Rechercher dans ce blog

Le vent de la révolte de Brandon Mull (Beyonders 2)

Quatrième de couverture 

Jason a quitté malgré lui la Terre de Lyrian, la laissant aux griffes du cruel sorcier Maldor. Inquiet pour le sort de son amie Rachel, restée là-bas, il ne pense qu'a retourner auprès d'elle et reprendre le combat contre le terrible despote, même s'il risque la mort. Il est le seul à détenir le secret du Mot de Pouvoir qui devait détruire leur ennemi. La quête de ses anciens compagnons est difficile, car Maldor est sur sa trace : une terrifiante et indestructible créature de l'ombre le suit partout où il passe. Mais la révolution est en marche...

Mon avis

Je tiens tout d'abord à remercier les éditions Nathan de m'avoir permis de lire ce livre et ainsi poursuivre les aventures de Jason.

Vu les évènements du tome 1, Jason était obligé de retourner à Lyrian et dès que ça lui a été possible, il s'est empressé d'y aller pour retrouver ses compagnons, notamment Rachel qui vient comme lui du même monde : Beyond (pour les habitants de Lyrian). Il ne pouvait pas l'abandonner comme ça, donc sa première tâche est de la retrouver, ainsi que ses autres compagnons et surtout Galloran. De plus, il doit prévenir tout le monde que le Mot n’est qu’un leurre et qu’il faut trouver une autre solution pour vaincre Maldor. Voilà une nouvelle quête qui s’avèrera périlleuse, qui sait ce qu’il trouvera en cours de route…

J'ai trouvé l'intrigue intéressante et bien menée dans l’ensemble. Après, elle est assez prévisible, du moins pour ce qui est au début, on sait à quoi s’attendre, mais à mesure qu’on avance, on a des rebondissements, des problèmes qui surgissent de toute part pour empêcher Jason d’accomplir sa mission. Mais le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il y a pas mal d’actions. Dès qu’il arrive à Lyrian, rien ne va plus, il se fait poursuivre, il lui arrive plein de choses de sorte qu’on ne puisse pas s’ennuyer un seul instant.

Mais, j'avoue avoir eu un petit passage à vide pendant ma lecture (en gros à la moitié du livre, ou un peu après), avec les fêtes de Noël, (où je n'ai pas pu lire pendant deux / trois jours) et malheureusement pour moi c'est tombé dans un passage qui était assez lent et long. L'action peinait un peu à avancer et du coup quand j'ai repris mon livre après les fêtes, c'était un peu difficile à cause de ça mais bon, l'auteur parvient quand même à attirer suffisamment l'attention pour qu'on continue. Et ça n’était pas non plus désagréable à lire, juste un petit peu lent pour moi, donc la remise à route a été un peu plus difficile que d’habitude (mais bon, je pense sincèrement que la période des fêtes n’est pas propice pour la lecture non plus).

En plus ça n’est qu’un « passage », l'action revient sur la fin et nous laisse avec une fin qui donne vraiment envie de lire la suite. (Et là on pleure quand on se rend compte que le 3e tome n'arrivera qu'à l'automne 2013...). Ça serait le seul bémol de ce livre, c'est ce passage un peu long mais qui pourtant est nécessaire, je le conçois bien, mais j'ai un petit peu décrocher avant de me remettre complètement dedans et d'apprécier davantage la fin. Après, le livre fait plus de 550 pages, il faut pouvoir maintenir le cap ! Et ça n'est pas toujours choses aisées. Mais bon, j’ai quand même apprécié ce livre et je lirai la suite avec plaisir, et comme je l’ai dit, quand on voit la fin, on est obligé de lire la suite (je déteste les cliffhanger comme ça !).

L’univers est toujours aussi sympathique, et j'ai beaucoup aimé découvrir le peuple des hommes-graines. J'avoue que dans le 1er tome ça m'avait bien plu le principe de ces hommes qui peuvent renaître en replantant une graine (l'amar) et revivre dès l'âge où ils ont eu leur Première Mort. Je n’en avais encore jamais lu et je trouve ça sympa et quand on voit ce peuple, les quelques personnages qu’on rencontre, ça nous donne envie de les découvrir, même si parfois on aurait des reproches à leur faire. Mais en tout cas, j’étais contente de les voir dans un ensemble ; plutôt qu’en la personne de Drake (notamment), surtout que lui, est assez particulier. Les personnages se dévoilent petit à petit, on les comprend un peu mieux et on voit une vraie équipe se former autour de Jason et Galloran.

Pas besoin de m’éterniser davantage pour dire que j’ai bien apprécié ce livre, malgré un petit passage un peu long qui a fait ralentir le rythme, mais en même temps, ça nous permet de reprendre notre souffle parce que quand on voit tout ce qui se passe avant et après ledit passage, il est normal d’avoir un moment plus calme. L’intrigue était bien sympathique et bien menée et il me tarde de découvrir la suite.

Vampire et indésirable de MaryJanice Davidson (Queen Betsy 8)

Quatrième de couverture

Soixante-quinze mille loups-garous enragés ! Voilà ce qui attend Betsy lorsqu'elle ramène à sa meute le corps de son amie Anthonia. Celle-ci est morte sous ses ordres et Betsy, rongée par la culpabilité, ignore quel accueil lui réservent les loups. Mais alors qu'elle et Sinclair essaient de faire bonne figure auprès de leurs hôtes, des messages les alertent du comportement étrange de sa demi-sœur. La fille du Diable révèle son véritable visage... et se prépare à leur faire vivre un enfer.

