Rechercher dans ce blog

La maison des possédés de Ellen Oh (Esprits maléfiques 1)

Quatrième de couverture

Quand Harper emménage dans sa nouvelle maison, elle a un mauvais pressentiment. Très vite, son petit frère change de comportement : il parle avec un ami imaginaire et a des crises de violence. Les accidents étranges se multiplient, Harper est assaillie de cauchemars… Aidée de sa nouvelle amie Dayo, elle va devoir découvrir la vérité si elle veut sauver son frère !

Mon avis

Après avoir lu Arkane qui m’a fait plus d’une semaine, j’avais besoin d’une lecture plus légère et plus « simple » que je pourrai lire plus rapidement. Et mon choix s’est porté sur un livre que je venais juste de recevoir que je ne connaissais pas et qui sortait le jour même, le premier tome d’Esprits maléfiques : La maison des possédés qui a été une très belle découverte. Un roman que je vous conseille de lire pour Halloween, cela vous mettra dans l’ambiance.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit d’autant que les événements arrivent assez vite. J’ai beaucoup aimé l’histoire qui est prenante et intéressante. j’avoue que je ne suis pas grande fan du genre horreur, je n’aime pas me faire peur, c’est le genre de choses qui pourrait me donner des cauchemars, je n’aime pas ça. Mais j’ai été assez surprise par la tournure des événements dans cette histoire qui va prendre une dimension plus fantastique qu’horrifique par certains moments.

L’écriture de l’auteur est très agréable à lire et fluide de sorte que l’on rentre rapidement dans l’histoire. Les pages défilent sans qu’on ne s’en rende compte au point que j’ai lu le roman dans la journée tant j’étais prise par les événements avec l’envie de savoir ce qui allait arriver à Harper et sa famille. Je dois dire que j’ai été assez surprise par la tournure des événements. je n’avais pas d’attente particulière puisque je ne connaissais pas ce roman mais j’ai beaucoup aimé car c’est bien plus complexe et mature qu’on ne pourrait le croire.

Il y a une certaine atmosphère inquiétante, on « sent » la présence du fantôme, on sent qu’il y a quelque chose d’anormal qui est en train de se passer et le fait que Harper ne se souvienne pas de ce qui s’est passé quelques mois plus tôt lors de son accident rajoute une couche de mystères. C’est très intriguant tout ça et l’auteur sait attisé notre curiosité et nous donner envie d’en savoir plus. Je n’ai pas su lâcher le livre, c’est donc une très bonne chose.

L’univers se dévoile petit à petit à mesure que l’on avance dans notre lecture. Certaines choses commencent à faire jour mais c’est surtout sur la fin que l’on a les premières révélations qui expliquent pourquoi certaines choses arrivent, etc. Je reste délibérément vague parce que je ne veux pas spoiler l’histoire mais j’ai beaucoup aimé ce que l’auteur a créé là, ça change grandement. C’est plus complexe que ça en a l’air et l’histoire prend un tournant vraiment intéressant auquel je ne m’attendais pas. J’ai eu des doutes et je me suis posée pas mal de questions car c’était étonnant que l’auteur insiste sur certains points mais j’ai quand même été dans l’ensemble très surprise par ce qui se passait.

Les personnages sont intéressants et attachants, à commencer par Harper, une jeune ado de 12 ans qui voit son quotidien bouleverser. Ce n’est jamais évident de changer de maison, d’aller dans une nouvelle ville que l’on ne connaît pas, dans une maison qui ne nous inspire pas. Elle est suivie suite à un accident qui a surgit plusieurs mois auparavant et elle écrit dans un journal intime ce qu’elle n’aime pas (et il y a pas mal de choses). A travers ce journal et certains souvenirs qui lui reviennent petit à petit, on commence à entrevoir ce qui a pu lui arriver et qui a peut-être un lien avec ce qui arrive aujourd’hui à son petit frère. Harper est une jeune fille qui doute beaucoup d’elle, qui ne se sent pas toujours à sa place, pas toujours comprise, comme beaucoup d’ados dirons-nous mais elle a d’autres raisons pour se sentir ainsi. Elle est attachante et comme elle, on aimerait comprendre ce qui se passe et pouvoir aider son petit frère qui change du tout au tout.

Dayo est aussi une amie qui va être très présente pour Harper alors qu’elle l’a connaît à peine. Une amitié qui démarre très fort. Elle est assez amusante, s’implique beaucoup dans ce qui arrive à Harper et la soutient dans sa démarche même si cela peut sembler fou. Une amie inestimable pour Harper qui n’a pas encore fait sa rentrée dans cette nouvelle vie.

En bref, La maison des possédés est un premier tome très intriguant que j’ai pris plaisir à découvrir. C’est assez sombre et inquiétant dans l’atmosphère, une lecture parfaite pour Halloween, ça mettra dans l’ambiance. L’univers est très intéressant et j’ai hâte d’en apprendre plus maintenant que je sais ce qu’il en est, quant à l’intrigue elle est bonne et bien menée, avec de l’action, du mystère. Quant aux personnages, ils sont attachants et sympathiques ; de quoi passer un très bon moment de lecture. Pour tous les amoureux de Chair de poule, de romans d’horreur, qui font un peu peur, vous allez être servis avec La maison des possédés qui nous met dans une ambiance Halloween avec ces drôles d’incidents qui seraient liés à des fantômes qui hantent la nouvelle maison d’Harper.

L'évasion d'Olivier Gay (Le Noir est ma Couleur 4)

Quatrième de couverture

Manon et Alexandre fuient Paris pour Nice où des Mages Noirs doivent aider la jeune fille à contrôler ses pouvoirs. Traqués par le Conseil des Mages, recherchés par la police, ils empruntent de petites routes pour ne pas être repérés. Au fil des heures, les pouvoirs noirs de Manon s’affirment mettant Alexandre en danger.

Mon avis

L’évasion est le 4e tome du Noir est ma Couleur, une série de roman que j’ai découvert il y a peu et que j’ai adoré, et ce, dès le premier tome. C’est une série addictive qui nous tient en haleine et qui aborde la magie d’un point de vue intéressant, avec ces accès aux « Couleurs » qui permettent de créer telle ou telle forme de magie.

