Rechercher dans ce blog

La fête des fous / Feast of Fools de Rachel Caine (Vampire City / Morganville Vampires 4)

Quatrième de couverture

Difficile d'imaginer comment la vie de Claire pouvait devenir pire qu'elle ne l'était déjà...
C'est à ce moment-là que les vampires la maintenant en otage décidèrent de passer à table.
A Morganville, vampires et humains ont appris à vivre dans une paix relative. Cependant, Claire Danvers sait qu'après la tombée de la nuit, faire ses devoirs passe en arrière plan pour rester en vie. Mais cette harmonie fragile est sens dessus dessous avec l'arrivée de Mr Bishop.
Mauvais jusqu'aux os, l'ancien et vieux jeu vampire se fiche de préserver cette tranquillité; rester au sommet de la chaine alimentaire est déjà bien assez. Ce qu'il veut des vivants et des morts de la ville n'est qu'un inconcevable sinistre. C'est seulement lors d'un bal officiel où vampires et leurs rencards humains se retrouvent que Claire découvre les plans de Bishop - et l'horrible piège qu'il a minutieusement préparé pour les âmes au sang chaud de Morganville.

(traduction de Wandering World)

Mon avis

J’avais vraiment envie de lire ce livre parce que vu la fin du tome précédent, il était évident que les ennuis n’étaient pas loin et que j’avais envie d’en savoir plus. Eh bien je dois dire que je ne suis pas déçue du tout parce que cette série prend vraiment plus d’ampleur à chaque tome et qu’on ne peut qu’aimer cette série (si vous y avez déjà succombé, ça sera pire avec celui-là).

L’histoire reprend peu de temps après le tome précédent. M. Bishop, le père d’Amelie est présent à Glass House, en compagnie des parents de Claire, ainsi que de deux autres vampires Ysandre et François. Une tension existe dans la maison parce que Claire et ses colocataires ne savent pas qui est M. Bishop, ni ce qu’il veut, mise à part parler à Amelie qui ne vient pas. Claire tente désespérément de l’appeler, pour savoir quoi faire… Mais elle finit par arriver. De longs mystères sont faits sur ces trois personnages, mais on finit par savoir qu’il va y avoir une fête, à laquelle certains membres de la maison Glass sont conviés et ils sont loin de se douter de ce qui va se passer et pourquoi la présence de Bishop à Morganville va causer de nombreux soucis. Claire doit donc vite découvrir ce qui se passe sans quoi ses amis et elle, risquent leur peau, sans le savoir. Sans compter les soucis familiaux avec ses parents, qui veulent qu’elle rentre à la maison… Claire n’est pas au bout de ses peines…

L’écriture de Rachel Caine est vraiment agréable parce qu’elle est simple, agréable à lire et facile à comprendre. Pour ceux qui veulent se lancer dans la VO c’est vraiment une bonne série, parce que c’est relativement simple. Même si je ne comprends pas tout, que je n’ai pas les détails (genre tous les mouvements qu’ils font ou la description d’une pièce) ça n’empêche pas que je comprends l’histoire et ce qui se passe (après tout, même en lisant en VF, eh bien on ne se souvient rarement de tout ça).

Concernant l’intrigue, comme dans les autres tomes, le grand moment, la grande action n’arrive que sur la fin, mais ça n’empêche pas qu’on savoure ce livre du début à la fin. Même si on n’entre pas dans le vif du sujet directement (à savoir ici la fête etc.) eh bien il se passe quand même pas mal de choses et l’on ne s’ennuie pas un seul instant. On découvre ici de nouveaux personnages, une ambiance plus froide et menaçante que jamais. Le lecteur est donc dans une attente permanente, se demandant à quel moment l’élément clé de l’histoire va déclencher les problèmes que l’on attend et que l’on voit de loin. Il règne une vraie tension, que l’on voit bien entre les personnages. C’est compliqué, il y a des non dits, et à propos de cette fête, on ne sait rien avant un bon moment et quand on sait de quoi il s’agit, on s’inquiète mais on est encore loin du compte ! On est loin de se douter de l’ampleur du problème, sans compter le souci des vampires, leur « maladie » et ce que fait Claire avec Myrnin… La fête n’arrive vraiment qu’à la fin du livre et pendant un moment, on se dit, c’est trop calme, il ne se passe rien pour le moment, du moins rien d’important et de grave et là, ça part directement et ça ne s’arrête plus !

Claire se fortifie avec les tomes, on est loin du bébé du début qui aurait appelé sa mère dès le moindre problème. Bien au contraire, maintenant elle pousse ses parents à partir et à la laisser seule pour ne pas les mêler à son nouveau monde, plein de vampires dangereux. Elle est au centre de l’intrigue et c’est souvent sur elle que repose tous les problèmes, elle qui doit être forte pour les autres. Son histoire avec Shane est un peu tendue ici, notamment à cause des vampires, et de cette fameuse fête qui implique beaucoup de monde, sans trop savoir ce qu’on va y trouver là-bas.

J’aime de plus en plus cette histoire car il y a une intrigue qui suit tous les tomes et à chacun d’eux, se rajoutent un problème, et on se demande toujours comment ça va s’arranger. J’ai vraiment aimé cette intrigue, je trouve qu’on gagne de plus en plus d’éléments pour comprendre ce qui se passe, mais ça nous permet également de voir une évolution dans les personnages, mais également les intentions de chacun. On voit bien que la présence de M. Bishop va déclencher tout un processus et on est franchement loin de s’imaginer ce qui va arriver et pourquoi surtout. Je n’avais pas du tout pensé à ça, et j’ai vraiment hâte de lire la suite pour voir comment le problème va bien pouvoir se résoudre. Et pour cela, on sent que la fin est assez proche. (Pour info, l’intrigue lancée dans le tome 1 se termine dans le tome 6, les tomes 7 à 12 étant des one-shot, car la série étant très apprécié, l’auteur a continué mais en créant une intrigue dans chaque tome et non en tant que série). Et cette fin… mais oh mon dieu ! Quand l’histoire devenait vraiment intéressante, qu’on était dans une action, l’auteur nous laisse sur un cliffhanger qui nous donne envie de lire la suite et l’attente risque d’être difficile pour beaucoup !

En bref, j’ai beaucoup aimé ce tome, et je trouve que cette série est vraiment de mieux en mieux. Ça ne s’essouffle pas, l’intrigue est toujours intéressante et passionnante. Les personnages évoluent sans cesse, tout comme le monde dans lequel on est plongé. C’est vraiment un réel plaisir que de lire ces livres.

Ailes de feu de Laura Gallego Garcia (Ahriel 1)

Quatrième de couverture

Ahriel est un ange, elle a pour mission d’éduquer et de protéger Marla, la jeune reine de Karish, un territoire florissant très convoité par ses ambitieux voisins. Lorsque l’émissaire d’un royaume limitrophe est retrouvé assassiné par une arme Karishienne, il n’y a plus de doute possible : cette fois, le complot est entré dans l’enceinte même du palais. En intervenant pour y mettre fin, Ahriel risque bien de se brûler les ailes.

Mon avis

Je dois avouer que je ne connais l’auteur que de nom, sans jamais avoir rien lu d’elle. Je pense sincèrement que je vais tenter d’y remédier parce qu’avec ce 1er tome, m’a vraiment été conquise, et j’aimerai bien lire d’autres choses d’elle.

J’ai vraiment pris un bon moment en lisant ce livre et j’avais par moment mal au cœur vu ce qui arrivait… je ne voulais pas y croire. J’ai été transporté par cette histoire et je ne regrette vraiment pas de l’avoir lu. L’écriture de l’auteur est très sympa, très fluide et ça se lit bien. L’intrigue est vraiment géniale et je pense sincèrement que ça pourrait plaire à un bon nombre de gens. C’est de la fantasy jeunesse, comme on les aime, avec des personnages très attachants et intéressants.

Ahriel est l’ange gardien de Marla, devenue reine à 17 ans. Elle l’a éduqué depuis son enfance et la protège également. Dès la première scène, on se rend compte qu’Ahriel est vraiment très douée dans l’art du combat, et un ange magnifique, dans toute sa splendeur. Marla convoque Ahriel pour lui parler d’une affaire et lui avoue qu’un roi voisin a été assassiné et que l’arme qui a été retrouvée est d’origine Karishienne. On accuse donc les sujets de Marla d’en être responsable, alors que ce n’est pas le cas. Ainsi, Ahriel doit découvrir qui est à l’origine de ça, elle fait le tour du palais et va voir Kab qui lui parle d’un jeune Sarian qui pourrait en être à l’origine, étant le seul étranger. Ahriel fait confiance et met en œuvre un piège pour le capturer. Mais assez rapidement, Ahriel va se rendre compte qu’il y a quelque chose d’étranges, que cette histoire n’est pas claire et elle va comprendre trop tard qui sont les vrais traitres. Ahriel va également prendre conscience ce qu’est vraiment la prison Gorlian, là où elle a envoyé de nombreux criminels, là où elle va devoir survivre…

L’histoire reste simple, mais l’auteur a vraiment créé un monde intéressant. Tout n’est pas blanc, ni noir et à travers le personnage d’Ahriel on le voit bien. Assez rapidement, on se rend compte de la trahison etc. et on suit les aventures d’Ahriel qui s’en prend plein la poire, il faut bien l’avouer, et qui doit prendre conscience de ce qui lui arrive et y faire face. Ce n’est pas toujours évident en tant qu’ange, quand on croit à la justice et au bon fond des gens. Elle va bien voir que le monde ne se résume pas qu’à ça. L’intrigue est vraiment bien menée et trouvée, j’ai vraiment adoré. Le tome aurait pu se suffire à lui-même, mais l’auteur a su redonner un intérêt à l’histoire, nous donnant envie de lire le 2e tome (Ailes noires, parution en avril 2012). Franchement, la grande révélation de ce livre, je ne m’y attendais pas du tout, ce n’est que vers la fin quand Ahriel commence à comprendre (sans que le narrateur ne nous le dise) qu’on voit aussi la vérité, et je n’aurais jamais pensé à ça. L’auteur a pourtant laissé une piste, mais n’ayant pas tous les éléments en main, on ne pouvait pas le savoir. Il y a tout le temps de l’action, on ne s’ennuie vraiment pas en lisant ce livre et bien qu’il soit court, je le trouve vraiment complet (mais il est évident qu’un livre plus épais ça ne m’aurait pas dérangé).