Mon avis

Voilà un nouveau tome de Queen Betsy, aussitôt acquis, aussitôt lu. Il faut dire que c’est rapide à lire et que vu le genre, ça va vite. Betsy se retrouve dans une situation délicate, à l’épisode précédent, son amie Anthonia, loup-garou de son état est morte en voulant sauver Betsy d’une balle, du coup cette dernière (qui pourtant ne peut pas mourir, vu qu’elle est la reine) est rongée par la culpabilité. Par ailleurs, elle va devoir ramener le corps de son amie dans la Meute dans laquelle elle vivait avant. Mais voilà, elle ne sait pas trop comment vont réagir les loups et ça l’angoisse. En parallèle de ça, elle reçoit d’étranges messages de son colocataire Marc, qui est resté avec la demi-sœur de Betsy : Laura, la fille du Diable qui apparemment commence à faire des siennes…

Une petite intrigue sympathique, toujours aussi bien menée et décalé. Soit on adhère à l’univers, soit on n’aime pas. Si on a apprécié les tomes précédents, il n’y a pas de raison pour ne pas aimer celui là. Moi en tout cas j’aime bien, en plus dans ce tome là, on apprend des choses nouvelles, on voit des problèmes se profiler et à mon avis, il sera intéressant de voir comment ça va être introduit dans la suite.

Ce livre change des autres tomes par rapport à sa construction. En effet, d’habitude on reste centré sur Betsy, vu qu’elle est la narratrice (narration à la première personne) hors ici, on voit Marc prendre la parole, à travers un journal intime, qui nous permet de voir ce qui se passe de son côté, notamment avec Laura qui fait des siennes. J’ai trouvé ça intéressant, ça change que de rester du point de vue de Betsy et en même temps ça nous permet de comprendre ce qui se passe et pourquoi elle reçoit tous ses messages étranges (moi aussi le langage SMS me pique les yeux…). un double point de vue pour agrémenter l’histoire, ce qui n’est pas pour déplaire car ça permet de rajouter du piment à l’intrigue, sinon ça serait affreusement plat et c’est dommage (comme ça a été plus ou moins le cas avec les tomes 3 à 5) là heureusement ça n’est pas le cas.

On a quand même pas mal d’actions, bon pas forcément des tueries toutes les 5 minutes, mais on a quand même des rebondissements, des choses qui se passent et on voit bien que la situation dégénère en un rien de temps et que Marc s’en retrouve peiné et surtout désespéré. De l’autre côté Betsy ne fait pas la fière face à tous ces loups-garous mais d’étranges phénomènes arrivent aussi, si bien qu’elle ne peut pas s’ennuyer. En plus cet élément nouveau sera certainement important pour la suite (du moins je l’espère, sinon ça serait dommage, d’autant qu’il est intéressant et je suis curieuse de voir ce que va en faire l’auteur).

Betsy reste fidèle à elle-même et en même temps, elle prend plus d’initiative, elle est moins passive, elle prend vraiment peu à peu sa place de reine et ne se laisse pas faire (même si elle paraît toujours aussi « blonde » oui il faut le dire ^^ et accro à ses chaussures, mais bon, on l’aime quand même et ça ne serait plus Betsy si du jour au lendemain elle devient fin diplomate et reine des vampires dans toute sa splendeur, comme elle devrait l’être par rapport à son rang. Sinclair reste le même, je l’aime bien, il permet de détendre un peu l’atmosphère tout en mettant suffisamment de menace dans son personnage pour qu’on puisse le craindre ou se méfier de lui.

J’avoue ne pas avoir beaucoup de choses à dire sur ce livre à part que c’est toujours aussi sympathique, que j’aime bien l’univers, les intrigues (même si parfois elles sont un peu légers, pas assez de choses dedans) mais bon, je m’en contente. De plus, je passe toujours un bon moment, ça me fait rire, c’est léger, les personnages sont sympathiques et attachants. Quoi demander de plus à une lecture détente après tout ? Je n’attends pas de cette série à quelque chose d’exceptionnelle, juste de la détente, du rire et du divertissement et c’est ce que ça m’apporte donc tout va bien !

In my Mailbox (59)


In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C'est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque.

Mes acquisitions de la semaine

Vampire et indésirable de MaryJanice Davidson (Queen Betsy 8)

Soixante-quinze mille loups-garous enragés ! Voilà ce qui attend Betsy lorsqu'elle ramène à sa meute le corps de son amie Anthonia. Celle-ci est morte sous ses ordres et Betsy, rongée par la culpabilité, ignore quel accueil lui réservent les loups. Mais alors qu'elle et Sinclair essaient de faire bonne figure auprès de leurs hôtes, des messages les alertent du comportement étrange de sa demi-sœur. La fille du Diable révèle son véritable visage... et se prépare à leur faire vivre un enfer.


Abraham Lincoln, chasseur de vampires de Seth Grahame-Smith

"Entre 1607 et 1865, soit pendant plus de deux cent cinquante ans, les vampires ont prospéré dans l'ombre aux Etats-Unis. Peu d'humains croyaient en leur existence. Abraham Lincoln comptait parmi les valeureux chasseurs de vampires de son temps et tenait un journal de sa lutte sans relâche contre eux. L'existence présumée de ce journal a longtemps alimenté les spéculations des historiens et des biographes de Lincoln. La plupart n'y voient qu'une légende." Et pourtant...









