Rechercher dans ce blog

31/12/2011

Bonne Année à tous !

Une année s'achève alors je tenais juste à vous dire ces quelques mots...

Bonne Année !
Bonne Santé !
De la Joie ! (comme on dit en Terre D'Ange)
Que cette nouvelle année soit meilleure ! (perso / pro...)
Que les livres soient à profusion !
Que vos lectures soient excellentes !
Que... je manque d'idées là, mais l'essentiel est là ^^

30/12/2011

Le sang ne ment jamais de Tessa Gratton (Blood Magic 1)

Quatrième de couverture

Elle a le sang
Elle a le don
Peu après la mort de ses parents, Silla découvre le livre de sortilèges de son père, un puissant sorcier.
Et lorsque Nick rencontre Silla, sa vie bascule et de douloureux souvenirs reviennent.
Les deux adolescents se retrouvent liés par la magie du sang.
Ensemble, ils vont apprendre à maîtriser les incantations, à utiliser le pouvoir de leur sang, capable de redonner la vie.
Pour le meilleur ou pour le pire ?

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions La Martinière Jeunesse de m’avoir permis de lire ce livre, qui me faisait de l’œil depuis longtemps. En grande fan de magie, sorcellerie, mage, sorciers et autres choses s’en rapprochant de près ou de loin, il était évident que je lirai un jour ou l’autre ce livre. Et je dois dire, que je n’ai pas été du tout déçue, bien au contraire.

L’histoire raconte celle de Silla, une jeune adolescente de 15 ans, qui un jour, quelques mois après le meurtre de ses parents, reçoit un colis dans lequel il y a un livre accompagné d’une lettre écrite par Le Diacre, lui disant que c’était un livre de magie. La jeune fille intriguée finit par l’ouvrir et regarder ce qu’il contient. Alors, elle va au cimetière non loin de chez elle, là où repose ses parents et tente de faire de la magie, et cela grâce à son sang. Au même instant, un jeune adolescent, Nick – Nicholas – qui s’est disputé avec son père à propos de sa belle-mère, sort faire un tour au cimetière pour prendre l’air et il découvre Silla. Nick vient d’emménager en ville, dans la maison de son grand-père qu’il a hérité. Peu à peu, les deux adolescents vont apprendre à se connaître mais également à parler de la magie, qui chez elle, va lui apprendre de nombreuses choses, et de l’autre, faire resurgir des éléments de son passé qu’il aurait préféré oublié… Mais en tout cas, un danger rôde et ils vont devoir s’unir, d’une manière ou d’une autre pour y faire face, mais en seront-ils capable ?

Comme je l’ai déjà dit plus haut, j’ai vraiment été conquise par cette histoire. Comme d’habitude on pense que tout est simple au départ, alors que rien ne l’est, c’est ce qui donne de l’intérêt et aussi de la « force » (si on peut dire ça comme ça). pendant ma lecture, j’essayai de mettre en rapport certaines choses, il y a des éléments que j’avais compris assez tôt dans l’histoire donc lors de la révélation vers la fin, je n’ai pas été très surprise, néanmoins, l’auteur a su me surprendre par certains actions et faits. Je ne m’attendais pas du tout à ça, ne pensant pas qu’elle irait jusque là dans cette histoire et je dois dire que ça ajoute un autre intérêt et ça a plus d’impact car ça nous touche davantage. L’intrigue était vraiment bonne et l’auteur a su l’exploiter jusqu’au bout, ce qui est une bonne chose.

Ensuite, j’ai totalement été conquise par l’univers. Cette histoire est mature, avec certains aspects noirs qui rendent le récit plus captivant et aussi crédible. Le monde est loin d’être gentil et tranquille, on voit la réalité en face, il y a aussi des dangers, et avec l’introduction de la magie, ils sont d’autant plus grands et importants, surtout quand on a affaire à quelqu’un de cette envergure. L’auteur a créé vraiment un monde qui lui est propre.

Les sorciers existent depuis toujours, il existe différentes versions et c’est pour ça que j’adore les histoires avec eux, parce que quand bien même on les voit souvent (plus ou moins) on n’a jamais le même type de personnage et c’est en cela que c’est génial. Il y a toujours moyen de renouveler ces êtres surnaturels et de leur faire faire tout ce qu’on veut, avec des pouvoirs inimaginables et illimités, etc. On peut facilement créer des sorciers et les faire agir de telles ou telles manières. Ici l’auteur a choisi la magie du sang, avec des incantations, des grimoires, etc. ce qu’on pourrait attribuer aisément aux sorciers et je dois avouer que j’ai vraiment adoré. Par ailleurs, l’auteur nous explique bien tout ce qui est fait, on le comprend facilement et c’est bien intégré dans le texte, donc c’est vraiment plaisant. La seule chose que j’aurai à redire, c’est que Silla accepte peut être trop facilement cette réalité et qu’elle agisse comme si c’était tout à fait normal et qu’elle sache « maîtriser » cette magie. En dehors de ça, et ça n’est pas trop gênant, j’ai vraiment aimé cette part de l’histoire.

Les personnages sont vraiment attachants. Silla est une jeune fille un peu fragile à cause des malheurs qui lui sont arrivés et pourtant elle fait tout pour faire face et de garder « ses masques » pour prendre plus d’assurance et surtout dissimuler aux yeux du monde ses véritables pensées. Grâce à la magie, elle découvre un autre aspect de sa personnalité, une autre personne, celle d’une jeune fille qui peut réussir et aller de l’avant, et qui est capable de se défendre contre les dangers (ce qui n’était pas le cas, lors de l’assassinat de ses parents, où elle s’était retrouvée complètement démunie).

Le fait d’avoir l’alternance des narrations (à la première personne) entre Silla et Nick nous permet de mieux nous rapprocher d’eux pour qu’on s’attache et qu’on les comprenne. Et je dois dire que je les ai adorés tous les deux, c’était un vrai plaisir de les suivre. D’avoir leur point de vue tour à tour, permet de rajouter du suspense, un aspect tragique en plus (surtout vers la fin c’est terrible) mais également de voir l’évolution des personnages et sentiments. C’est toujours plus intéressant quand on a une romance de ce genre d’avoir les deux personnages en parallèle, ça permet de comparer et de voir parfois des différences, ou davantage de choses qu’on perd lorsque le narrateur ne sait pas vraiment à quoi s’en tenir avec l’autre personnage. Un autre aspect qui m’a « un peu dérangé » c’est que la relation entre Silla et Nick va un peu trop vite, ils se connaissent à peine et c’est déjà un couple… mais l’auteur l’amène plutôt bien donc ça passe, mais moi ce genre de chose, ça me fait toujours un peu sourire donc bon… Je préfère de loin quand c’est long et compliqué plutôt que simple et rapide.

Entre cette double narration, on en a une troisième qui s’inscrit, celle d’une sorcière qui vécu quelques années auparavant (1904 pour le début de cette narration) et qui nous montre de quelle manière elle a été initiée et ce à quoi elle aspire depuis. J’ai beaucoup aimé cette interruption qui nous permet de voir un autre aspect de la magie (ce qui est déjà le cas entre Nick et Silla, puisque les deux ne voient pas la magie du même œil), mais là, on en a vraiment un autre aspect, on voit au fur et à mesure les côtés sombres et jusqu’où l’Homme est prêt à aller pour sauvegarder sa vie et accumuler du pouvoir. J’ai trouvé ça très intéressant et cela permet évidemment de nous faire comprendre quelque chose, mais là, je n’en dirai pas plus à ce sujet. C’est également grâce à ces pages que l’on comprend énormément de choses sur le passé de Silla et Nick, nous donnant de précieuses informations, même si au début, on n’en a pas conscience.