Ayant lu récemment le 3e tome que j’ai adoré, je ne pouvais pas attendre de lire les suites, donc assez rapidement, je me suis plongée dans ce 4e tome et je dois dire qu’il était magistrale ! Même si j’ai eu quelques envies de meurtre arrivée à la fin du livre, mais je vous expliquerai plus tard pourquoi.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit d’autant que les événements arrivent assez vite pour s’en rendre compte. Les faits se déroulent peu de temps après ceux du tome précédent, il y a donc une vraie continuité. Manon et Alexandre se trouvent à la gare de Lyon dans le but de se rendre à Nice, mais Manon n’a plus aucun pouvoir et ne peut donc pas utiliser le Violet pour influencer les contrôleurs. Les deux adolescents doivent donc trouver une nouvelle solution pour se rendre à Nice et les problèmes ne font que commencer.

L’intrigue est bonne et bien menée, c’est haletant et prenant, j’avoue avoir eu peur pour les personnages tout le long de l’histoire, je me demandais ce qui allait leur tomber dessus et quand on voit leur périple, il y a de quoi être inquiet. C’est un tome riche en action, un vrai road trip qui ne sera pas de tout repos pour les deux adolescents qui vont rencontrer différentes difficultés en cours de route. Et ce ne sera pas toujours à cause du Conseil ou de la police qui sont à leur recherche. Le danger est bien plus proche, les pouvoirs de Manon étant très instables et inquiétants.

J’ai beaucoup aimé ce tome qui montre un vrai changement dans la série, cela reste une série pour ado mais cela gagne en maturité et l’histoire devient de plus en plus complexe. L’univers s’approfondit et s’enrichit ce qui n’est pas pour me déplaire, bien au contraire. Et lorsqu’ils vont arriver à Nice et rencontrer les Mages Noirs, leurs problèmes continuent. On va en apprend pas mal sur le Noir, et cette communauté des Mages Noirs, même s’il reste encore beaucoup de zones d’ombres (sans mauvais jeu de mot). Je n’en dirai pas plus pour éviter tout spoiler, mais j’ai été assez surprise parce que j’ai appris. Et là, on se rend compte à quel point Manon ignore beaucoup de choses sur son propre univers, c’est un peu une déconvenue pour elle. Heureusement, Alexandre est là pour la soutenir dans cette épreuve.

En revanche cette fin… ce n’est juste pas possible de nous laisser sur un tel cliffhanger. J’avoue que j’ai eu des envies de meurtre, envers les personnages pour leur attitude mais contre l’auteur qui a osé faire ça ! J’avoue que là, j’ai vu rouge et je me suis dit que ce n’était pas possible de rester comme ça… Il avait beau être tard, sans que ce soit raisonnable pour me lancer dans le 5e et dernier tome de la série mais l’appel était trop fort et de toute façon, je n’aurai pas arrêté de penser à cette scène et j’aurai été incapable de passer à autre chose. Il fallait que je sache ce qui allait se passer, ce que les personnages allaient faire / réagir face à cette situation. Donc je me suis précipitée sur le 5e tome. Mais ça, j’en reparlerai dans une autre chronique. En tout cas, je suis faible, je n’ai pas résisté à l’appel et je suis bien contente d’avoir eu le tome 5 sous la main pour savoir. Je plains ceux qui ont dû attendre la sortie.

Les personnages évoluent, gagnent en maturité, en même temps, avec tout ce qui leur tombe dessus, ils n’ont pas vraiment le choix. Mais c’est fou de voir à quel point ils ont tous les deux changés, que tout ce qui leur est arrivé depuis le premier tome les a rapproché, les a fait évoluer, et plutôt dans le bon sens, notamment pour Alexandre. Certes, il ne change pas totalement, il reste un ado qui pense en premier lieu avec ses points et a un égo assez démesuré parfois aussi mais on l’apprécie quand même davantage car on voit à quel point il se soucie du bien-être de Manon. Durant ce road trip, ils vont apprendre à mieux se connaître et à davantage s’attacher l’un à l’autre.

En bref, L’évasion est un tome riche en rebondissement et événement. J’ai adoré lire ce tome qui nous tient en haleine tout du long, même si j’ai détesté cette fin qui est juste horrible et qui m’a obligé à enchaîner avec le dernier tome pour savoir ce qui allait se passer. L’univers s’approfondit et s’enrichit, ce qui n’est pas pour me déplaire même si cela soulève de nouvelles questions. L’intrigue est bonne et bien menée, haletante et j’ai vraiment passé un très bon moment de lecture. Les personnages évoluent beaucoup ici et gagnent en maturité, ce qui n’est pas pour me déplaire. Une série qui se bonifie avec le temps et que je vous conseille vivement !

La Résurrection de Pierre Bordage (Arkane 2)

Quatrième de couverture

Après le massacre de son clan, Oziel, fille de la maison du Drac, a réussi à fuir dans les bas-fonds de la cité labyrinthique d’Arkane. C'est là qu'elle va se mettre en quête de son frère aîné et organiser leur vengeance…
De leur côté, Renn, l’apprenti enchanteur de pierre, et Orik, le guerrier déraciné, arrivent en vue de la grande cité porteurs d’une bien sinistre nouvelle : l’approche imminente de l’invincible armée qui a déjà anéanti le royaume d’Orik.
Bientôt les destinées du trio vont s’entremêler et décider de l’avenir d’Arkane…

Mon avis

La Résurrection est le 2e et dernier tome du diptyque d’Arkane, une série que je vous invite vivement à découvrir tant c’est génial et original. J’avais beaucoup aimé le premier qui nous embarquait dans un univers bien spécifique et prometteur et je dois dire que cette suite est à la hauteur et tout aussi intéressante et passionnante. De la Fantasy comme je les aime avec de la magie, des enjeux politiques et une quête pour tenter de sauver Arkane.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit, d’autant qu’après avoir lu le premier tome, on sait un peu à quoi s’attendre. C’est toujours un plaisir de me replonger dans de la Fantasy adulte, cela faisait longtemps que ça ne m’était pas arrivé et ça fait du bien de retrouver des univers plus complexe et sombre et quand en plus, on lit de telle pépite, ça fait d’autant plus plaisir.

Ce 2e tome m’aura pris pas mal de temps en termes de lecture, il faut dire que je ne l’ai pas lu dans les meilleures conditions, j’étais tellement crevée que je n’arrivais pas à avancer, mais ça n’empêche pas le fait que j’ai savouré ce livre qui est extraordinaire et que je l’ai adoré. Un diptyque original et sombre qu’il faut absolument lire !

L’intrigue est bonne et bien menée, avec son lot d’action et de problèmes. Comme pour le premier tome, on suit par alternance divers personnages qui vont finir, par un moment à un autre par se retrouver pour lutter pour la survie d’Arkane. Mais cela va prendre son temps, c’est vraiment sur le dernier tiers que tout se passe. Une action qui va crescendo, une tension qui monte aussi au fur et à mesure et qui nous fait craindre parfois pour la suite.

