Rechercher dans ce blog

30/11/2016

Petit Indien de Quentin Gréban

Quatrième de couverture

Grand Sachem a parlé : Petit Indien devra accomplir de grandes choses avant le coucher du soleil pour mériter son nom d'indien. S'appellera-t-il Fourmi-Riquiqui ou Tonnerre-de-Feu ?

Mon avis

Petit Indien raconte l’histoire de Petit Indien qui va devoir accomplir de grandes choses avant le coucher du soleil pour enfin avoir son surnom. C’est ainsi qu’il part en route espérant accomplir un haut fait et ainsi avoir un nom qui en vaille la peine et non pas quelque chose de ridicule.

Mais à chaque fois qu’il essaye cela tourne à la catastrophe et ce, par 4 fois. C’est dépité qu’il rentre chez lui, pensant avoir un surnom ridicule comme il n’aura pas réussi. Mais la surprise risque d’être grande pour lui car on l’accueille avec ferveur. Qu’a-t-il bien pu accomplir pour qu’on le félicite de la sorte ?



Je n’en dirai pas plus sur l’histoire pour ne pas vous spoiler la fin. Sadique je suis, je le sais, mais vous verrez, cela en vaut la peine ! Petit Indien est une histoire mignonne et touchante et montre que la grandeur de nos actes ne se mesure pas toujours à la manière dont on le fait plutôt qu’au résultat que cela donne.



Les illustrations sont magnifiques mais j’avais déjà été conquise par l’illustrateur lors de ma lecture de Charlie, ce petit tigre shérif qui est tout aussi excellent que Petit Indien. C’est un graphisme très doux qui nous plonge dans une atmosphère bien particulière.


En bref, Petit Indien est un très bel album que je vous conseille vivement. L’histoire est mignonne et pas dénuée de morale, les dessins sont magnifiques et nous plonge au cœur de la vie indienne. Une belle histoire à découvrir et que je vous conseille donc fortement !

A partir de 4 ans.

29/11/2016

Le chat qui n'aimait pas les poils de Pauline Roland, Séverine de La Croix, Anthony Signol

Quatrième de couverture

Comment être heureux quand on est un chat mais qu'on n'aime pas les poils ? Surtout quand on est très trèèès poilu ! Et si la solution, c'était tout simplement de s'en débarrasser ? Facile à dire mais pas facile à faire...

Mon avis

Le chat qui n'aimait pas les poils est un album amusant qui ne pourra que plaire aux plus jeunes et donner une sensation de déjà-vu à tous ceux qui possèdent un chat.

On nous présente un chat assez classique dans le genre, tous ceux qui en possèdent un ne pourront qu’avoir l’impression de découvrir l’histoire du leur. Un chat qui aime se prélasser, manger, jouer, se faire quelque peu « maltraité » par les enfants qui veulent le caresser tout le temps, etc. Une vie de chat quoi…


Mais celui-ci est somme toute particulier puisqu’il n’aime pas les poils, il les déteste et le pire c’est que les siens sont très longs. Il passe du temps à les nettoyer et les lisser mais cela lui laisse toujours des poils dans la gorge qu’il déteste. Si bien qu’il a l’idée de s’en débarrasser mais ce n’est pas facile, après tout ça repousse ! Et quand on les retire, ça fait mal ! Mais ce chat est bien décidé à lutter contre sa nature et s’en débarrasser.



Les illustrations sont hilarantes et rendent l’histoire encore plus drôle et incongrue qu’elle ne l’est. Quand on le voit notamment sur le radiateur, objet préféré de tous les chats en hiver, et qu’il en ressort c’est juste excellent. Je n’ai pas de visuel de cette scène ici mais je vous invite vivement à lire le livre pour le découvrir par vous-même !


Le texte est très drôle mais pas nécessaire pour un petit pour comprendre de quoi ça parle puisque les illustrations sont très parlantes. C’est donc pratique pour les enfants qui ne savent pas lire.

En bref, Le chat qui n'aimait pas les poils est un album très dôle qui ne pourra qu’amuser les petits et tous les propriétaires de chat qui s’y retrouveront. Un chat attachant et quelque peu fou que l’on suit dans son combat contre les poils. Un album à découvrir de toute urgence !

A partir de 3 ans.