Il s’agit d’une trilogie, mais chaque tome peut se lire indépendamment car ce ne sont jamais les mêmes personnages principaux. D’un côté je trouve ça dommage, car j’aurai bien aimé retrouver Silla et Nick et de l’autre, je suis pressée de découvrir les autres personnages et leur histoire en rapport avec la magie du sang.

En bref, j’ai vraiment adoré ce livre, l’univers est très intéressant, les personnages sont attachants et l’histoire tient parfaitement la route. Alors, quoi demander de plus ? Si vous ne l’avez pas encore lu, jetez vous dessus parce qu’il est vraiment excellent.

25/12/2011

In My Mailbox (11) Spécial Noël !



In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C'est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque.

Mes acquisitions de la semaine, ou de Noël




Voilà ce que j'ai reçu à Noël :

une TNT, des sous, un petit porte monnaie et des Livres :

Mortilège de Blake Charlton
Apocalypsis : Cavalier blanc : Alice d'Eli Esseriam
Songs of love and death (anthologie)
Treize damnés de Oliver Peru et Patrick McSpare
Quand ces dames tuent (anthologie)
Alliance nocturne de Diana Pharaoh Francis
Le trésor oublié des templiers d'Aurélie Laloum

Et vous ? Vous avez été gâtés ? Qu'avez-vous reçu ?

De sinistre mémoire de Jacques Saussey (Une enquête de Daniel Magne 2)

Quatrième de couverture

Deux jeunes trouvent la mort à Paris, victimes d’un tueur qui leur injecte de l’héroïne pure. Deux SDF subissent également un sort funeste dans les sous-sols de la gare de Lyon.
La copie d’une lettre codée ancienne va parvenir à la police, et la mettre sur la trace d’une vieille histoire qui trouve sa source en Bretagne, à la fin de la Seconde Guerre mondiale.
Le capitaine Daniel Magne et la jeune APJ Lisa Heslin vont tâcher de remonter dans le temps pour démêler l’affaire… mais celui qu’ils traquent est-il le vrai coupable, ou également une victime ?

Mon avis

Je tiens tout d'abord à remercier les éditions Les Nouveaux Auteurs de m'avoir permis de lire ce livre et de m'avoir fait découvrir ce « jeune auteur » qui mérite amplement sa place dans une maison d'édition, parce que j'ai trouvé ce livre vraiment bon.

Cette histoire commence avec une jeune femme, Mathilde Thomas, qui attend quelqu’un à la gare de Lyon, très tard le soir. Pas très rassurée elle scrute tous les passants jusqu’à ce qu’elle fasse une découverte macabre. Un jeune est retrouvé mort dans un photomaton, une aiguille dans l’œil, c’est le 2e en très peu de temps. Le capitaine Daniel Magne est sur l’affaire, pensant au début (avec le premier corps retrouvé) n’être qu’une affaire de drogue, il va vite se rendre compte qu’il y a des choses étranges. Un peu plus tard, lors de la fouille d’un appartement, le capitaine Daniel Magne va finir par retrouver deux SDF morts. Et si tout était lié ? L’enquête va suivre son cours, et nous emmener au-delà de Paris dans une sombre affaire où une lettre codée, envoyée anonymement à la police, va prendre un nouveau tournant inattendu et encore plus macabre.

Voilà pour ce qui est de l’histoire, je trouve que ça met déjà dans l’ambiance et on peut dire que ça commence fort avec le corps de ce jeune homme, qui a une aiguille pleine d’héroïne dans l’œil. L’écriture de l’auteur est fluide et agréable à lire. On suit avec plaisir (enfin, d’une certaine manière, vu que c’est un thriller, ça n’est pas très plaisant ce qui se passe mais quand on aime le genre, c’est le cas) le capitaine Magne, ses collègues et surtout Lisa qui va l’accompagner et trouver avec lui la raison de tous ces meurtres.

Pour revenir sur l’intrigue elle-même, j’ai trouvé que c’était vraiment bien menée, l’auteur a su nous faire plonger et adhérer à son histoire et elle trouve sa fin naturellement. Je dois avouer qu’il n’y a pas de grandes surprises parce que les éléments sont amenés au fur et à mesure pour qu’on comprenne de nous même, même si évidemment, les personnages mettent en œuvre pour que ce soit possible, ça ne nous empêche pas d’être « choqués », oui je pense qu’on peut dire ça, par ce qui nous est raconté. Tout vient naturellement, petit à petit, comme dans une vraie enquête, avec son lot d’embuches et de problèmes mais la vérité finit par éclater. Rapidement les policiers se rendent compte qu’il s’agit d’un meurtre mais la manière d’opérer est assez étrange et ils sont loin de se douter dans quelle galère ils viennent de s’embarquer. Je trouve que la quatrième de couverture nous met un peu trop sur la piste, mais en dehors de ça, quand on est plongé dans cette histoire, on n’a pas la moindre idée de ce qui va se passer. Au début, on constate des meurtres, ça semble aléatoire, étrange, des personnages s’inquiètent, s’affolent et agissent, mais on ne sait pas vraiment pour quoi. Et petit à petit, les éléments s’imbriquent, prennent du sens, mais l’auteur sait ménager son suspense et faire attendre le lecteur de sorte à dévoiler qu’à la toute fin la vraie raison de tous ces meurtres… Quand on sait pourquoi, ça laisse tout de même un goût amer et on ne sait plus trop quoi penser du comportement du meurtrier… ça nous laisse un peu mitigé, on ne peut pas totalement le haïr (ce genre de sentiment envers un meurtrier est horrible quand même…).

L’auteur mêle des fais historiques (c’est précisé au début de l’ouvrage, même si cela reste une fiction pure et dure) il n’empêche que certaines choses se sont produites et le fait que ça se passe dans un temps relativement proche (la 2nde Guerre Mondiale n’est pas si lointaine que ça finalement) eh bien ça touche et on voit et comprend un peu plus l’horreur de la situation.

Les personnages sont attachants, je me suis pas mal attachée au capitaine Magne qui met tout en œuvre pour trouver le coupable de ces meurtres. C’est un homme intègre et entier, qui fait bien son travail et qui sait reconnaitre quand il n’est pas en mesure d’aller plus loin tout seul (et trouve ainsi de l’aide auprès de Lisa, qui avec un œil neuf voit davantage de choses). Finalement, on ne sait pas grand-chose de lui, mais le peu que l’on peut voir, on l’apprécie forcément et on espère vivement qu’il retrouve les coupables pour les arrêter.

En bref, cette lecture a été une bonne surprise, ne sachant pas forcément à quoi m’attendre. J’ai beaucoup apprécié l’histoire et je me suis laissée embarquer dans cette enquête avec facilité. L’auteur sait tenir en haleine son lecteur en semant des pistes un peu partout, tout en nous cachant un certain nombre de choses pour créer du suspense et rendre l’histoire encore plus intéressante et touchante aussi (malgré l’aspect macabre et noir). C’est une lecture que je conseille parce qu’elle en vaut le détour.

24/12/2011

JOYEUX NOEL !

EVIDEMMENT JE NE SERAI PAS TRÈS PRÉSENTE CE WEEK-END, MAIS JE TENAIS TOUT DE MÊME A VOUS DIRE DEUX PETITS MOTS...