Je dois dire que j’ai été bluffée par cette histoire qui est superbe, bien que sombre et dure par moment, on voit que l’auteur a parfaitement tissé sa toile, tout prend place en temps et en heure. On se demande si les personnages vont s’en sortir et parvenir à bout de leur quête qui va être semée d’embûches en permanence. Le final est magistral, même si j’avoue que j’en attendais un chouïa plus, mais c’est une fin plus que satisfaisante, même si elle reste ouverte sur certains points. Mais c’est une fin qui conclut bien le diptyque je n’ai rien à dire là-dessus.

L’univers est riche, il y a une mythologie vraiment intéressante sur fond de manigance politique qui ne peut que me plaire. Cela se confirme dans ce 2e tome et l’on se rend compte à quel point beaucoup de choses étaient préméditées et ce, depuis longtemps. Certaines choses que l’on prenait pour acquis et pour vrai risquent d’être remis en question. Je ne m’y attendais pas et j’ai été prise de court, comme quoi, l’auteur a plus d’un tour dans son sac et parvient à renverser des situations.

Les personnages sont intéressants et attachants et on craint pour chacun d’eux. Oziel est une jeune femme courageuse qui n’hésite pas à se mettre en danger, à poursuivre sa quête pour retrouver son frère, pour se venger du meurtre de sa famille. Renn et Orik poursuivent aussi une quête noble pour avertir du danger imminent mais cela ne se fera pas sans heurt et sans problème. Evidemment, sinon ce serait trop simple et sans intérêt.

En bref, La Résurrection est un 2e tome que j’ai pris grand plaisir à lire, c’est prenant, sombre et l’on s’inquiète pour les personnages à tout instant. Il faut dire qu’au vu des manigances de chacun et de l’univers, il est difficile de voir la lumière et de garder l’espoir que tout s’arrange mais on risque d’être bien surpris. Une intrigue très prenante et bien menée, je n’ai rien à redire là-dessus et les personnages sont très intéressants et attachants. Ils ont chacun leur rôle à jouer dans cette quête plus que périlleuse. Les ennemis sont partout, il faut se méfier de tout le monde. Une série à découvrir de toute urgence si ce n’est pas encore déjà fait, il serait dommage de passer à côté de cette pépite !

C'est lundi, que lisez-vous ? [178]



Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books. La relève après Mallou, le récap des liens se fait maintenant chez Galleane.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :

1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?
3. Que vais-je lire ensuite ? 




Après avoir terminé Arkane, j'ai eu une boulimie de lectures, j'ai enchaîné les romans à raison de 1 par jour, ça fait du bien. En tout cas, j'ai aimé toutes mes lectures, c'était une superbe semaine et elle s'est bien terminée avec des albums pour enfants tout choupi ! Je vous reparle de tout ça très vite !


Cartes ivoire d'Anne Bishop (Meg Corbyn 5)

L’insurrection humaine a été brutalement réprimée par les Aînés, ces terra indigene plus dangereux encore que leurs congénères des Enclos. Ceux qui ont survécu savent qu’il faut désormais craindre les êtres qui rôdent dans les territoires interdits. Heureusement, l’Enclos de Lakeside a subi peu de dégâts grâce aux efforts de Meg, Simon et de la meute humaine. Mais l’arrivée du frère du lieutenant Montgomery, un vaurien prêt à tout pour s’enrichir aux dépens des autres, menace de détruire la paix fragile obtenue. Et tandis que les Aînés s’intéressent à ce nouveau type de prédateur, Meg voit dans ses cartes l’ombre de la mort qui rôde…




In My Mailbox (356)


In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. Tous les liens se font chez Lire ou Mourir

Mes acquisitions de la semaine


Clair de lune à Manhattan de Sarah Morgan (From New York with Love 3)

« Je ne veux plus être une “gentille fille”. Je veux être une fille qui n’a peur de rien ! » 
Harriet Knight le reconnaît volontiers, elle a toujours laissé la peur guider ses choix. Résultat : elle a l’impression d’avoir une vie ennuyeuse à mourir. Alors cette année, c’est décidé, elle va s’offrir un cadeau de Noël d’un nouveau genre : du courage ! Elle a donc prévu de faire chaque jour, jusqu’au 25 décembre, une chose qui l’effraie et, elle s’en est fait la promesse, elle ne laissera rien ni personne l’intimider. Enfin, ça, c’était avant qu’elle ne rencontre Ethan qui, d’un seul regard, a fait vaciller toutes ses certitudes. Elle l’a alors aussitôt compris : le séduire sera son plus grand défi.


Et tu embrasseras mes larmes de Fleur Hana

Il va lui apprendre à pleurer.
Elle va lui apprendre à aimer.

Depuis le drame qui a bouleversé sa vie quelques semaines plus tôt, Angie est perdue. Elle en est convaincue, son cœur est détraqué : elle réagit au quart de tour pour des broutilles, mais est incapable de verser les larmes qui la rongent de l’intérieur.
Depuis qu’il a compris qu’aimer quelqu’un, c’est prendre le risque de souffrir, Valentin a décidé de verrouiller ses sentiments. Les potes, il les garde à distance ; les filles, il les consomme à la chaîne, sans jamais s’attacher. Parce que c’est bien plus simple de ne rien ressentir.
Lorsque Angie et Valentin se croisent ce soir-là, chacun reconnaît sa propre douleur dans le regard de l’autre. Et si, en dépit des apparences, ils étaient très exactement ce dont ils ont besoin ?


Never Again de Sarah Dessen

Le frère de Sydney, beau et charismatique, domine depuis toujours sa petite famille : Peyton monopolise toute l’attention de leurs parents et se taille la part du lion quel que soit le domaine. Mais quand il atterrit en prison après avoir provoqué un accident grave, la jeune fille, au lieu de retrouver un peu d’air, se sent au contraire de plus en plus invisible, comme si elle errait à la dérive dans sa propre vie, perdue, sans attaches.

Elle s’inquiète surtout du désintérêt des siens pour la véritable victime, le garçon que Peyton a condamné à vivre dans un fauteuil roulant. Après avoir changé de lycée, elle se lie d’amitié avec un frère et une sœur dont elle ne tarde pas à rencontrer la famille. Excentriques et accueillants, blessés par la vie mais infiniment joyeux, les Chatham vont l’aider à se trouver une place dans son nouvel environnement. Rompre définitivement ou pardonner, forcer ses parents à la regarder en face au moins une fois, choisir son chemin et parvenir à s’avouer les sentiments qu’elle sent naître en elle… Autant de défis qu’ils vont l’aider à relever à leur manière.