Et vous ?

La Décision d'Isabelle Pandazopoulos

Quatrième de couverture

Un matin, Louise, excellente élève de terminale S, a un malaise en plein cours de maths. Quelques instants plus tard, elle accouche seule d’un enfant dont elle ne savait rien, qu’elle n’a pas attendu, encore moins désiré.
A partir de ce jour commence pour Louise un cheminement difficile, jalonné de questions. Comment ce petit garçon de 3,3 kg peut-il être son fils ? Elle n’a pourtant jamais couché avec personne… Qui peut être le père ? Professionnels, famille, amis, tous vont aider Louise à passer de l’état de choc où elle se trouve plongée au retour à la vie.

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Gallimard de m’avoir permis de lire ce livre. J’avoue que ça n’est pas mon genre habituel, loin de là même vu que je ne lis quasi que de l’imaginaire et que je fuis autant que possible les livres « réels », témoignages et autre du genre. Mais bon, j’avoue avoir été assez curieuse de voir comment le sujet allait être traité (une part de moi est intéressé par ça pour des idées de romans) et donc ce que ça pouvait donner. Et franchement, je n’ai pas été déçue.

C’est vraiment un très bon livre, assez court (même pas 250 pages) qui se lit très rapidement et très facilement, tout en abordant des points essentiels pour bien voir, d’une certaine manière, ce qu’est un déni de grossesse et ce que ça peut avoir comme conséquence (sans compter une autre petite histoire derrière pour ajouter un peu de piment). Je ne ferai pas de résumé, la 4e de couverture étant suffisamment explicite et bon, il n’est pas difficile de deviner un peu la teneur de l’intrigue quand on voit ça et quand on sait le sujet abordé : le déni de grossesse chez les adolescents.

J’ai été très touchée par ce livre, de par son sujet déjà, je trouve que c’est assez affreux de se dire que c’est possible et que du jour au lendemain une vie (voire plusieurs) peut être chamboulée de la sorte, surtout quand on est aussi jeune. Et j’ai trouvé l’angle de l’histoire intéressant et bien mené. J’avoue qu’assez tôt (grâce ou à cause) de la 4e de couverture j’avais deviné certaines choses (nan parce que physiquement et biologiquement ce n’est pas possible, à moins que l’Immaculée Conception ait lieu de nouveau) il y avait une chose étrange et j’avais trouvé ce dont il s’agissait. Mais l’intérêt du livre n’était pas de savoir vraiment ce qui lui était arrivé, mais plutôt la conséquence que cette naissance non désirée engrange et on peut dire que ça fait de sacré dégâts (c’est pour ça que je trouve ça affreux).

Cette histoire pourrait être une sorte de petit documentaire et j’ai trouvé ça bien fait. Après je ne suis pas spécialement experte dans le sujet, donc je ne pourrais pas donner un avis plus « scientifique » mais j’ai trouvé ça quand même intéressant et surtout très vraie (en plus l’auteur s’est renseignée et est allée voir des gens, donc je pense qu’elle a suffisamment travaillé son sujet pour ne pas dire n’importe quoi ici).

J’ai trouvé l’écriture magnifique. C’est relativement simple mais efficace, on voit le changement de narrateur par le langage (adolescents, médecins, parents…) et ça n’était pas sur-joué (je parle pour les ados en particulier). L’auteur a su trouver les mots justes pour nous faire vraiment ressentir le chaos émotionnel de Louise, ou plutôt son absence parfois. On s’immerge vraiment bien dans la tête de cette adolescente qui vit une chose effroyable : un déni de grossesse. Elle ne savait rien de tout ça et du jour au lendemain, elle accouche d’un petit garçon et ne sait pas quoi faire (en même temps, je la comprends, je ne sais pas comment j’aurai réagi à sa place).

J’ai bien apprécié également le fait qu’on ait d’autres points de vue au tout début de l’histoire (chacun écrit à la première personne, chacun revenant sur cette histoire, racontant cela comme un souvenir lointain mais qui a marqué les esprits). Mais ces points de vue sont souvent bref, ne faisant que quelques pages à chaque fois car le reste de l’histoire, étant centré sur Louise (et narration à la première personne). Ces changements permettent de voir l’incompréhension des proches (famille ou amis, qui ont le voit rapidement n’en sont pas forcément), des services médicaux ou bien des aides familiales, leur réaction et solution pour aider Louise.

Grâce à ces points de vue, notamment lorsqu’on est de ceux des amis de Louise, on voit rapidement qu’il y a des choses étranges qui se passent, que dès qu’un drame surgit, on se rend compte de qui sont vraiment ses amis et ça va être un coup dur pour Louise, mais elle saura surmonter les épreuves qui lui tombent dessus, un à un et à son rythme.

Louise est en état de choc, mais peu à peu, elle prend conscience de ce qui s’est passé, elle finit par admettre la vérité et elle va prendre des décisions (le titre du livre pour le coup est vraiment très bien choisi) et va enfin savoir ce qu’elle devra faire pour le bien de tout le monde et avant tout de son fils. Elle est courageuse, fragile et forte en même temps, elle peut bien nous surprendre.

Une belle histoire touchante sur un sujet difficile et parfois tabou, qui malheureusement peut arriver bien plus souvent qu’on ne l’imagine : le déni de grossesse (et pas que chez les adolescentes, même si c’est le cas dans ce texte). Un phénomène qui ne s’explique pas forcément mais qui peut rapidement faire des ravages selon les cas. Un livre à lire, à condition d’aimer ce type de livre.