Ahriel subit une vraie évolution, si bien qu’on ne la reconnait pas si on lit uniquement le début et la fin. Mais l’auteur maitrisant son texte, parvient à la faire changer subtilement, et ça passe à merveille. D’ailleurs, ce changement est vraiment intéressant et c’est ce qui m’a beaucoup plus dans ce livre, et dans ce personnage. Je me suis vraiment attachée à elle. Bran est également intéressant, je l’ai beaucoup apprécié, il est considéré comme un « criminel » aux yeux d’Ahriel, mais on ne le voit pas comme ça, et on s’attache vraiment à lui, il est le seul à vouloir vraiment aider Ahriel, même si cela n’est pas fait par altruisme. Puis d’autres personnages font leur apparition tout au long du livre et beaucoup sont intrigants, on se demande quel va être leur rôle dans l’histoire… et tout finit par s’éclairer à la fin de l’ouvrage. Et l’épilogue, promet vraiment quelque chose de génial pour la suite.

En bref, ça a été une vrai découverte, j’ai été conquise par l’écriture et l’univers de l’auteur, ça me donne envie de découvrir ses autres ouvrages. L’histoire ici est vraiment bonne, et j’ai hâte de pouvoir lire la suite. A découvrir de toute urgence à sa sortie le 31 août !

Le piano maléfique de Françoise Grenier Droesch

Quatrième de couverture

La légende rencontre parfois la réalité. Leur bus arrêté dans un village fantôme, les élèves d'une classe de CM2 se retrouvent enfermés dans le château de Comte de Nerval. Nourris des repas les plus fabuleux, ils écoutent ce passionné de Chopin, jouer du piano des heures durant. Quelles métamorphoses opèrent ces notes envoûtantes ?
Grâce aux témoignages des enfants désormais réfugiés à l'hôpital de Brienne, l'inspecteur Herbert pénètre dans les terres Rouges, domaine du pianiste maléfique qui pratique d'étranges expériences sur les êtres humains.
Dans Le piano maléfique les splendeurs illusoires se muent en d'effroyables vérités. Françoise Grenier Droesch introduit le romantisme le plus sombre au cœur d'une enquête fantastique pour bâtir une intrigue dont les rouages font froids dans le dos.


Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier Françoise Grenier Droesch qui m’a permis de lire son livre, malheureusement, ça a été une déception pour moi.

L’histoire est simple, on annonce dans le journal local que des enfants ainsi que des accompagnateurs partis en sortis on été retrouvés errants aux alentours du bourg de Brienne Le Château. Les parents avaient été sans nouvelles d’eux pendant trois jours et s’en étaient inquiétés. Le groupe a été transféré à l’hôpital car les enfants semblaient vieillis, mal en point. L’inspecteur Herbert Léonidas est mis sur l’affaire, même s’il était en congé. Il part donc à l’hôpital et écoute les témoignages des enfants et des accompagnateurs, et tous racontent la même chose. Il semblerait que le Comte de Nerval soit derrière cette histoire. Les enfants n’ont pas arrêté de manger mais leur état décharné laisse les médecins et l’inspecteur perplexe. Et tous parlent d’une mélodie, du piano du Comte… Il va donc mener son enquête pour découvrir qui est ce Comte et ce qui est arrivé à ses enfants…

L’histoire aurait pu être pas mal, mais je n’ai pas été transporté. L’intrigue était simple et aurait pu être intéressante mais que je ne l’ai pas toujours trouvée logique. Les réactions de certains personnages au vu de situations données, me semblaient fausses, pas appropriées. J’ai vraiment eu du mal à plonger dans ce livre et à m’y intéresser vraiment. De plus, par moment j’avais la sensation de passer du coq à l’âne et de ne pas savoir toujours de quoi on parlait. On passe trop d’une chose à l’autre sans vraie logique et je me demandais parfois où l’auteur voulait en venir. Je dois avouer que l’histoire ne m’a pas tellement plu, et je m’attendais à mieux que ça.

Hormis les quelques fautes d’orthographes et problèmes de mise en page (je n’en parlerai pas), je trouve qu’au niveau de la narration il y a des soucis. Et ça, je pense que c’est la raison première qui ne m’a pas plu. Ce n’est pas tant la narration générale, que les dialogues et ça m’a empêché de rentrer vraiment dans l’histoire. Au début du livre, l’inspecteur Herbert récolte les témoignages des enfants et accompagnateurs et là… j’ai eu un vrai blocage parce que ce ne sont pas des faits racontés à la 3e personne de manière détachés, comme si le narrateur nous faisait un résumé, mais bel et bien l’histoire en direct par le témoin, et donc cela est inséré dans un dialogue. Le souci c’est que les enfants (9 ans en gros) et les adultes, parlent au passé simple pour raconter ce qui n’est absolument pas possible, ni crédible. Des enfants de 8 ans ne maîtrisent pas ce temps là et même des adultes bien souvent ne savent pas l’employé à bon escient et encore moins le conjuguer. De ce fait, j’ai eu beaucoup de mal à me mettre dans l’histoire, parce que c’et lourd, ça n’est pas crédible au vu des personnages et à l’époque où se déroule les faits (2010, on ne parle pas comme ça de nos jours, ça se saurait). Il y a donc un décalage entre le langage employé et les personnages, et ça se voit aussi avec le vampire qui pour le coup tient un langage « plus récent » et là, ça casse un peu le personnage et ne le rend pas crédible non plus.

Je ne me suis pas tellement attachée aux personnages, je ne les trouve pas suffisamment approfondi. L’inspecteur aurait pu l’être davantage vu que c’est quand même le personnage principal de l’histoire il mène l’enquête etc. sauf qu’on le survole trop et qu’en plus il y a tout un mystère autour du personnage (en rapport avec ses rêves) et finalement ça n’est pas exploité et rien n’est développé là-dessus. Donc je trouve que ça ne sert à rien de nous avoir parlé de ça, si finalement il n’y a pas d’explication dessus. Le vampire aurait pu être intéressant, surtout à travers les quelques monologues, mais là encore, on ne voit pas grand-chose et je n’ai pas trouvé grand intérêt dessus. Par ailleurs, on nous parle de certaines choses à travers ces monologues, mais là encore ce n’est pas exploité. Quant aux autres, on les voit tellement peu, qu’on les oublie vite.

En bref, cette histoire ne m’a pas tellement plu, j’ai trouvé que l’intrigue partait un peu dans tous les sens, sans vrai lien. Les personnages ne sont pas suffisamment approfondis et les réactions et langage de certains ne sont pas cohérents. J’ai eu beaucoup de mal avec l’écriture par moment donc pour lire ce n’était pas évident. Ça aurait pu être sympa, mais je n’ai pas accroché, après ça ne tient qu’à moi, ça peut plaire à d’autres gens.

De L'autre côté d'Elodie Morgen (Eva Miller 1)


Quatrième de couverture

De l'Autre Côté raconte l'histoire d'Eva Miller, une jeune femme qui veut retrouver le vampire qui a assassiné son père. Elle hait ces monstres depuis son plus jeune âge. Ce qu'elle ignore, c'est qu'on lui ment depuis le début. Son père était en réalité un vampire, ce qui fait d'elle une hybride. C'est après avoir été piégée par des vampires et transformée en l'une des leurs qu'elle apprendra la vérité sur ses origines. Pour sa première mission, elle doit exterminer l'assassin de son père. Ça ne pouvait pas mieux tomber.

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier Elodie Morgen de m’avoir permis de lire son livre. Je dois dire que je suis assez mitigée sur ma lecture, néanmoins je pense qu’il y a du potentiel, mais l’on voit que l’auteur est jeune et que c’est un premier roman. Je trouve qu’il manque quelques éléments pour faire de cette histoire quelque chose de vraiment originale et intéressant. Evidemment, cela ne tient qu’à moi et d’autres pourront y trouver leur compte en lisant ce livre, mais ça n’a pas été mon cas et je vais expliquer en quoi.

D’abord, je trouve que la quatrième de couverture en dit trop sur l’histoire, si bien qu’on pense que l’héroïne est au courant de certaines choses alors que ce n’est pas le cas, du coup ça gâche un peu la surprise. Par ailleurs, ce 1er tome est court (173 pages à peu près) donc ça raconte quasi dans les grandes lignes l’intégralité du texte ce qui n’a pas grand intérêt vu qu’on nous a quasi tout dit. Je trouve ça dommage.