21/12/2011

La Confrérie des Nuages de Romano Vlad Janulewicz


Quatrième de couverture

Lorsque Théotim décide de se soustraire à l’atelier d’écriture organisé par son institutrice, il ne se doute pas de la tournure étrange et fantastique que vont prendre les événements. De rencontres improbables en quête magique, quelle formidable vérité son escapade au cœur d’un univers fabuleux mais dangereux lui fera-t-elle découvrir ? Qui donc est réellement Max Plumette, écrivain excentrique et solitaire, et quels secrets dissimule-t-il à propos de la mystérieuse Confrérie des Nuages ?

Mon avis

Ayant déjà lu un recueil (plutôt thriller – horreur) de cet auteur, j’avais envie de savoir ce que ça pouvait donner en jeunesse (genre totalement différent il faut l’avouer) et je dois dire que je n’ai pas du tout été déçue. Romano Vlad Janulewicz nous prouve ici qu’il sait manier les mots et raconter des histoires, quelles qu’elles soient. 

Ici il nous raconte l’histoire de Théotim, un jeune garçon de 10 ans, un peu farceur avec ses deux amis. Mais un jour, à l’école, ils ne sont pas là, pour différentes raisons et se retrouvent ainsi seul. Mais son cerveau sans cesse en ébullition, va trouver un moyen pour s’amuser. Alors qu’il est en cours d’écriture avec son institutrice, Théotim ne rêve que d’évasion et prétexte une envie d’aller aux toilettes pour sortir de classe. Au lieu d’aller dehors comme il le pensait pour s’amuser, il se retrouve à la bibliothèque où il découvre un homme en train de consulter des ouvrages. Il va ainsi faire la rencontre de Max Plumette, un écrivain des plus étranges qui va, après une conversation des plus étranges, lui remettre un carnet. Et à partir de ce moment là, Théotim va se retrouver confronter à un univers fantastique dont il était loin de se douter. 

Je trouve que la quatrième de couverture en dit un peu trop, surtout sur la fin, puisqu’on nous parle de la Confrérie des Nuages que vers la fin (mais bon, vu que c’est le titre du livre, on s’attend à en entendre parler à un moment où à un autre, mais le suspense est gardé jusqu’au bout). Pour ce qui est de l’histoire, j’ai totalement adhéré. J’ai trouvé ça mignon et en même temps avec une certaine maturité, car il faut voir la finalité, pour bien comprendre l’enjeu qui nous est donné ici. C’est une histoire simple, elle suit son cours et on prend un vrai plaisir à découvrir Théotim, ce jeune garçon de 10 ans, blagueur et dont la réputation n’est plus à faire, et Max Plumette, cet écrivain très étrange qui va changer la vie de Théotim, en bien des façons. Les deux personnages sont attachants à leur manière et on est tout de suite pris dans l’histoire. Ça commence vraiment dès la première ligne et toute l’explication vient à la fin, de sorte qu’on a un peu un « suspense » qui traine au fil des pages. 

J’ai trouvé l’écriture de l’auteur très fluide et agréable, c’était déjà le cas dans le recueil Vue sur ténèbres que j’ai pu lire, mais on sent que la tonalité est totalement différente. On est vraiment dans un livre jeunesse, avec une atmosphère plus légère et tranquille. Mais ce n’est pas pour ça que l’on a affaire à un livre avec un ton qui prendrait un enfant pour un imbécile, non loin de là, le ton est plus léger et simple, mais en même temps, on y voit toute une réflexion, et ça donne matière à réfléchir quand on lit entre les lignes, etc. J’ai beaucoup apprécié cet aspect là dans ce texte. 

Le seul reproche que j’aurai à faire et là encore, ça n’ait pas un gros défaut, c’est que cette histoire est bien trop courte. C’est un poche de 107 pages, et c’est écrit relativement gros pour le format, donc ça se lit très très rapidement, on peut donc considérer que c’est une nouvelle. Sincèrement, j’aurai aimé rester un peu plus longtemps avec ces personnages, voir davantage d’aventures pour Théotim parce que ça aurait pu être intéressant de lire tout ce qui aurait pu lui arriver, avec des embuches, etc. mais évidemment, ça n’était pas nécessairement la vocation première de ce texte, donc je respecte ce choix. Ça n’empêche pas que j’ai beaucoup apprécié cette lecture et que j’ai pris un réel plaisir à découvrir l’histoire de Théotim et Max Plumette. 

En bref, ce livre a été une bonne découverte, bien qu’un peu court, on adhère totalement à l’histoire et on s’attache aux personnages. C’était vraiment intéressant à lire et je ne regrette pas cette lecture qui mine de rien, fait réfléchir.

19/12/2011

Strange Angels de Lili St Crow (Strange Angels 1)

Quatrième de couverture

Dru Anderson n'a confiance en personne.
Dru Anderson a un sixième sens. Un don bien pratique pour chasser vampires, lycans et autres zombies. Mais la vie de la jeune fille a basculé depuis que son père a disparu: seule, elle est déterminée à retrouver le coupable... et quand Dru veut quelque chose, elle l'obtient.
Deux hommes lui offrent leur aide, mais l'un vient d'être mordu par un lycanthrope et l'autre se bat trop bien pour un simple humain. Confrontée au pire des dangers, Dru leur fera-t-elle confiance ? L'erreur est impossible: sa vie est en jeu.

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier Nyx de m’avoir offert ce livre et ainsi d’avoir la chance de le lire. C’était une série qui me faisait de l’œil et au vu des premières critiques, je dois avouer que j’étais encore plus tentée, alors quand je l’ai eu, vous imaginez à quel point, ça m’a fait plaisir. Je l’ai commencé dans le train alors que je revenais du Salon de Montreuil (j’avais honteusement oublié de prendre un livre pour le chemin du retour, ouais ça craint) alors j’ai piqué dans les sacs de Marie, qui venait d’en faire l’acquisition, du coup pendant 35 min, j’ai été transporté dans un autre monde et en rentrant chez moi (bien que j’avais déjà un livre en cours) j’ai continué à lire ce livre, parce qu’une fois dedans, on n’en décroche plus. Attention, ce livre risque de vous rendre accro comme ceux avec une certaine Rose…

Bref. Une petite explication quant aux conditions de cette lecture avant de vous parler du livre. Strange Angels, qu’est-ce que ça raconte ? C’est l’histoire d’une jeune fille comme les autres qui va au lycée… enfin en théorie. Dru vit avec son père et déménage souvent à cause de leurs activités. Que sont-ils ? Des chasseurs, vampires, lycans, zombies, toutes sortes de créatures terrifiantes (sérieux, c’est terrifiant ici, tu n’as pas envie de t’en approcher). Sauf qu’un soir alors que son père est parti en la laissant à la maison car il jugeait cette mission trop dangereuse pour que Dru l’accompagne, il ne revient pas. Dru va en cours, et fait la rencontre de Graves. Mais alors qu’elle rentre chez elle et attend, elle constate que son père n’est toujours pas là, elle s’inquiète et l’attend encore et toujours, mais aucun signe de vie de son père, jusqu’à ce qu’elle ait enfin de ses nouvelles, mais pas nécessairement celles auxquelles elle s’attendait. C’est alors que va réellement commencer l’intrigue de ce livre, découvrir les responsables de la « mort » de son père, les traquer se venger. Mais c’est sans compter l’aide de Graves qui va la prendre sous son aile, bien qu’il ignore totalement le monde dans lequel Dru vit… 