La maison des possédés de Ellen Oh (Esprits maléfiques 1)

Quand Harper emménage dans sa nouvelle maison, elle a un mauvais pressentiment. Très vite, son petit frère change de comportement : il parle avec un ami imaginaire et a des crises de violence. Les accidents étranges se multiplient, Harper est assaillie de cauchemars… Aidée de sa nouvelle amie Dayo, elle va devoir découvrir la vérité si elle veut sauver son frère !


Persécution de Benedict Jacka (Alex Verus 3)

Le don de divination d'Alex Verus a longtemps été le secret le mieux gardé de Londres. Maintenant, tout le monde s'arrache ses services d'enquêteur. Avec son apprentie Luna, il lui reste à faire très attention aux motivations de ses clients. Justement, une très belle femme le supplie d'assurer la sécurité d'un tournoi prestigieux mais ses intentions sont dures à prédire. Et l'imprédictible, c'est la définition d'un cauchemar pour un devin.



Marquer les ombres 2 de Veronica Roth

Plus que jamais, les vies de Cyra Noavek et Aos Kereserth sont étroitement liées. Mais leurs peuples sont ennemis, leur planète est à feu et à sang, et les oracles ont prédit qu’Akos mourrait au service de la famille Noavek.
Cyra et Akos se lancent dans une tentative désespérée de mettre fin à la guerre. Quitte, pour Cyra, à tuer sa famille. Quitte, pour Akos,  donner sa vie. Ils vont découvrir à quel point leurs destins déterminent leurs vies, d’une manière qu’ils ne soupçonnaient pas.


Sur l’île de Lucifer de Serge Quadruppani

Tom, 10 ans, découvre le corps d’un homme, responsable de la destruction programmée de la forêt de l’Aitre. Le capitaine Mercure mène l’enquête.
Un deuxième meurtre a lieu. Les investigations s’orientent vers les militants de la Commune libre du Plateau qui combattent le projet d’abattage. D’autres personnes sont suspectées : une sorcière qui fait parler les morts, le curé haïtien ou une exilée chilienne. De bien étranges questions se posent : les morts parlent-ils ? Quel rapport les enfants du bourg entretiennent-ils avec les animaux ?
La réponse se trouve peut-être, au-delà de la forêt, sur l’île de Lucifer…


Ensemble à minuit de Jennifer Castle

Ne vous demandez pas ce que le monde peut faire pour vous, demandez-vous ce que vous pouvez faire pour qu’il soit plus beau.

Entre Noël et le jour de l’An. Une jeune fille est renversée sous les yeux de Kendall et Max. Choqués, ils se réfugient dans un café, se sentant coupables de n’être pas intervenus. Là, la serveuse leur lance un défi : elle leur demande de faire sept bonnes actions désintéressées d’ici le 31 à minuit au lieu de se plaindre. C’est ainsi qu’ils se retrouvent chaque jour à parcourir la ville de New York où ils tentent d’aider sept inconnu-e-s...parfois adorables, d’autres fois à peine aimables. Mais ils tiennent bon et apprennent eux aussi à se connaître.



Une livraison maudite de P.G. Bell (Le train vers l'impossible 1)

Suzy a toujours eu les pieds sur terre. Mais, lorsque deux trolls et une ourse garent leur train dans son salon, elle est bien obligée de se poser des questions !

Tous travaillent pour le service postal de l’impossible. Leur mission ? Livrer des colis aux cinq coins de la réalité. Curieuse, Suzy décide d’intégrer leur équipe de postiers. Traverser le vide en train, rouler dans le néant ? Tout est possible dans les lieux impossibles !

Mais son voyage ne sera pas de tout repos. Voilà que, déjà, une grenouille maudite la supplie de l’aider : la sorcière lady Crépuscula lui a lancé une malédiction, et les lieux impossibles sont en grand danger…


Et vous ?

Barricades de Charlotte Bousquet et Jaypee (Secrets pour secrets 2)


Quatrième de couverture

Ça fait trois semaines, maintenant, que je chante dans le groupe. Je n’ai plus peur d’être regardée, moins qu’avant en tout cas et quand je me rends aux toilettes, j’arrive même à ne pas m’enfuir comme une voleuse lorsque d’autres filles y entrent.
Je me dis que la vie est belle, que je ne devrais plus avoir peur des autres, que ce n’est qu’une question de mois, d’années – deux ans maximum avant d’être opérée, même si ce n’est pas obligé. Avant que mon vieux costume de garçon soit définitivement oublié, brûlé, anéanti.

Mon avis

Barricades est le 2e tome de la série Secret pour secret qui traite de différents sujets de société, liés à l’adolescence, en suivant notamment des personnages qui sont au lycée. Après Louane, qui a vécu un IVG, on va suivre ici Sam qui est transgenre.

Samantha (Sam), du fait de sa différence a peur de se lier aux autres, elle a subi des moqueries, du harcèlement, des insultes. Elle a eu une vie compliquée à cause de ça et bon nombre de personnes ne sont pas prêtes à accepter, même au sein de sa famille. Pourtant Sam va réussir à s’intégrer dans cette nouvelle école, à se faire des amis et à même faire partie d’un groupe de musique. Son secret est jalousement gardé, mais vient un moment où cela se sait et Sam redoute les réactions de ses nouveaux amis.

L’histoire est touchante et dure à la fois quand on voit ce qui lui est arrivée, ce qui lui arrive à partir du moment où l’on sait son secret. Mais je pense que le plus difficile est la réaction d’un membre de sa famille, comme si c’était une simple lubie, être pendant quelques temps « un garçon habillée en fille », comme un déguisement qu’on pourrait retirer à sa guise. Ce qui n’est évidemment pas le cas. J’ai eu le cœur serré à ce passage, mais la réaction des parents de Sam est magistrale, au moins elle est soutenue et comprise par eux. Elle n’est pas seule, elle ne l’est plus.

L’histoire n’est pas tant focalisée sur ce que ressent Sam, sur le fait d’être « piégée » dans son propre corps, qu’il ne correspond pas à ce qu’elle est vraiment à l’intérieur. L’auteur n’aborde pas ce sujet mais plus sur la manière dont les gens perçoivent les transgenres, le fait de les accepter dans la société. C’est plus un appel à la tolérance et à l’ouverture d’esprit qu’une « explication » sur le fait que le corps n’est pas en adéquation avec l’esprit. Même si c’est plus compliquée que ça, mais je ne suis pas suffisamment callée sur le sujet pour pouvoir développer davantage et je ne voudrais pas dire de bêtises.

