Rechercher dans ce blog

25/01/2011

L'appel du destin de Fiona McIntosh

Quatrième de couverture

Griff n'est pas un garçon comme les autres: il a le pouvoir d'entendre les pensées des gens.
Un don qu'il est tentant d'exploiter quand on travaille dans un cirque. Mais quand Griff dévoile les secrets des spectateurs en public, le numéro tourne à la catastrophe. Heureusement, il peut compter sur l'aide de son amie Tess et de ses créatures magiques.
Ailleurs dans le royaume, Lute, prince héritier de la Couronne, échappe de justesse à une tentative d'assassinat: son oncle ne reculera devant rien pour s'emparer du trône.
La rencontre de Griff et de Lute, tous deux assoiffés de justice, changera à tout jamais le royaume de Drestonia.

Mon avis

C'est toujours un plaisir de lire les livres de Fiona McIntosh parce qu'elle a une imagination, une écriture que je trouve absolument géniale. C'est une auteure que j'apprécie beaucoup alors quand un nouveau livre sort, je veux forcément le lire. En plus, celui-ci est un one-shot (et non une trilogie comme d'habitude) du coup, on sait qu'il n'y a que ce tome-là, que l'histoire se termine à la fin.

Le début de l'histoire commence avec Griff, qui est monteur (qui s'occupe donc de l'installation) dans un cirque et malheureusement pour lui, assez rapidement, on apprend son talent, ce qui lui causera des ennuis. Par ailleurs, il fait la rencontre de Tess et des merveilleuses créatures qui l'accompagnent et une amitié commence à naitre entre ces deux personnages. Tyren, le patron du cirque itinérant, est un être sournois et veut profiter du don de Griff, mais tout ne se passe pas comme prévu et ne semble pas voir à quel point ce qu'il demande à Griff est horrible. Du coup, Griff décide d'arrêter avant qu'il ne soit trop tard.

De l'autre, on fait la rencontre de Lute, le prince héritier de Drestonia, qui revoit son oncle, qui revient après une longue absence dû à des guerres. On voit assez rapidement que quelque chose ne va pas bien au sein de cette famille royale et du coup, on se pose pas mal de questions. Un garçon qui semble avoir énormément changé en quelques années d'après ce qu'on nous apprend et beaucoup pensent qu'il ferait un bon roi, mais voilà que tout semble compromis, étant donné que son oncle veut le pouvoir et doit pour cela le tuer, comme il est l'héritier du trône.

Tout semble opposer ses deux personnages et pourtant à mesure de l'histoire, on commence à voir le lien entre ces deux garçons et je dois avouer que je ne m'attendais pas à ça. Je me doutais de quelque chose, mais j'avais autre chose en tête (tant mieux, l'auteure aura su me surprendre du coup ^^). J'aurai pensé que la rencontre entre ces deux personnages se feraient bien avant, mais en même temps, avec tout ce qu'ils leur arrivent de leur côté, leur rencontre ne pouvait pas se dérouler avant. D'autant que l'on a certaines informations au fur et à mesure qui nous permet de comprendre la situation, même si par moment ça peut nous laisser complexe parce qu'on est aussi perdu que nos deux héros. On sait tout de même plus de choses qu'eux, mais il manque tout de même des données pour savoir ce qu'il en est réellement et en cela, je trouve que Fiona McIntosh, sait bien jouer avec ses lecteurs et peut arriver toujours à nous surprendre de cette manière.

Les personnages sont vraiment attachants tous autant qu'ils sont. Je les ai beaucoup apprécié parce qu'ils ont chacun un petit quelque chose qui fait qu'on les aime bien et qu'on voudrait que tout s'arrange pour eux. Par moment, j'avais vraiment « peur » de ce qu'il pouvait arriver à certains d'entre eux parce que par moment, ils étaient vraiment dans des situations critiques (on n'aime pas tellement voir les personnages qu'on aime bien être comme ça^^). Du coup, c'était vraiment agréable de les suivre tous autant qu'ils étaient dans leur quête pour faire tomber cet usurpateur (entre autre ^^).

C'est un bon livre de jeunesse, qui se laisse lire aisément. Je l'ai beaucoup apprécié. on est bien évidemment dans la fantasy de base avec nos deux héros, de la magie à souhait, des créatures surnaturelles et des problèmes politiques en vue. Donc il y a tous les éléments qui font de ce livre un bon livre de fantasy, où il est surtout question d'amitié (quelque soit sa forme) et c'est vraiment plaisant de l'avoir lu. En tout cas, ceux qui ont aimé ces autres livres, n'hésitez pas à le lire et ceux qui aiment la fantasy jeunesse, ne vous gênez surtout pas pour le lire !

24/01/2011

La lame des ombres de Seressia Glass (Les Traqueurs d'Ombre 1)

Quatrième de couverture

Pour Kira, la normalité n'a jamais été une option. De jour, elle est experte en Antiquités, mais sa vraie nature se révèle la nuit: c'est un Traqueur d'Ombre. Entraînée depuis son plus jeune âge pour devenir le plus mortel des traqueurs, Kira sert la Commission Gilead, et s'occupe des Déchus qui sèment la discorde et le chaos. Ce n'est pas une vie facile, mais aujourd'hui, elle a un problème bien plus sérieux: Bernie, son ancien mentor, lui a apporté une dague vieille de 4000 ans pour l'authentifier, et, au premier contact, Kira a senti qu'elle appartenait à un Déchu du monde des ombres. Mais lorsqu'un démon tue Bernie, Kira doit faire face seule aux forces du Chaos, tout en résistant à l'étrange appel insidieux qui provient de la dague, et en évitant de tomber sous le charme de son ancien propriétaire, un guerrier nubien plusieurs fois millénaire dont le regard ne laisse pas Kira de glace.

Mon avis

Tout d'abord, je tiens à remercier les éditions Eclipse pour m'avoir permis de lire ce livre en avant première et par la même de découvrir un livre qui est très prometteur...

L'écriture de Seressia Glass est très agréable à lire et fluide. Je me suis vraiment laissée emportée dès les premières lignes de ce livre. La 4e de couverture nous promettait quelque chose de vraiment génial et ça a été le cas (en tout cas, moi j'ai adoré). C'est un livre de bit-lit, c'est indéniable, il y a tous les éléments pour en faire un très bon livre du genre. La seule chose qui change par rapport à d'habitude c'est que la narration est à la 3e personne (en général, on trouve plus facilement la 1ere), et grâce à cela, on peut suivre à la fois Kira, mais également Khefar (même si c'est moins souvent, après tout, il s'agit de l'histoire de la Traqueuse d'Ombre, de Kira).

Dès le prologue, le ton est donné et on sait à quoi s'attendre avec Kira, même alors qu'elle était adolescente. L'histoire commence alors qu'elle est une jeune femme de 25 ans. Elle est chez elle, en compagnie de Bernie, son ancien mentor, alors qu'il lui montre une dague ancienne pour l'authentifier et être capable de lui en dire plus, sachant qu'elle a quelques pouvoirs... Alors qu'elle doit le recontacter pour lui donner plus d'amples informations, elle retrouve Bernie assassiné en pleine rue. Et à partir de là, tout s'enchaine, car elle n'aspire plus qu'à retrouver coûte que coûte l'assassin de Bernie et de percer par la même occasion, les secrets de cette dague... Entre en place, deux autres personnages dont on ignore tout, jusqu'à une confrontation entre les personnages et là encore, l'histoire ne cesse jamais. Il se passe toujours quelque chose, et même dans les moments, où il n'y a pas de grandes actions, eh bien, on en apprend plus sur Kira, et même Khefar. Cela fait des intermèdes, un peu plus intimes, comme ils apprennent à se connaître et à se faire confiance pour leur lutte contre les Ombres.

L'univers créé par Seressia Glass est très intéressant et je m'y suis plongée avec un réel plaisir. Il mélange notre monde, mais également toute une mythologie, la mythologie égyptienne qui est ici très bien exploitée, je trouve. L'auteure nous introduit dans son monde petit à petit, nous expliquant qui sont les différents personnages, quel est le but de Kira... Le seul reproche que j'aurai à faire c'est que certaines explications sont longues à venir et du coup, on peut être perdus au début pour bien comprendre les différents types de créatures. Mais après ça s'explique et on voit de quoi il en retourne, du coup ce n'est pas trop gênant. J'ai quand même compris l'histoire, ce n'est pas un problème.

Les personnages sont vraiment bien décrits, on en apprend un peu plus sur chacun d'eux au fur et à mesure et certains s'en détachent plus que d'autres. Evidemment, Kira est le personnage principal de cette histoire, et donc on en sait plus sur elle, mais en même temps, il y a une part de mystères, on ne nous dévoile pas tout dès le début. Par ailleurs, il y a des zones d'ombres sur son passé et du coup, comme l'héroïne, on ignore beaucoup de choses sur son compte, hormis qu'elle est plus exceptionnelle qu'on pourrait le croire. Elle est une femme forte, et fragile en même temps (comme beaucoup d'héroïnes bit-lit, mais elle, elle a une solitude que d'autres personnes n'ont pas) qui sait ce qu'elle veut. Elle connaît son devoir et fait tout pour protéger les gens des Ombres. C'est un personnage vraiment attachant et on compatit à la vie qu'elle mène, parce que par moment, ce n'est pas toujours évident et le nubien s'en rend compte assez facilement. (J'imagine assez bien Kira comme sur la 1ere de couverture, sauf que normalement elle a les cheveux longs, nattés et avec des mèches bleues, mais à part ça, je la vois assez bien comme ça).