28/11/2016

Bienvenue chez le fantôme ! d'Elodie Agin et Amélie Fléchais

Quatrième de couverture

Peinard dans son manoir, Dédé le fantôme sait chasser les curieux. Mais c'est quoi, cette famille Santrouille, qui s'installe chez lui comme des malpolis ? Dédé ne va pas se laisser faire : hululements, grincements et courants d'air à tous les étages... Houuuuuhouuuu...

Mon avis

Bienvenue chez le fantôme ! raconte l’histoire de Dédé, un fantôme qui vit dans un vieux manoir. Il veut sa tranquillité donc chasse les curieux en leur faisait peur. Jusqu’au jour où la famille Santrouille débarque. Dédé essaye de les faire fuir comme tous les autres mais rien n’y fait, ils ne veulent pas partir. Il décide donc d’arrêter les frais et là, ô miracle, ils s’en vont mais non pas par frayeur mais tristesse car Dédé égayait leur vie.

C’est une histoire assez sympathique avec un revirement de situation intéressant aussi bien pour Dédé le fantôme qui voit une famille qui n’a pas peur de lui que pour la famille qui est triste lorsqu’elle perd leur fantôme. J’ai beaucoup aimé la fin qui est plutôt amusante et ingénieuse à la fois. Mais je n’en dirai pas plus pour ne pas spoiler l’histoire.

Ce livre fait partie de la même collection que La rentrée de Diabolito et Le Père Noël a grossi et l’on retrouve donc des petits jeux à la fin de l’ouvrage pour voir si l’enfant a bien compris ce qu’il a lu en répondant à des questions. Une histoire amusante avec un aspect ludique.

En bref, Bienvenue chez le fantôme ! est une histoire bien sympathique qui m’aura fait passer un bon moment de lecture et qui j’en suis sûre plaira aux jeunes lecteurs en herbe. Une histoire de fantôme qui ne fait pas trop peur et qui nous donne plutôt le sourire.

A partir de 6/7 ans.

C'est lundi, que lisez-vous ? [79]


Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books. La relève après Mallou, le récap des liens se fait maintenant chez Galleane.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :

1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?



Je n'ai pas beaucoup lu cette semaine en terme de roman parce qu'il faut dire que je traîne dans Ysé et le palimpseste... Mais en tout cas cela a été de bonnes lectures donc c'est le plus important !




La Geste d'Ellowan : Le Seigneur d'Outre Monde de Fenriss

Découvrez un contenu inédit lié au film Les Seigneurs d'Outre Monde. Un recueil de nouvelles inédites qui vous plongeront au coeur de L'Outre Monde avant ou après avoir vu le film !
Partez notamment sur les traces des Incarnats et d'Ellowan l'Errant !











Yzé et le palimpseste de Florent Marotta

Ambre Delage est une lycéenne lambda. Orpheline de père et de mère, elle vit chez sa tante Lucy qui l'élève depuis sa naissance. Un soir, un événement dépassant l’entendement va brusquement la jeter dans un tourbillon de révélations qu'elle était loin d'imaginer. Dès lors, pour la jeune fille tout bascule. Il faut fuir. Fuir sa vie tranquille, fuir son identité.Mais qui est-elle vraiment ?











Un garçon nommé Noël de Matt Haig

Si vous êtes de ceux persuadés que certaines choses ne sont pas possibles, autant refermer ce livre tout de suite. Il n'est pas pour vous. Car ce livre est plein de choses impossibles. Vous êtes toujours là ? Bravo. (Les lutins seraient fiers de vous). Alors, commençons...







27/11/2016

Les bonshommes de neige sont éternels de Thierry Dedieu

Quatrième de couverture

A l'arrivée du printemps, l'inquiétude de l'écureuil, de la chouette, du hérisson et du lapin grandit pour leur ami le bonhomme de neige. Que va-t-il devenir une fois la neige fondue ? Les quatre amis vont découvrir que, malgré les apparences, le bonhomme de neige n'a pas disparu. Le cycle naturel de l'eau l'a transformé et entraîné dans de merveilleuses aventures entre la mer et le ciel.

Mon avis

L’année dernière j’avais lu A la recherche du Père Noël de l’auteur que j’avais beaucoup aimé. Voici une nouvelle histoire de Noël : Les bonhommes de neige sont éternels qui est bien sympathique, même si ce n’est pas un coup de cœur comme le précédent.