Jaypee est de nouveau à l’illustration, et je dois dire que son dessin permet de donner des ambiances assez sombres qui reflètent parfaitement certaines pensées de Sam, surtout lorsqu’on voit ce à quoi elle a été confrontée par le passé. Cela en fait une BD plus dure et plus mature que la série précédente (Rouge Tagada ). C’est un graphisme que l’on aime ou pas, mais il faut reconnaître que ça colle parfaitement avec l’histoire.

En bref, Barricades est une BD qui m’aura beaucoup touché, elle est vraiment intéressante et même si l’auteur n’aborde pas les sentiments et impression de Sam sur ce qu’elle est, mais davantage sur la manière dont sont perçus les personnes transgenres, cela n’enlève rien la part de réflexion sur le sujet ni cette invitation à l’ouverture d’esprit et à l’acceptation et au respect. Une BD qui permet d’aborder ce sujet, qui peut être utile à certaines personnes qui pourraient se sentir différente.

Secret pour secret de Charlotte Bousquet et Jaypee (Secret pour secret 1)

Quatrième de couverture

Voilà Lucas.
Lucas et ses yeux de chien battu.
Lucas et ses mains moites, ses baisers trop mouillés.
Lucas, qui n’a toujours pas compris qu’entre nous c’est terminé.
Dégage, Lucas. Disparais ! Fous-moi la paix !
D’habitude, en soirée, je danse, je m’éclate. Ça me permet d’oublier les semaines en solitaire, le silence étouffant de cet appartement trop grand. Là, c’est le contraire. Je me sens étrangère. Pas intégrée.
Désintégrée.

Mon avis

Secret pour secret est le premier tome d’une nouvelle série qui m’aura bien plu et qui, comme pour Rouge Tagada traite de sujet de société qui peuvent toucher les adolescents / jeunes adultes. Si dans la première série, les histoires se déroulaient au collège, on a ici de nouveaux personnages au lycée, avec des problématiques autres.

L’histoire raconte celle de Louane, une jeune fille sérieuse et studieuse mais qui à cause d’une seule fois, d’une seule erreur s’est retrouvée enceinte. Vient alors le moment où elle va devoir faire un choix, le garder ? Avorter ? En parler à quelqu’un ? A qui ? Louane se pose beaucoup de questions, elle devient distante avec ses amis mais se rapproche d’une autre élève de sa classe, Cécile, avec qui elle n’avait jusqu’à présent aucune affinité mais qui pourrait bien la surprendre.

Secret pour secret évoque donc l’IVG ou « Interruption volontaire de grossesse ». A travers cette courte histoire, on voit que psychologiquement ce n’est pas quelque chose de simple. A seulement 16 ans, Louane doit prendre une décision importante : garder ou pas son bébé ? Elle qui est si brillante et promise à un grand avenir, mais avec un enfant, cela est-il encore possible ? Et quand elle décide d’avorter, elle se retrouve confrontée à quelque chose de dur. Mais heureusement, elle n’est pas seule, il existe des organismes, des personnes qui peuvent l’aider. On voit que l’IVG est un acte difficile, que ce n’est pas ordinaire et qu’il ne faut pas non plus prendre ça à la légère.

J’ai bien aimé l’histoire et le sujet traité mais j’avoue qu’arriver à la fin de la BD, j’ai eu un sentiment de trop peu. Je m’attendais à ce qu’on ait un après ou plus de détails, mais cela reste très intéressant à lire et on se met parfaitement à la place de Louane. On ressent parfaitement ses doutes, son mal être face à cette situation. Elle se retrouve totalement seule, ses parents ne sont pas là elle ne veut en aucun cas impliqué le « père » du bébé.

Ce type de BD est nécessaire, pour qu’on sache un peu à quoi s’en tenir, savoir qu’il existe des lieux pour accompagner / conseiller (le planning familial) si on veut que cela reste dans le cadre privé, sans avoir besoin d’en parler aux parents (par exemple). Ce n’est pas toujours évident, dans un cas comme celui-ci d’en parler à ses parents, d’être confronté à leur regard et à leur jugement. Mais c’est aussi nécessaire pour comprendre que c’est un droit, que l’on a le choix. Quand on voit qu’aujourd’hui en 2018 ce droit est encore et toujours remis en cause. En Espagne, une loi a failli passer pour l’abroger, et en France, elle est sans cesse attaquée aussi. La loi Veil est là pour la conserver, c’est un droit durement acquis mais qu’il faut sans cesse préserver.

Si pour la première série, Stéphanie Rubini était aux dessins, pour cette nouvelle série, il s’agit de Jaypee, qui a un trait assez différent, plus sombre et plus dur mais cela colle parfaitement à cette nouvelle série qui est plus mature, quant aux sujets qui sont traités. Les illustrations sont assez sombres et cela montre bien les pensées qui habitent Louane entre le moment où elle apprend sa grossesse, dès le début de l’histoire et sa prise de décision, jusqu’à l’acte final : l’IVG.

En bref, Secret pour secret est une BD intéressante qui traite d’un sujet difficile : l’IVG. Même si j’en attendais un chouïa plus, cela reste une histoire intéressante et nécessaire. L’histoire est difficile et douloureux mais il est important d’en parler, d’en avoir conscience et surtout de savoir que dans ces cas-là on n’est pas seule. Louane, qui n’a que 16 ans, se pose beaucoup de questions sur cette grossesse non désirée, et on suivra son parcours entre l’annonce de sa grossesse à sa décision d’avorter.

L'homme sans nom d’Éric Sanvoisin et Federica Frenna (Le Maître des Licornes 3)


Quatrième de couverture

Dès leur arrivée sur le continent Crépuscule, Aëlig et le capitaine Barracuda se font capturer par les soldats de l’homme sans nom. Ce mystérieux magicien a besoin de la licorne Kalyane pour développer ses pouvoirs et conquérir le royaume Aëlig devra faire mobiliser tout son courage pour retrouver son amie licorne à temps !

Mon avis

L’homme sans nom est le dernier tome du Maître des licornes qui est une trilogie bien sympathique que je vous recommande. De quoi initier les jeunes lecteurs en herbe à la fantasy et de vivre une aventure en compagnie d’Aëlig et Kalyane.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit, d’autant que les événements arrivent assez vite pour s’en rendre compte.