Le Père Noël m'a gâté !



Et voilà, le Père Noël est passé et m'a gâté !




Et des sous pour pouvoir acheter des livres plus tard !! Bah oui, j'en ai pas eu, il faut bien trouver un moyen d'en avoir ! mouaaah (sinon vous alliez croire que je suis malade et que j'ai un problème... j'ai une réputation à tenir !)


Et vous, que vous a-t-il apporté ?

Challenge 2013 Spécial Petite Maison d'Edition




Voilà, comme le titre l'indique et comme je l'avais mentionné une fois sur Facebook, j'avais envie de faire un petit challenge sur les petites maisons d’édition pour me motiver à les lire. Et pour que ça soit plus sympa, je me suis dit que j'allais faire une petite présentation dans un article, si jamais certaines personnes avaient envie de me rejoindre dans ce défi.

Il n'y a pas de date limite d'inscription, vous pouvez tout aussi bien tout lâcher que vous inscrire en cours de route ! Donc pour ceux qui veulent partager ce défi avec moi, vous n'aurez qu'à ajouter le lien de toutes vos chroniques pour le défi (le lien du tag ou bien l'article qui référence tous les liens, ça sera plus clair comme ça).

Bon, venons au défi même : vous pouvez choisir le nombre de livres que vous lirez durant cette année, le tout étant de s'y tenir, de faire baisser le tout.




Voilà mon petit logo pour ce challenge que vous pourrez rajouter dans vos articles.



*-*-*-*

Pour ma part, l'idéal étant de tout lire (ouais, ma PAL étant affreuse, il faut bien que je trouve un moyen comme un autre pour l'épurer, comme ça je pourrais racheter des livres sans scrupule ! mouaah. Bref.)

Pour le moment, j’ai une PAL de 28 livres (techniquement, en 1 mois j'en suis capable, mais bon, avec les nouvelles sorties, les obligations scolaires, etc. ça n’est pas toujours évidement, d’où l’intérêt d’un tel challenge. Donc sur une durée d'un an, ça devrait être faisable).

Les titres notés (+1) sont les livres rajoutés en plus de la liste initiale







Voilà les Petites maisons d'édition que j'ai dans ma PAL, évidemment, cela peut différer chez vous.

Cas particulier : Auto-édition

Actu SF
L'amour selon les fées : petit manuel de séduction à l'usage des femmes d'aujourd'hui de Richard, Cécile & Barsagol, Virginie
Les Solitudes de l'ours blanc de Thierry Di Rollo (+1)

Alma Editions

Armada
Atine Renaud

Edilivre
Le secret des mondes de Brighigni, Lorenzo

Editions Artalys
Le magicien et le golem de Besancenet, Philippe H.
Le grimoire volé de Lévine, Alexandre

Editions du Chat noir
Le lamento des ombres de Collectif
L'aube de la guerrière de Terral, Vanessa

Editions du Petit Caveau
Or et sang de Collectif
Le manoir des immortels de Dubois, Ambre
Marquise des ténèbres de Dubois, Ambre
Rage de dents de Gallman, Marika
Le sacrifice des Damnés de Soutoul, Stéphane

Editions du Riez
Absinthe et démons de Dubois, Ambre
Coeurs de loups (+1)

Editions Les Lucioles
Nos jouets, ces doux souvenirs de Mary Aulne (+1)
Suzy Online d'Anne Rossi (+1)
Disparu ! de Laurence Fantuz (+1)

Editions Les Presses Littéraires
Editions Michel Quintin

Editions Nergäl
Go to hell de Hope, Oxanna

Editions Rouge
Désir et sortilège de McCarthy, Erin

Elixir Editions 

Gulf Stream Editions
Chasses olympiques de Cluzeau, Nicolas

L'Homme Sans Nom
Le songe d'Adam de Sébastien Péguin (+1)
Rencontre avec Gaëria de Nicolas Debandt et Marc-Antoine Fardin (+1)
Des Certitudes de Magali Villeneuve (+1)
Trois épines de Céline Landressie (+1)
Le Xéol d'Alexis Flamand (+1)
Le Mehnzotain d'Alexis Flamand (+1)

La Bourdonnaye
Je suis comme vous Unique d'Astrid El Chami (+1)
Les 2 Encres
Les Nouveaux Auteurs
Apopthose de David Moitet (+1)
Colère noire de Jacques Saussey (+1)
Quatre racines blanches de Jacques Saussey (+1)
Un Corbeau au 36 d'Aurélie Benattar (+1)

Les Roses Bleues
Petite Fleur des Champs et la Pierre de Soleil de Patrick Huet (+1)

Lokomodo
Miroirs d'Ambre de Denis Labbé (+1)

Midgard
L'ordalie de Fuentealba, Jacques
Baroque 'n' Roll de Hauchecorne, Anthelme

Mille Saisons
Les Perles d'Allaya de Feraud, Gabriel
La vampire de Feval, Paul

Netscripteurs éditions
La piste des souffreurs de Grey, SoFee L.

Panini Books
Bloodshot de Cherie Priest (+1)
Rebelle
Rivalités de Jomain, Sophie
Troubles songes de Soutoul, Stéphane
Vertige de Jomain, Sophie

Short Editions
Moïse et autres nouvelles inédites de Sylvia de Remacle (+1)

Valentina Editions
Selena Rosa La marche vers l'inconnu de Northman,Westley D.