Ensuite, Khefar, le fameux nubien qu'elle rencontre. Lui aussi à sa part de mystères, mais se dévoile à mesure et on finit par l'apprécier énormément (en tout cas, moi j'ai beaucoup adhéré au personnage). C'est un véritable duo de choc que l'auteure nous a donné ici. Et j'ai hâte de lire la suite pour voir ce que ça va donner avec eux... Et il y a aussi le vieil homme qui accompagne Khefar, mais je n'en dirais pas plus sur lui parce que ça dévoilerait trop de choses et mieux vaut découvrir par soi-même qui il est, mais j'aime beaucoup ce personnage, pas le genre qu'on voit souvent.

Tout ça pour dire que j'ai beaucoup aimé cette histoire. L'intrigue est vraiment bien menée et franchement je dois avouer que vers la fin j'imaginais le pire, surtout au vue de la situation. Ce 1er tome est vraiment super et nous promet des histoires vraiment géniales pour la suite étant donné toutes les pistes que l'auteure a déjà commencé à semer ici.

16/01/2011

Hantise de Kelley Armstrong (Les Femmes de l'Autremonde 5)

Quatrième de couverture

Eve Levine, semi-démone et sorcière adepte de magie noire, est morte. Et elle le vit très bien, merci.
Mais un jour, les Parques réclament qu'elle paie sa dette envers elles en capturant la nixe, un esprit malfaisant qui s'est échappé de l'enfer. La nixe se nourrit de la mort et du chaos, et est très douée pour convaincre les gens de tuer pour elle. Mais elle est aussi très dangereuse : les précédents chasseurs envoyés à ses trousses ont tous perdu la raison. Et pour ne rien arranger, cette créature ne peut être vaincue que grâce à une épée maniée par un ange. Or, Eve ne donne pas dans l'angélisme... Autant dire qu'elle a du souci à se faire.

Mon avis

Je dois dire que je suis un peu mitigée sur cette lecture. J'avais vraiment hâte de découvrir l'histoire d'Eve, en sachant qui elle est et ce qu'elle mais, mais je dois avouer que je n'ai pas été des plus emballée avec elle, alors que ça promettait d'être vraiment super.

Déjà, l'histoire, Eve – à l'état de fantôme – veut à tout prix trouver un moyen pour pouvoir entrer en contact avec le monde des vivants, tout ça pour pouvoir communiquer avec sa fille. Mais il n'y a aucun moyen... alors elle met de côté sa « vie », ou nouvelle vie en tant que fantôme pour cela, sans se rendre compte de ce qu'elle a pu gagner. Bien assez tôt dans le livre, et comme annonce sur la 4e de couverture, elle doit payer sa dette envers les Parques (comme elles ont sauvé Paige et Lucas, cf Magie d'entreprise) et pour cela, elles lui demandent de capturer la nixe qui s'est échappée.

Rien que ça, ça promettait quelque chose de vraiment super, ou du moins j'en attendais beaucoup... sauf que ce n'était pas le cas. L'histoire est vraiment bien menée, et il se passe plein de choses... sauf que par moment, j'avais l'impression que c'était vraiment long (alors que je n'ai pas mis tant de temps que ça pour lire ce livre, d'autant qu'il est assez épais), mais j'ai trouvé que ça trainait en longueur inutile par moment et je croyais ne jamais en voir le bout. Alors que l'action ne cesse jamais, il lui arrive plein de choses, elle enquête et rencontre des gens pour l'aider... mais finalement j'ai trouvé ça trop long... C'est difficile d'expliquer ça, surtout que ce n'était pas si mal au final, il ne faut surtout pas penser que j'ai détesté ce livre, non pas du tout. C'était sympa, mais je n'ai pas eu le même engouement dans ma lecture comme avec les deux héroïnes précédentes où là, j'avais dévoré le livre avec plaisir. Ici, avec Eve, je lisais parce que je devais le lire, mais je n'étais pas vraiment emballée. Ce n'était pas le bon moment, ou bien la narration d'Eve est différente et que je n'ai pas vraiment adhéré à son histoire... je ne saurais le dire.

Ça m'a fait plaisir de revoir certains personnages, d'avoir un peu de leurs nouvelles même si les circonstances ne sont pas des plus heureuses ici. Mais c'était quand même sympa de les revoir. Etre en compagnie d'Eve n'était pas désagréable non plus, malgré les soucis que je viens d'énoncer, ça nous permet de mieux la connaitre, telle qu'elle est vraiment parce que jusqu'ici, on ne la connaissait que via d'autres personnes qui l'avaient connu de son vivant et la plupart ne l'appréciait pas tellement en raison de ce qu'elle était (une sorcière qui pratiquait entre autre la magie noire...) et du coup, on n'avait pas forcément un avis très positif à son égard. Mais le fait de l'avoir en narratrice, cela nous permet de vraiment la connaitre et on se rend compte finalement qu'elle n'est pas si mauvaise qu'on veut le croire, c'est juste que dans sa vie, elle n'a pas toujours fait les bons choix, mais qu'elle essaye plus que tout de se rattraper, même si elle est un fantôme désormais. C'était vraiment touchant de la voir ainsi, notamment envers sa fille alors qu'elle ne peut rien faire pour elle, pour la protéger.

Mais au cours de la lecture, Eve va prendre conscience que sa fille va parfaitement bien, qu'elle est très bien entourée. Elle va finir par changer d'une certaine manière et toute cette histoire lui aura au moins appris une chose d'important qu'elle n'arrivait pas à admettre dans le début du livre. Et ça c'est plutôt une bonne évolution.

Donc voilà, ce livre n'est pas le meilleur que j'ai pu lire de cette série, mais il est quand même intéressant et puis cela fait lien avec d'autres héroïnes et il est peut-être important d'avoir lu cette histoire pour comprendre certains éléments dans les futurs tomes, alors autant le lire.

12/01/2011

Une mort certaine de Charlaine Harris (La Communauté du Sud 10)

Quatrième de couverture

" Enfin ! Enfin ma relation avec Eric commence à ressembler à quelque chose ! Après toutes ces épreuves, moi, Sookie, je l'ai bien mérité. Mais hélas, au moment où tout semble aller pour le mieux, voilà que mon entourage se met à me créer de nouveaux problèmes : Sam, Billet même Eric ! Et la fureur qui a entouré la Grande Révélation des hybrides n'est pas vraiment retombée... "
Sookie Stackhouse est à peine remise de la révélation de son arrière-grand-père qu'elle doit faire face à un visiteur imprévu : le créateur d'Eric, un vampire venu tout droit de l'Antiquité, accompagné d'un étrange jeune garçon aux moeurs sanguinaires. Et de l'autre côté, entre s'occuper de son couple et gérer sa famille faé, la jeune serveuse de Bon Temps a encore fort à faire...

Mon avis

Alors cette critique va être un peu compliquée à faire parce que je ne sais pas trop quoi penser de ce livre.
Je l'ai bien aimé, ça se lit toujours aussi bien. L'écriture de Charlaine Harris se retrouve, on adhère toujours autant à Sookie et ses petites histoires (si on adhère aux premiers livres, on adhère forcément aux suivants), mais je dois bien avouer que ce n'est pas le meilleur tome de la série.

On retrouve une Sookie, un peu chamboulée au début (en même temps, au vu des évènements du tome 9 c'est normal) et du coup, elle a parfois du mal à s'en remettre et d'être complètement elle-même. Puis après, elle apprend certaines choses (je vous laisse découvrir quoi), ensuite son cousin Claude vient la voir, pour héberger chez elle pendant quelques temps, vu qu'il se sent seul. Sookie ne comprend pas tellement ce changement (surtout quand on connait un peu le personnage) mais se laisse faire. Par ailleurs, dans le monde surnaturel, il y a quelques bouleversements, et Sookie se retrouve toujours au centre parce qu'elle connait ce monde là, et que malgré elle, elle y fait partie donc on l'appelle toujours quand quelque chose ne va pas. Et sans qu'elle n'ait demandé quoi que ce soit, elle se trouve dans des situations critiques (dans ce tome ci par moment c'est vraiment critique, faut voir tout ce qu'elle fait par loyauté et amitié).

L'histoire aurait pu être pas mal, mais en fait, il n'y a pas énormément d'action comme dans les précédents, du coup, il manque quelque chose. Ce livre clôt parfaitement le tome précédent (qui était court quand même) et en même temps, il introduit parfaitement le tome suivant (à mon avis) du coup, ce tome-ci, fait un peu lien et passage entre « deux », du coup, il n'est pas exceptionnel, mais il est tout de même utile. La lecture s'est faite aussi bien que les autres, pas de souci, mais par moment, je me demandais vers quoi l'auteure était en train de nous diriger pour que tout soit dévoiler plus ou moins rapidement, en ralentissant le texte par moment pour que tout soit à la fin (et on se dit un peu, tout ça pour « ça »). Mais bon c'était quand même sympa à lire et j'attends de voir ce que ça donner la suite parce qu'à mon avis, ce tome-ci nous prépare quelque chose d'énormes dans le prochain.