Voilà une brève explication de l’histoire. Ça peut paraître simple, comme toujours et je dois avouer que quelque part ça l’est, mais c’est tellement prenant ! Le monde de Lili St Crow est assez riche et on se doute qu’il va devenir complexe. Au fur et à mesure on en apprend plus grâce à Dru qui nous donne des informations (comme beaucoup de livres du genre c’est écrit à la première personne), donc on est totalement immergé dedans, dans sa manière de vivre un peu atypique et de ce fait, on adhère encore plus. L’intrigue était bien trouvée, il se passe tellement de choses qu’on n’a pas le temps de souffler et de s’ennuyer. Tout s’enchaine très vite, on a quelques moments de répits, surtout au début quand Dru « s’enfuit » de chez elle, et qu’elle passe un peu de temps avec Graves, mais ça permet de mieux les connaitre tous les deux et d’avoir le temps de réfléchir, tout comme Dru, qui doit rapidement trouver une solution à son problème (qui est assez énorme, il faut l’avouer). A mesure de la lecture on en apprend plus sur le monde et beaucoup de révélations sont faites et Dru va devoir accepter la vérité qui souvent dans ces cas là, est dure à croire. Et la fin… elle donne plus qu’envie de poursuivre parce que ça coupe assez nette je trouve. Ce n’est pas non plus un cliffhanger, mais ça intrigue et on a envie de savoir et de poursuivre notre lecture et là, il faut attendre la suite dans quelques mois… 

En dehors de ça, j’ai beaucoup aimé les personnages, notamment Dru. Dru doit faire face à des situations vraiment difficile et on se demande comment elle fait pour supporter tout ça, sans que les nerfs lâchent (une personne normalement constituée serait totalement hystérique et 3 fois plus perdues qu’elle). Mais elle essaye toujours de se rassurer, d’aller de l’avant pour continuer et affronter ce monde dont la plupart des gens ignorent. Dru me fait penser par certains aspects à Rose (Vampire Academy, de R. Mead) mais dans un autre genre. Mais Dru, parfois semble plus fragile, plus enclin à l’effondrement que Rose, qui généralement se débrouille seule. Alors qu’ici Dru trouve de l’aide et du réconfort auprès Graves, un simple camarade de classe, un simple humain qui tente de comprendre ce qui arrive à cette nouvelle lycéenne. 

Je l’ai beaucoup apprécié lui aussi, il est assez intrigant et très attachant, on ne peut que l’apprécier et j’ai hâte de voir l’évolution dans la relation entre les deux personnages, après tout ce qu’on découvre dans ce premier tome… Le père de Dru, bien qu’absent est relativement présent dans la tête de Dru parce qu’elle ne cesse pas de penser à lui, mais aussi de se demander ce que dirait et ferait son père dans les différentes situations auxquelles elle doit faire face, alors ça permet de le voir, et de le connaitre un peu. Et également de se rendre compte, à mesure de ce qu’il faisait vraiment, etc. La vie n’a vraiment pas épargné cette petite famille… 

En bref, vous l’aurez compris, j’ai totalement été conquise par cette lecture. L’intrigue est bien menée, l’action y est riche, les problèmes ne semblent jamais s’arrêter et s’ajouter encore et toujours. Les personnages sont attachants et bien développés. J’ai totalement adhéré quoi, et je ne peux que recommander ce livre. Hâte d’avoir la suite, moi (en avril je crois ?).

15/12/2011

PALM n°11 [DECEMBRE 2011]

Qu'est-ce que la PALM ? La PAL du Mois consiste à écrire article sur nos blogs avec une photo de notre Pile À Lire, accompagnée de quelques pensées sur les livres que vous possédez, sur ce que vous avez à dire des nouveautés, sur les livres que vous mourrez d'envie de lire... et ceci, tous les 15 du mois.

Pour retrouver les autres PALM, rendez-vous sur Secret-forbidden-world. La PALM est inspirée de In My Mailbox de The Story Siren.

En cours de lecture : De sinistre mémoire de Jacques Saussey (et Les Ruines de Paris de Jacques Réda, pour les cours)




Acquisitions depuis la dernière PALM



Le souffle du dragon de Nicolas Cluzeau
Pleine lune de Rob Thurman
Une aube de ténèbres de Kelly Gay
Hunter Brown et le secret de l'ombre de Christopher et Allan Miller
Hunter Brown et le feu ardent de Christopher et Allan Miller
L'idéaliste de John Grisham
Le magicien et le golem de Philippe H. Besancenet
Ange gardien de Kim Harrison
Le pacte des immortels d’Eric Nylund
Strange angels de Lili St Crow
Vivants d’Isaac Marion
Jaz Parks n'en démord pas de Jennifer Rardin
Blessure magique de Ilona Andrews
Médée de Corneille
Médée de Christa Wolfe
Le sang ne ment jamais de Tessa Gratton
Les enfants du feu de Harry Connolly
Angel de L.A. Weatherly
La Grâce de Kushiel de Jacqueline Carey
L'enfer des loups d'Andréa Cremer
La première goutte de sang de Jeaniene Frost
Le sacrifice des Damnés de Stéphane Soutoul
Sorcières et Sortilèges (Anthologie)
Le livre de l'Ange de Mario Mercier

Livres lus depuis la dernière PALM



Les larmes du démon de Nicolas Cluzeau
Pièce détachée de Pieter Aspe
Une aube de ténèbres de Kelly Gay
Pleine lune de Rob Thurman
La citadelle du Titan de Nicolas Cluzeau
L'enfant silence de Benjamin Lacombe
Masky de Viviane Etrivert
Hunter Brown et le secret de l'ombre de Christopher et Allan Miller
Strange Angels de Lili St Crow
La première goutte de sang de Jeaniene Frost

SP qui me restent à lire (ouais il y en a encore, mais ça diminue !)



Hunter Brown et le feu ardent de Christopher et Allan Miller
Le souffle du dragon de Nicolas Cluzeau
Le magicien et le golem de Philippe H. Besancenet
Ce qu'ils ont pu nous faire de Ruta Sepetys
4 000 ans de mystifications historiques de Gerald Messadié
Au dessus du gouffre de Clinton McKinzie

Bah vu le nombre de SP bah je tente de les liquider (en essayant de lire mes livres pour les cours), mais il est clair que je vais caser la lecture de La Grâce de Kushiel de Jacqueline Carey (Imriel 3), il n'y a pas moyen. Après, faut que je lise de la chick-lit, un truc du genre pour faire passer la pilule (je sais pas quoi encore, je trouverai ^^). Après je pleurerai toutes les larmes de mon corps parce que je n'aurai plus de livres à lire d'elle... Et après je sais pas ce que je prendrais, surprise !

Après les livres VO que j'aimerai me prendre :


The Iron Witch de Karen Mahoney (The Iron Witch T. 1)
Morganville vampires de Rachel Caine (T. 8,10, 11, 12)
Santa Olivia de Jacqueline Carey
Artbook Cris Ortega Forgotten (esp)


Les livres VF pour la nouvelle année (janvier / février) :

A paraître en Janvier 2012

Sacrifice ultime de Richelle Mead (Vampire academy 6)
Magie de feu de Chloe Neill (Dark elite 1)
Promise 2 d'Ally Condie
La communauté du sud 11 de Charlaine Harris

A paraître en Février 2012

Le Monde de la Chasseuse de la Nuit 2 : l'Etreinte des Ténèbres de Jeaniene Frost
Queen Betsy 6 : Vampire et Flippée de MaryJanice Davidson
Nuit brûlée de Charlotte Bousquet (La peau des rêves 2)
Fièvre d'ombre de Karen Marie Moning (Les chroniques de MacKayla Lane 5)
Trouve-moi de Parker Blue (Demon Inside 3)
Lily Bard - 1 - Shakespeare'S Landlord de Harris Charlaine
L'Executrice - 4 - l'Orchidee et l'Araignee de Jennifer Estep

ça fait beaucoup de prévisions non ?