Joyeux Noël 2012 !

Voilà, tout est dit :) et J'espère que vous avez été gâtés par le Père Noël :D



[TERMINE] Concours : En attendant Noël !



En partenariat avec la Librairie l'Antre Monde, voilà un nouveau petit concours qui va durer plusieurs semaines, et ce, jusqu'à Noël ! J'ai pensé que ça pourrait être une bonne idée de faire le décompte de cette manière là, vu tous les lots que j'ai à faire gagner. Et puis en même temps, ça vous fera des petits cadeaux en plus pour Noël. Ça n'est pas magnifique ça ???

Il y aura 6 lots en jeu, donc ça durera 6 semaines (et oui, Noël, c'est dans 6 semaines !!)

Le concours durera à chaque fois une semaine et dès qu'il se termine, annonce du résultat et un autre lot sera mis en jeu.

Voilà, le concours En attendant Noël est terminé. Merci beaucoup à tous les participants, c'était super, merci pour les petites messages que j'ai eus :D c'est agréable de voir que ce qu'on fait est apprécié.

Dis donc c'est dingue comment le temps passe vite quand on fait un tel concours. J'espère que ça vous a plu et donné un avant goût de Noël avec ces petits cadeaux. Félicitations aux 6 gagnants (liste ci-dessous), j'espère que vous ferez de bonnes découvertes :D


Résultat du Lot 6 : Mireille A. (01 360)



Résultat du Lot 5 : Jennie L. (93 110)




Résultat du Lot 4 : Céline G. (Belgique)



Résultat du Lot 3 : Constance P. (79 700)


Résultat du lot 2 : Yvan F. (80 000)



Résultat du lot 1 : Sofia D.S. (26 300)



*-*-*-*-*


Nan mais attendez !!! Vous pensiez RÉELLEMENT que le concours EN ATTENDANT NOËL était terminé ? Nan mais sérieusement, vous me connaissez mal alors ! Le Père Noël a été super sympa avec moi et m'a permis de faire plein de cadeaux en ce jour de Noël !

ET VOILA LES LOTS !!!!

Lot 1 : Une affiche et un MP Ne me touche pas dédicacé par Tahereh Mafi > 1 gagnant 

Jennie L. (93)



Lot 2 : 3 MP Ne me touche pas dédicacé par Tahereh Mafi > 3 gagnants

Anne-Laure B. (60) Fleur H. (62) et Laura S. (32)



Lot 3 : 5 Cartes postales Le sacrifice des damnés dédicacé par Stéphane Soutoul > 5 gagnants :

Sylvie V. (03)
Valérie G. 5 (CANADA)
Marick B. (76)
Dorothée B. (BELGIQUE)
Anne-Laure B. (60)




Lot 4 : 3 MP dédicacés par Sophie Jomain (1 gagnant)

Constante P. (79)



Lot 5 : 1 MP Apocalypsis Alice dédicacé par Eli Esseriam (1 gagnant)

Marick B. (76)



Lot 6 : 1 MP Fuse dédicacé par Julianna Baggott (1 gagnant)

Dorothée B. (BELGIQUE)




Lot 7 : 3 MP Bit-lit (1 gagnant)

Aude P. (20)



Lot 8 : 3 MP Galapagos (1 gagnant)


Cécile T. (81)




Lot 9 : 3 MP Castelmore (1 gagnant)

Maeva A. (33)



Lot 10 : 3 MP Vampire Academy (1 gagnant)

Valérie G. 5 (CANADA)



Lot 11 : 3 MP Night School / Starters, recto verso (3 gagnants)

Constance P. (79)
Aude P. (20)
Audrey H. (14)

 
Comment faire pour remporter l'un de ces lots ? Rien de plus simple, il suffit de suivre le règlement ci-dessous (attention, je serai intraitable, s'il manque quoi que ce soit, je n'en tiendrais pas compte !)

Règlement du concours :

* "Concours Noël" en objet du mail à melisande18@gmail.com
* Un petit mot sympa est toujours apprécié (c'est Noël, faites un effort)
* Précisez pour quel(s) lot(s) vous jouez (Lot 1, Lot 3... si c'est l'intégral, marquez "intégral", pas besoin de les désigner tous, ça va plus vite ;) ) et en aucun cas je ne choisirai pour vous...
* Vos coordonnées complètes (nom, prénom, adresse, pays lorsqu'il ne s'agit pas de la France)
* 1 participation par foyer (même nom, même adresse)
* Le concours durera du 24 au 31 décembre 2012, résultat le lendemain
* Je décline toute responsabilité en cas de perte des lots (avec la poste on sait jamais, mais normalement il ne devrait pas y avoir de problème, tout ce que j'ai envoyé arrive à destination)
* Tout mail incomplet sera considéré invalide. Concours ouvert partout !


*-*-*-*-*

Si vous avez Facebook je vous donne les liens de nos deux pages. Autant faire connaître ! Mais ceux qui n'ont pas de compte ne seront pas pénalisés. Ne likez que si vous avez envie de rester, sinon ça n'est pas la peine. Si c'est pour deliker une fois le concours passé parce que vous avez perdu, passez votre chemin. Malheureusement, ça arrive trop souvent et je trouve ça stupide, ça n'est pas une obligation. Je ne vais pas vous fliquer, mais voir des gens partir tout ça pour un concours, ça ne fait pas plaisir et on le remarque très bien ! Le but c'est de faire connaître, tout simplement. A bon entendeur.