Les évènements annoncés dans la 4e de couverture (à savoir la venue du créateur d'Eric) et bien c'est assez tardif dans le tome et du coup, on attend ce moment plus ou moins avec impatience parce qu'on se dit que ça va être important et aussi qu'il va y avoir des problèmes et donc de l'action. Le souci c'est qu'on a largement dépassé la moitié quand il arrive, du coup le début du livre peut paraitre un peu lent et long, d'autant qu'elle raconte un peu sa petite vie et sa récupération. Mais en même temps, on nous annonce autre chose qui promet des gros ennuis en vu, donc limite, on peut passer outre cet aspect long, parce que c'est quand même important de tout remettre en place.

Donc ce livre est pas mal, mais je pense que c'est seulement pour faire une conclusion entre le 9e tome et une introduction au tome 11, donc il est tout de même important car certains éléments se mettent ici en place et on peut voir les enjeux qui se déroulent.

11/01/2011

Bel et bien mort de Charlaine Harris (La Communauté du Sud 9)

Quatrième de couverture

" Après la sortie du cercueil très médiatisée des vampires, c'est au tour de mes amis changelings de sortir du bois. Moi, Sookie, j'avais peur de la réaction des habitants de Bon Temps... Et je n'avais pas tort ! Comme d'habitude je dois jouer la super détective. Mais qui va me protéger, moi ? Pas besoin d'être voyante pour se rendre compte que les problèmes ne font que commencer... "
Alors que de nouvelles créatures surnaturelles dévoilent leur existence aux humains, Sookie Stackhouse, serveuse télépathe, est très inquiète. Ses peurs prennent vie quand une panthère-garou est assassinée. Mais la jeune femme est elle aussi en danger : le FBI s'intéresse à elle de très près, et il semblerait qu'une chose ancienne et puissante ait une dent contre elle...

Mon avis

J'ai bien aimé ce tome-ci. Sookie, toujours égale à elle-même se retrouve toujours dans des situations difficiles malgré elle et pourtant elle tente d'y faire face et de les résoudre bien qu'elle ne soit qu'une simple humaine. Cependant, quand le danger devient trop important, ce n'est pas sans compter l'aide des changelings, loups-garous ou vampires pour la protéger.

Dès les premières pages, on est plongé dans l'histoire qui devient de plus en plus complexe. C'est aussi plus sombre que les précédents, d'autant que la menace au dessus de sa tête n'a pas forcément disparu. Sookie se rapproche de plus en plus d'Eric, par choix ou malgré elle ? Elle ne le sait pas encore, elle est indécise sur ça mais elle ne peut pas renier qu'il se passe quelque chose entre eux deux.

J'aime toujours autant les personnages principaux et on en redécouvre d'autre, comme Amelia qui devient une véritable amie pour Sookie quand elle a besoin. Une lecture bien agréable et une fois de plus une longue attente pour le prochain tome (en septembre).

Pire que la mort de Charlaine Harris (La Communauté du Sud 8)

Quatrième de couverture

"Les ennuis ne sont pas terminés ! Voilà qu'un attentat terroriste a détruit l'organisation vampire de la région ! Or moi, Sookie, j'avais d'autres choses en tête, des trucs... personnels. Et je n'ai pas vu tout de suite le rôle que j'allais devoir jouer. Je suis télépathe, moi pas voyante. Allez j'avoue : je pensais à mon petit copain, qui brillait par son absence. Une absence prolongée..."
Dans une région dévastée après le passage de l'ouragan Katrina, Sookie a fort à faire pour aider les communautés humaine et vampire à se reconstruire. Si la jeune serveuse est saine et sauve, elle n'en est pas moins préoccupée : les temps changent pour les vampires et les lycanthropes, de nouveaux dangers s'annoncent... et Quinn, son petit ami - et sublime tigre-garou - , a disparu !

Mon avis

Je pense que c'est un des meilleurs tomes de cette série ! J'ai beaucoup aimé l'intrigue et la manière dont ça se résout à mesure des pages. Là, on est loin des premiers livres où bien souvent Sookie laisse faire les autres, sans qu'elle n'agisse vraiment (même si elle est loin d'être passive quand même).

La vie de Sookie se complique de jour en jour, sans qu'elle ne puisse empêcher tout ça mais heureusement qu'elle est bien entourée pour l'aider... même si bien souvent on fait appel à elle pour aider les autres... C'est qu'elle a une vie difficile Sookie ! Entre son frère, les vampires, les changelings et les lycanthropes... elle ne sait plus où donner de la tête ! Sa vie va être à nouveau perturbée quand les temps changent et que des lycanthropes débarquent en ville pour prendre le pouvoir et cela en massacrant la plupart des vampires... Des gens meurent sans qu'on sache véritablement le lien, un groupe de lycanthropes accusant un autre : généralement on en vient à une guerre et c'est vraiment ce qui se prépare...

Dans ce tome, plusieurs histoires sont entremêlées et les unes après les autres, tout se résout sans que ce ne soit simple et surtout facile. Il y a de plus en plus de morts, de sang et de quoi traumatiser notre Sookie, même si elle à les nerfs solides, il arrive par moment où l'on ne peut plus faire face et où l'on craque... Et forcément, il y a toujours deux personnes prêtes à l'aider... Sam ou bien Eric...

D'ailleurs, sa relation avec ce dernier devient de plus en plus ambiguë, à mesure que ce dernier se pose de plus en plus de questions sur ce qui s'est passé pendant qu'il était amnésique... Cela va-t-il tout changer ? On saura ça peut-être dans le prochain tome...

La conspiration de Charlaine Harris (La Communauté du Sud 7)

Quatrième de couverture

"Après les dégâts provoqués par louragan Katrina, la Reine des vampires avait tout perdu et était accusée de meurtre ! Et bien sûr, moi seule pouvait la blanchir ! On m'a donc envoyée, moi, Sookie Stackhouse, avec la délégation officielle, au sommet des vampires. J'avoue que je n'étais pas mécontente de quitter Bon Temps pour les bords du lac Michigan. Il allait s'en passer, des choses ! A commencer par des meurtres. Beaucoup de meurtres."
Trahie pa son grand amour aux longues canines, la jeune serveuse télépathe doit non seulement gérer un nouveau prétendant - un tigre-garou ô combien séduisant ! - mais également aider la Reine à retrouver sa puissance financière et son autorité morale. Sookie devra choisir son camp, au jeu dangereux de la vie et de la mort...

Mon avis

L'histoire devient de plus en plus intéressante et complexe aussi ! Sookie agit beaucoup plus et change à mesure d'être confronté à tous ces événements. On est loin de la petite serveuse du début (même si elle l'est toujours !).

J'aime toujours autant suivre ses aventures, tiraillée entre son boulot, sa bonne volonté et gentillesse qui la pousse toujours à aider les autres (même si elle se met en danger, et parfois c'est à se demander si elle s'en rend compte). Cette fois-ci l'action ne se déroule pas à Bon Temps et c'est vraiment sympa de changer de ville comme ça, comme pour le précédent.

On retrouve toujours auprès d'elle les mêmes créatures, bien souvent les vampires et ce n'est pas de tout repos pour elle parce qu'elle sort avec Quinn mais en même temps... Eric n'est jamais loin tout comme Bill qui essaye de se faire pardonner... Je me demande si un jour ça va changer leur relation... (Je ne pense pas comme Sookie semble être assez rancunière... en même temps, je lui donne raison ^^). Sa relation avec Eric devient de plus en plus étrange et va peut-être finir par changer et redevenir comme dans le 4 ? Je l'espère en tout cas.

Plus ça va, plus il y a de l'action et l'on n'a pas le temps de reprendre son souffle que déjà... un autre événement arrive pour tout chambouler et notre Sookie nationale ne sait pas toujours où donner de la tête... Mais une chose est sûre... entre elle et Eric... il se passe bien plus de choses qu'elle ne veut l'entendre (OOUUAAIISS !!! ^^).

La reine des vampires de Charlaine Harris (La Communauté du Sud 6)

Quatrième de couverture

"C'est moi Sookie, je suis de retour, mais cette fois, je pars en mission dans la capitale du vice ! La reine des vampires m'a ordonné d'enquêter sur la mort de ma cousine-vampire Hadley. Et quand la reine ordonne... Bonne fille, j'obéis mais l'héritage d'Hadley attise la convoitise. Heureusement, Quinn, mon sublime tigre-garou, m'accompagne dans cette enquête sanglante."
Sookie Stackhouse a quitté le fond de la Louisiane pour la Nouvelle-Orléans et utilise ses talents de télépathe pour enquêter sur la mort suspecte de sa cousine, dont la nature des relations avec la reine est encore trouble... De révélation en révélation, Sookie va rapidement regretter la vie paisible et les vampires finalement si peu terrifiants de Bon Temps.

Mon avis

Ce 6e tome est dans la même lignée que les autres (comme toujours !). Les événements s'enchaînent de telle manière qu'on n'a pas vraiment le temps de souffler ! Quand ça ne concerne pas sa famille, ça concerne ses peines de cœur et quand ce n'est pas ça, elle doit sauver la mise de ce monde surnaturel alors qu'elle n'est qu'une simple humaine ! (Enfin... peut être pas tout à fait...). On va de révélations en révélations, aussi bien sur l'enquête que sur Sookie.