Ensuite, en petit bilan de l'année

- L'auteur le plus lus : Erik L'Homme avec 6 livres ! (eh ouais, c'est un français !) (Mais Richelle Mead et Kelley Armstrong ne sont pas loin derrière)

- Coups de coeur :
La Justice de Kushiel de Jacqueline Carey
Alex de Pierre Lemaitre
Je ne suis pas un serial killer de Dan Wells
Ephémère de Lauren DeStefano
Les Vampire Academy de Richelle Mead (Tomes 3, 4, 5)
Alexia de Francesc Miralles,

- Les bonnes surprises :
Vue sur ténèbres de Romano Vlad Janulewicz (vraiment un excellent recueil)
Delirium de Lauren Oliver (j'avais pas spécialement envie de le lire et du coup, par la force des choses... et je l'ai bien apprécié)
La muse égarée de Brian Stebleford
L'homme aux papillons de David Moitet
Vampire Kisses d'Ellen Schreiber
La promesse des loups de Dorothy Hearst


- Les plus grosses déceptions : (pour ma part, ce sont vraiment les plus extrêmes du genre, il y en a d'autres que j'ai moyennement apprécié, mais ceux cités, sont vraiment une cata pour moi ^^) : 
Les chemins de poussière (Saba Ange de la Mort) de Moira Young
Fusion de Maggie Stiefvater


- Meilleures découvertes (lecture de plus d'un tome) :
L'exécutrice de Jennifer Estep
Vampire City de Rachel Caine (je ne regrette vraiment pas d'avoir commencé cette série)
Demon Inside de Parker Blue
Wicca de Cate Tiernan
Les mystères d'Harper Connelly de Charlaine Harris (je ne pensais pas adhérer autant)


- Livres les plus touchants :
La Justice de Kushiel de Jacqueline Carey (Carey nous torture, pas d'autre mot, de la torture)
Ephémère de Lauren DeStefano
La promesse de sang de Richelle Mead (mon dieu, il est horrible ce livre)
Alex de Pierre Lemaitre (assez glauque et dur, ça m'a pas mal marqué quand même, mais il est vraiment excellent)


- Plus belles couvertures (des livres qu'on a lus !) :
Ink Exchange de Melissa Marr
Gravure d'argent de Yasmine Galenorn
Nuit tatouée de Charlotte Bousquet

Voilà, félicitations aux courageux qui auront lu jusque là ! Et rendez-vous l'année prochaine pour la PALM n°12 (même pas fait exprès en plus !)

13/12/2011

La première goutte de sang de Jeaniene Frost (Le Monde de la Chasseuse de la nuit 1)

Pour ceux qui l'ignorent, ce livre est à lire entre le tome 4 et le tome 5 de Chasseuse de la nuit

Quatrième de couverture

Vampires de légende, amants passionnés.
Depuis que son mari a été assassiné par d’horribles créatures, Denise MacGregor sait que la nuit n’est pas sûre pour les humains. Mais à peine a-t-elle commencé à refaire sa vie qu’elle devient la cible d’un démon. Celui-ci est déterminé à éradiquer  toute sa famille depuis qu’un ancêtre de la jeune femme s’est joué de lui. Denise n’a alors d’autre choix que de se tourner vers ceux qu’elle fuyait : les vampires. Spade, un puissant Maître, accepte de l’aider à contrecœur mais, envouté par ses charmes, il sera bientôt prêt à tout pour la protéger des ténèbres.

Mon avis

Je tiens à remercier Arcantane d'ABFA de me l'avoir offert, c'était vraiment sympa et inattendu. Du coup, j'ai pu me lancer rapidement dans cette lecture, qui est au passage une lecture commune avec Nyx Shadow (évidemment, comme je l'avais prédit, elle l'a fini avant moi, mais au moins je peux dire qu'elle l'a fini dans la nuit / tôt le matin alors que je l'ai fini le soir ! Ouais petite fierté personnelle d'une certaine manière. Un jour j'arriverai à lire autant qu'elle, un jour... ouais c'est ça, cause toujours ! Bref. 

L’histoire se passe un an après les évènements qui se sont déroulés dans Creuser sa tombe (la guerre contre les goules, etc. pour mémoire). Denise a perdu son mari Randy dans cette histoire et a décidé de se tenir éloigner le plus possible du monde de la nuit. Un soir alors qu’elle se retrouve avec son cousin, pleurant la mort d’un de leur proche, celui-ci va mourir dans d’étonnante circonstance. Denise va se retrouver confronter à un démon qui cherche un membre de sa famille, qui autrefois avait passé un pacte avec lui, sans jamais honorer sa dette. Denise, dans une situation très délicate, va finir par appeler Cat & Bones pour leur demander leur aide, sauf que le couple est aux abonnés absents et va demander l’aide de Spade, le meilleur ami de Bones qui prend en charge cette affaire à contre cœur, mais la donne va rapidement changer… 

Ce livre fait partie d’une autre série : Chasseuse de la nuit, c’est une histoire qui concerne des personnages secondaires (par rapport à cette principale) : spin off plus traditionnellement appelé. Ici, on a une intrigue qui va tourner autour de Spade, le meilleur ami de Bones (et vampire) et Denise, la meilleure amie de Cat (et humaine). Sachant que ce livre était une romance, je me doutais de ce qui allait y avoir, mais l’intérêt était de voir comment ça allait se passer entre les deux. Après concernant l’intrigue qui a permis de les réunir, c’était nouveau, je n’avais même pas cherché à savoir de quoi ça allait parler, me lançant ainsi dans l’inconnu, avec une surprise à l’arrivée. Et ça a été une bonne surprise parce que je l’ai trouvé vraiment pas mal, assez simple en soi, mais efficace. C’était bien mené, peut être un peu trop limpide par moment, mais on laisse ça de côté et on profite pleinement de ce qui se passe. 

J’ai trouvé ce livre un peu en dessous de Chasseuse de la nuit quand même (Cat & Bones, personne ne peut les surpasser) néanmoins j’ai pris beaucoup de plaisir à suivre Spade et Denise et le livre m’a bien diverti, j’ai passé un très bon moment en leur compagnie, donc c’est ce qui compte. 

Spade et Denise sont des personnages très intéressants à la base et je dois dire que j’avais bien envie d’en savoir plus sur eux. Ici, on a à la fois le point de vue de Denise et celui de Spade, ce qui nous permet de voir l’évolution de la relation entre les deux, leurs pensées et sentiments se développer. J’ai donc trouvé ça intéressant, on voit que ça met du temps à venir d’un côté, et que de l’autre, eh bien le déni peut-être quelque chose de puissant… En même temps, ça nous permet de voir ce qui se passe des deux côtés, faisant avancer un peu plus l’action, qui ne cesse jamais. Je n’ai pas trouvé de longueurs particulières, tout était bien mesuré et le côté romance n’était pas « trop » lourd. C’était bien dosé (comme dans Chasseuse de la nuit d’ailleurs, c’est tout aussi délectable). On n’a pas le côté mielleux que je peux trouver parfois au genre (je n’ai pas trouvé ici en tout cas, même si en cherchant la petite bête on pourrait voir certains trucs, mais ça ne m’a pas du tout dérangé). 

On retrouve évidemment Cat & Bones, a un moment donné pour notre plus grand plaisir mais ils sont ici vraiment secondaire et n’arrive qu’à la fin, ou presque. Mais en tout cas, ça finit en apothéose, il me tarde de lire l’autre spin off sur Mencheres (qui lui aussi est un personnage super intéressant) avant de retrouver enfin Cat & Bones. 