Comme pour les tomes précédents, l’intrigue est bonne et bien menée avec son lot d’action et de rebondissements. C’est prenant et haletant, même si pour moi cela a un petit côté frustrant tant ça se lit vite. Mais cela reste très bien fait et bien dosé en termes de longueurs pour un jeune lectorat. Je suis certaine que ça plaira aux enfants. On ne s’ennuie pas un seul instant et l’on craint même pour les personnages qui se retrouvent dans une situation plus que critique. D’ailleurs, j’avais deviné certaines choses à propos des personnages, je m’en doutais fortement, mais cela ne gâche pas le plaisir de la révélation.

Les personnages sont attachants et sympathiques, du moins pour la plupart et l’on risque d’être surpris par certains d’entre eux. On comprend ici pourquoi Kalyane a été enlevée, à quoi tout cela a servi, dans quel but et l’on a enfin l’identité de son ravisseur, de quoi offrir une très bonne fin à cette série.

En bref, L’homme sans nom clôt parfaitement la trilogie que j’ai pris plaisir à lire. L’univers est intéressant et original avec au cœur de son histoire l’enlèvement d’une licorne et de son jeune maître des licornes qui est prêt à tout pour la sauver, quitte à aller au-devant du danger. Une très bonne série pour initier les enfants à la Fantasy. Les intrigues sont à chaque fois bonnes et bien menées, avec de l’action et des rebondissements. Les personnages sont attachants et nous font vivre une aventure extraordinaire. Je vous invite vivement à la découvrir !

A partir de 7 ans.

C'est lundi, que lisez-vous ? [178]



Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books. La relève après Mallou, le récap des liens se fait maintenant chez Galleane.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :

1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?
3. Que vais-je lire ensuite ? 




Eh bien cette semaine je n'ai lu que deux BD et encore c'était dimanche... En effet, j'ai commencé le tome 2 d'Arkane et je suis toujours dessus et je suis loin d'avoir terminé. Mais je suis tellement crevée que je n'arrive pas à avancer vite, car je m'endors assez souvent dans les transports. Mais j'aime beaucoup en tout cas !


La Résurrection de Pierre Bordage (Arkane 2)

Après le massacre de son clan, Oziel, fille de la maison du Drac, a réussi à fuir dans les bas-fonds de la cité labyrinthique d’Arkane. C'est là qu'elle va se mettre en quête de son frère aîné et organiser leur vengeance…
De leur côté, Renn, l’apprenti enchanteur de pierre, et Orik, le guerrier déraciné, arrivent en vue de la grande cité porteurs d’une bien sinistre nouvelle : l’approche imminente de l’invincible armée qui a déjà anéanti le royaume d’Orik.
Bientôt les destinées du trio vont s’entremêler et décider de l’avenir d’Arkane…



Irineï et le Grand Esprit du mammouth de Val Reiyel (Irineï 1)


Quatrième de couverture

Partez dans la toundra pour une aventure palpitante sur fond de découvertes scientifiques, de vivre ensemble et de protection de la planète !

Au cours d'une expédition scientifique en Sibérie, des paléontologues américains extraient du sol gelé une femelle mammouth parfaitement conservée. A leur retour à Los Angeles, ils se trouvent rapidement face à une incroyable énigme : la femelle mammouth porte un petit, les cœurs de la mère et du bébé battent encore... 
Seul Irineï, un jeune chaman de 12 ans qui vit dans une tribu de nomades éleveurs de rennes, connaît la clé du miracle: lors d'un voyage dans le monde des Esprits, il a redonné vie au Grand Esprit du Mammouth qui veut reprendre sa place sur Terre... 
Mais, bien loin des steppes glacées de Sibérie, le mammouth et son petit ne peuvent pas survivre sans Irineï. Pour les sauver, le jeune garçon va vivre loin de chez lui une formidable aventure humaine et spirituelle. Il va se battre pour le respect de la vie des animaux, et l'avenir de la planète.

Mon avis

Irineï et le Grand Esprit du mammouth est un roman qui m’a intrigué. Le fait que cela se passe en Sibérie, qu’il soit question de la découverte d’un animal préhistorique, un mammouth est vraiment intéressant et je n’ai pas été déçue, j’ai beaucoup aimé cette histoire même si là, j’en veux beaucoup à l’auteur de nous laisser avec une telle fin… Mais j’en reparlerai plus tard.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit même si les événements prennent un peu de temps pour se mettre en place. La découverte du mammouth est assez « tardive » vers la moitié du roman. Mais tout ce qui se passe avant reste intéressant donc ce n’est pas gênant que ça prenne son temps. Ça en vaut vraiment la peine.

J’avoue qu’en commençant le livre, je ne me souvenais pas totalement du pitch, j’avais juste en tête l’aspect découverte d’un mammouth et qu’un jeune garçon allait avoir un rôle à jouer auprès de ce dernier. Du coup j’ai été surprise en découvrant certain élément, comme le fait que ça se passe à une époque moderne, avec internet, etc. L’histoire démarre avec Irineï, au fin fond de la Sibérie avec un peuple « nomade » avec ses traditions et nomades, il y a un choc des cultures ! Mais j’ai trouvé ça encore plus intéressant.

L’intrigue est bonne et bien menée, elle prend son temps mais ce n’est pas ennuyeux, loin de là. On découvre tout d’abord Irineï, son peuple, leur mode de fonctionnement, leur lien avec la nature et les animaux mais aussi leur culture, notamment tout ce qui a un lien avec le chamanisme, les esprits. C’est très intéressant et puis la découverte du mammouth va évidemment changer la donne et Irineï va devoir ensuite entreprendre un grand voyage pour venir en l’aide au mammouth, d’une manière ou d’une autre.

Son arrivée aux USA ne se fera pas sans heurt, c’est un nouveau monde pour Irineï, surtout qu’il arrive en Californie alors niveau température, c’est le jour et la nuit par rapport à la Sibérie. , il va porter un autre regard sur notre société, lui qui vient d’une autre culture totalement différente où la nature a une grande importance. Cela permet de se poser des questions et de réfléchir sur nos actes. Ce qui nous semble normal et juste, ne l’est pas nécessairement pour d’autres.

Quant à la fin… mon dieu mais quelle horreur de nous laisser sur un tel cliffhanger ! là, l’auteur a vraiment fait fort, je ne m’y attendais tellement pas et c’est juste frustrant de voir juste après que la suite ne paraîtra pas avant l’année prochaine… En tout cas, avec ça, on a forcément envie de lire la suite parce que ce n’est pas possible de nous laisser comme ça.