Sinon, que nous raconte l’histoire ? Celle d’Eva Miller (écrit à la 1ere personne, donc elle prend la parole) qui chasse des vampires, afin de retrouver celui qui a tué son père voilà 18 ans plus tôt, quelques mois avant sa naissance. Dans une de ses missions, elle doit donc en trouver un, du nom de Vladimir, mais il semble bien plus puissant qu’elle ne le pensait et finit par rebrousser chemin avant de mourir. Puis, comme toute jeune femme, elle retrouve une amie afin de s’amuser un peu et elle va ainsi passer la soirée dans une boite de nuit. Sauf que tout ne se passe pas comme prévu puisque quelques temps après être partie (toute seule, laissant son amie s’amuser) elle se fait enlever par des vampires et là, à son réveil, elle va découvrir comment ça se passe de l’autre côté, mais aussi comprendre que tout ce qu’on lui avait dit pendant des années n’était que des mensonges…

Je m’abstiens délibérément d’en dire plus, je pense que c’est suffisant à dire pour l’histoire, sans quoi on en sait beaucoup trop et je trouve que ça « gâche » un peu la lecture comme je l’ai dit. Alors, l’histoire pouvait être très intéressante et vu que j’apprécie beaucoup l’urban fantasy, je me suis dit pourquoi pas. Ça peut être basique puisque l’histoire de vengeance suite au meurtre de son père par un vampire, on peut le rallier à Chasseuse de la nuit (même si Cat ne chasse pas tout à fait pour les mêmes raisons, mais la vengeance est là également), mais ça aurait pu quand même faire une histoire pleine d’action et originale, tout dépend du traitement. Malheureusement, je trouve qu’il manque beaucoup de choses pour en faire une histoire vraiment haletante et d’accrocheur pour moi. Le monde est à peine esquissé, on ne sait pas vraiment où on met les pieds, comme par exemple le job de chasseuse de vampires, c’est expédié en cinq minutes et on n’en parle plus, Vladimir ne sert pas à grand-chose au final. L’intrigue est relativement limpide, on comprend aisément où veut en venir l’auteur, donc pas tellement de surprises et si on a lu la 4e de couverture (c’et mieux dans le choix d’un livre), bah on sait encore plus de choses alors que l’héroïne l’ignore (comme la nature de son père). Donc au niveau de l’intrigue, je m’attendais à un peu plus de choses.

L’écriture de l’auteur est sympa mais par moment je trouve que les phrases sont trop courtes, trop hachées, donc ça fait une narration saccadée et ça empêche au texte d’être complètement fluide. Mais sinon dans l’ensemble ça se lit bien et il n’y a presque pas de fautes, donc c’est une bonne chose (dans les autoéditions, on a souvent des coquilles).

Ensuite au niveau des personnages, là encore, je trouve qu’il y a des petites choses qui ne vont pas. Eva prend trop bien sa nouvelle condition de vampires. Elle est sensée détester ces créatures et pourtant elle s’adapte trop bien, ne se rebelle pas tellement. Quand on hait quelqu’un on ne se soumet pas aussi facilement. Elle se laisse faire alors qu’elle devrait au contraire être en colère. Avec sa manière de parler, etc. on s’attend à un personnage un peu dur et renfermé alors qu’au final on a plus l’impression d’avoir affaire à une fille perdue et fragile qui s’effondre à la moindre chose. Donc je trouve qu’il y a un décalage à ce niveau là. Je dois avouer que le personnage d’Eva ne m’a pas tellement plu, je ne me suis pas identifiée à elle, j’avais un peu de mal à la comprendre. Je ne pouvais pas me mettre à sa place parce qu’on n’a pas la même vision des choses et du coup se glisser dans sa peau et adhérer à son histoire était assez difficile. J’ai lu, sans pour autant m’immiscer dans ses pensées et j’ai eu l’impression d’être une spectatrice avec énormément de recul. Quand c’est écrit à la 1ere personne, ce n’est pas l’idéal de ressentir ça.

Quant à la petite histoire d’amour, c’est trop rapide, trop expéditif, ça m’a complètement laissé de marbre et je n’ai pas vraiment adhéré au personnage. Je me demandais même comment il pouvait y avoir quelque chose, je n’ai pas trouvé ça très crédible. En plus, dans les relations amoureuses j’aime quand ça prend du temps, que c’est long voire qu’un couple semble improbable et impossible. J’aime bien quand il y a de la difficulté que là, ça se tombe dans les bras en moins de deux, ça ne me plaît pas tellement. Quant à la fin, je trouve une fois de plus que c’est trop rapide, que ça se résout facilement. Bon, il y a des choses auxquelles je ne m’attendais pas, mais pour la majorité, je me doutais un peu de l’histoire.

C’était une lecture rapide, avec de bonnes idées mais qui dans l’ensemble je trouve ne sont pas suffisamment exploitées et développées pour qu’on sache exactement dans quel univers on se trouve, mais aussi l’atmosphère qui s’en dégage. Quant aux personnages, ils sont trop lisses, pas assez détaillés pour pleinement les apprécier. Je n’ai pas tellement accroché à ce 1er livre, néanmoins je suis quand même curieuse de savoir la suite parce que ce n’était pas si désagréable que ça à lire, que ça a éveillé ma curiosité et que je pense que l’auteur peut s’améliorer à mesure des tomes.

[TERMINE] Concours 400 fans page FB

Nous sommes arrivés à 400 fans (et on les a même un peu dépassé) sur la page Facebook alors un petit concours s'impose ! Je vous ai dit que j'avais une surprise, mais en fait, j'en ai deux. (wouaah...) La 1ere étant un concours pour gagner des livres (wouaaah !!!) la 2e étant pour gagner des marque-pages (wouaah !!). Donc les deux concours se dérouleront l'un après l'autre, je commence tout d'abord par les livres et donc ensuite les marque pages, je vous dirai ce qu'il en est un peu plus tard.

Mais s'il y a un concours, c'est qu'il y a un gain ! Mais quel est-il ? Eh bien c'est tout simple, je vous propose de gagner soit :

le tome 1 de La confrérie de la dague noire de J.R. Ward (L'amant ténébreux)
le tome 1 de Mercy Thompson de Patricia Briggs (L'appel de la lune)


 Ce n'est pas génial ça ???!

Vous avez été 48 participants, dont la plupart ont joué pour les deux livres. Honnêtement, je ne pensais pas qu'il y aurait autant de monde, il faut dire que ces livres là sont très répandus et donc bien souvent achetés, donc 48 participations je trouve ça déjà très bien. Mais ce blabla là ne vous intéresse pas j'en suis sûre, alors

LES GAGNANTS SONT : BLANDINE L. (59) pour L'Amant Ténébreux et LEA S. (50) pour Mercy Thompson : Félicitations à elles !

Les gagnantes ont dors et déjà été contactées par mail. Les lots seront donc envoyés dès que possible.

Je note les réponses puisque certaines personnes se sont trompées :

L'amant ténébreux de J.R. Ward : A quel membre de la confrérie L'amant ténébreux est-il centré (nom en VF ce serait mieux) : Kohler

L'appel de la lune de Patricia Briggs : Comment s'appelle le voisin et Alpha local de Mercy Thompson (le prénom suffira) Adam

Merci à tous pour vos participations, et comme promis, dans peu de temps, le concours marque page aura lieu !
Règlement du concours : 


  • Un petit mot sympa est toujours apprécié ^^
  • "Concours 400 fans" en objet du mail
  • Vos coordonnées complètes (nom, prénom, adresse, pays lorsqu'il ne s'agit pas de la France)
  • 1 participation par foyer (même nom, même adresse)
  • Votre réponse à la question correspondant au livre souhaité (2 réponses pour tenter de gagner les deux livres) à melisande18@gmail.com
  • Le concours durera jusqu'au 4 septembre 2011, résultat le lendemain (par tirage au sort parmi les bonnes réponses)
  • Je décline toute responsabilité en cas de perte du livre (avec la poste on sait jamais, mais normalement il ne devrait pas y avoir de problème, tous les livres que j'ai envoyé arrive à destination)

Vampireville d'Ellen Schreiber (Vampire kisses 3)

Quatrième de couverture

Il y a un vampire de trop dans cette ville !
Pas facile d'avoir une relation amoureuse avec un vampire: Raven doit aller au lycée le jour et ne peut voir son petit ami Alexander qu'à la nuit tombée...
Et voilà qu'il faut désormais se méfier des ténèbres qui les abritent car le rival éternel d'Alexander a décidé de s'installer en ville pour de bon! Comme si ça ne suffisait pas, sa sœur Luna l'accompagne: elle veut elle aussi morde à pleines dents dans une histoire d'amour.
Raven doit absolument faire fuir les deux intrus avant que Dullsville devienne Vampireville !

Mon avis

Cette série n’est pas extraordinaire, je ne dirais jamais que j’ai eu un coup de cœur pour ces tomes, faut bien le dire, mais on passe quand même un bon moment en lisant ces livres. C’est une petite histoire mignonne, qui se déroule assez vite, en quelques jours en général. Mais ça me suffit bien, je passe quand même un bon moment en lisant, donc c’est ce qui importe.

Bon, cette critique ne va pas forcément être très longue parce que je ne suis pas inspirée et que je risque aussi de me répéter par rapport aux deux volumes précédents. Par ailleurs, les livres sont tellement courts et rapide à lire, que du coup, il est difficile de blablater dessus trois heures, surtout si c’est pour dire au final que j’ai beaucoup apprécié ma lecture, et que ce tome-là est aussi bon que les précédents. (Je suis sûre que vous ne m’en tiendrez pas rigueur, des critiques plus courtes, doivent faire du bien à vos yeux, non ? ^^).

Je vais tout de même raconter un petit peu l’histoire. Cette fois-ci, Raven est confronté à deux vampires : Jagger et sa jumelle : Luna qui veut se lier pour l’éternité à Trevor (on le voit dans le tome 2 et ça se confirme ici). Ainsi Raven et Alexander vont tout faire pour mettre la main dessus et les faire fuir la ville, où il commence à avoir trop de vampires (d’où le titre de vampireville). Raven se rapproche donc de Trevor pour le mettre en garde contre Luna, mais ne l’écoute pas, continuant de la mépriser en l’appelant « monstresse » etc. Raven poursuit également son idylle avec son amoureux de vampires, regrettant de ne pas être elle-même une vampire pour pouvoir vivre à ses côtés éternellement.