Les conquêtes de Sookie s'agrandissent une fois de plus (elle commence à faire comme une certaine personne...), même s'il y a une logique à tout ça (hum... c'est pour ça ^^). Sookie se retrouve encore dans une situation impossible, qui commence avec son frère et sa nouvelle nature avant d'être obligé de répondre à l'appel de la Reine des vampires qui souhaite la rencontrer, alors qu'elle doit aller à la Nouvelle Orléans pour débarrasser les affaires de sa cousine mort (pour la 2e fois). On pourrait penser que tout se passerait bien et serait vite fait, mais c'est mal connaître Sookie qui a le don de se mettre dans des situations délicates.

L'histoire est toujours aussi intéressante et on a toujours envie de savoir ce qui va se passer ensuite de sorte que les pages défilent à une vitesse incroyable ! C'est plutôt rassurant, ça veut dire que c'est bien et Harris sait comment accrocher son lecteur ! J'ai vraiment hâte de lire la suite.

La morsure de la panthère de Charlaine Harris (La Communauté du Sud 5)

Quatrième de couverture

" Moi, Sookie, 26 ans, je suis toujours serveuse Chez Merlotte et, à mon grand désespoir, à nouveau célibataire. Non contente d'être au prises avec des mutants - dont mon frère Jason ! -, me voilà confrontée à un tueur de mutants ! Et j'ai jusqu'à la prochaine lune pour trouver le vrai coupable..."
Alors qu'un sniper bien décidé à éliminer les non-humains fait régner la terreur dans la petite ville sudiste de Sookie Stackhouse, elle est appelée à l'aide par le séduisant Alcide... et se retrouve plongée au coeur d'imbroglios politiques, mêlant vampires, loups-garous et autres créatures ! Et ses sentiments aussi sont mis à rude épreuve, avec le beau vampire-pirate qui a investi son bar...

Mon avis

Ce 5e tome est tout aussi bien que les précédents et ce qui est bien dans cette série c'est que c'est de mieux en mieux. On s'attache vraiment à Sookie à qui il arrive toujours des choses incroyables et les ennuis commencent dès le début avec son frère qui a changé... et ça va aller de mal en pis...

Les changeling et les lycanthropes sont de mises dans ce tome même si les vampires sont toujours là, surtout pour tourner autour de Sookie... Sookie, Bill et Eric dans une même pièce quand ce dernier est courant de ce qui s'est passé pendant son amnésie... ça craint pour elle !

C'est toujours aussi amusant à lire et on se laisse facilement entrainer dans cette histoire. On en apprend toujours un peu plus et les méchants viennent vraiment de partout avec des raisons différentes... ou presque. Mais la pauvre Sookie est toujours visée même quand elle n'est pas concernée dans l'affaire, à croire que le simple fait de traîner avec des gens "anormaux" la met en danger... à croire !

Les prétendants se font de plus en plus nombreux depuis que Sookie a quitté Bill... Étrange... ça me rappelle une autre personne... mais je ne sais plus qui. Bon heureusement qu'on n'assiste pas au même genre de scène non plus parce que sinon ça ne le ferait vraiment pas. Maintenant il me tarde de lire le prochain tome pour savoir ce qui va lui arriver !

Les sorcières de Shreveport de Charlaine Harris (La Communauté du Sud 4)

Quatrième de couverture

" Tout est fini avec mon vampire préféré. Bill s'est envolé pour le Pérou, me laissant moi, Sookie, le coeur en miettes. Je comptais donc passer un Premier de l'An bien morne quand des évènements extraordinaires ont troublé la quiétude de notre gentille bourgadede Bon Temps : une "mafia" de sorciers a décidé de s'approprier le territoire des vampires..."
Peu après sa rupture avec Bill, Sookie Stackhouse, la jeune serveuse de Chez Merlotte, trouve sur son chemin un homme nu et séduisant. Et quel homme ! Un vampire, plutôt : Eric Northman, le sheriff au charme ensorcelant qu'une sorcière dépitée a privé de sa mémoire ! Le dangereux prédateur est devenu une proie pour ceux qui veulent sa peau, mais Sookie est bien déterminée à ne pas les laisser faire...

Mon avis

J'adore toujours autant cette série et les choses sérieuses commencent. Sookie se met toujours dans des situations pas possibles. Elle fait le vœu en cette nouvelle année qu'il ne lui arrive rien... et dès l'instant où elle quitte le bar dans lequel elle travaille, les ennuis commencent déjà !

En effet, un homme nu se met à courir devant elle alors qu'elle est dans sa voiture et quelle fut sa stupeur quand elle se rend compte que c'est Eric et qu'il ne se souvient de rien ! Elle se doit alors de le protéger, à la demande des autres vampires pendant qu'ils essayent de régler cette affaire. En même temps, un autre incident survint, Jason disparaît ! Elle qui voulait avoir une vie paisible maintenant qu'elle s'était débarrassée des vampires, voilà que les ennuis arrivent de nouveau ! Elle n'aura jamais de vie tranquille à mon avis, pour notre plus grand bonheur de lecteur ! (Oui, forcément, s'il ne lui arrivait rien, quel est l'intérêt de le raconter dans un livre ? lol).

Dans ce tome, on en apprend plus sur toutes les créatures qui vivent en ce monde et ce n'est pas une mince affaire pour Sookie, la seule humaine qui doit gérer cette situation ! Cette fois-ci, ce sont des sorciers qui posent problèmes mais d'autres sont également concernés, comme les changeling... L'histoire se corse depuis que Sookie a rencontré Bill dans le 1er tome.

Dans ce tome, on découvre un autre Eric, beaucoup plus gentil qu'il ne l'est d'ordinaire et ce nouveau Eric plait beaucoup à Sookie... (non je n'en dirais pas plus à ce sujet ^^).

De tomes en tomes, cette série devient plus captivante et c'est un vrai plaisir de lire, d'autant que c'est facile et rapide, donc ce n'est vraiment pas pour se prendre la tête.

Mortel corps à corps de Charlaine Harris (La Communauté du Sud 3)

Quatrième de couverture

" Bill, mon cher vampire, a fini par m'avouer que la mystérieuse reine de Louisiane lui avait confié une dangereuse mission. Avant de disparaître, il m'a mise en garde. Mais vous me connaissez, moi, Sookie, je ne pouvais pas en rester là. Entre les ménades et les lycanthropes, ma vie n'allait pas être simple... "
Revoilà Sookie Stackhouse, la jeune serveuse télépathe de Chez Merlotte, dans une aventure pour le moins singulière : lasse de supporter l'indifférence de Bill, son beau vampire parti en voyage, elle part enquêter au sain de la pègre des suceurs de sang. Aidée d'un loup-garou, qui fait naître en elle de désirs insoupçonnés, ell doit retrouver Bill, kidnappé par une ancienne amante - une vampire sexy en diable - et faire taire sa jalousie, tout en esquivant les avances d'Eric, le dangereux et séduisant Viking mort depuis plus de mille ans...

Mon avis

Ce 3e tome est à la hauteur des 2 1er et je dirais même qu'il est meilleur ! L'écriture est toujours aussi agréable à lire et je trouve même qu'elle s'améliore au fur et à mesure (ce qui est normal en soi, sinon ce serait vraiment gênant pour l'auteure).

A chaque tome, l'histoire devient meilleure je trouve et les actions se font de plus en plus présentes. Elles s'enchaînent, pas le temps de s'ennuyer, et l'on est toujours aussi pressé de savoir ce qui va arriver à notre Sookie nationale. Sa relation avec Bill est quelque peu compromise, notamment à partir du moment où celui-ci disparaiî sans laisser de traces, sans que personne ne sache où il est.

Sookie se retrouve donc obligée de faire équipe avec un loup-garou Lèn, envoyé par Eric pour cette mission quelque peu étrange. On sent la détresse permanente de Sookie sachant ce qu'on peut faire à Bill pendant qu'elle le recherche et en même temps... je vous laisse découvrir par vous même les autres conflits intérieurs. (Un peu sadique je l'avoue).

J'adore le personnage d'Eric : de tome en tome, je trouve qu'il devient de plus en plus intéressant et on voit surtout ses "mauvais" côtés mais je l'adore quand même ! C'est quelqu'un de détestable, par rapport à son attitude envers Sookie, il veut profiter de la situation pour essayer de la mettre dans son lit.

Depuis le 1er tome, on s'en rend vite compte et il ne se cache même pas. La fin de ce tome m'a un peu surprise, je ne pensais pas que ça allait se terminer de la sorte mais en même temps c'était à prévoir. J'ai vraiment hâte de lire le 4e tome pour savoir comment ça va se passer maintenant.... avec de telles circonstances. Apparemment, à partir du tome 4, les choses commencent vraiment à être intéressante... Il me tarde de le lire !

Disparition à Dallas de Charlaine Harris (La Communauté du Sud 2)

Quatrième de couverture

"C'est encore moi, Sookie. Pour vous servir Chez Merlotte. Bill est toujours aussi beau et carnassier, mais il ne boit que mon sang, j'y veille ! Ici, à Bon Temps, les humains et les autres cohabitent pacifiquement. Enfin, presque, car, l'autre soir, on a retrouvé un corps sur le parking du bar et une ménade m'a attaquée."
La petite ville de Bon Temps a retrouvé un seblant de calme. La jeune télépathe Sookie Stackhouse partage son temps entre le bar où elle travaille et son bien-aimé vampire, Bill Compton. Mais lorsqu'on s'en prend à elle, elle n'a d'autre choix que de pactiser avec la communauté vampire, et part mener l'enquête à Dallas sur la disparition d'un des leurs, au péril de sa vie !