Nous retrouvons notre petit bonhomme de neige en compagnie de différents animaux de la forêt qui s’inquiètent pour l’avenir de leur ami. En effet, le printemps arrive, la végétation reprend vie et la neige fond. Qu’adviendra-t-il du bonhomme de neige ? Mais le cycle de l’eau est tel que rien ne disparaît et leur ami le bonhomme de neige va le leur prouver.


C’est une histoire mignonne et sympathique que j’ai pris beaucoup de plaisir à lire. le texte a son importance mais il faut avouer que les illustrations sont assez parlantes de sorte que l’enfant, même s’il ne sait pas lire peut imaginer seul ce qui se passe.



Les illustrations sont toujours aussi belles, il y a des planches qui sont justes superbes. Après c’est une question de goût, on aime ou pas mais je trouve que cela a son charme. Les animaux ont de vraies expressions et il est une planche juste magnifique qui se trouve vers la fin de l’histoire. C’est incroyable de voir tous les détails pour chacun des animaux ici.



En bref, Les bonshommes de neige sont éternels est un bel album, pas une histoire de Noël à proprement parlé comme le précédent mais cela reste tout aussi plaisant. On suit les aventures de ce petit bonhomme de neige qui va vivre une incroyable aventure, celui du cycle de la vie ou plutôt du cycle de l’eau.

A partir de 3 ans.

In My Mailbox (259)



In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C'est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque.

Mes acquisitions de la semaine


26/11/2016

Never Never, saison 1 de Colleen Hoover et Tarryn Fisher

Quatrième de couverture

Depuis ce matin, Silas et Charlie ne savent plus qui ils sont ni quel est leur passé.
Pourtant, ils devraient avoir beaucoup de souvenirs communs.
Ils se connaissent depuis longtemps et ont toujours été ensemble.
Il leur faut maintenant reconstituer leur passé et se redécouvrir mutuellement.
Et surtout, ne plus jamais, jamais oublier.

Mon avis

Voici le premier tome de Never Never, le nouveau Colleen Hoover co-écrit avec Tarryn Fisher. J’étais assez curieuse de découvrir ce livre, il faut dire que le pitch est assez intriguant, deux personnages qui ont perdu la mémoire, qui devraient se connaître mais qui semblent étranger l’un l’autre. Et au final ce livre tient ses promesses, je dois dire que c’est plutôt efficace, mais frustrant en même temps je vous expliquerai pourquoi.

Never Never raconte l’histoire de Silas et Charlie, deux personnes qui se rendent compte qu’elles ne se souviennent de rien, pas même de leur identité. Et pourtant, ils vont découvrir au fur et à mesure qu’ils devraient se connaître puisqu’ils étaient en couple. Se serrant les coudes dans leur épreuve, ils vont tâcher de recouvrer la mémoire et découvrir pourquoi ils ne devraient pas être ensemble…

Ce premier volume est introducteur, on nous présente la situation, les personnages, qui tour à tour prennent la parole donc on sent bien leur détresse face à leur perte de mémoire. On suit leur quête pour essayer de comprendre ce qui a bien pu leur arriver. Donc certes, il ne se passe pas grand-chose pour le moment, c’est un premier tome et il n’est pas très épais mais cela a suffit pour attiser ma curiosité. Par ailleurs, nous avons tout de même quelques éléments ici qui nous permettent de voir une certaine situation compliquée, avant la bombe lâchée à la fin de l’ouvrage. En effet, il se termine sur un cliffhanger assez pénible puisqu’on nous révèle quelque chose et cela s’arrête… De quoi frustrer, heureusement les suites ne vont pas trop tarder à arriver.

Ce livre est frustrant parce qu’on sent que le livre a été découpé en 3 tomes pour faire plus d’argent… ça pourrait être très bien un one-shot comportant 3 parties parce que le livre n’est pas très épais et nous apprenons que peu de choses. Cela a au moins le don de vous donner envie d’en savoir plus et de lire la suite mais je trouve abuser que ce soit 3 tomes et non pas un one-shot vu l’épaisseur des livres. Ça ne se justifie pas pour moi et c’est en cela que c’est pénible.

Le livre en soi reste intéressant et prenant parce que nous nous retrouvons dans la même situation que Silas et Charlie, nous ne savons rien et apprenons les informations en même temps qu’eux. La double narration se justifie amplement car chacun de leur côté vont apprendre des choses, sur eux, leur famille et peu à peu leur situation. Je n’en dirai pas plus pour éviter tous spoiler.