In my Mailbox (58)


In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C'est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque.

Mes acquisitions de la semaine



La décision d'Isabelle Pandazopoulos

Un matin, Louise, excellente élève de terminale S, a un malaise en plein cours de maths. Quelques instants plus tard, elle accouche seule d’un enfant dont elle ne savait rien, qu’elle n’a pas attendu, encore moins désiré.
A partir de ce jour commence pour Louise un cheminement difficile, jalonné de questions. Comment ce petit garçon de 3,3 kg peut-il être son fils ? Elle n’a pourtant jamais couché avec personne… Qui peut être le père ? Professionnels, famille, amis, tous vont aider Louise à passer de l’état de choc où elle se trouve plongée au retour à la vie.







L'enfant Merehdian de Magali Villeneuve (La Dernière Terre 1)


Un monumental ruban de pierre se dresse en sentinelle au bord des brumes éternelles. Les hommes leur ont donné un nom : la Dernière Terre. Dans la cité-capitale des Cinq Territoires, Cahir, jeune homme frêle, maladif, aux m urs et aux allures bien éloignées des codes stricts qui font loi autour de lui, subsiste envers et contre la réprobation générale. Il est issu des Giddires, un peuple rejeté, au ban de la paix politique qui unit les autres contrées. Malgré cela, entre intelligence et ingénuité, il parvient à se rapprocher de certains locaux, dont Ghent, fils du Haut-Capitaine à la tête des forces militaires des Basses-Terres. Au fil de ces jours paisibles, s'il advenait un événement capable de bouleverser tous les dogmes établis, quel poids l'existence de Cahir aurait-elle dans la balance des certitudes ?





Dans une ambiance onirique chère à l'auteur, "créateur" et "créature" se rencontrent et, à travers leurs échanges, dévoilent le jeu de la création.


Sophie Abonnenc vous emmène aux frontières du rêve et de la réalité, dans un hymne à la créativité artistique.





La chute des rois de David Gemmell (Troie 3)


Les ténèbres tombent sur la Grande Verte, et le Monde Ancien est cruellement déchiré.
Sur les champs de bataille autour de Troie, la cité d’or, se réunissent les armées fidèles au roi mycénien, Agamemnon. Parmi ces troupes se trouve Ulysse, le fameux conteur, devenu leur allié malgré lui. Il sait que rien n’arrêtera Agamemnon pour s’emparer du trésor que renferme la cité, et qu’il devra bientôt affronter ses anciens amis en un combat à mort.
Malade et amer, le roi de Troie attend. Ses espoirs reposent sur deux héros : Hector, son fils préféré, le plus puissant guerrier de son époque, et le redoutable Hélicon, déterminé à venger la mort de son épouse aux mains des Mycéniens.
La guerre a été déclarée. Même si ces ennemis, qui sont aussi des parents, laissent libre cours à leur soif de violence, ils savent que certains d’entre eux, hommes ou femmes, deviendront des héros, dont les exploits vivront à tout jamais dans un récit transmis à travers les âges...





Pour les cours : (oui oui je promets que les 2 premiers sont pour les cours ^^)

Peter Pan de James Matthew Barrie
Le magicien d'Oz de L. Frank Baum
Les soleils des Indépendances d'Ahmadou Kourouma
Les Affinités Electives de Geothe


Et vous ?

Le début de la Gloire... ou pas ^^



Pour ceux qui me suivent sur Facebook le savent déjà, pour les autres, voilà pourquoi j'écris cet article. J'ai été citée dans le Magazine Littéraire, ça fait toujours plaisir, je ne suis pas contre un peu de pub (d'où le titre de cet article ^^) sans compter que pour une fois on ne prend pas les blogueurs pour des abrutis finis, alors c'est d'autant plus appréciable. 


Pour lire l'article c'est ici !

*-*-*-*

Et sinon il y a un petit moment j'avais répondu à des questions concernant les habitudes littéraires des blogueurs, etc. sur le site : Passion Lecture. Je vous remets le lien.

*-*-*-*

Et un autre petit questionnaire ici sur le blog Lecture Mania pour apprendre un petit peu plus à me connaître et expliquer le pourquoi du comment sur la création du blog, etc.

La Prophétie de Glendower de Maggie Stiefvater (Raven Boy 1)

Quatrième de couverture

Blue Sargent ne compte plus le nombre de fois où on lui a annoncé que d’un simple baiser elle causera la mort de l’amour de sa vie. Comme, à seize ans, elle a résolu de ne jamais tomber amoureuse, elle considère le problème réglé, la prophétie annulée.
Pourtant quand elle se retrouve entraînée dans le sinistre monde des Corbeaux, elle se met à douter. Les Corbeaux sont un groupe de riches étudiants auquel appartient Gansey. Et Gansey n’est autre que le garçon dont l’esprit s’est manifesté à Blue à la veille de la Saint Marc. « Seules deux raisons peuvent expliquer qu’un non-voyant voie un esprit à la veille de Saint Marc, Blue : soit tu es son grand amour, soit tu l’as tué. »

Mon avis

Je tiens tout d'abord à remercier les éditions Hachette de m'avoir permis de lire ce livre. Reçu lors de la soirée VIP Black Moon le 30 novembre 2012 lors du Salon du livre et de la presse jeunesse (autrement dit : Salon de Montreuil), j'ai le plaisir de lire ce livre en avant première. Mais j’avoue que cette lecture me laisse un peu perplexe et que je me dis, qu’il vaudrait mieux à l’avenir que je ne lise pas les livres de cet auteur.