Mon avis

Eh bien ce 2e tome est tout aussi super que le 1er et je dirais même qu'il est meilleur. Sookie est encore embarquée dans une drôle d'histoire dont elle ne va pas en ressortir tout à fait indemne (sinon ce ne serait pas drôle, elle n'est pas Wonder Woman non plus).

On retrouve les mêmes personnages que dans le 1er, certains se font en revanche plus absent et d'autres font leur apparition mais on a toujours le couple Sookie et Bill... avec évidemment Eric pas très loin. L'écriture de l'auteure est toujours aussi sympa à lire et c'est vraiment agréable de lire ça, on ne se prend vraiment pas la tête pour ce qui est de la compréhension, le style est simple sans pour autant qu'il soit enfantin... loin de là.

Comme pour le 1er, je trouve les personnages intéressants et on en apprend un peu plus sur eux, mais aussi sur le fonctionnement des vampires mais d'autres créatures également qui font leur apparition mais je n'en dis pas plus, je vous laisse découvrir tout ça.

Cette histoire est un peu plus complexe car deux histoires sont mêlées en une mais c'est inséré finement donc on ne se perd pas et ça rend l'histoire d'autant plus intéressante et palpitante car au début on nous donne quelque chose, pour l'abandonner pour autre chose avant de retourner sur la première partie (je ne sais pas si c'est très clair ^^) mais on a envie de savoir comment ça va se dérouler alors que dans tout le livre on a rien sauf dans les derniers chapitres où l'on revient enfin à ce premier sujet. Et c'est bien fait de telle sorte que ce n'est pas du tout mis de côté et réglé en cinq minutes, loin de là et c'est ce qui est bien.

En tout cas, ça donne envie de lire la suite et de savoir ce qu'il va arriver encore à notre pauvre Sookie et à son fameux vampire Bill.

Quand le danger rôde de Charlaine Harris (La Communauté du Sud 1)

Quatrième de couverture

" Moi Sookie Stackhouse, j'ai un faible pour les vampire. Et à la Nouvelle-Orléans, ce n'est pas ce qui manque ! D'ailleurs, un soir, un gentleman amateur d'hémoglobine, Bill Compton, a débarqué dans le bar où je travaille, Chez Merlotte. Comme j'ai la faculté de lire dans les pensées, j'ai vite compris qu'il avait de gros ennuis... "
Les vampires vivent désormais parmi les humains grâce à un substitut leur permettant de se nourrir sans tuer. Mais la méfiance règne toujours à Bon Temps, petite ville de l'Amérique profonde. L'arrivée de Bill, ténébreux vampire du me siècle va bouleverser la vie de la jeune serveuse télépathe, Sookie, d'autant qu'une vague de crimes s'abat sur la ville.

Mon avis

Au début j'étais réticente à commencer cette série, je n'avais pas vu la série TV mais ça ne me tentait pas plus que ça mais comme beaucoup de monde disait que c'était vraiment génial et que des amis m'ont affirmé que ça l'était et qu'ils adoraient vraiment, du coup je me suis laissée tenter. Et franchement, je ne regrette pas parce que c'est vraiment sympa à lire.

Déjà, l'écriture est simple et fluide qui fait qu'on se laisse facilement entraîner dans l'histoire, que l'on suit les événements et qu'on a toujours envie de savoir ce qui va se passer. Ce qui est une bonne chose. Après l'histoire commence doucement et les événements s’enchaînent à mesure que les meurtres se succèdent et bien souvent proche de Sookie.

Les personnages sont vraiment intéressants et attachants pour certain, comme Bill que l'on rencontre dès le début et pour qui Sookie tombe amoureuse.

Pour moi, ça ne vaut pas d'autres séries de bit-lit mais c'est quand même agréable à lire et ça nous donne envie de continuer la série alors dès que j'ai la possibilité, je lirais la suite avec plaisir. C'est tout de même énervant d'avoir des livres qui ne durent même pas une journée parce qu'après c'est le casse tête pour savoir quoi lire ensuite... surtout quand on a beaucoup de choix.

07/01/2011

Alera de Cayla Kluver (La légende de la lune sanglante 1)

Quatrième de couverture

À la perspective d'épouser l'homme que son père a choisi pour lui succéder à la tête du royaume d'Hytanica, la princesse Alera a la désagréable impression qu'on lui impose un destin dont elle ne veut pas. Lorsque Narian, séduisant et mystérieux jeune homme originaire du royaume ennemi de Cokyri, arrive avec un passé obscur dont il refuse de parler, les nouveaux désirs d'Alera menacent alors de détruire le royaume. La découverte du secret de Narian va plonger Alera dans un monde terrifiant de complots, de querelles familiales et de guerres ancestrales. Alera, désemparée, ne sait plus que croire, ni à qui elle peut encore faire confiance.

Mon avis

Je tiens tout d'abord à remercier les éditions du Masque pour ce partenariat avec Lire Ou Mourir, qui m'a permis de lire ce livre en avant première. Grâce à cela, j'ai pu découvrir un livre vraiment génial et qui mérite d'être connu en France et qu'on y porte un certain intérêt.

Je ne connaissais pas du tout ce livre quand j'en ai fait la demande et je dois dire que ça a été une bonne surprise. Je trouve que c'est vraiment bien écrit, on se laisse facilement emporter dans cette histoire qui est bien plus complexe qu'elle n'y parait. C'était vraiment agréable à lire et fluide, avec un ton assez soutenu mais sans que ce soit lourd à lire.

Pour moi, c'est plus de la fantasy que de la romance (même s'il y a une part importante dans l'histoire, tout ne tourne pas autour de ça). Il ne faut pas spécialement vous attendre à de l'action toutes les deux secondes comme dans certains livres de fantasy, après tout, nous suivons l'histoire d'une princesse qui a pour habitude de rester chez elle. De plus, la narration à la première personne nous « limite » à son point de vue, donc c'est pour ça que le côté « action » est restreint. Mais ce n'est pas pour ça qu'il ne se passe rien et que l'on s'ennuie à ses côtés.

Le prologue nous remet le contexte de guerre, voir les atrocités qui se sont passés avant de retrouver Alera qui doit passer un après-midi avec Steldor, afin de faire plus ample connaissance comme il est celui que son père a choisi pour lui succéder sur le trône. Mais Alera n'a pas cette même envie et c'est une véritable épreuve pour elle que de rester à ses côtés. Pendant une bonne partie du livre, on nous parle essentiellement de l'union entre ces deux personnages, même si Alera a énormément de doute. Pourtant Steldor est l'homme dont toutes les femmes rêvent, qui aimeraient l'épouser, mais il ne convient pas à Alera.

On entre ainsi peu à peu dans le monde de cette princesse pas comme les autres. On fait la rencontre de personnes qui lui sont chères (sa sœur Miranna et London, son garde du corps) et a qui elle se confie énormément. Alera est vraiment attachante, et on comprend au fur et à mesure de l'histoire en quoi elle n'aime pas Steldor et pourquoi elle préfèrerait trouver quelqu'un d'autre (je la comprends parfaitement, bien qu'il soit très prisé, très beau... ça ne fait pas tout). Le mariage d'Alera doit avoir lieu dans un an et c'est pourquoi son père lui demande de bien réfléchir pour trouver la bonne personne. Du coup, il n'y a pas énormément d'action parce qu'une bonne partie du début du livre, porte sur ça et sur ses entrevues avec Steldor...

Mais ensuite, alors qu'elle se promène dans le jardin avec London, on découvre un intrus, un cokyrien (ennemi des hytanicains dont fait partie Alera) et toute la garde est appelée et la princesse mise hors de portée. Bien plus tard, un autre intrus fait irruption aux approches du château et il s'agit cette fois-ci de Narian... Et à partir de là, les problèmes ne font que commencer et tout s'enchaine relativement vite.

J'ai beaucoup aimé l'univers créé par Cayla Kluver car on voit deux modes de vie complètement différents, avec des principes qui le sont tout autant et du coup, on voit – en partie – pourquoi les Hytanicains et les Cokyris sont en guerre depuis tout ce temps et que même en temps de paix, il y a certaines tensions.

Comme je l'ai dit plus tôt, il ne faut pas s'attendre à des batailles, ou d'autres actions du genre parce que la princesse n'est pas concernée directement, donc on ne voit pas tout ça, même si c'était le cas. Mais il se passe tout de même beaucoup de choses et on apprend à connaitre Narian, personnage vraiment mystérieux avec un passé très obscur. Alera essaye de le comprendre et une grande amitié commence à naître entre ces deux là.

Les personnages sont vraiment intéressants et attachants pour certains alors que d'autres sont détestables (comme Steldor). On voit une certaine évolution dans le personnage d'Alera, même si elle reste égale à elle-même la plupart du temps, elle y gagne une certaine maturité, en partie grâce à Narian. Le secret de Narian évoqué dans la 4e de couverture n'est pas nécessairement celui que l'on croit et c'est en cela que c'est génial, parce que l'auteure arrive toujours à nous surprendre en ne nous dévoilant qu'au fur et à mesure certaines informations pour nous permettre de bien comprendre l'histoire et de voir en quoi elle est bien plus complexe qu'elle n'en a l'air. Cependant, beaucoup de choses nous sont cachées, parce qu'on les cache également à Alera, bien qu'elle soit connue pour être une personne entêtée qui trouvera n'importe quel moyen pour arriver à ses fins et à découvrir des choses qu'elle devrait ignorer.