L’histoire est simple mais efficace je trouve. On se doute plus ou moins rapidement ce qui va se passer, mais on se laisse quand même prendre au jeu parce que c’est agréable de lire une histoire pareille. C’est bien écrit, c’est fluide, Raven en narratrice est vraiment extra. Elle a du répondant et en même temps, sous ses airs de filles gothiques et fortes, on a une jeune fille fleur bleue, même si c’est d’un autre genre parfois. Elle reste tout de même une adolescente qui vit une histoire d’amour et de vampires en même temps (tout ce qu’elle rêve depuis longtemps !). Donc elle nage dans un parfait bonheur. Tous les stratagèmes sont bons pour faire ouvrir les yeux à Trevor et a persuadé Jagger et Luna de partir, mais elle veut elle aussi connaître l’amour et pense l’avoir trouvé en Trevor. La fin nous entraîne sur une nouvelle intrigue. Vu que la principale du tome est vite achevée, l’auteur nous la relance avec d’autres personnages ou éléments qui permettent de titiller notre intérêt et de nous donner envie de nous replonger dans cette atmosphère gothique en compagnie de Raven et son amoureux de vampire Alexander.

En bref, une histoire mignonne, dans le même genre que les 2 premiers volumes. Si vous les avez appréciés, vous ne pourrez qu’aimer celui-là. Moi en tout cas, j’aime beaucoup et je veux bien lire la suite !

La révélation de Kelley Armstrong (Pouvoirs Obscurs 3)

Quatrième de couverture

Rien ne sera plus jamais pareil pour Chloé et ses amis.
Les quatre adolescents en fuite ont enfin trouvé un refuge provisoire, mais peuvent-ils faire confiance à ceux qui disent vouloir les aider ? Après tant d'épreuves et de trahisons, Chloé doit faire face à ses responsabilités et apprendre à maîtriser ses pouvoirs... et ses émotions.
Son cœur de nécromancienne balance entre magie et loup-garou, mais ce n'est pas le moment de se laisser distraire : la survie passe avant tout. Cette fuite effrénée cessera-t-elle un jour ?

Mon avis

Cette série, c’est toute une histoire parce que je l’ai commencé en VO il y a plus d’un an de ça, et que je ne la finis que maintenant en VF, eh ouais, j’ai eu un peu de mal à trouver ce 3e et dernier tome de la trilogie. Mais ce n’est pas pour ça que c’est le dernier tome de la série ! Non, cette histoire est composée de 3 trilogies, avec des héroïnes différentes (du moins pour les 2 premiers tomes c’est sûr, dans le 3e, ce sera un rassemblement de tous les personnages). Ainsi, on n’a pas fini d’être plongé dans ce superbe univers. L’écriture de Kelley Armstrong est toujours agréable à lire, c’est fluide, j’aime beaucoup.

Les évènements reprennent peu de temps après le 2e tome. Il faut dire que l’ensemble de l’histoire (les 3 tomes) se déroulent en l’espace de 15 jours à peu près, donc c’est vraiment rapide étant donné tout ce qui se passe dans cette trilogie. Et je dois avouer qu’elle est vraiment excellente et que je ne peux que la recommander. Nos quatre ados, ainsi qu’Andrew ont réussi à échapper au groupe Edison et se sont réfugiés dans une maison. L’histoire commence avec Chloé, qui fait la découverte d’un nouveau fantôme qui ne cesse de la tourmenter, sans jamais se montrer, la mettant un peu en danger. Andrew leur assure une sécurité dans cette maison et fait venir des gens qui pourront les aider, notamment à contrôler leur pouvoir. Mais sont-ils vraiment en sécurité dans cette maison ? Les 4 adolescents essaient de comprendre ce qui se passe, la suspicion envahit peu à peu les esprits et on commence à accuser tout le monde de traitrises. Chloé en a suffisamment fait les frais et se méfie, tout comme les autres, surtout Derek, qui a aussi d’autres soucis à se faire.

Il est assez difficile de parler de cette histoire sans trop spoiler puisque plusieurs évènements sont tellement liés que si l’on parle de quelque chose, ça peut aussi donner du sens à une autre, donc je n’en dirais pas plus sur l’intrigue, mais quoi qu’il en soit, les 4 adolescents veulent partir au plus vite pour retrouver le père des garçons qui pourra les aider, et les mettre véritablement en sécurité. Mais il n’est pas toujours évident de s’échapper et d’avoir un peu un moment tranquille.

L’intrigue est bien menée et nous donne vraiment envie de découvrir la suite et avoir enfin le fin mot de l’histoire. Mais évidemment, si tout était simple ça ne serait pas drôle, donc pas mal de problèmes s’ajoutent à la liste de nos héros et Chloé doit gérer tout ça, même si parfois ce n’est pas évident, surtout quand un individu n’en fait qu’à sa tête (ah les loups-garous !). Je me suis laissée prendre par l’histoire et je n’ai vraiment pas été déçue par la tournure des évènements et même si ça pouvait par moment sembler simple et logique, ça ne m’a as dérangé. On suit bien l’histoire comme dans les précédents tomes. Ce tome laisse place à la romance aussi, c’est beaucoup plus marqué que dans les ouvrages précédents mais c’est fait de manière subtile, ça passe bien, sans que ça ne devienne trop lourd. Sans compter que la plupart des scènes se trouvent dans cette maison et que ça ne dure que quelques jours à peine, donc ça va vite au final et on comprend parfaitement la situation.

Les personnages évoluent, tout comme les relations entre chacun. On voit dans ce tome, des rapprochements, notamment entre Chloé et les garçons, mais c’est long à venir, ça prend son temps, etc. Certains personnages pourront nous étonner et des révélations sont faites également. C’est une fin ouverte car comme je l’ai dit, c’est la première trilogie d’une série qui en comporte trois, donc forcément, on sent que ce 3e tome clôture cette histoire mais que ce n’est pas tout à fait fini pour autant. Ça nous donne envie d’en savoir plus car beaucoup de questions restent encore en suspens et en plus, on aimerait savoir ce qui va advenir de notre groupes extraordinaires.

En bref, ce 3e tome est vraiment à la hauteur des autres, il termine parfaitement cette trilogie et je n’ai qu’un regret, ne pas avoir l’autre trilogie sous la main pour continuer d’évoluer dans ce monde qui fait froid dans le dos par moment…

Liberi Fatali de Julien Laglasse (Liberi Fatali 1)

Quatrième de couverture

L’énergie Gaia, source de conflit depuis des décennies, elle continue d’alimenter la haine et le désir de chacun, menant bien souvent les Hommes dans des situations où nul ne voudrait être. L’époque où les gangs se formaient, explosaient et se refondaient est bientôt révolue, car un danger bien plus grand menace à présent l’humanité. C’est dans un monde détruit par les précédentes guerres, puis reconstruit de manière inégalée, que Damah et Mahasia, faux-jumeaux, se retrouvent face à leur destin.

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier Archessia qui a pris contact avec moi pour me proposer de lire ce livre, ainsi que la maison d’édition World Crisis Crew pour m’avoir permis de lire ce livre. je dois avouer que je ne savais pas trop quoi m’attendre en lisant ce livre, je n’en attendais rien de spécial. Lorsque j’ai vu le livre, je ne m’attendais pas à ça : il fait à peine 160 pages, et d’un format semi-poche, donc c’est très court et ça se lit relativement vite.

Bon, déjà les romans courts, ce n’est pas ma tasse de thé, j’ai toujours des choses à redire, même lorsque j’apprécie l’histoire, j’aimerai avoir plus de détails, plus de surprises, de longueur sur certaines choses (relations entre personnages, suspense dans l’intrigue) c’est ce qui donne l’intérêt à une histoire. Lorsqu’un roman est court, eh bien en général tout va très vite, et ce livre ne fait donc pas exception. Pour moi, il s’agit davantage d’une novella qu’un roman. Donc c’est un peu frustrant pour moi de lire un tel livre, mais pourquoi pas, surtout que l’intrigue pouvait être intéressante.

Mahasia est le narrateur de cette histoire et il commence par nous expliquer que sa sœur Damah a prononcé ceci : « Tout ce qui commence doit s’arrêter » avant de devenir muette. Puis, il commence à nous décrire le monde dans lequel il vit, un monde apocalyptique avec une carte qui n’est plus celle que nous connaissons et dont les puissances ont changé de mains. cela provient essentiellement d’une énergie : énergie Gaïa. Les deux adolescents errent depuis des semaines, devenus orphelins après l’incendie de leur maison qui ont tué les domestiques (ils viennent d’une famille aisée) ainsi que les parents. Mahasia cherche à atteindre la ville pour trouver un médecin qui pourrait aider sa sœur, lui expliquer pourquoi elle est devenue muette. Il espère également qu’il pourrait retrouver son oncle, qui pourrait les aider. Alors nous voilà plonger dans cette quête et au fur et à mesure des éléments sur le monde dans lequel ils vivent nous sont dévoilés et ça par l’intermédiaire de personnes que les deux adolescents rencontrent.

Cela aurait pu faire une bonne histoire, mais là, je dois avouer que je suis quand même mitigée à la fin de cette lecture parce qu’effectivement, tout se passe très vite, ça en devient même trop facile. Même dans leur malheur, les deux adolescents arrivent à rencontrer des gens qui comme par hasard peuvent tout de suite les aider, ils ne luttent pas vraiment. Ils suivent leur chemin, évidemment, tout ne se passe pas forcément comme prévu, il y a quelques détournements par-ci, par-là, mais ça reste tout de même relativement facile pour eux. Il n’y a pas de grandes luttes, sauf un peu vers la fin du livre mais bon, c’est vite expédié. Du coup, j’ai un peu de mal à concevoir, vu l’univers qu’on nous décrivait, ça semblait vraiment chaotique, et difficile, alors que là, ça semble quand même simple pour eux.