Ce qui est dommage parce que j’aime beaucoup l’écriture de l’auteur, c’est vraiment agréable, très fluide et du coup ça n’est pas non plus une corvée de la lire, au contraire. En plus, il faut avouer, que Maggie Stiefvater a en général de bonnes idées et des univers et ambiances intéressants, mais bien souvent, il me manque quelque chose pour pleinement apprécier les romans. La Prophétie de Glendower est mon 4e livre de l’auteur et au final, il n’y en a qu’un seul qui m’a vraiment plu : le premier tome de la trilogie des Loups de Mercy Falls : Frisson, n’ayant pas du tout aimé les suivants (le pire étant le 3e : Fusion) et j’ai vite abandonné l’idée de lire Sous le signe du Scorpion car vu ce qu’on m’en a dit, il y a peu de chance pour que je l’apprécie (si on peut éviter de s’énerver contre un livre et de perdre du temps, je suis toujours preneuse et j’écoute ce qu’on me dit).

Alors avant d’expliquer pourquoi je n’ai pas tellement adhéré à ce livre, il faut déjà revenir sur une notion importante : l’histoire. Assez souvent, je ne fais pas de résumé de l’histoire parce que la 4e de couverture se suffit à elle-même, sauf que si on se fie à elle, ici, eh bien on va avoir l’impression de ne pas lire le même livre, ce qui est plutôt dommage (et ça sera un point que je soulèverai en premier, c’est que la 4e de couverture ne reflète pas le livre et qu’on a la sensation de s’être fait avoir sur le contenu, du coup pour appréhender un livre, ça devient plus compliqué, voire de l’arnaque d’une certaine manière).

Blue Sargent a un don particulier, cela certainement dû au fait que sa mère soit médium qui lui a prédit que si elle embrassait l’amour de sa vie, il mourra. Alors Blue a décidé de mettre de côté sa vie amoureuse pour que ça n’arrive pas. Mais un jour, à la veille de la Saint Marc (moment où l’on peut voir les esprits de ceux qui vont mourir dans l’année), en compagnie avec une amie médium de sa mère, elle voit un esprit, celui d’un adolescent appelé Gansey, alors qu’elle n’a pas le don qui lui permet de les voir. Dès lors, elle veut tenter de le retrouver pour savoir si elle peut empêcher sa mort d’une manière où d’une autre. C’est ainsi qu’elle va faire la rencontre des Corbeaux, dont Gansey semble être le leader, qui eux de leur côté sont à la recherche de Glendower. Sauf qu’ils ne semblent pas être les seuls sur sa trace…

La dernière partie de ce petit résumé (en gras) est très importante car c’est ce qui importe le plus à l’histoire finalement et non pas le fait que Blue ne puisse pas sortir avec un gars de peur qu’elle ne le tue (même si elle y pense). Mais étant donné la 4e de couverture donnée ainsi que la phrase d'accroche du livre (inscrite sur la 1ere de couverture du livre) : « Si elle embrasse l'amour de sa vie, il en mourra », j'avoue que je m'attendais davantage à une romance qu’à autre chose (notamment cette histoire de quête de Glendower, etc.). Bon, évidemment, il y aurait bien plus que cette romance, mais je pensais que c’était quand même la base de l’histoire. Il y a effectivement des références à cette prédiction qui siège telle une épée de Damoclès au-dessus de Blue, mais ça n'est pas non plus le plus important présentement, sans compter que la romance prédite (donc entre elle et Gansey) bah… Difficile d’en parler sans spoiler une partie, mais je pense que BEAUCOUP de monde vont être déçus, du moins pour le moment après… je ne peux pas dire, je n’ai pas le tome 2 sous la main pour en dire davantage.

Du coup j'avoue avoir été un peu déçue de constater qu'on n'avait pas grand chose à se mettre sous la dent à ce niveau-là, c’est dommage parce que du coup mon appréhension de l’histoire bah a été altérée par une mauvaise information sur le contenu. Ce qui est aussi dommage parce que petit à petit on se rend compte de l’univers créé qui n’est pas inintéressant, au contraire, ça peut être une bonne idée. C’est assez mystérieux, on ne sait pas trop où l’on va, ça peut faire du suspense sur ce qu’est Glendower justement, etc. sauf que là encore j’ai rencontré un autre souci avec ce livre : c’est que c’est trop lent et trop long ! Il n’y a pas d’action. Je conçois que des livres doivent prendre leur temps et que des livres sans trop d’actions peuvent être bien, mais là, c’était trop pour moi. Je pense que l’auteur a voulu montrer trop de choses en même temps, finalement, elle s’est éparpillée et au final, on n’a pas grand-chose. Ça n’est peut être pas totalement un « roman-introduction » mais quelque part, ça n’en est pas loin, et c’est un peu dommage.