Tout ça pour dire que j'ai vraiment aimé cette histoire, qu'il me tarde de lire la suite parce que ce premier tome est riche en rebondissement, qu'il y a des intrigues qui restent encore à être élucidées et je suis certaine qu'il y aura aussi d'autres choses à découvrir dans les prochains tomes.

03/01/2011

Terrienne de Jean-Claude Mourlevat

Quatrième de couverture

Une quête insensée dans un monde parallèle, un roman à vous couper le souffle !
Après avoir reçu un étrange message de sa sœur Gabrielle, disparue depuis un an, Anne se lance à sa recherche. Accompagnée d'un vieil écrivain en mal de création, rencontré sur la route, elle passe alors brusquement de l'autre côté. Là-bas, les habitants ne respirent pas, ne sourient pas, et les humains sont esclaves. Au milieu d'eux, elle comprend vite que sa sœur est retenue prisonnière, quelque part, et qu'elle est en danger. Anne va tout tenter... jusqu'au péril de sa vie.

Mon avis

Je tiens tout d'abord à remercier les éditions Gallimard qui m'ont permis de lire ce livre en avant-première.

Quand je l'ai reçu, je ne savais pas du tout à quoi m'attendre (contrairement à Nightshade reçu précédemment, comme j'espérai le recevoir dès l'instant où j'ai su qu'il allait être traduit en France et particulièrement chez Gallimard), donc comme toute personne j'ai lu la 4e de couverture pour voir de quoi ça allait parler. Et franchement, ce livre m'a intrigué, cette histoire de monde parallèle avec des gens qui ne respirent pas... eh bien, ce n'est pas forcément commun, du coup j'ai commencé ma lecture.

Je ne connais pas du tout Jean-Claude Mourlevat, du moins seulement de nom parce que j'ai déjà vu son autre livre Le combat de l'hiver. Donc, je ne savais pas du tout à quoi m'attendre (aussi bien au niveau de l'écriture que de son imagination). Pour ce qui est de l'écriture, c'est vraiment agréable à lire, et fluide. On a ici une double narration, tout d'abord, la 3e personne (écrit au temps du passé, passé simple/imparfait) quand on se focalise sur Etienne Virgil et les autres personnages et on a également la 1ere personne (écrit au présent) lorsqu'il s'agit d'Anne. Cette double narration m'a un peu dérangé au début – d'autant que l'on change de temps de narration – mais après on s'y fait assez rapidement.

Le livre est divisé en trois parties et chacune d'elle correspond à une ville (Campagne, Lorfalen et Estrellas) dont on apprend à connaitre assez rapidement.

On rentre assez vite dans le vif sujet, car on rencontre en premier lieu Etienne Virgil, le fameux « écrivain en mal de création » annoncé dans la 4e de couverture qui va faire rapidement la connaissance d'Anne alors qu'elle fait de l'auto-stop. Elle parle avec cet homme qu'elle ne connait pas et finit par lui avouer qu'elle recherche sa sœur. Alors qu'il la dépose à l'entrée d'une ville appelée Campagne, Etienne Virgil, ne cesse de penser à cette jeune fille étrange et essaye d'en apprendre un peu plus sur elle. Alors qu'il est de nouveau en voiture une semaine après sa rencontre avec Anne, il la retrouve au même endroit.

Anne de son côté, traverse Campagne et se retrouve dans cet autre monde, vraiment très étrange. Dès son arrivée, on constate qu'il s'agit vraiment d'un monde à part, que tout est différent. A mesure de la lecture dont elle a fait la rencontre au cours de son « enquête » pour retrouver sa sœur, à travers Anne, mais également d'autres personnages, tel que Bran (vraiment très important dans l'histoire), on en apprend un peu plus. Comme annoncé sur la 4e de couverture, les gens ne respirent pas (du coup leur corps est étrange, leur poitrine est creuse), il n'y a aucun bruit, aucune odeur, pas de rire (ou vraiment très bizarre chez eux), la maladie n'existe pas, et la mort est un sujet tabou... C'est un monde vraiment très étrange et où l'on ne se sent pas bien quand on ne vient pas de ce monde (personnellement, je ne pourrais pas y vivre pour plusieurs raisons).

C'est un monde fascinant par les aspects « sains » qu'il y a dans ce monde (il n'y a donc pas de maladie, pas de saleté etc.) mais c'est assez terrifiant car on a une impression de vide, que tout y est mort et le plus représentatif, c'est le fait que les gens ne respirent pas. si bien que quand une personne dort, on a l'impression qu'elle est morte, tant elle est paisible et que rien ne bouge. Ce livre nous ferait même regretter notre Terre telle qu'on la connait, même si c'est bruyant, sale... Anne fait plusieurs aller-retour à Campagne, jusqu'à ce qu'elle demande de l'aide à M. Virgil pour l'aider dans son entreprise. Pour une raison un peu inconnu, il accepte de la suivre et l'aide.

Anne est un personnage vraiment attachant, on a un peu pitié d'elle parce qu'elle cherche désespérément cette sœur dans ce monde étrange dont elle ne connait rien. Elle fait rapidement la rencontre de Mme Stormiwell qui lui révèle les choses à ne pas faire dans ce monde, sans quoi tout le monde saura qui elle est réellement, une terrienne (d'où le titre du livre) et qu'elle risquerait beaucoup d'ennuis. Cette femme est vraiment attachante et vu ce qu'il lui arrive... bah on compatit pour elle, car elle ne voulait que l'aider (en sachant que c'était interdit). A travers Bran, on comprend mieux le fonctionnement de cet autre monde et aussi ce qu'il est vraiment, ce pourquoi il est là... Et ça nous permet d'appréhender mieux l'histoire et aussi de voir à quel point la quête d'Anne est difficile et presque sans espoir...

L'histoire est vraiment bien menée, on se laisse attendrir par les personnages et on n'a qu'une envie c'est qu'Anne réussisse à retrouver sa sœur, notamment quand on voit tout ce qui se passe dans ce monde. La fin peut par certains aspects paraître simple, mais en même temps, il y a beaucoup de choses auxquels on ne s'attend pas donc cela ne m'a pas vraiment dérangé au cours de ma lecture.

Par ailleurs, l'épilogue clôt bien le livre (je pense qu'il s'agit d'un one-shot) mais cela peut laisser entendre qu'il puisse y avoir éventuellement une suite. Ce livre est vraiment super, je l'ai beaucoup apprécié, il se laisse lire facilement et distrait bien. Que demander de plus ?

02/01/2011

Succubus Shadows de Richelle Mead (Georgina Kincaid 5)

Quatrième de couverture

Georgina a beau avoir des superpouvoirs, l'organisation de mariages n'en fait pas partie. Surtout pas celui de son ex ! Georgina se demande quel est le pire : que Seth en épouse une autre, ou devoir faire toutes les boutiques pour trouver une robe de demoiselle d'honneur ?... Heureusement, il y a des distractions, comme son nouveau coloc' qui sature leur appart' de tension sexuelle, ou ce succube tout juste débarqué à Seattle qui tente de corrompre le futur marié. Mais le vrai danger, c'est cette force mystérieuse qui commence à envahir ses pensées et l'attire vers le côté obscur...

Mon avis

On m'avait prévenu que ce livre serait déprimé, mais par certains aspects, je ne m'attendais pas à ça ! C'est toujours un plaisir de lire cette série, car l'écriture de Mead est vraiment géniale, fluide et des plus agréables à lire. De ses 3 séries, c'est celle qui se lit le plus simplement je trouve (et bon c'est la 1ere série que j'ai commencé à lire en plus, donc j'y ai une attache particulière). Dans ce tome, je trouve que Mead s'est surpassé dans le sadisme, c'est horrible de devoir se dire qu'on n'aura pas la suite avant un bon moment (le 6e et dernier tome devant sortir en septembre 2011 en VO... donc l'attente de la VF va être une véritable torture). Franchement, comment on peut écrire des trucs pareil, sans nous déprimer et nous rendre cardiaque à cause de toute cette attente, d'autant qu'il ne reste plus qu'un tome...

L'histoire est absolument géniale même si je ne m'attendais pas à ça. Le côté déprimant, je le savais et m'en doutais au vu des évènements, mais je ne pensais pas que ça prendrait une telle tournure mais je dois dire que ça n'en rend l'histoire que meilleure encore.

Dès le début de l'histoire, nous voyons Georgina qui fait une soirée chez elle à l'occasion d'halloween et de la pendaison de crémaillère de son nouvel appartement qu'elle partage désormais avec Roman. A la soirée, évidemment, il y a Seth et Maddie, ce qui rend son humeur un peu morose, en même temps c'est normal. Au cours de la soirée, avec qu'elle est un peu soule, elle propose à Maddie de l'aider dans l'organisation de son mariage, notamment dans le fait de lui trouver une robe car les gouts de Maddie sont très... spéciaux. En bonne amie, elle accepte, même si le lendemain, elle ne s'en souvient pas, mais la proposition n'est pas tombée dans l'oreille d'un sourd. Donc cela rend Georgina encore plus déprimé qu'à l'accoutumé.

