noir d'Elliot Skell



Voilà, j'avais envie - de temps en temps - de faire revenir sur le devant de la scène, un livre qui m'a plu (que ce soit pour sa couverture, son écriture, son scénario etc.)
C'est vrai, en général, une fois l'avis posté, on y pense plus, alors voilà. Si vous souhaitez participer, mettez vos liens en commentaires et je les rajouterai dans l'article plus tard. 

Un roman jeunesse très surprenant et original qui m'a bien plu et que je tenais à vous refaire découvrir.


Il y a bien longtemps, un Capitaine accosta sur les rives d'une petite ville et décida d'y fonder une grande maison qui ne ressemblerait à aucune autre : la Maison Sans-Pareil. Depuis, de génération en génération, les habitants vivent en parfaite harmonie à l'intérieur de la vieille bâtisse. Jusqu'au jour où le Capitaine est retrouvé mort. Omnia, douze ans trois quarts, ne croit pas à l'accident, alors elle mène l'enquête. D'inquiétantes ombres se faufilent, un mystérieux oiseau noir plane au-dessus des toits. Omnia ignore encore tout des dangers qui la guettent...