En bref, j’ai pris beaucoup de plaisir à lire cette histoire et je ne peux que la conseiller, parce que de toute façon elle est nécessaire à la compréhension de la suite des aventures de Cat & Bones, alors il faut prendre ça comme un petit plus, un bon moment de détente et de plaisir en plus, parce qu’il faut dire que les personnages sont super intéressants quand même.

11/12/2011

Tag - Portrait Chinois

http://a3.idata.over-blog.com/249x171/5/08/62/12/tag.png

J'ai été taguée par Le petit monde de Titia

Alors, voici les questions auxquelles je dois répondre


1/ Si tu étais un être fantastique, tu serais ? une sorcière

2/ Si tu étais le titre d'un roman, tu serais ? La Marque (de Jacqueline Carey)

3/ Si tu étais une saison, tu serais ? l'été (il est sensé faire beau, chaud, et c'est la période de mon anniv ^^)

4/ Si tu étais un objet, tu serais ? un livre (quelle question !)

5/ Si tu étais un artiste musical, tu serais ? (groupe ou individuel) Within Temptation (là dur dur, vu que j'écoute assez peu de musique, surtout en ce moment)

6/ Si tu étais une gourmandise, tu serais ? le chocolat

7/ Si tu étais un végétal, tu serais ? l'orchidée

8/ Si tu étais un homme politique, tu serais ? alors là, personne (je ne m'occupe pas de ça moi)

9/ Si tu étais un moyen de transport, tu serais ? les transports c'est chiant ^^ je veux la téléportation !

10/ Si tu étais un personnage de BD, tu serais ? Tintin parce qu'il voyage partout !

Et je ne relais rien, si ça vous amuse de reprendre celui là, n'hésitez pas ^^

Compte rendu du Salon du Livre Jeunesse de Montreuil (Décembre 2011)


Samedi 3 décembre 2011

Premier jour pour moi du Salon de Montreuil. Je suis donc partie assez tôt de chez moi pour pouvoir y être vers 10h où j’ai retrouvé par hasard (et ça fait bien les choses) Némésis qui attendait quelques filles d’ABFA et L’Exécutrice de Vampires et Sorcières. On est donc allée toutes les 4 au salon et j’ai eu la chance d’y rentrer grâce à mon pass Presse. J’ai donc récupérer la pochette pour mettre mon accréditation et ensuite me balader au salon en tant que « professionnel » (la classe quand même non ?). J’ai donc pas mal tournée avec les filles, j’y ai rencontré quelques bloggeuses comme The Chouille (pour la première fois ^^) et les autres filles d’ABFA qui ont fini par arriver au fur et à mesure. On s’est promenées, papotées (normal quoi ^^). J’ai également vu Tom, de La voix du livre (lui qui m’a trouvé ^^). Ça fait plaisir de voir des gens en vrai, c’est plus sympa je trouve.

photo d'ABFA - ABFA + Vampires et Sorcières avec L'Exécutrice et moi ^^

Après dans l’après midi, je les ai lâchées pour aller à la dédicace d’Erik L’Homme, en compagnie de Sara et Aurélie (Chapitre 32) et là j’ai fait dédicacer tous mes A comme Association (superbe dédicace non ?) et pris 2 badges de la série (trop la classe, c’est dans la biblio avec les livres maintenant). J’ai pu discuter un peu avec lui, c’était bien sympa, mais vu la queue, on ne traine pas trop (par sympathie pour les autres quand même) et en plus, j’avais une autre dédicace en même temps, celle de Carina Rozenfeld, donc une fois celle de L’Homme terminé, j’ai même pas regardé mes dédicaces, je les ai rangées et je suis allée la voir.



 

Je suis donc allée voir Carina Rozenfeld, qui est vraiment sympathique et vu qu’il n’y avait pas grand monde, j’ai pu discuter tranquillement avec elle, de ses livres… Donc ça fait vraiment plaisir (faut en profiter quand il n’y a personne qui attend derrière). En tout cas, je suis ravie d’apprendre que le 3e tome est en cours d’écriture, on peut l’espérer dans pas trop trop longtemps du coup (j’ai hâte d’avoir le fin mot de l’histoire parce que là… suspense !).


Une fois les dédicaces finies, j’ai retrouvé les autres filles et on est reparties pas trop longtemps après, ravies de nos rencontres, etc.

Dimanche 4 décembre 2011

Je devais y aller dès le matin pour revoir Erik L’Homme, sauf que le dimanche chez moi, je n’ai pas énormément de trains et il aurait fallu que je me lève super, super tôt pour y aller donc du coup j’ai laissé tombé et j’y suis allée que dans l’après-midi (en plus j’ai fait la moitié du chemin en voiture, ce qui est bien plus sympa) et ce coup ci, j’étais avec Marie. Je n’avais personne à avoir dans les auteurs, mais je devais retrouver Noémie (Il n’y a qu’un pas) alors du coup ça valait la peine d’y aller. Marie devait voir Meg Cabot et Benjamin Lacombe, le souci c’est que les dédicaces étaient presque en même temps, du coup elle est allée voir Benjamin Lacombe, pendant que je faisais la queue pour elle pour Meg Cabot (queue énorme, mais j’ai vu pire), où j’ai retrouvé Noémie dans la queue. On a pas mal discuté du coup, c’était bien sympa.). Sauf que comme c’était limité à 2 livres par personnes et que c’était assez expéditif, eh bien je n’avais pas les livres de Marie (toujours à la dédi de Lacombe) alors que j’arrivais devant Meg Cabot. Du coup j’ai dû tracer pour lui prendre ses livres et je suis arrivée pile poil au bon moment vu que Noémie était en train de passer donc j’ai fait signer les livres pour Marie. Je suis restée un peu avec Noémie, pour discuter, on est allées à Pika voir quelqu’un qu’elle connaissait, puis à Michel Lafon où on a eu quelques goodies.








Puis, je suis allée retrouver Marie qui était enfin en train de passer !. La pauvre, elle n’aura fait que cette dédicace dans l’après-midi, mais bon au moins elle en a eu 4 par lui et elles étaient pas mal (après faut aimer, moi je ne suis pas particulièrement fan). Ensuite, on a été à Castelmore pour dire bonjour à quelques personnes qu’on connaissait (j’ai eu d’ailleurs le super poster du Feu de la Sor’cière, merci Marie, attachée de presse). Et puis, on est reparties chez nous.






Super beau stand, photo provenant de leur propre dossier sur FB
Voilà. C’était un salon bien sympa, mais le 1er coup je dois avouer que j’ai été surprise par la taille du salon (il n’y a pas photo, entre celui de Paris et Montreuil, la taille n’est pas la même ^^). Mais je trouve qu’il y a quand même pas mal de maisons, ça va vraiment dans tous les âges 2/3 ans, jusqu’à 13/14 ans (en gros) donc c’est assez sympa. La seule chose (véridique quelque soit le salon en fait) c’est qu’il fait rapidement très chaud à cause des lumières, chauffages et foule, donc faut pouvoir supporter (heureusement que je suis habituée et que j’avais prévu le coup en mettant un débardeur les deux jours, au moins, c’est plus supportable). Je n’ai fait aucun achat (une première ^^) mais comme Noël approche, etc. il faut que je vois ce que je veux exactement, donc je n’avais rien pris, préférant attendre du coup. Mais au salon de Paris, ça sera peut être tout autre chose…a

In My Mailbox (10)



In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C'est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque.

Voilà ce que j'ai reçu la semaine dernière


(mici Nyx et Milady pour le concours !!)