Tout au long de l'histoire, elle a une drôle de sensation, comme une force qui l'appelle mais fait tout pour l'ignorer et heureusement pour elle, la plupart du temps, elle n'est pas seule donc on l'empêche de commettre l'irréparable (même si elle est immortelle, elle risque quand même quelque chose). Le livre est déprimant car elle doit organiser le mariage de son ex, et qu'on voit bien qu'elle a encore des sentiments pour lui. D'ailleurs, elle apprend qu'un nouveau succube est en ville et Jerome pense qu'elle est la pour le surveiller en raison des évènements passés dans le tome 4... Mais les apparences ne sont jamais ce qu'elles sont, c'est bien connu... Le succube semble s'intéresser particulièrement à Seth, ce qui met en colère Georgina qui va tout faire pour le protéger et l'empêcher de s'en prendre à lui. Mais à chaque fois, un évènement vient renforcer l'état de Georgina qui se renferme dans la dépression et l'irréparable se produit...

Je n'en dirais pas plus pour l'histoire, de peur de trop en dévoiler alors qu'on y apprend beaucoup de choses. On revient sur des questions passées mais aussi sur l'avenir ce qui nous permet de douter de certains faits et on se demande à chaque fois ce qui va se passer. Richelle Mead sait tenir son lecteur en haleine, lui donnant des informations par-ci, par-là pour nous faire languir un maximum de temps, et même à la fin, on se demande quelle tournure les évènements vont prendre. On se demande si cette histoire va bien se terminer un jour (je l'espère en tout cas...). J'ai vraiment adoré ce tome et pour preuve, j'étais tellement absorbée par l'histoire que je n'ai pas pu me décrocher du livre et je l'ai lu en une nuit. (Cette série là, se lisant encore plus rapidement que les deux autres de l'auteure, ça en devient frustrant parce qu'il faut toujours attendre longtemps et finalement le livre ne reste jamais longtemps dans les mains...).

Je me demande bien comment tout ça va se terminer et il me tarde d'avoir la suite, d'autant que c'est le dernier tome, mais comme je l'ai déjà dit, il va falloir attendre un long moment et ça va vraiment être très dur pour le coup... Heureusement qu'elle a deux autres séries et qu'il existe plein d'autres livres pour nous faire patienter !

Lune bleue d'Alyson Noël (Eternels 2)

Quatrième de couverture

La vie souriait enfin à Ever. Après six siècles d'attente, Damen et elle étaient désormais réunis. Mais un jour celui-ci ne la regarde plus. Pourquoi semble-t-il avoir tout oublié de ce qu'ils étaient ? L'arrivée au lycée de Roman, un étrange étudiant que tous semble apprécier aurait-elle un lien avec ce cruel changement ? Prête à tout pour sauver son amour, Ever explore son nouveau monde, l'Eté perpétuel. Elle y découvre le secret de Damen – une sombre histoire qu'il espérait lui cacher. Elle apprend aussi l'existence d'un mystérieux portail qui apparaît au moment de la lune bleue et permet de circuler à travers le temps. Or la lune bleue approche... Ever doit alors faire face à un choix déchirant : revenir dans le passé pour ramener sa famille à la vie, ou rester dans le présent et sauver Damen.

Mon avis

Je dois dire que je suis assez mitigée sur cette lecture. L'écriture est toujours aussi agréable à lire et rapide aussi, mais la finalité de l’histoire me laisse assez perplexe en fait. C'est le parfait amour entre Damen et Ever mais il était évident qu'un événement allait troubler tout ça. Dès l'arrivée de Roman, Ever sent quelque chose d'étrange chez lui, même si elle ne parvient pas à savoir ce que c'est.

On voit le changement de comportement de Damen à mesure et on ne comprend pas au même titre qu'elle pourquoi il agit de cette manière. Elle essaye de comprendre mais met tout sur le dos de la jalousie, ou autre chose sans se rendre tout de suite compte de ce qui se passe. Mais à mesure qu'elle mène son enquête après avoir dû subir beaucoup d'épreuves, notamment au lycée, quelques réponses lui viennent. On en sait un peu plus sur le passé de Damen, et même en ce qui concerne les vies antérieures d'Ever et je trouve ça bien sympathique.

Sauf que l’auteur a tout gâché avec cette fin qui n’est absolument pas crédible. Ça m’a surprise et en même temps déplu parce que je ne pensais pas que ça finirait comme ça.

Je me doute qu’il fallait compliqué la vie de notre couple, d’autant qu’il y a 4 autres tomes de prévu, il faut bien faire quelque chose pour que ce soit intéressant à raconter, sauf que là, l’auteur a fait un peu n’importe quoi et ça ne semble pas logique et là Ever… est complètement stupide.

Les réactions d'Ever ne sont pas très logiques, elle aurait pu éviter beaucoup de problèmes si elle réfléchissait un peu plus quand même. Pourtant l’histoire partait pas trop mal, mais vu la tournure des événements, je ne trouve pas ça terrible et du coup, je suis moins motivée à lire la suite.

La mort dans l'âme de Mike Carey (Felix Castor exorciste et détective privé 2)

Quatrième de couverture

Cette fois, Felix Castor ne peut pas se plaindre, son carnet de commandes est bien rempli :
□ Récupérer le cadavre d'un ami. Il doit bien ça à son fantôme : s'il avait levé le petit doigt, il serait encore vivant.
□ Arrêter une tueuse en série qui frappe de nouveau... alors qu'elle est morte depuis belle lurette.
□ Obtenir la garde – si ce n'est l'âme – de Rafi, son camarade possédé.
Épaulé par Juliet le succube et Nicky, un zombie parano et hackeur, Castor a peut-être une chance de rassembler les pièces du puzzle avant de finir la gorge tranchée, ou en tas au fond d'une cage d'ascenseur.

Mon avis

Que dire de ce 2e tome ? Tout simplement qu'il est super. Il est vraiment dans la lignée du 1er et je trouve que c'est une bonne série d'urban fantasy. L'histoire est bien ficelée et franchement, je ne m'attendais pas à ça. Du moins, pas sur tous les détails. ^^ L'écriture est toujours aussi fluide, de telle sorte que ça se lit très bien et assez rapidement, (comme toujours lorsqu'il s'agit de ce genre).

L'action commence dès le départ quand Castor se retrouve à l'enterrement d'un de ses compatriotes exorcistes. Tout cela semble banal ; mais on va vite voir qu'il n'en est rien et que finalement l'exorciste n'a pas tout à fait quitter ce monde (mais je n'en dis pas plus, je vous laisse découvrir). Ainsi, un premier problème survint, un autre s'ensuit (sinon ce n'est pas drôle si tout va bien dans le meilleur des mondes ^^) car, on retrouve un peu après Castor au tribunal. Il doit s'occuper de son ami Rafi qui se retrouve en mauvaise posture, à cause de Jenna-Jane Mulbridge qui veut toujours avoir la main mise sur lui. En dehors de ces problèmes de juridiction, Castor se voit confier la mission de faire libérer ou du moins innocenter le mari de Jan Hunter, qui selon elle est accusée à tort d'un meurtre. Tout cela semble banal et pourtant à mesure que l'histoire avance, on se rend compte que certaines pièces du puzzle peuvent s'entremêlées et que tout prend son sens si on rassemble quelques éléments.

Par ailleurs, au cours de son enquête, on cherche à tuer Castor, ce qui n'arrange rien à ses affaires, mais ce n'est pas son compter son indic de toujours Nicky pour lui filer un coup de main et également le succube Juliet pour lui prêter main forte, même si par moment c'est un peu tendu entre nos deux personnages. J'adore ses trois personnages parce qu'ils ont chacun une personnalité qui fait qu'on s'attache facilement à eux et qu'on les apprécie. Ce tome est pour moi un peu plus sombre que le précédent, mais ça ne le rend que meilleur et franchement j'ai adoré. On voit que Castor reste un homme quoi qu'il arrive et qu'il lui arrive plein de bricoles mais que les conséquences finissent par retomber un moment ou un autre.

Il est loin d'être le type super fort qui peut tout combattre tout seul, bien au contraire, il sait qu'il ne peut pas y arriver tout seul et demande de l'aide (même parfois il arrive qu'elle vienne toute seule, sans qu'il n'ait eu besoin de demander, mais il faut toujours se méfier...). Tout ça pour dire que c'est vraiment une série qui mérite d'être lue parce qu'on passe un bon moment en compagnie de cet exorciste bien sympathique.

Dhiammara de Maggie Furey (Les artefacts du pouvoir 4)

Quatrième de couverture

L'épreuve la plus dure de son existence attend encore Aurian : elle doit à présent affronter Eliseth, la Mage du Climat, qui s'est emparé de l'Epée de Feu et d'Anvar, l'homme qu'elle aime. Mais pour atteindre son ennemie, Aurian doit venir à bout de sa quête, qui la conduira à travers le temps jusqu'à l'ancienne cité des dragons, Dhiammara. Si elle veut triompher, elle devra en découvrir tous les secrets...