L’univers est vite décrit, on ne sait pas grand-chose dessus, et je trouve ça dommage, parce que du coup on ne voit pas entièrement dans quel atmosphère on évolue. Et dans un livre de SF dans ce genre là, c’est ce qui est le plus important (je ne suis pas forcément une adepte du genre, je ne m’y connais pas forcément mais bon c’est quand même important d’avoir une réellement vision du monde dans lequel on est plongé, c’est valable dans toute littérature, surtout quand ça concerne le Fantastique – au sens large du terme).

Après je trouve que le personnage de Damah est vraiment mis de côté, alors qu’il aurait pu être intéressant de l’exploiter. Ce qu’a fait l’auteur était une bonne idée, mais je trouve qu’il n’a pas suffisamment saisi sa chance sur elle. On a parfois d’autres points de vue dans le texte et il aurait été intéressant de la mettre dans la narration aussi, d’une manière ou d’une autre, ça aurait donné plus d’impact à ce personnage qui est finalement très effacé, inexistant et qui n’est là vraisemblablement que vers la fin, et j’ai trouvé ça dommage (surtout vu la fin qu’on a, on aurait pu jouer à fond sur certains sentiments etc. que là encore on passe à côté).

Quant aux autres personnages, je les trouve un peu creux, on n’a pas le temps de s’attacher à quiconque, même Mahasia qui est le narrateur, je le trouve trop loin de nous. J’ai lu ce livre, mais je n’étais pas vraiment plongée dedans. Ce n’était pas désagréable à lire parce que l’écriture est maîtrisée dans l’ensemble, mais je n’ai pas été conquise. Je m’attendais à quelque chose de mieux en voyant cette 4e de couverture, à beaucoup plus d’action aussi, parce que là, c’est un peu plat et ce n’est que sur la fin qu’on a quelque chose de bien à se mettre sous la dent, sauf que c’est tellement rapide, qu’on n’y croit pas tellement et qu’on se demande un peu comment on a pu en arriver là. et il y a des mystères fait autour de ses deux ados quand même et finalement, ce n’est pas grand-chose et vu la fin… je suis un peu mitigée et intriguée quand même de ce que pourrait donner la suite (vu la fin, il y a forcément une suite).

Donc ça a été une lecture rapide (vu le nombre de pages en même temps c’est normal) mais je n’ai pas trouvé ça exceptionnel. Je pense que l’histoire aurait pu être bien, mais je trouve que tout est trop facile, le monde n’est pas suffisamment détaillé et travaillé, et les personnages pas suffisamment exploités non plus. On ne s’attache pas tellement à eux et tout va tellement vite que je ne pense pas que cette histoire reste très longtemps en mémoire. Pourtant je pense qu’il y a un potentiel, qu’il y aurait pu avoir quelque chose de biens, mais là… Ça n’était pas pour moi cette histoire.

PALM n°7 [AOUT 2011]

Qu'est-ce que la PALM ? La PAL du Mois consiste à écrire article sur nos blogs avec une photo de notre Pile À Lire, accompagnée de quelques pensées sur les livres que vous possédez, sur ce que vous avez à dire des nouveautés, sur les livres que vous mourrez d'envie de lire... et ceci, tous les 15 du mois.

Pour retrouver les autres PALM, rendez-vous sur Secret-forbidden-world. La PALM est inspirée de In My Mailbox de The Story Siren.



En cours de lecture :

Liberi Fatali de Julien Laglasse

 (mais il ne devrait pas faire long feu, il fait à peine 160 pages et c'est un petit format)



Acquisitions depuis la dernière PALM (lus 12 /23)


Wicked de Grégory Maguire
La nuit du démon de Rob Thurman
Le piano maléfique de Françoise Grenier Droesch
Prêtresses du sexe d'Alexandre Lévine
L'héritière du temps de Ludovic Rosmorduc
Entremonde de Hiromi Goto
Ailes de feu de Laura Gallego Garcia
Le livre de Saskia de Marie Pavlenko
Lame damnée de Jon C. Grimwood
Vampire et complexée de MaryJanice Davidson
Vampire et irrécupérable de MaryJanice Davidson
Au-delà des ombres de Brent Weeks
La colère de Fiona McIntosh
Vampire kisses d'Ellen Schreiber
Cercueil blues d'Ellen Schreiber
Le royaume empoisonnée de Céline Kiernan
Le danger de Cate Tiernan
Liberi Fatali de Julien Laglasse

Livres lus depuis la dernière PALM



Entre rêve et réalité d'Astrid Lafleur
Trahisons de Jennifer Estep
Lisa et l'oiseau de sang d'Olivier Ka
Vampire et irrécupérable de MaryJanice Davidson
Prêtresses du sexe d'Alexandre Lévine
Pacte de sang de Cassandra O'Donnell
Cercueil blues d'Ellen Schreiber
Sortilège d'Alex Finn
Ink Exchange de Melissa Marr
Le danger de Cate Tiernan
Le miroir aux vampires de Fabien Clavel
Jenna Fox, pour toujours de Mary E. Pearson
Luxure et rédemption d'Erin McCarthy
La nuit du démon de Rob Thurman

Livres que j'aimerai lire après

(si pas de SP) L'ordre ne sera pas forcément respecté, mais bon au moins j'ai à peu près les titres que je veux lire... du moins pour le moment lol (lus 8/13 dans mes prévisions par rapport à la dernière PALM)


Lilith (collectif) (pas encore acquis, ça va arriver ^^)
La folie de la petite sirène de Jim C. Hines
Carbone modifié de Richard Morgan
La colère de Fiona McIntosh
L'héritière du temps de Ludovic Rosmorduc
Entremonde de Hiromi Goto
Ailes de feu de Laura Gallego Garcia
Le livre de Saskia de Marie Pavlenko

Dans les livres emmenés en vacances il me reste : Le piano maléfique de Françoise Grenier Droesch et Feast of fools de Rachel Caine

J'ai 2 autres SP qui m'attendent (Liberi Fatali de Julien Laglasse et De l'autre côté d'Elodie Morgen) donc Feast of fools de Rachel Caine attendra un petit peu pour que je lise ceux là (ma lenteur en VO est toujours d'actualité).

Sans compter les livres que j'ai emprunté à Nyx Shadow !


Je crois que je suis foutue là, et dire que la rentrée littéraire est pour bientôt...

La nuit du démon de Rob Thurman (Cal Léandros 1)

Quatrième de couverture

Spoiler dans la 4e de couverture, ne pas lire les 2 dernières phrases.

Bienvenue à New York, centre économique des États-Unis, mais aussi haut lieu du surnaturel : un troll réside sous le pont de Brooklyn, un Boggart à Central Park, et un vampire du beau sexe dans un appartement grand standing de l'Upper East Side… Et ce n'est qu'un début. Naturellement, les humains ignorent, pour la plupart, la faune surnaturelle qui les entoure la nuit, mais voilà… Cal Leandros n'est qu'à demi humain. Poursuivi par son père, un prince démon, Cal et son demi-frère Niko sont en cavale depuis presque quatre ans, parvenant in extremis à échapper aux créatures démoniaques qui les pourchassent. Mais elles viennent de retrouver leur trace. Et Cal est sur le point de découvrir pourquoi ces créatures tiennent tellement à le capturer: il est la clé de tout, celui qui leur permettra de déchaîner l'enfer sur Terre ! De sa survie va donc dépendre le sort de l'humanité…

Mon avis

Celui-là me faisait de l’œil depuis un moment mais à chaque fois il était repoussé si bien que je ne pouvais toujours pas le lire, jusqu’au jour où il parait et que je craque enfin. Franchement, je dois dire que je ne regrette pas, même si je ne m’attendais pas tout à fait à cette histoire, je ne suis pas déçue et j’ai hâte de lire la suite.

Dès le début du livre on fait la rencontre de Cal (Caliban de son vrai nom, le pauvre a bien commencé sa vie) et de son demi-frère Niko qui vivent dans un pauvre appartement, mais qui est provisoire. Tout est provisoire avec eux puisqu’ils sont en fuites. Des créatures qu’ils nomment Grendels (des démons) sont à la poursuite de Cal, car il n’est pas comme tout le monde, vu qu’il est à moitié démon. Ils sont après lui, pour une raison obscure, que l’on tend à découvrir dans ce tome (et que la 4e de couverture dit, plus ou moins, d’où l’avertissement un peu plus haut). Niko décide de quitter la ville après avoir repéré un Grendel, mais apparemment il n’y a pas lieu de s’inquiéter, sauf qu’il ne veut faire courir aucun risque à son frère, d’autant que ça fait 4 ans qu’il le protège. Sauf que leur voiture est défaillante et Cal refuse de monter dedans, malgré les menaces de Niko. Alors ils partent en quête d’une voiture et au lieu de ça, ils vont découvrir une personne, qui n’est pas ce qu’elle semble être : Goodfellow, qui va les aider de bien des manières… Evidemment, tout ne va pas se passer comme prévu et d’étranges choses arrivent à Cal, qui pourront l’affecter de bien des manières, mais pas uniquement lui, l’humanité est aussi en péril…

Comme je l’ai dit, en lisant cette quatrième de couverture, je m’attendais à savoir beaucoup plus de choses, or on fait ici de nombreuses découvertes, notamment sur Cal etc. et cette 4e de couverture en dit trop long je trouve. Mais ça ne m’a pas empêché de savourer ce tome qui nous lance ici une intrigue très intéressante avec un monde plus complexe qu’il n’y parait. Je trouve que l’intrigue est bien menée et à un moment dans l’histoire, je me demandais comment l’auteur allait faire pour s’en sortir, pour que l’histoire ne perde pas de son intérêt etc. et je dois dire qu’elle a bien réussi son coup. J’ai vraiment adoré et on ne cesse pas un instant de s’inquiéter pour nos protagonistes puisqu’on sent planer une atmosphère lourde et pesante, sans qu’on ne sache d’où l’attaque va venir. Les créatures rôdent et ne sont jamais vraiment loin… l’action est présente à tout moment, ça se passe assez rapidement également (en quelques jours, à peine) et on se demande quand les deux frères pourront enfin souffler et partir de cette ville.