Quant aux personnages, on voit qu’ils ne sont pas tout blanc et c’est en cela qu’ils sont intéressants. Ils sont loin d’être parfait et ils vont s’en rendre compte assez rapidement à force de côtoyer « leurs amis » et « leur famille » – même s’ils ne se souviennent pas d’eux comme tels – et je dois dire que ça change et fait du bien. Ils ne sont pas détestables sinon ce serait horrible de lire leur histoire mais ils ne sont pas blancs comme neige, ils ont leur défaut et le fait qu’ils ne s’en souviennent pas, leur permet d’être critiques vis-à-vis d’eux, comme si ce n’était pas vraiment eux. Un dédoublement intéressant s’opère et je suis curieuse de voir les autres tomes par rapport à ça.

En bref, ce premier volume de Never Never est intéressant et intrigant. J’ai beaucoup aimé suivre la quête de Silas et Charlie qui sont totalement perdu et démuni face à ce qui leur arrive. On se laisse prendre par l’histoire et j’ai hâte de découvrir ce qui va se passer dans les suites. Affaire à suivre donc…

25/11/2016

La rentrée de Diabolito de Stéphanie Brisson et Line T

Quatrième de couverture

Diablito a très très peur à l’école des diablotins : il n’est pas assez méchant, et tous se moquent de lui. HA HA HA ! Diablito s’enfuit et se retrouve dans une école pour enfants. Tout lui paraît alors étrange et si doux...

Mon avis

La rentrée de Diabolito est une histoire plutôt sympathique et agréable à lire. On découvre Diabolito est un petit diablotin qui fait sa rentrée à l’école, où farces et autres méchancetés sont légion. Sauf que Diabolito n’aime pas être méchant et faire ce genre de bêtises, ce qui le rend différent des autres donc on se moque de lui. Diabolito s’enfuit pour leur échapper et se retrouve dans une école avec des enfants, et il se rend compte que l’éducation est bien différente. On n’est pas obligé d’être méchant pour se faire des amis, bien au contraire.

Le message est intéressant ici et cela en fait une histoire touchante. Diabolito fuit un monde qui ne lui convient pas pour être dans une atmosphère plus paisible et qui lui ressemble. Cela permet aussi de voir qu’il n’est pas nécessaire d’être méchant ou de faire des farces pour se faire remarquer. Cela dessert plus qu’autre chose, celui qui pense qu’être une petite terreur est une solution, va vite déchanter.

Comme pour Le Père Noël a grossi, dans la même collection, on retrouve à la fin de l’histoire une partie « jeu » qui permet de voir si l’enfant a bien compris l’histoire en répondant à des questions. De quoi faire durer le plaisir avec des petits jeux ludiques.

En bref, La rentrée de Diabolito est un roman agréable qui permet aussi de faire prendre conscience à l’enfant que mal se comporter n’est pas une solution pour se faire accepter, bien au contraire. Une petite histoire sympathique que je vous invite à découvrir.

A partir de 6/7 ans.

24/11/2016

Le Père Noël a grossi de Véronique Itey et Laure du Faÿ

Quatrième de couverture

Oups ! En s’entraînant à descendre les cheminées dans sa salle de sport, le père Noël est resté coincé ! Mince alors !… Aurait-il grossi ? Pas si sûr…

Mon avis

Le Père Noël a grossi est un roman bien sympathique qui plaira aux enfants. Par ailleurs, c’est le moment idéal pour le lire puisqu’on est en plein dans la période, Noël est presque dans un mois… et oui déjà !

Noël approche alors le Père Noël doit s’entraîner à passer à travers les cheminée pour être prêt la nuit de Noël. Le problème c’est qu’il reste coincé ! Aurait-il grossi ? D’autant plus qu’il se sent boudiné dans ses vêtements. Ses lutins vont tenter de l’aider à descendre, en vain… Il ne reste qu’une solution, appeler la Mère Noël pour lui venir en aide. Peut-être a-t-elle une explication à son petit problème ?

C’est une histoire amusante parce qu’on voit ce pauvre Père Noël coincé et qui peu à peu se retrouve quelque peu dénudé lorsque ses lutins essayent de le faire descendre. Heureusement la Mère Noël, qui a de la ressource, va trouver une solution.