Mon avis

Ce 4e tome est vraiment super ! Dans la lignée des 3 autres, même si je pense que la fin aurait pu être encore plus spectaculaire. Ça a été agréable de retrouver les personnages de cette histoire parce qu'on s'y attache vraiment et qu'on a envie de savoir ce qui va leur arriver, d'autant que c'est le dernier livre et franchement, je ne suis pas déçue. L'écriture est toujours aussi fluide donc la lecture est rapide quand bien même le pavé que c'est. ^^

Le début reprend la fin qu'on avait eu dans le 3e tome mais assez rapidement, nous voilà transporté dans le futur... C'est vraiment étrange, et je ne m'attendais vraiment pas à ce que ce soit ainsi. J'aurai pensé qu'on continuerait l'histoire chronologiquement alors qu'il n'en est rien. On retrouve certains personnages, plus âgés, et on voit les dégâts orchestrés suite à la « défaite » d'Aurian dans la conquête de l'Epée de Feu. Comme pour les précédents, l'action est toujours aussi présente, ne nous permettant pas de reprendre notre souffle, passant d'un groupe de personnages à un autre. On en redécouvre certains (des plus inattendus pour quelques uns d'ailleurs), de nouveaux arrivent (mais très peu) et on suit toujours Aurian dans sa quête de vengeance. Malheureusement pour elle, elle doit toujours aider partout parce que pendant son absence, il s'en est passé des choses et pas nécessairement des plus agréables pour certains peuples.

J'ai vraiment trouvé cette histoire géniale et ça me réconforte dans l'idée qu'il faut vraiment lire cette série parce qu'elle en vaut la peine. Ça pourrait être une histoire bateau quelque part, vu qu'on sait dès le départ qu'elle va réussir mais c'est pas grave, il se passe tellement de choses que par moment on se dit que tout est perdu. Comme dans beaucoup de derniers tomes, il y a beaucoup de pertes (vu que généralement on a la « Grande Guerre » et c'est triste pour certains personnages, surtout quand on les connait depuis le début de l'histoire). En tout cas, j'ai vraiment adoré et je conseille cette série parce qu'on ne peut pas s'ennuyer et on est vite embarqué dans cette histoire.

Succubus Heat de Richelle Mead (Georgina Kincaid 4)

Quatrième de couverture

Georgina Kincaid a été un vilain,vilain succube... ce qui devrait être une bonne chose.Mais depuis sa rupture avec l'auteur de best-sellers Seth Mortensen, son caractère est devenu si insupportable que son patron Jerome, l'archidémon de Seattle, décide de la « prêter » à l'un de ses rivaux... et de lui faire jouer les Mata Hari par la même occasion. Mais Jerome est enlevé et Georgina perd ses pouvoirs ! Point positif : rien ne l'empêche plus de coucher avec Seth sans l'estourbir – sauf un détail : sa nouvelle petite amie. Alors que les rivalités éclatent au grand jour, Georgina semble être la seule à vouloir retrouver Jerome, et elle n'a que peu de temps avant que l'enfer se déchaîne...

Mon avis

Alors que dire de ce tome-ci ? Ça fait des mois que je l'attends et il n'a fait qu'une seule journée, ça en vient déprimant quand même. ^^ Pour qu'il ne fasse pas long feu, cela ne veut dire qu'une seule chose : j'ai adoré ! Et encore le mot est faible pour ce que j'ai ressenti en ayant le livre entre mes mains. Je l'attendais depuis tellement longtemps que ça a été un vrai bonheur de retrouver l'écriture et l'univers de Richelle Mead et surtout ses personnages, dont Georgina dont on suit la vie.

Une fois de plus, on la retrouve, plus déprimée que jamais suite à sa rupture avec Seth... Elle est vraiment dans un état déplorable et ça fait vraiment de la peine à voir. Limite, on se sent aussi mal qu'elle en lisant l'histoire. ^^ Bien assez vite, Jerome lui confie la mission d'aller à Vancouver afin d'être prêtée à Cédric, l'autre démon pour lui régler une affaire. Tout cela semble simple au début, mais assez rapidement on comprend que quelque chose de plus grave se prépare, surtout quand Jerome disparait de la circulation, provoquant par la même la perte de ses pouvoirs de succube ! Ainsi, sa vie amoureuse peut, peut-être avoir un nouveau sens surtout envers Seth car son amour pour lui est toujours présent malgré la rupture et ce nouvel état va du coup entraîner beaucoup de choses... (mais je n'en dis pas plus ^^ * écrit-elle avec un rire sadique *).

J'ai tellement adoré cette histoire, entre ses problèmes de succube, de disparition et aussi relation amoureuse, l'auteure nous fait passer par tous les sentiments et donne quelque part de l'espoir quant à la situation de Georgina. Même si certains évènements sont... durs, avec la fin annoncée, on s'attend à ce que ça vie peut-être puisse changer un jour, comme l'avait dévoilé Nyx dans le tome 3... Je ne m'attendais pas à ce que la fin soit comme ça, mais en même temps, il ne pouvait pas en être autrement donc, c'est une bonne chose ! En tout cas, j'ai vraiment hâte de lire le 5e tome parce que je sens (au vue de la 4e de couverture) qu'on va encore avoir de belles surprises (ou pas) et des évènements des plus intéressants. Il me tarde d'être en novembre pour pouvoir le découvrir parce que toute cette affaire énerve... (dans le bon sens du terme) parce qu'on a vraiment envie de savoir comment ça va se passer pour elle. Un excellent tome !

Le Nom du Vent de Patrick Rothfuss (Chroniques du tueur de roi, Première Journée)

Quatrième de couverture

J'ai libéré des princesses. J'ai incendié la ville de Trebon. J'ai suivi des pistes au clair de lune que personne n'ose évoquer durant le jour. J'ai conversé avec des dieux, aimé des femmes et écrit des chansons qui font pleurer les ménestrels. J'ai été exclu de l'Université à un âge où l'on est encore trop jeune pour y entrer. J'y étais allé pour apprendre la magie, celle dont on parle dans les histoires. Je voulais apprendre le nom du vent.
Mon nom est Kvothe.
Vous avez dû entendre parler de moi.
Son enfance dans une troupe de comédiens ambulants, ses années de misère dans une ville rongée par le crime, avant son entrée, à force de courage et d'audace, dans une prestigieuse école de magie où l'attendent de terribles dangers et de fabuleux secrets... Découvrez l'extraordinaire destin de Kvothe : magicien de génie, voleur accompli, musicien d'exception, infâme assassin. Découvrez la vérité qui a créé la légende.

Mon avis

Alors que dire de ce livre ? Il est vraiment génial ! Je comprends pourquoi il a été mis autant en avant par les éditions Bragelonne. On découvre Kvothe qui se fait alors appeler Kote, aubergiste de La Pierre Levée qui va ensuite par le plus pur des hasards raconter sa vie et cela en trois jours (d'où le titre de la série avec pour précision : Première Journée). On retrouve alors Kvothe, enfant, en compagnie de sa famille et des membres qui composent la troupe de « saltimbanques » réputés. On suit sa vie et ce 1er tome s'achève sur son adolescence (16 ans à peu près).

On se rend compte assez vite que la vie joyeuse qu'il nous présente ne va pas durer aussi longtemps qu'il nous le présente et assez rapidement les ennuis commencent et surtout une nouvelle vie, difficile. Pendant son enfance, il fait la rencontre d'un arcaniste, qui lui met dans l'idée d'aller un jour à l'université parce qu'il en a les capacités. Alors, à la suite de certains évènements (je fais exprès de ne rien dévoiler...) il va tout faire pour y entrer, un peu au culot, il faut l'avouer surtout qu'il est très jeune et que bien souvent les plus jeunes acceptés dans l'Université ont au moins deux ans de plus que lui. Mais il parvint à ses fins et entre à l'Université.

Une bonne partie de l'histoire se déroule dans l'institut où il lui arrive toute sorte de choses, aussi étonnantes les unes que les autres. L'auteur / narrateur sait nous faire passer des larmes aux rires, maniant une plume incroyable. Je me suis laissée emporter dans cette histoire en un rien de temps. Il n'y a pas tant d'actions que ça comme on pourrait le croire mais ce n'est pas pour autant qu'il ne se passe rien, bien au contraire. Je ne savais pas trop à quoi m'attendre avec ce livre, mais en tout cas, je n'ai vraiment pas été déçue ! J'ai beaucoup apprécié les intermèdes, quand le récit revenait à la 3e personne, quand on retrouvait Kvothe, racontant son histoire à Chroniqueur puis Bast, s'étant incrusté pendant la narration. Et comme c'était bien séparé du reste de l'histoire, du coup on ne se perd pas et on comprend parfaitement quand est-ce qu'on est dans le passé de Kvothe et quand on revient à l'instant présent, au prologue du livre.

Par ailleurs, c'était bien agréable de passer à la 1ere personne lorsque Kvothe racontait son histoire (j'aime beaucoup la 1ere personne pour la narration) et en plus, ça permet d'avoir vraiment la sensation qu'il est en train de raconter son histoire et que Chroniqueur prend note en même temps. Cette double narration est bien acheminée et du coup c'est assez agréable à lire. En tout cas, j'ai beaucoup aimé cette histoire et c'est dommage de ne pas avoir la suite maintenant, vu qu'on est coupé en plein milieu de son histoire (interrompu en plus par d'autres personnages pendant l'intermède...). On n'a qu'une partie de sa vie, donc c'est assez frustrant de ne pas savoir la suite comme tout ça, est censé être raconté en l'espace de trois jours... Seulement moi, va falloir que j'attende des mois avant d'avoir la 2e journée. ^^ Je ne vais pas m'attarder plus longtemps mais en tout cas, je n'ai qu'une chose à dire... Lisez-le !