On ignore encore beaucoup de choses sur nos deux frères, surtout sur Cal puisque lui-même les ignorent, si bien que son passé est quelque peu obscur. Mais de ce que l’on sait, on peut dire qu’ils n’ont pas eu une vie simple, et Cal en a le plus souffert, à cause de sa moitié démonique, sa mère l’a rejeté et c’est à se demander pourquoi elle l’a gardé. Au fur et à mesure de l’histoire, on découvre des choses par bribes, par-ci, par-là, et du coup on entrevoit mieux les desseins des démons et cela n’augure rien de bons.

J’aime beaucoup la narration, le personnage de Cal est vraiment excellent. Sa manière de parler est d’un cynisme parfois, c’en est délectable je trouve. Il ne supporte pas bien sa nature démoniaque, mais il n’en fait pas non plus tout un état d’âme. Mais Niko lui fait de temps en temps des rappels à l’ordre pour qu’il n’oublie pas ce qu’il est vraiment. Cal est un jeune de 19 ans, qui vit uniquement avec son grand-frère (et on comprend rapidement pourquoi et d’une certaine manière c’était ce qui pouvait arriver de mieux pour lui), rien qu’avec son prénom, on sait que sa mère le détestait. Caliban, il y a mieux quand même pour prouver qu’on aime son enfant. Il est entier et vif, si bien que lorsque quelque chose ne lui plait pas, il fait le malin et démarre au quart de tour (bizarre, ça me rappelle quelqu’un… bref ^^).

Quant à Niko, il le grand frère protecteur, qui prend toutes les décisions, garde la tête froide dans toutes les circonstances. Tout l’inverse de Cal quoi. Je l’aime bien, il est attentionné envers son petit frère et il est prêt à tout pour le protéger mais sans tomber dans le gros mélodrame non plus. Comme on peut s’y attendre, les joutes entre deux frères sont très sympas à voir, et relâche un peu l’atmosphère qui est lourde à cause de leur cavale et de la présence de certains Grendels dans le coin.

La seule chose qui m’a un peu dérangé, c’est dans la narration, par moment on nous perd un peu en racontant des évènements, mais on ne sait pas toujours à quel temps ça fait référence. Je trouve par moment (surtout au début) que ça fait un peu fouillis, qu’on nous parle de choses, et qu’on change de lieu trop rapidement sans qu’on s’en rende compte. Mais après ça passe et on comprend parfaitement. Ce n’est pas ce qui m’a le plus dérangé, seulement ça peut freiner un peu dans la lecture et dans la volonté de poursuivre. Selon moi, il faut persévérer parce que l’histoire est vraiment pas mal et le monde bien trouvé. Il faut bien poser les bases. Et je trouve que la quatrième de couverture en dévoile un peu trop car pendant une bonne partie de l’histoire, on ne sait pas pourquoi les Grendels poursuivent Cal, alors que c’est en partie dévoilé, donc c’est un peu dommage.

En bref, ce livre a été une bonne découverte pour moi. je pense que cette série a du potentiel et que la suite promet beaucoup de choses et il me tarde de lire la suite.

Luxure et rédemption d'Erin McCarthy (Les 7 Péchés Capitaux 1)

Quatrième de couverture

A la fin du XVIIIe siècle, un riche planteur, égoïste et gâté, fait un pacte impie avec un ange déchu : une éternité d'asservissement en échange du don d'immortalité.
Pendant plus de deux cents ans, Damien du Bourg va respecter ce contrat, en inspirant désir et luxure tout autour de lui...
A la recherche de sa sœur disparue, Marla Turner tombe sur la plantation de Damien à la périphérie de la Nouvelle-Orléans et pénètre ainsi dans un monde de scandaleuse décadence. Attirée par l'homme torturé qui se tient au centre de cette débauche, Marla sent monter en elle une sensualité toute-puissante. Et, pour la première fois, c'est au tour de Damien de ne pouvoir résister à l'attrait d'une femme. Sauf que ses péchés ne seront pas si faciles à oublier – ni à pardonner.

Mon avis

Vane0507 avait repéré cette série en VO (avec de jolies couvertures d’ailleurs) mais bon, à ce moment-là je ne me tentais pas trop à la VO et n’ayant pas vu d’avis dessus, j’ai laissé filé. Puis elle m’a appris que cette série avait été traduite en français ! Mais ne sachant pas ce que ça valait, j’avais laissé tomber quand Nyx Shadow (connu via une autre amie qu’on a en commun) s’est lancée dans cette série, qui était apparemment sympa. Du coup, je me suis laissé tenter à mon tour, et je dois dire que je ne suis pas déçue. Bon, il ne faut pas s’attendre aux livres du siècle et en criant au génie, mais ça reste quand même sympa à lire, c’est plaisant dans l’ensemble, même si dès le début, on se doute de la fin (un peu comme certain livre du type Harlequin, dès le départ on sait la fin, mais ce n’est pas grave, on se laisse prendre au jeu et on apprécie l’histoire quand même). Bref, voilà pour la petite anecdote sur ce livre et ma lecture, mais maintenant, mon avis sur ce livre et découvrons de quoi ça parle.

On découvre donc dans le prologue, une scène qui se déroule à la Nouvelle Orléans, dans une plantation avec Damien du Bourg, maître des lieux qui trompent sa femme avec une certaine Rosa, qui va lui permettre de goûter à l’immortalité à travers un pacte, tout en devant satisfaire en contre partie le péché de luxure (là, le titre est très évocateur, bien plus que celui en VO : My immortal, cela en dit plus long sur l’histoire que le titre d’origine du moins).

Puis l’on fait un bond dans le présent et on découvre Marla, jeune femme inquiète à la recherche de sa sœur qui a disparu et la lettre qu’elle a reçue d’elle, l’inquiète. Ainsi, elle part pour la Nouvelle Orléans, où elle a passé quelques temps en compagnie d’un homme : Damien dont elle pense être amoureuse. Marla se rend donc à la maison de cet homme en espérant y trouver sa sœur, sauf que ce fameux Damien semble réputer pour sa vie pleine de débauche. Marla n’aime pas ce genre de personnes et ce genre de vie (elle a passé quelques temps dans un couvent et est assez pudibonde) donc elle veut juste trouver sa sœur et repartie illico. Sauf que lorsqu’elle rencontre Damien, il ne semble pas la connaître mais lui propose d’organiser une soirée afin de voir si elle revient. Evidemment, rien ne va se passer comme prévu et Marla va devoir prolonger son séjour pour retrouver sa sœur. Sauf qu’elle va se laisser entraîner de plus en plus vers la vie de Damien, s’intéresser à lui, sans savoir dans quelle galère elle s’est mise.

J’ai trouvé l’histoire intéressante, bien que prévisible à certains moments. On comprend aisément qui sont les personnages, à qui ça peut faire référence, mais aussi comment ça va se terminer, voire par quel moyen. Mais ça n’est pas dérangeant et on prend quand même du plaisir à lire ce livre. Il s’agit de romance paranormale, donc évidemment on s’attend à pas mal de choses vu le genre. Attention, ce n’est pas forcément nian nian comme ça peut l’être dans des livres du genre et les scènes de sexe ne sont pas trop nombreuses et s’intègrent bien dans le récit sans que ça ne soit dérangeant. Par ailleurs l’écriture fait que ça se lit bien, sans problème, sans toutefois en détailler sur des pages et des pages. Il y a juste ce qu’il faut je trouve.

Le livre comporte deux « histoires parallèles » c'est-à-dire qu’on a l’histoire présente avec Marla qui est à la recherche de sa sœur et qui rencontre Damien, et de l’autre, on a des lettres écrites par une certaine Marie qui raconte des passages de sa vie, à la Nouvelle Orléans, au XVIIIe siècle. L’alternance des deux histoires / temps, rend l’histoire plus intéressante et nous permet d’une certaine manière de lire les lettres en même temps que Marla. Cela apporte énormément aux textes, nous permettant de nous rendre compte de la nature profonde de certains personnages et de faire le comparatif. Evidemment, on sait tous qui est Damien, au vu du prologue, etc. Donc ce n’est pas une surprise pour nous, mais du coup on voit ce qu’il était, et à mesure de l’histoire, on voit les raisons qui font ce qu’il est devenu. L’histoire est relativement basique et le titre du livre en VF en dit bien plus long que le livre VO comme je le disais, donc c’est simple, mais efficace je trouve.

Le personnage de Marla est attachant, même si elle est très naïve, et que sa pudibonderie peut faire sourire par moment, surtout quand on voit comment vit Damien, ou du moins, ce qu’il fait, je l’ai bien aimé. Elle peut en énerver certains à cause de ça, ou encore du fait qu’elle soit trop aimante envers des gens qui se fichent d’elle, mais elle est d’une nature généreuse (peut-être un peu trop par moment). Il y a du coup un vrai contraste dans les deux et l’histoire va nous montrer une évolution chez les deux personnages.