Pendant plus de la moitié du livre je me suis ennuyée parce que je ne voyais pas où j’allais, ça traînait on longueur pour pas grand-chose vu le peu d’infos que l’on peut glaner par ci par là. Donc l’univers est dans l’ensemble pas mal, mais l’intrigue de l’histoire, on repassera, je n’ai pas tellement adhéré vu que je n’étais pas dedans, j’étais indifférente et que je trouvais ça trop long (peut être que ça n’était vraiment pas le bon moment pour moi de le lire, ça peut arriver). Bon j’avoue que la fin rattrape un peu et peut donner envie de lire la suite, car on a davantage d’actions, de suspenses sur certaines éléments pour avoir envie de savoir ce qui se passe, etc. Mais bon, je me suis quand même ennuyée la plupart du temps et une fin ne peut pas tout rattraper.

En plus, j’avoue que j’aurai pu ne pas lire le livre pendant plusieurs jours / semaines / mois sans que ça ne me dérange, je n’étais pas happée par l’histoire. Si je pense ça dès le début en général c’est mauvais signe pour la suite quand même. Surtout qu’en général, les débuts que les gens trouvent lents et ennuyeux ne me posent aucun de problème. Là pour que ça ne passe pas, c’est que vraiment le texte l’est trop (même pour quelqu’un de ne pas trop difficile pour moi). Mais j’avoue également qu’à partir d’un moment, plus de la 2e moitié du livre, il y avait des éléments plus intéressants qui relançaient l’intrigue et donnaient envie de lire, mais bon, ça n’était quand même pas totalement ça.

Après au niveau des personnages, c’est tout une affaire également, parce que je n’ai pas vraiment adhéré à eux, ce qui est plutôt problématique. Même si l’histoire pêchait un peu, les personnages auraient pu compenser, mais là, pas vraiment. Toujours en se fiant à la 4e de couverture, on pourrait aussi penser que l'on suit Blue au lieu de quoi, on se retrouve avec une narration à la 3e personne où l'on suit plusieurs personnages : Blue, Gansey, Adam (parfois) et Whelk. Bon, en soit, ça n’aurait pas été dérangeant, ça nous donne une vision plus large de l’histoire, peut-être même un peu trop pour le bien du livre.

J'avais plus la sensation de suivre Gansey que Blue (alors qu'on pourrait penser le contraire), et pourtant il y a une bonne alternance entre les deux qui doit se valoir. Mais j’ai l’impression que l’on apprend plus de choses sur lui et sur ce qu’il fait que Blue qui me paraît totalement effacée, voire insignifiante. Elle est assez passive, n’agit pas tant que ça. Donc j’avoue que je n’ai pas tellement accrochée avec elle.

Mais ça n'est pas pour ça que j'ai davantage apprécié le personnage de Gansey au contraire, qui était insupportable, présomptueux comme pas possible parce qu'il a de l'argent (même si on dit, ce n’est pas de sa faute il ne s'en rend pas compte, la bonne excuse, ça va 5 minutes). Alors certes, à mesure on voit qu'il veut simplement aider ses amis (notamment) etc. mais il est tellement maladroit dans sa manière d’agir qu’on aimerait le secouer pour lui faire comprendre ce que ses actes parlent pour lui (et bon il a une bande d’amis de bras casser en même temps, avec des égos qu’il faut ménager à la moindre chose, donc ça n’est pas non plus évident pour lui. et étrangement, j’ai préféré la petite bande d’amis : Adam, Ronan et Noah, même si on le voit peu).

En bref, j’ai été assez déçue de ce livre, je me suis pas mal ennuyée et même si la fin est plus intéressante, ça ne compense pas les 350 pages où je n’avais qu’une envie, arriver vite à la fin pour passer à autre chose. Je ne m’attendais pas à une telle histoire, ce qui explique en partie pourquoi ça n’est pas trop passé. Puis après, une fois ça surmonté, il n’y a pas assez d’action dans l’intrigue pour que je puisse totalement accrocher bien que l’univers et l’ambiance soit assez sympathique et mystérieuse. Et malheureusement, les personnages ne m’ont pas semblé plus sympathiques et attachants que ça, du coup c’était difficile de se raccrocher à ça pour un temps soit peu apprécier ce livre. Bon, peut être que ça n’était pas le bon moment pour moi de le lire pour le savourer pleinement, c’est dommage pour moi. Quant à savoir si je lis la suite, pour le moment c’est clairement non, mais d’ici à ce que ça sorte, peut être que j’aurai changé d’avis et que la suite sera meilleure. J’attendrais les avis pour voir ce que je fais à ce moment là.

Débat 15 : Les livres à lire avant la fin du monde


Sujet


Alors voilà, ce vendredi 21 décembre, c'est apparemment la fin du monde (on y croit ou pas) perso, je suis plus que sceptique et même si c'était vrai, de toute façon, on ne pourrait rien faire, on sera tous morts, et puis c'est tout.

Mais du coup, pour vous, quel(s) est (sont) le(s) livre(s) qu'il faut avoir absolument lu avant cette fin du monde ? Et pourquoi ?

(J'insiste sur le pourquoi, histoire de vous faire parler un peu, si vous lâchez des titres, ça n'aura pas d'intérêt et n'oubliez pas de préciser le nom de l'auteur parce que parfois un même titre peut faire référence à plein de livres et là, on ne comprend plus :))

Voilà, un petit sujet histoire de discuter vu que ça faisait longtemps que je n'en avais pas fait (essentiellement par manque de temps et d'inspiration pour trouver des sujets). Mais voilà, j'ai pensé à ça et me suis dit que ça pouvait être pas mal. Du coup ça peut faire connaître des livres intéressants (aussi bien pour moi que pour ceux qui passent dans le coin ou à ceux qui participeront à ce « débat »).