L’univers est vraiment intéressant, cela mêle sciences / technologie et magie, notamment en lien avec le chamanisme, le monde des esprits. J’avoue que je suis très curieuse de voir ce que donnera la suite pour en savoir plus à ce sujet. L’histoire a aussi un gros aspect écologique, une mise en garde sur la manière dont on traite la planète, les animaux et un des personnages, Marion, est une militante qui œuvre pour cela, même si son combat risque d’être mis à mal par certaines entreprises.

Irineï est un jeune garçon auquel il peut être facile de s’identifier. Il doute beaucoup de lui en ses capacités de « chaman » et se sent différent et pas toujours intégré au sein de son peuple. Il est vraiment attachant et on le suit avec grand plaisir dans cette aventure. On aimerait le rassurer, lui qui doute beaucoup de lui et qui paraît « fragile ». mais il va totalement se dévoiler lors de son voyage et montrer une grande maturité. Il a des réflexions qui nous pousse à voir autrement, à adopter son point de vue.

En bref, Irineï et le Grand Esprit du mammouth est un roman que j’ai pris plaisir à lire. C’était une belle découverte livresque, même si j’avoue que la fin m’a tué… Ce n’est pas possible de nous laisser dans une telle attente, je veux savoir la suite ! C’est un cliffhanger-de-la-mort-qui-tue et j’espère qu’on l’aura très vite l’année prochaine. L’intrigue est bonne et bien menée, bien que « lente », cela prend son temps, il n’y a pas de longueur et l’on prend plaisir à suivre les personnages qui sont intéressants et attachants. Un roman original que je vous invite à découvrir.

In My Mailbox (355)


In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. Tous les liens se font chez Lire ou Mourir

Mes acquisitions de la semaine


Secret pour secret de Charlotte Bousquet et Jaypee (Secret pour secret 1)

Voilà Lucas. Lucas et ses yeux de chien battu. Lucas et ses mains moites, ses baisers trop mouillés. Lucas, qui n'a toujours pas compris qu'entre nous c'est terminé. Dégage, Lucas. Disparais ! Fous-moi la paix ! D'habitude, en soirée, je danse, je m'éclate. Ça me permet d'oublier les semaines en solitaire, le silence étouffant de cet appartement trop grand. Là, c'est le contraire. Je me sens étrangère. Pas intégrée. Désintégrée. 


L'évasion d'Olivier Gay (Le Noir est ma Couleur 4)

Manon et Alexandre fuient Paris pour Nice où des Mages Noirs doivent aider la jeune fille à contrôler ses pouvoirs. Traqués par le Conseil des Mages, recherchés par la police, ils empruntent de petites routes pour ne pas être repérés. Au fil des heures, les pouvoirs noirs de Manon s’affirment mettant Alexandre en danger.


Le piège d'Olivier Gay (Le Noir est ma Couleur 5)

Manon et Alexandre sont à Nice chez les Mages Noirs. Ils espèrent qu’ils aideront la jeune fille à maîtriser ses nouveaux pouvoirs. Quand elle comprend qu’ils l’utilisent à son insu, elle préfère fuir. Avec Alexandre et trois jeunes Mages, elle décide de se rendre à Rome afin de découvrir la source du pouvoir noir…




Et vous ?

L'ombre du grizzly de Pascal Brissy et Sébastien Pelon (L'appel des loups 1)


Quatrième de couverture

Traqueur est considéré comme le plus fin chasseur de son clan. Aussi, lorsque l’un des loups est-il porté disparu, c’est lui qui se met en quête de son frère de meute. Rapidement, il retrouve sa trace mais aussi celle d’un grizzly ! Traqueur parviendra-t-il à sauver son ami des griffes de l’ours ?

Mon avis

Lorsque ce livre est arrivé en librairie, il était certain que j’allais y jeter un œil, puisqu’il est question d’une meute de loups. J’adore les loups, avec la sorcellerie, c’est les deux sujets qui me plaisent beaucoup dans la Fantasy. Et après lecture, je dois dire que ça a été une belle découverte. Je vous le conseille, si vous êtes en recherche de premières lectures pour vos enfants !

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit d’autant que les événements arrivent assez vite pour s’en rendre compte. L’écriture de l’auteur est agréable à lire et fluide de sorte que l’on rentre rapidement dans l’histoire qui est vraiment intéressante.

L’intrigue est bonne et bien menée avec son lot d’action et de problèmes. Les événements arrivent vite, c’est parfait pour des premières lectures car on n’a pas le temps de s’ennuyer. On est pris par les événements et les enfants seront captivés et auront envie d’en savoir plus. Il est important de retrouver le loup disparu, les dangers rôdes et les guerres entre les clans peuvent être destructrice, il ne faudrait pas que la meute se retrouve en présence d’une autre par inadvertance.

Il s’agit d’un premier tome, donc pour le moment, l’histoire reste assez « simple » mais c’est prenant et intéressant, j’ai beaucoup aimé. Je suis curieuse de voir ce que donnera la suite car vu ce qui s’est passée, on peut s’attendre à certaines choses dans les temps à venir. Affaire à suivre donc…

Les personnages sont intéressants, on voit que chaque loup a un caractère bien spécifique. Traqueur est brave et n’hésite pas à aller au-devant du danger dans le but de sauver son ami. Il sera accompagné de la sœur de ce dernier qui est aussi prête à tout pour retrouver son frère. Les liens de meute sont importants, et là d’autant plus car il s’agit de sa famille directe.

En bref, L’ombre du grizzly est un premier tome qui m’aura bien plu. C’est agréable d’avoir des premières lectures dans le genre de la SFFF pour initier dès le plus jeune âge les enfants. C’est le début d’une aventure qui commence avec des personnages intéressants et prometteurs et puis c’est classe de suivre des loups. Vive les loups ! Je suis très curieuse de suivre la série et voir comment cela va évoluer.

A partir de 7 ans.

La riposte d'Olivier Gay (Le Noir est ma Couleur 3)

Quatrième de couverture

Manon et Alexandre subissent le chantage de Jordan, un jeune mage américain qui vient d’arriver au lycée. Frustré que la jeune fille l’ait repoussé, il prétend l’avoir filmée en train d’utiliser ses pouvoirs noirs, Alexandre à ses côtés. Il menace de tout révéler à ses parents.

Mon avis

Après avoir lu Emily et le monstre des profondeurs, je devais choisir ma future lecture. Après mûre réflexion, mon choix s’est porté sur ce 3e tome du Noir est ma Couleur : La riposte car je savais que la lecture en serait rapide. Bon, je n’imaginais pas qu’en le commençant dans la soirée, j’allais également le terminer. Ça se lit décidément trop vite et j’ai d’ores et déjà hâte d’avoir la suite !