Jaz Parks n'en démord pas de Jennifer Rardin

Pour ma dernière mission, direction l'antique cité grecque de Patras. Mais pas le temps de jouer les archéologues. Je suis chargée d'infiltrer une Alliance de vampires. Deux vamps seulement ont réussi à échapper au carcan de leurs communautés et sont encore là pour le raconter : Edward « le Rapace » Samos, l'esprit criminel le plus vil de toute l'histoire, et Vayl, tueur numéro un de la CIA. Le Rapace essaie de faire main basse sur l'ancienne Alliance de Vayl. Malheureusement, celle qui la dirige depuis peu a d'autres plans.


Blessure magique de Ilona Andrews

Kate Daniels va avoir du boulot pour rétablir l'ordre au sein des communautés surnaturelles. Un étrange personnage vêtu d une cape s'amuse à répandre une espèce de peste magique et virulente qui rend les Changeformes fous. Alors que ce personnage, surnommé le Mary d'Acier, sème la panique un peu partout en ville, Kate découvre que celui qui se cache derrière tout ça a un lien avec sa propre famille...


Voilà ce que j'ai reçu cette semaine :



Le sang ne ment jamais de Tessa Gratton

Le père de Silla a-t-il tué sa mère dans un accès de folie ? La jeune fille n’en croit rien. Un jour, un mystérieux personnage lui apprend que celui-ci avait des pouvoirs magiques et lui remet un recueil de sortilège écrit de sa main. Espérant en savoir plus en lisant le livre, Silla découvre l’existence de Joséphine, une sorcière maléfique liée à l’histoire de son père et apprend qu’elle a, elle aussi, des prédispositions à la magie. Au contact de Silla, le passé de Nick refait inexorablement surface. Les deux adolescents se retrouvent liés par la Magie du Sang. Ensemble, ils vont apprendre à se connaître, à utiliser leurs dons et découvrir ce qui est arrivé à leurs parents. Le récit alterne les points de vue de Nick, de Silla et celui de la sorcière.


Les enfants du feu de Harry Connolly

Les Enfants du Feu est un roman de fantasy urbaine dans le ton et le style d’un thrillerd’enquête. Les jours de Ray Lilly sont comptés. Il sert de chauffeur à Annalise Powliss, membre haut-gradé de la Twenty Palace Society, un ordre de sorciers qui traque et exécute les magiciens hors-la-loi. Le problème, c’est qu’il l’a récemment trahi. Et depuis, Annalise cherche une excuse pour le tuer, ou laisser quelqu’un le faire à sa place. Malheureusement, la nouvelle mission d’Annalise ne se passe pas comme prévue et elle se retrouve gravement blessée. Ray va alors devoir résoudre l’affaire seul, avec le peu de magie qu’il contrôle. Et comme si arrêter un sorcier qui sacrifie des enfants pour que sa communauté survive n’est pas assez, il lui faudra également trouver, et détruire, la source de cette magie inhumaine.




Angel de L.A. Weatherly (avec la vraie couv pour le coup)

Willow sait qu'elle est différente des autres filles de son âge, et pas seulement parce qu'elle aime réparer les voitures. Willow a un don. Depuis sa naissance, elle peut voir l'avenir des gens et lire leurs pensées les plus intimes. Mais elle ignore d'où lui vient cet étrange pouvoir... Alex connaît son secret. Il parcourt le monde pour éliminer les anges. Et il a reçu l'ordre de supprimer Willow. Un contrat comme les autres. Alors pourquoi son coeur bat-il à cent à l'heure ? Découvrez la face cachée des anges ! Entre romance paranormale et road-movie, le premier tome d'une trilogie magnétique.





La Grâce de Kushiel de Jacqueline Carey (MON CHERIIIIIIIIIIIIII)

L'amour d'Imriel et Sidonie est révélé au grand jour. Mais pour qu'ils puissent enfin s'unir, Imriel doit accomplir un acte de foi. Il faut qu'il retrouve sa mère pour la ramener en Terre d'Ange où elle sera exécutée. Mais alors que Sidonie et lui se préparent à une nouvelle séparation, une force étrangère étend son ombre menaçante sur le royaume. Dans un monde où se nouent les plus improbables alliances, Imriel et Sidonie découvriront qu'Elua unit toujours les coeurs pour répondre à ses propres desseins.



L'enfer des loups d'Andréa Cremer

Calla est entre les mains de ses pires ennemis, les Chercheurs. Mais elle n'a peut-être pas tout perdu : une alliance avec eux lui permettrait de sauver sa meute, détenue par les Gardiens. L'heure est venue pour Calla de prendre son destin en mains. Saura-t-elle convaincre Ren, celui qu'elle a trahi, de rejoindre son camp ? Pourra-t-elle compter sur Shay, pour qui elle a tout abandonné ?


Sorcières et Sortilèges (Anthologie)

L’imagination s’envole au murmure du mot « sorcière », que l’on y songe en belles et sages fiancées des dieux anciens ou en vieilles acariâtres à l’âme ratatinée par la marque du Diable. Elles ont accompagné nos premières peurs, trop immenses pour le placard à balais, notre adolescence aux fantasmes de filles de feu liées à la Grande Mère et l’émergence de l’adulte avec ces rumeurs émoustillantes de courses-poursuites en compagnie du Dieu cornu…
Nos sorcières, celles du peuple et des poètes, ces femmes qui auront toujours une place dans le foyer de notre imaginaire, sont tout cela et bien plus encore. Neuf auteurs – neuf, triple nombre spirituel que l’on compte en prophétesses échevelées dans Macbeth, reflets décadents des Moires et autres Nornir sacrées – ont tissé pour vous des sortilèges d’encre et de mots, autant de talismans qui vous dévoileront le Mal pour mieux vous en protéger. Car celui-ci, insidieux par essence, ne se trouve pas toujours là où on le croit !
Ces neuf récits invoquent des monstres d’égoïsme et de puissance, des adolescentes émerveillées et naïves, des mondes où la magie, reconnue par tous, s’enseigne ou se combat, d’autres où elle se tait et ruisselle à l’ombre du quotidien.
Le verbe des sorcières est une parole envoûtante, qu’elles soient guérisseuses d’innocentes défuntes, dirigeante d’une agence d’escorte boys, danseuse de pluie éprise des forces tutélaires, fillette ingénue sous la coupe d’un adulte malfaisant, jeune apprentie en la cité de Camelot, dame seigneuriale à la beauté d’albâtre et à la volonté de fer, justicière vaudoue en mission à Bordeaux ou meurtrière de meuniers sans histoires.
Vous laisserez-vous conter leurs charmes et leurs merveilles, au risque de vous retrouver… ensorcelé ?



Le sacrifice des damnés de Stéphane Soutoul

Fin du XIXe siècle. Paul de Lacarme, l'héritier d'un clan dévoué à la chasse aux vampires, regagne la demeure familiale après une longue errance. Sur place, il ne découvre que mort et désolation. Les résidants du domaine mis à sac ont été assassinés, mais surtout sa sœur est portée disparue.
Léonore de Lacarme couve en son sein un terrible enfant convoité par un groupe de fanatiques. La jeune femme enceinte pourra-t-elle échapper à ces individus prêts à tout pour accomplir leurs sombres dessins ? Et son fiancé, cet amant à présent devenu un prédateur aux mœurs sanglantes et à la séduction irréelle… peut-elle encore lui accorder sa confiance ?
Paul de Lacarme va tenter l'impossible pour retrouver l'unique famille qui lui reste et la soustraire à un funeste destin. À moins que la trahison d'un ancien amour ne le précipite lui aussi au cœur d'un piège sans retour…  



La première goutte de sang de Jeaniene Frost (merci Arcantane !!)