Mais grâce à elle, nous comprenons aussi pourquoi le Père Noël est resté coincé. On voit que ce n’est pas vraiment de sa faute. Le message délivré est intéressant, le Père Noël, en surpoids, se rend compte qu’il y a un problème, la solution est de maigrir. Les paroles de la Mère Noël : « on t’aime comme tu es » sont rassurantes. C’est un beau message car même s’il est en surpoids, cela ne l’empêche pas d’être aimé.

Je ne rentrerai pas plus dans le débat sur la question du poids, mais ici c’est vu comme un côté positif, que cela n’a pas d’importance car on l’aime comme ça, un peu rond et joufflu. Il a un côté rassurant et s’il devait changer, ce ne serait plus le Père Noël.

A la fin de l’histoire se trouve des petits jeux éducatifs pour savoir si l’enfant a bien compris ce qu’il vient de lire. Il y en a de différentes sortes, de quoi prolonger le moment de lecture tout en s’amusant. C’est un principe qui se perd dans beaucoup de livres, en dehors des livres dit « scolaire » et c’est bien dommage surtout pour les premières lectures car cela permet de voir si l’enfant comprend ce qu’il lit. Après tout, c’est le but lorsqu’on lit, de comprendre sinon cela n’a aucun intérêt.

En bref, Le Père Noël a grossi est un roman drôle et agréable qui ne pourra que plaire aux enfants. C’est le moment idéal pour lire une telle histoire qui contient en plus un message bien sympathique vis-à-vis de l’apparence. Après tout, un Père Noël tout mince, ce serait étrange non ? Un roman à découvrir.

A partir de 6/7 ans.

23/11/2016

Mes plus belles chansons et comptines de Noël

Quatrième de couverture

Découvre la magie de Noël tout en chansons !

Ecoute et chante les plus beaux airs de Noël : Petit Papa Noël, Vive le vent, We wish you a Merry Christmas, Mon beau sapin et Un, deux, trois petits lutins.

Appuie, écoute l’air, puis chante à ton tour !
Des puces faciles à voir pour les petits !

Mon avis

Mes plus belles chansons et comptines de Noël est, comme son nom l’indique, un livre regroupant quelques musiques traditionnelles de Noël. On y trouve donc Petit Papa Noël, Vive le vent, We wish you a Merry Christmas, Mon beau sapin et Un, deux, trois petits lutins. Je vous avoue que je ne connaissais pas du tout le dernier donc il est toujours temps de parfaire sa culture.


Le livre, d’un format moyen, est tout carton, ce qui est plus pratique pour des enfants en bas âge, il y a moins de risque pour que les pages se déchirent. Sur une double page nous avons des illustrations ainsi que les paroles de la comptine. Juste à côté se trouve la puce sur laquelle on appuie pour que la chanson s’actionne.


D’ailleurs à ce propos, le son est clair, net et fort pour qu’on l’entende bien mais pas au point de casser les oreilles non plus. C’est parfois le risque avec les livres sonores que le rendu ne soit pas terrible, ici ce n’est pas le cas.

Là où j’ai été un petit peu déçue c’est que les chansons, dont les paroles figurent en entier, ne sont pas entièrement chantées lorsqu’on appuie sur la puce. Il n’y a qu’un petit couplet, le plus connu en général, laissant à l’enfant ou l’adulte qui le chante de continuer seul. C’est un petit peu dommage, je m’attendais à avoir la chanson dans son entier. Mais en même temps cela permet d’avoir l’air pour le chanter en même temps puis seul. Voilà, c’est mon seul petit regret pour ce livre qui reste malgré tout bien sympathique.


Quant aux illustrations, elles sont jolies. C’est très coloré, un dessin assez enfantin qui ne pourra que plaire aux plus petits. Après c’est une affaire de goût, on aime ou pas mais je trouve que ça a son charme pour les enfants, tout en rondeur et avec des couleurs acidulées.

 Pour information, les piles sont déjà incluses dans le livre et lorsqu’elles ne fonctionnent plus, elles sont changeables, il s’agit des piles plates de montre, donc de quoi faire durer le livre un petit moment !

En bref, Mes plus belles chansons et comptines de Noël est un livre sympathique pour l’apprentissage des comptines de Noël pour les plus petits. De quoi faire patienter un petit peu avant la venue du Père Noël !