Quant à Damien, on voit aussi un changement entre ce qu’il était autrefois à travers les lettres de Marie, et à ce qu’il est en face de Marla. Il est un personnage très intéressant et on comprend sa manière d’être et d’agir, au vu de ce qu’il a vécu. On découvre deux personnages très différents comme je l’ai dit et j’ai bien aimé avoir les lettres pour voir ce qu’il était. Ça nous permet de comprendre ses actes. Quant à Rosa, qui est au cœur du problème, elle est aussi très intéressante car on ne sait pas tellement à quoi elle joue par moment. C’est la femme fatale, agaçante mais qu’on apprécie quand même à certains égards.

En bref, c’est une histoire bien sympathique, ce n’est pas le livre du siècle, mais ça se laisse lire. C’était bien trouvé même si facile et qu’on voit parfaitement ce que l’auteur veut nous faire comprendre, mais le tout est de nous y amener et de faire ouvrir les yeux aux personnages qui sont aveugles et qui n’ont envie de voir, que ce qu’il souhaite. Comme beaucoup de gens parfois. La série (au vu de l’intitulé) est sur les péchés capitaux, on a donc ici le péché de luxure, maintenant, il faut voir, où le 2e tome nous emmènera.

Jenna Fox, pour toujours de Mary E. Pearson (Jenna Fox 1)

Quatrième de couverture

Jenna, 17 ans, est amnésique après un an passé dans le coma.

Tant bien que mal, sous la houlette de ses parents, la jeune fille réapprend à être celle qu'elle a toujours été. Pourtant, très vite, Jenna comprend qu'elle est bien plus que les vidéos qu'on lui fait regarder, les statistiques qu'on lui fait avaler. Et avec les souvenirs apparaissent des questions auxquelles personne ne répond...
Identité et éthique scientifique sont au cœur de ce roman d'anticipation aux allures de thriller.

Mon avis

Si vous vous souvenez bien, j’avais reçu par Gallimard et les éditions de la Grande Personne le tome 2 à lire (qui paraîtra en septembre) que j’avais apprécié, mais où je trouvais qu’il me manquait des informations puisque je n’avais pas lu le 1er volume. Eh bien maintenant c’est chose faite et je dois dire que je ne regrette pas du tout de l’avoir lu parce que j’ai trouvé cette histoire bien sympathique et du coup je comprends mieux certaine réaction dans le tome 2 et tout ce qui se passe, etc. bon, vu que j’ai lu le tome 2, il est des choses que je savais déjà, que je ne découvre pas ici, mais j’ai quand même apprécié ma lecture. Je conseille tout de même de lire ces livres dans l’ordre, c’est bien mieux, même si on peut comprendre le tome 2 tout seul, il est des choses qui nous sont racontés dans le 1er que l’on fait rapidement référence dans le 2e et qui ne nous permette pas de vraiment comprendre tout ce qui est dit.

L’écriture est toujours aussi fluide et agréable à lire. Dans ce volume, on est du point de vue de Jenna qui s’est réveillée après plus d’un an de coma suite à un accident de voiture. La jeune fille a perdu la mémoire et se sent du coup perdu face à des visages qu’elle doit appeler Maman, Papa, mais dont elle ne garde aucun souvenir. Sa mère et sa grand-mère Lily lui font regarder des vidéos de sa vie qui lui permettront de recouvrer la mémoire, mais cela ne fonctionne pas la plupart du temps. Sa mère est désespérée mais continue de croire que ça va s’arranger. Quant à Lily, on voit qu’elle est plus réservée et qu’elle a quelque chose contre Jenna (qui ne se souvenait même plus de son prénom / identité). La jeune adolescente veut retrouver un semblant de vie normale, aller à l’école, même si sa mère est contre sa réinsertion. Elle prétexte qu’elle ne s’est pas encore tout à fait remise de son accident, mais Jenna sent qu’il y a quelque chose de plus. Cette histoire est une vraie quête d’identité et de vérité. Jenna fera tout pour savoir ce qui lui est vraiment arrivé et aussi pourquoi il lui manque tant d’informations sur sa propre vie, etc.

Comme pour le 2e tome, il ne faut pas se fier à la couverture, même si elle ne paye pas de mine comme ça, l’histoire est très intéressante et on suit une bonne intrigue. Par ailleurs, en lisant le livre, on peut comprendre pourquoi il y a une représentation de papillons… Mais pour cela, je vous laisse découvrir vous-même la raison. J’ai trouvé l’histoire intéressante et bien menée. Je savais évidemment le « souci » avec Jenna comme j’ai lu le 2e tome, mais je me suis quand même laissée emportée par cette histoire et on voit que cette recherche de vérité est importante pour l’adolescente. Elle apprend qu’elle a eu un accident dont elle ne garde aucun souvenir, doit se familiariser avec des gens, des mots (elle ne savait plus parler), mais elle a dû réapprendre à marcher également… C’est tout un apprentissage comme si elle venait de naître sauf qu’elle doit réapprendre à faire cela et d’un seul coup, donc ce n’est pas facile pour elle, ni pour sa famille. On voit qu’il y a un conflit avec Lily, sa grand-mère mais elle ne comprend pas pourquoi elle est si hostile envers elle. Et puis peu à peu, les souvenirs reviennent en mémoire, des choses assez inattendues. Elle se pose énormément de questions aussi. Donc on a d’un côté la narration mais aussi ses petites interrogations, créant ainsi des mini-chapitres.

Lily est une jeune fille vive, malgré ce qui lui est arrivée. Elle est attachante et on se sent proche d’elle, on partage son incompréhension, mais également sa colère quand elle apprend la vérité (au compte goutte, sinon ce n’est pas drôle si elle savait tout d’un coup). Elle fait des rencontres intéressantes qui vont l’aider à accepter la vérité et à y faire face également. Les aides viendront de plusieurs personnes et certaines pourront être assez inattendues. Quant à sa famille, on comprend leur réaction, leurs actions, mais comme on est du point de vue de Jenna, on comprend aussi l’adolescente et en quoi sa vie risque de poser problème, etc.

En tout cas, j’ai pris beaucoup de plaisir de lire ce livre, je ne le regrette pas du tout car c’était très intéressant. Cela m’a également permis de comprendre certaines choses qui n’étaient pas réexpliquées dans le 2e tome et aussi de mieux découvrir Jenna Fox. Il est des faits racontés dans le 2e tome, que j’ai pu voir dans celui-ci, donc on comprend aussi pourquoi Jenna est si surprise dans la suite… Vous l’aurez compris, j’ai passé un bon moment en lisant ce livre, je ne peux que le conseiller pour ceux qui aiment les livres de jeunesse un peu futuriste.

Le miroir aux vampires de Fabien Clavel (Le miroir aux vampires 1)

Quatrième de couverture

" Bérénice,
Ça y est, j'ai fait ma dernière rentrée à Augustin-Thierry, en internat cette fois. Rien de changé dans ce lycée : Cerise la peste et ses sous-fifres qui font baver les garçons, un beau gosse qui se prend pour Brad Pitt et quelques nouveaux. Parmi eux, il y a Nóra, avec qui je partage ma chambre. Il y a aussi Léo. Je ne l'avais pas remarqué au début mais je crois qu'en fait il me plaît bien. Mais ce n'est pas pour ça que je t'écris... Ecoute, Béré, il se passe des choses étranges dans ce bahut... On a incendié le foyer, je crois avoir une idée du responsable, mais je ne peux rien dire. Depuis, la sécurité a été renforcée et le lycée est en train de devenir une prison. Et moi, j'ai comme des apparitions, des sensations bizarres. Je t'ai parlé de Nóra. Eh bien, je ne sais pas pourquoi, mais quelque chose m'attire chez elle. Je ne me sens vraiment bien que lorsqu'elle est près de moi. Et ce n'est pas tout : il y a ce miroir dans notre chambre d'internat. Parfois, j'ai l'impression qu'il y a une connexion entre lui et moi.
Tu crois que je suis vraiment dingue ? "

Mon avis

J’ai gagné ce livre à un concours et ça d’une part parce que j’ai été l’une des deux plus rapides à envoyer le mail (l’autre étant Bookaulau, merci de m’avoir prévenu par sms que j’avais gagné ledit livre ^^) et d’autre part, j’avais la bonne réponse à la question. Donc j’ai vraiment mérité mon gain !

Bref, pour la PAL des vacances, il a bien fallu choisir un livre et je me suis dit que c’était le bon moment de prendre celui-là. Eh bien je ne regrette pas de l’avoir emmené parce qu’on a là une histoire vraiment superbe. Même si ce n’est pas le livre du siècle, je dois avouer que je me suis laissée entraîner par l’histoire de Léa et qu’elle a un gros potentiel et j’ai bien envie de découvrir la suite (oui un tome 2 va sortir en septembre ou octobre).

J’ai beaucoup aimé le principe de la lettre pour ce roman, l’intégralité du volume est une lettre, du coup on se sent proche de l’héroïne et c’est comme si elle s’adressait directement à nous. On sait que Léa écrit à Bérénice, surnommé souvent Béré, qui doit être en fait sa sœur qu’on ne voit pas dans le livre. Elle raconte donc son année de Terminale au lycée Augustin-Thierry. Léa est une élève studieuse et elle se donne tous les moyens pour y arriver, en plus, elle n’aurait pas dû entrer dans ce lycée mais son père a réussi à la faire entrer par dérogation et elle est également pensionnaire là-bas. Ainsi, elle va découvrir qu’elle partage sa chambre avec Nóra, une jeune hongroise. Au départ la cohabitation entre les deux jeunes filles est quelque peu difficile, elles s’ignorent la plupart du temps, même si Léa va tenter de faire un premier pas vers sa cobox. Mais peu à peu, Léa va voir des choses étranges et le miroir dans sa chambre semble l’attirer d’une drôle de manière, de ressentir des choses et puis, elle fait aussi de drôles de constat dans son école, les gens changent, un peu trop et elle va tout faire pour découvrir ce qui se passe dans son lycée.