Vampires de légende, amants passionnés.
Depuis que son mari a été assassiné par d’horribles créatures, Denise MacGregor sait que la nuit n’est pas sûre pour les humains. Mais à peine a-t-elle commencé à refaire sa vie qu’elle devient la cible d’un démon. Celui-ci est déterminé à éradiquer  toute sa famille depuis qu’un ancêtre de la jeune femme s’est joué de lui. Denise n’a alors d’autre choix que de se tourner vers ceux qu’elle fuyait : les vampires. Spade, un puissant Maître, accepte de l’aider à contrecœur mais, envouté par ses charmes, il sera bientôt prêt à tout pour la protéger des ténèbres.


Pour les cours : Médée de Corneille et Médée de Christa Wolfe

Et vous, qu'avez-vous reçu ?

09/12/2011

Hunter Brown et le Secret de l'Ombre d'Allan & Christopher Miller (Les Gardiens du Code 1)

Spoiler dans la 4e de couverture, attention

Quatrième de couverture

Des visions étranges, des monstres, des révélations saisissantes...
Hunter Brown ne s’attendait sûrement pas à inaugurer ainsi ses vacances d’été !
Et cela ne faisait que commencer !
Hunter se retrouve, de manière surprenante, en possession d’un livre ancien et d’une clé.
Il découvre bientôt que ce livre lui ouvre l’accès à Solandria, un royaume surnaturel aux mains
de l’Ombre...
À Solandria, Hunter rencontre le groupe des Gardiens du Code, qui constitue la Résistance
à l’Ombre. Il sera chargé d’une mission très dangereuse.
Sa vie sur un plateau de la balance, l’avenir de Solandria sur l’autre : Hunter se voit engagé dans un combat où il devra sauver son âme d’un sort pire que la mort !
La connaissance qu’Hunter a du Code sera-telle suffisante pour qu’il découvre le secret de l’Ombre ou bien la vérité dépassera-telle ce qu’il est capable d’entendre ?

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Salvator de m’avoir permis de lire ce livre et ainsi de faire découvrir le 1er tome de cette série qui est vraiment très prometteuse.

Hunter Brown est un garçon comme les autres, enfin presque… Alors que c’est le dernier jour d’école, il se fait remarquer en faisant une mauvaise blague à la petite brute de l’école. Pour cela, il finit par prendre la fuite avec ses deux amis : Stubbs et Stretch et vont se retrouver dans la poubelle où un homme, le gardien va finir par les retrouver et les sortir de là. En échange de son silence, les garçons devront aller dans une librairie chercher un livre. Ils s’exécutent et lorsqu’ils reviennent ils ne trouvent pas l’homme, mais tombe nez à nez avec le directeur de l’école qui les punit pour le dernier jour de cours. En rentrant, Hunter est également privé de sortie par sa mère et va finir par regarder ce mystérieux livre qui ne contient à première vue que des pages blanches, jusqu’à ce qu’elles se révèlent. Hunter va ainsi découvrir un autre monde où l’Ombre règne. La Résistance, un groupe de Gardiens du Code vont lui révéler des choses étonnantes et lui confier une mission très dangereuse, mais pourtant nécessaire pour la survie de tous, mais Hunter sera-t-il à la hauteur de sa tâche ?

Je ne savais pas forcément à quoi m’attendre avec ce livre parce que jusque là, je n’en avais jamais entendu parler et je me suis laissé tenté par le résumé qui est assez alléchant (bien qu’il en dise peut être un peu trop) et j’ai donc commencé ma lecture, sans aucun a priori. Par ailleurs, avec les livres jeunesses du genre, généralement, ça se lit bien et vite, donc c’était parfait. Puis j’ai commencé et là, difficile de s’arrêter. Dès le début j’ai été happé – un peu comme Hunter – dans cet univers : Solandria, qui est un autre monde dirigé par l’Ombre. Une Résistance est créée par les Gardiens du Code. Ce sont eux qui vont retrouver et guider Hunter pour l’amener à Aviad qui va lui confier sa mission de la plus haute importante et dangereuse. L’univers est complet, riche et très intéressant, on prend plaisir à s’y plonger et découvrir tout ça, en même temps que Hunter qui jusque là, ignorait totalement son existence. Il est des choses qu’on ignore encore à la fin de ce premier tome, ce qui attire davantage notre curiosité pour poursuivre cette aventure.

C’est un livre de fantasy qui use certains codes donc pas vraiment de surprises à certains moments, mais les auteurs savent tout de même nous surprendre et nous intriguer, suffisamment pour avoir envie de continuer notre lecture pour savoir ce qui va arriver à Hunter. L’action ne cesse jamais, dès qu’Hunter se retrouve en possession de ce livre, il lui arrive diverses aventures, qui vont lui faire comprendre peu à peu ce qui se passe, dans quel monde il se trouve exactement. Bien que ce soit un livre de jeunesse, on peut dire que les auteurs ne ménagent pas leur personnage et qu’ils n’hésitent pas à le mettre dans des situations plutôt compliqués qui vont mettre le cerveau d’Hunter à rude épreuve. Il devra ruser et user de toute sa tête pour s’en sortir. C’est un livre de jeunesse c’est indéniable, mais je le trouve suffisamment mature pour que ça intéresse un public plus large (ou un public plus large avec une âme d’enfant, à voir).

Les personnages sont très attachants et plaisants à suivre. Je ne pourrais pas tous en parler parce qu’il y en a pas mal et que certains ont les voit finalement très peu. Mais en tout cas, je peux dire que j’ai beaucoup apprécié le personnage de Hunter. Le fait que ce soit écrit à la première personne aide énormément puisqu’on est dans sa tête et son corps, donc on le comprend mieux et on peut plus facilement se glisser dans sa peau. Mais en dehors de cela, je trouve ce personnage très attachant et courageux. Il n’hésite pas à y aller, tout en montrant parfois ses craintes. Mais il prend peu à peu confiance en lui et sait ce qu’il doit faire, prenant vraiment son Destin en main. Hunter va gagner en maturité, on voit une vraie évolution dans le livre au fur et à mesure qu’il lui arrive quelque chose. Hunter va se rendre compte que la vie peut être difficile mais que le tout est d’en accepter les choix et conséquences. Il va en ressortir grandi et changé, en quelque sorte. Une très bonne évolution en soi, et qui promet énormément pour la suite de cette série.

Sinon, je tiens à parler rapidement du livre en lui-même, je le trouve vraiment extra. La couverture est sympa (couverture VO, faite par les deux auteurs), mais c’est surtout l’intérieur. Le livre a des pages légèrement coloré en marron dans les angles, un peu comme un parchemin vieilli et je trouve ça beau, sans compter les illustrations (toujours au début d’un chapitre et parfois au milieu, représentant souvent quelques créatures que Hunter peut rencontrer). Et l’autre particularité, c’est que la police est aussi en marron et non en noir, comme c’est toujours le cas. Je trouve que ça fait vraiment un beau livre, bien sympathique à regarder visuellement, alors je tenais à le dire.

En bref, ce premier tome est un vrai régal. J’ai beaucoup apprécié l’univers des deux auteurs, les personnages sont attachants et plaisants à suivre. On est tout le temps dans le doute, même si on sait que ça ne peut que bien terminer (c’est de la jeunesse tout de même !) il n’empêche que l’on craint pour nos héros et qu’on se demande comment ils vont pouvoir s’en sortir. Si vous aimez les quêtes, les aventures, de la fantasy jeunesse quoi ! N’hésitez surtout pas à lire ce livre parce qu’il en vaut vraiment la peine.