J’avais bien aimé le tome précédent qui nous laissait sur une fin affreuse. Je dois dire que celle-ci n’est pas meilleure ! Que c’est frustrant de ne pas avoir déjà la suite sous la main, je pense que j’aurai enchaîné les tomes pour savoir ce qui allait se passer.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit, d’autant que les événements arrivent assez vite pour s’en rendre compte. Le chantage de Jordan sur Manon et Alexandre, l’a poussée à le quitter. Mais Alexandre est prêt à tout pour avoir des explications et à l’aider coûte que coûte. Mais tous deux, étaient loin de se douter jusqu’où cette « quête » allait les amener.

Comme pour les précédents tomes, l’intrigue est bonne et bien menée. Il y a davantage d’action, et ce, dès les premières pages. on n’a pas le temps de s’ennuyer et j’ai dévoré ce livre tant j’avais envie de savoir ce qui allait leur arriver. Les pouvoirs de Manon se développent, elle prend conscience de ce que la couleur Noire implique, celle qu’elle lui permet de faire et je dois dire que par moment, c’est assez flippant quand même. on commence à comprendre en quoi ce pouvoir peut être dangereux…

L’univers s’enrichit et devient un peu plus sombre, ce qui n’est pas pour me déplaire. On y apprend aussi pas mal de choses sur le Noir, même si beaucoup de questions restent encore sans réponses mais je suis certaine qu’on en saura plus dans le prochain volume. En tout cas, il est beaucoup de choses qu’on ignore car après tout, le Noir étant « interdit », on n’en parle jamais. Ainsi, Manon doit tâtonner, essayer de comprendre ce qui se passe et j’avoue avoir été surprise de certaines révélations.

Comme pour les précédents tomes, la narration est double, avec les points de vue de Manon et d’Alexandre, ce qui nous permet d’en savoir plus sur ce qui se passe, de voir ce que l’un et l’autre pense de la situation, de ce qu’ils vivent. Et ce n’est pas tous les jours faciles. L’un et l’autre vont devoir prendre des décisions difficiles, être confrontés à leur choix et les conséquences qui vont avec. J’avoue avoir eu mal au cœur pour les personnages à certains moments. Manon et Alexandre vont tous les deux changer dans ce volume qui fait prendre l’histoire un certain tournant. Ils gagnent en maturité et vont devoir faire face à nombres de problèmes.

En bref, La Riposte est un tome que j’ai adoré découvrir, je l’ai trouvé meilleur que le précédent. Olivier Gay monte d’un cran la tension et enrichit son univers que je trouve vraiment intéressant. J’ai passé un très bon moment de lecture et vu les circonstances, je suis très curieuse de voir ce que va donner la suite car c’est très prometteur. Les personnages évoluent beaucoup dans ce tome ce qui n’est pas pour me déplaire et je les apprécie d’autant plus. Pourtant avec Alexandre, c’était pas gagné ! Affaire à suivre donc, il me tarde de lire le prochain volume !

Emily et le monstre des profondeurs de Liz Kessler (Emily 2)

Quatrième de couverture

Imaginez une île paradisiaque.
Le soleil brille, l’eau est turquoise.
Emily peut nager en toute liberté et se faire plein de nouveaux amis parmi le peuple de la mer.
Ah ça, oui, la nouvelle vie d’Emily, mi-humaine mi-sirène, est tout à fait fabuleuse !
Si seulement elle n’était pas allée nager du côté du gouffre des Bermudes !
Si seulement elle n’avait pas réveillé le Kraken !
Car ce monstre des profondeurs n’est pas qu’une légende…

Mon avis

Ayant bien aimé le premier tome d’Emily, j’étais curieuse de découvrir cette suite et je dois dire que c’était vraiment mignon, j’ai beaucoup aimé. Je conseille vraiment cette série qui nous plonge dans l’univers des sirènes.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment explicite pour savoir de quoi il s’agit, d’autant que les événements arrivent assez vite pour s’en rendre compte.

L’intrigue est bonne et bien menée, elle file droit, il n’y a pas de longueurs et c’est plutôt bien rythmé, l’action arrive vite, de sorte qu’on n’a pas le temps de s’ennuyer. J’ai passé un bon moment de lecture et je suis certaine que ça plaira aux enfants à qui c’est destiné. C’est mignon à souhait même si parfois on craint pour Emily. Elle a fait une erreur, même si elle n’était pas seule dans cette galère mais elle va tâcher de la rectifier. Cela sera difficile et potentiellement dangereux, mais une fois qu’elle a assumé cela, elle fera tout ce qu’elle pourra pour arranger la situation qui est plus que critique.

Il est beaucoup question d’amitié dans cette histoire. Emily, une fois encore risque d’avoir des déconvenues mais cela reste un roman jeunesse donc tout est bien qui finit bien. Il suffit juste de communiquer, c’est important et nécessaire pour éviter des quiproquos. Il est aussi question des liens familiaux et on se rend compte que dans une famille tout n’est pas toujours rose et une situation complexe peut amener des gens à mal agir. Avec cette aventure bon nombre des personnages vont apprendre une bonne leçon qu’ils ne sont pas prêts d’oublier !

La nouveauté est que l’histoire a une double narration, celle d’Emily toujours, mais on trouve également le point de vue de Mandy, l’ennemie jurée d’Emily qui aura son rôle à jouer dans toute cette affaire. Une rivalité qui sera expliquée dans ce tome et qui permettra aux deux parties de présenter sa version des faits et de comprendre pourquoi l’une et l’autre ont agi de cette manière. Il y a toujours un revers à la médaille et avoir une vue d’ensemble permet de mieux comprendre une situation.

Les personnages sont toujours aussi sympathiques et attachants, à commencer par Emily, qui malgré ses erreurs, elle reste une enfant, finira par évoluer et apprendre beaucoup de choses grâce à cette aventure. C’est un roman initiatique en somme et les enfants n’auront aucun mal à se mettre à sa place. Bon, il faut quand même éviter d’aller dans l’eau sans équipement, il ne faudrait pas risquer la noyade…

En bref, Emily et le monstre des profondeurs est une suite à la hauteur du précédent. J’ai bien aimé cette histoire qui est mignonne et pleine de rebondissement. Emily va se retrouver confrontée à plusieurs dilemmes mais elle saura y faire face, notamment grâce à une aide plutôt inattendue. Un début de série prometteur qui ne pourra que plaire aux enfants.