A partir de 1 an.

22/11/2016

Au secours de Peter Pan de Pierdomenico Baccalario et Eduardo Jauregui (Le Mystère du livre disparu 1)

Quatrième de couverture

Anna et Gabriel sont bouleversés : la plus belle histoire jamais écrite, dont ils attendaient la sortie en librairie avec impatience, a disparu ! Pire encore, les héros et les histoires de leurs livres préférés sont tous mélangés... L’enquête commence, au cœur d’une aventure incroyable et magique, qui les mènera jusqu’au Pays imaginaire pour porter secours à Peter Pan.

Mon avis

Au secours de Peter Pan est le premier tome de la série Le Mystère du livre disparu qui je dois dire a bien attisé ma curiosité. Avec une telle 4e de couverture, ça ne pouvait que m’intéresser. Il est question de livres, d’une histoire merveilleuse qui a disparu et de Peter Pan, un personnage de contes et j’adore les contes ! Beaucoup d’éléments sont réunis pour me donner envie et je dois dire que le résultat est plutôt probant. A voir ce que donnera la suite.

Nous découvrons donc Gabriel et Anna, un frère et une sœur, qui sont impatients de découvrir enfin le livre dont tout le monde parle. Un livre si magnifique et incroyable que même le plus grand critique littéraire, très dur en affaire, en a été bouleversé. Ainsi, les frangins se rendent à la librairie de leur tante pour avoir enfin accès à ce livre si incroyable. Sauf qu’il y a un problème, le livre a disparu ! En effet, les pages sont entièrement blanches à l’intérieur et personne ne semble se souvenir du titre du livre et de son contenu ! Un premier mystère bien étrange mais ce n’est pas tout, par la suite, les héros de livres classiques sont tous mélangés c’est à n’y rien comprendre ! Anna et Gabriel vont devoir enquêter et ils sont loin de s’imaginer dans quelle aventure ils embarquent…

Pour le moment c’est un tome introducteur, il faut bien mettre en place les choses mais ce n’est pas pour ça qu’il ne se passe rien. L’auteur nous dévoile déjà un certain nombre de choses sur l’univers qui est assez prometteur et des personnages sympathiques et mystérieux. A voir ce que donnera la suite en espérant avoir davantage de choses à se mettre sous la dent.

L’action qui arrive dès les premières pages, il n’y a pas de longueurs et elle est en continue. C’est efficace dans le genre, parfaitement adapté pour des jeunes lecteurs. L’écriture de l’auteur est agréable à lire et fluide de sorte que l’on rentre rapidement dans l’histoire.

La narration étant à la 3e personne, nous suivons deux groupes de personnages, d’un côté Anna et Gabriel et de l’autre un homme bien mystérieux à la tête d’une société de technologie. Ainsi, nous pouvons comprendre au fur et à mesure de notre lecture qu’il y a un lien de cause à effet même si on ignore encore beaucoup de choses. Je suis très curieuse d’en apprendre plus à ce sujet.

Quant aux personnages ils sont plutôt sympathiques que ce soit Anna ou Gabriel, deux enfants courageux qui vont se lancer dans cette drôle d’aventure sans hésiter et ce, grâce à leur tante qui cache beaucoup de choses. J’ai hâte d’en apprendre plus sur elle mais aussi sur le mystérieux M. Zargo, le fameux homme d’affaire…

En bref, Au secours de Peter Pan est un premier tome assez sympathique qui laisse présager un univers intéressant. L’intrigue est bonne et bien menée, c’est une bonne mise en bouche, reste à voir ce que donnera la suite étant donnée les circonstances. Les personnages sont plutôt sympathiques et attachants, de quoi passer un bon moment en leur compagnie. Affaire à suivre donc !

21/11/2016

Les Gardiens de Cassandra O’Donnell (Le monde secret de Sombreterre 2)

Quatrième de couverture

Alina comprend que la situation s’est dégradée depuis son départ : le voile qui protège le monde de Sombreterre se fissure de plus en plus, laissant des monstres-esprits semer le chaos chez les humains.
Parmi les gardiens, on s’interroge : Victor est-il l’élu ? Pourra-t-il tous les sauver ? Les anciens sont fascinés par ses pouvoirs, mais Victor ne sait pas encore à qui accorder sa confiance…

Mon avis

Les Gardiens est le 2e tome du Monde Secret de Sombreterre dont j’avais plutôt bien apprécié le premier tome. Cela présageait des choses intéressantes pour la suite et un univers assez complexe avec son lot de problèmes. Dans ce deuxième tome, cela se confirme un peu mais j’avoue que je reste un peu sur ma faim.