L’intrigue est vraiment bien menée et même si j’avais compris certaines choses assez rapidement, d’autres éléments m’ont surprise et je ne m’attendais pas du tout à ce que ça prenne un tel tournant. Je me suis fait avoir par l’auteur, et c’est une bonne chose ! Ça prouve qu’il aura été plus malin que moi et qu’il fait des rebondissements dans son histoire. Ce que j’ai beaucoup aimé aussi c’est qu’on ne sait pas vraiment où se situer dans toute cette histoire de vampires (difficile d’en dire plus sans spoiler). Mais le monde créé par l’auteur est intéressant et il a bien utilisé le mythe du vampire pour faire une histoire intéressante et plus complexe qu’elle n’en a l’air. On pourrait croire que c’est facile et évident, mais jusqu’à la fin, l’auteur sait nous surprendre et nous donner envie de continuer son histoire. L’univers est bien construit et cette histoire de vampires changent de celles que j’ai pu déjà lire, donc c’est assez agréable. Il n’y a pas nécessairement de grandes actions dans ce livre, néanmoins, il se passe toujours quelque chose et vers la fin évidemment ça s’emballe pour notre plus grand plaisir.

L’écriture est agréable à lire, fluide et le fait que ce soit Léa qui raconte directement les évènements, dans sa lettre ou tel un journal intime, ça nous permet d’être vraiment très proche d’elle, de voir et comprendre les évènements auxquels elle est confrontée et d’être mêlée de très près.

Le personnage de Léa est intéressant et on voit une vraie évolution au cours de l’année. On passe de la jeune adolescente timide qui se veut discrète, intello, à une jeune femme un peu plus mûre et qui prend peu à peu conscience du monde dans lequel elle vit et de tous les secrets qui l’entoure. Elle m’a beaucoup surprise et je me suis vraiment attachée et elle, et comme elle, on se demande un peu ce qui se passe, même si on a un temps d’avance grâce aux passages écrits par « Lutte et Obéissance » qui nous permet d’entrevoir un peu plus de chose, même si on ne comprend pas tout au début car il nous manque des données. Mais tout fini par s’éclaircir au fur et à mesure. On a également des passages du blog de Cerise (reine du lycée) qui nous permettent de voir ce qu’elle pense du lycée et autre et à mesure de l’histoire, on voit certains changements qui peuvent se révéler importants si on a le coup d’œil. Les autres personnages tels que Nóra ou Léo sont aussi intéressants et on ne cesse pas de se poser des questions sur eux, mais aussi sur les autres élèves, etc. Le doute finit par s’insinuer et on commence à se poser des questions sur tout le monde au fur et à mesure de l’enquête de Léa.

En bref, ça a été une lecture très agréable, je ne regrette pas de l’avoir lu. On nous entraine dans un monde bien particulier et je ne m’attendais pas à ce que l’histoire prenne un tel tournant. Les personnages sont attachants et on voit une réelle évolution chez chacun et on se demande où l’auteur veut en venir. Il y a des choses que j’avais trouvé, mais d’autres qui m’ont surpris. Une lecture plaisante pour les vacances et je me demande bien ce qui va se passer dans le tome 2, maintenant que tous les éléments semblent être en place pour bien prendre en compte l’univers dans lequel on se trouve…

Le danger de Cate Tiernan (Wicca 2)

Quatrième de couverture

J'aime Cal. Il m'a tout appris de la Wicca. Il m'a révélée à moi-même.
*
Aujourd'hui, nous partageons un secret. Un secret noir et terrible qui nous lie et nous sépare tout à la fois.
*
J'ai une décision à prendre qui pourrait bouleverser ma vie. Et je dois me protéger. Je suis en danger, je le sens.
*
Je ne sais plus à qui me fier. Ni à quoi. Excepté ma magye.

Morgan est désormais une sorcière de sang accomplie, dotée d’un puissant pouvoir. Après l’affrontement entre Cal et Hunter auquel elle a participé, elle se sent en danger. Elle a poussé le corps de Hunter dans le fleuve pour protéger Cal, et son corps n’a jamais été retrouvé. Quand Sky, la cousine de Hunter, se met à la surveiller de près, et que Selene, la mère de Cal, se fait de plus en plus intrusive, Morgan comprend qu'elle doit plus que jamais rester sur ses gardes. D’autant que sa relation avec Cal prend un tournant qu’elle n’avait pas prévu. Elle ne le reconnaît plus.

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Hachette pour m’avoir permis de lire ce livre que j’attendais avec impatience je dois dire, surtout vu la fin du précédent tome.

Ça a été un réel plaisir de se replonger dans l’univers de Cate Tiernan et la Wicca en compagnie de Morgan qui n’a pas fini d’en voir de toutes les couleurs. Depuis qu’elle a pris conscience de ce qu’elle était vraiment : une sorcière de sang, eh bien rien ne va plus dans sa vie. Comme pour le précédent, le livre regroupe 3 tomes, les tomes 4 à 6, donc je ferai ici une critique regroupée comme si ce n’était qu’un seul livre puisque l’action se suit de près. La première partie intitulée Magye noire prend directement après la fin du 1er volume qui nous laissait avec une lutte entre Cal et Hunter, ce dernier ayant disparu dans la rivière après une longue chute mortelle. Ainsi, on retrouve Morgan aidant Cal à rentrer alors qu’il est dans un état de faiblesse suite à ce que lui a fait Hunter. Morgan est troublée par le meurtre de Hunter, mais elle se dit qu’elle l’a fait pour protéger Cal, mais ça ne l’aide pas énormément. Cela la tourmente et n’arrête pas d’y penser mais elle va essayer de s’y remettre petit à petit, tout en découvrant en même temps des parties de la personnalité de Cal qui ne lui plait pas, et elle va aussi comprendre que les apparences ne sont pas toujours ce qu’elles semblent être… Morgan pourrait être en danger et comme on dit… il n’est jamais très loin…

La deuxième partie s’appelle L’éveil et on voit davantage la croissance des pouvoirs de Morgan. Quant à la dernière partie, il s’agit d’Ensorcelée, où l’on découvre encore énormément de choses à propos de la Wicca, mais aussi du passé de Morgan et même de d’autres personnages. Je ne développerai pas ces parties, sans quoi je spoilerais trop et ça n’aurait aucun intérêt, vu que le but est tout de même de faire découvrir ce livre et de ne pas le raconter. Mais je dois avouer que ça devient de plus en plus intéressants, les évènements sont riches, les actions plus présentes, tout comme la magie. Tout pour me plaire quoi ! Les intrigues de chaque partie sont vraiment bien menée, je ne m’attendais pas du tout à ça par moment et à d’autres c’était prévisible, mais on se laisse tout de même emporter par cette histoire touchante et très intéressant. L’intrigue se corse et devient de plus en plus complexe car on se rend compte que les alliés ne sont pas toujours là où on le croit. Morgan doit en plus de ça, allier sa vie familiale (normale) et sa vie de sorcière, ce qui n’est pas toujours des plus simples, surtout quand elle ne peut pas vraiment en parler à des gens. Elle ne sait donc plus à qui se fier, et semble se perdre un peu. Les personnages gagnent en profondeur et certains peuvent beaucoup nous surprendre ! Mais je dois dire qu’heureusement qu’on a un regroupement par 3 tomes, sans quoi ce serait un peu léger au niveau de l’intrigue, ou du moins on aimerait encore plus avoir la suite parce qu’il manque quelque chose. Et je pense aussi que c’est grâce à ça que j’ai vraiment adhéré à cette série.

Dans ce volume, on a toujours des extraits des livres des Ombres, mais on voit que pour certains c’est très récent face aux évènements qui viennent de se produire. Cela permet d’avoir aussi un autre point de vue sur une situation et on peut être très surpris par certains extraits ! Quant à d’autres, ils sont très touchants et on se demande comment on a pu en arriver là.

L’écriture est toujours aussi agréable à lire et on se fond parfaitement dans le personnage de Morgan qui gagne en maturité (en même temps, vu ce qu’il lui arrive, c’est normal) et elle se rend compte que la magye n’est pas spécialement quelque chose de bon, qu’elle peut être détournée à mauvais escient (la partie « magye noire » est assez explicite pour ça). Et cet aspect de la magye ne lui plait pas, d’autant qu’elle va également se rendre compte que les gens ne sont pas toujours ce qu’ils semblent être (je l’avais dit que Cal était trop beau, trop gentil pour être parfait, ça cachait forcément un truc !). Quant à Sky, la cousine de Hunter, elle risque de nous surprendre, tout comme son cousin… Je n’en dirais pas plus à ce sujet, mais… J’ai hâte de voir comment les choses vont évoluer.

Au cours de ce volume, Morgan va en apprendre plus sur ses origines, mais aussi la vraie raison pour laquelle Hunter était venu, et toutes les implications que ça a. Morgan, trop bonne refuse de croire certaines choses, même quand les preuves sont accablantes… cela pourrait lui coûter très cher, surtout qu’elle est loin de maîtriser parfaitement sa magye, même si elle semble quelqu’un de très puissant.

En bref, j’ai vraiment adoré ce livre, il est encore meilleur que le premier. L’univers se précise toujours un peu, les personnages gagnent en profondeur et on a davantage d’informations sur eux. Quant à l’intrigue elle devient de plus en plus complexe et je me demande bien où l’auteur veut en venir avec tout ça, tout en espérant que les choses s’arrangent parce qu’on peut dire que les histoires de famille et de cœur dans ce livre sont parfois plus compliquées que celle qui est liées à la Wicca ! Un très bon tome, une série que je recommande chaudement et vivement le prochain tome en octobre !