Alina, Victor et Arthur sont en route pour Sombreterre et rencontrer les autres Gardiens. Un voyage qui s’avère plus périlleux que prévu puisque le voile qui protège le monde de Sombreterre de celui des humains se fissurent de plus en plus, laissant des créatures en tout genre arriver sur Terre et semer la terreur. Evidemment, ils vont rencontrer de nombreuses embûches sur leur chemin.

On apprend de nouvelles choses sur l’univers de Sombreterre ainsi que sur les personnages qui le compose, notamment tout ce qui concerne les Gardiens mais aussi le passé de Victor. Seulement, je trouve qu’on reste trop en surface. Le voyage paraît très long et le moment passé auprès des Gardiens bien trop court. Il se passe trop peu de choses dans ce tome qui est pour moi, un tome de transition qui permet de faire la jonction d’un tome à l’autre et où l’on reste entre deux eaux.

On entrevoit aussi d’autres choses mais pour le moment ce n’est pas exploité, pas « révéler » alors qu’avec un peu de réflexion on comprend déjà certaines choses, c’était un peu étrange de faire comme si ça n’existait pas alors que ça semble si évident. Je n’en dirai pas plus pour éviter tout spoiler mais cela concerne un des personnages que l’on connaît déjà.

Ça me rend curieuse et me donne envie d’en savoir plus mais il est vrai que c’est un peu dommage de ne pas avoir eu plus de choses à se mettre sous la dent. J’en attendais plus, surtout que le premier tome nous montrait beaucoup de choses sur l’univers et là, je n’en ai pas eu autant.

En revanche, l’auteure a bien trouvé sa fin, finir sur un cliffhanger de la sorte permet de donner envie d’en savoir plus mais cela ajoute à ma frustration parce que j’ai vraiment la sensation d’avoir été coupée dans mon élan. Il manque pour moi pas mal de pages pour finaliser ce tome 2. Donc certes, ça donne envie de lire la suite mais j’ai l’impression qu’il manque du contenu à cette histoire pour justifier le fait que ce soit un tome à part entière.

Quant aux personnages, ils sont plutôt fidèles à eux-mêmes, ils évoluent quelque peu, on voit certaines relations changer, à voir ce que donnera la suite. Là encore, j’attends d’en voir plus pour mieux les appréhender et voir ce qu’ils peuvent faire pour arranger la situation et avoir plus de choses magiques.

En bref, Les Gardiens est un tome transitoire, pas inintéressant mais je n’en ai pas eu suffisamment pour pleinement l’apprécier, comme le premier tome. J’attends de voir ce que donne la suite pour mieux me prononcer sur cette série qui semble pourtant assez prometteuse car il y a de bons éléments. Affaire à suivre donc…

C'est lundi, que lisez-vous ? [78]


Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books. La relève après Mallou, le récap des liens se fait maintenant chez Galleane.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :

1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?



Une semaine bien chargée en terme de lecture, mais bon, il faut dire que les albums et les premières lectures, ça se lit très rapidement ! Des lectures intéressantes et très différentes les unes des autres en tout cas. En espérant que la semaine à venir soit aussi bonne.





La Geste d'Ellowan : Le Seigneur d'Outre Monde de Fenriss

Découvrez un contenu inédit lié au film Les Seigneurs d'Outre Monde. Un recueil de nouvelles inédites qui vous plongeront au coeur de L'Outre Monde avant ou après avoir vu le film !
Partez notamment sur les traces des Incarnats et d'Ellowan l'Errant !














Yzé et le palimpseste de Florent Marotta

Ambre Delage est une lycéenne lambda. Orpheline de père et de mère, elle vit chez sa tante Lucy qui l'élève depuis sa naissance. Un soir, un événement dépassant l’entendement va brusquement la jeter dans un tourbillon de révélations qu'elle était loin d'imaginer. Dès lors, pour la jeune fille tout bascule. Il faut fuir. Fuir sa vie tranquille, fuir son identité.Mais qui est-elle vraiment ?